content | verrine crevette avocat boursin | punch ruhm banane kiwi | recettes24.fr | soupe benoit gagnon recette | soufflé thon et courgette marmiton | recettes de salsa | brochette poulet tandoori ananas
Se Connecter

Connectez-vous pour recettes24 pour enregistrer vos recettes préférées

Si vous n'êtes pas encore enregistré(e), inscrivez-vous maintenant!

Mot de passe oublié?

J'ai fait cette recette une journée d'été, alors que la chaleur était à son maximum et que mon homme n'arrêtait pas de se plaindre qu'il rêvait de l'hiver. Et actuellement, il rêve toujours de l'hiver et pendant la blanche saison, il sera tout à fait dans son élément. Il y a au moins cela, il ne se plaint pas du tout l'hiver qu'il rêve de voir l'été...non il est constant mon homme. Cette recette de saumon que j'ai fait cuire sur le BBQ, accompagné d'une petite sauce aux agrumes et d'une salade rafraîchissante, pleine de parmesan et de noix de pin. Le poisson est délicieux, mais la salade est plus qu'excellente, un vrai coup de coeur pour les gens autour de la table ce soir-là. INGRÉDIENTS : POISSON 2 c. à soupe de ZESTE D'ORANGE ou de citron (moi mélange des deux) 1 c. à soupe de JUS DE CITRON 3 c. à soupe de JUS D'ORANGE 1/4 tasse de SIROP D'ÉRABLE 4 FILETS DE SAUMON, la peau enlevée 3 JAUNES D'OEUFS 1 c. à soupe de FÉCULE DE MAÏS 1 1/4 tasse de FUMET DE POISSON SEL, POIVRE SALADE TOMATES ET OIGNONS ROUGES 15 TOMATES CERISES coupées en deux 2 TOMATES ITALIENNES coupées en quartiers 1 OIGNON ROUGE émincé 1/4 tasse d'HUILE D'OLIVE 1 c. à soupe de VINAIGRE BALSAMIQUE 2 c. à soupe de PERSIL haché 2 c. à soupe de BASILIC haché 2 c. à soupe de PARMESAN râpé 2 c. à soupe de NOIX DE PIN grillées PRÉPARATION : POISSON - Préchauffer le four à 400 F (205C). - Dans un bol, mélanger les zestes et les jus d'agrumes. Verser la moitié du mélange dans une casserole et réserver. - Dans le bol, ajouter le sirop d'érable. - Tapisser une plaque de cuisson d'une feuille de papier parchemin et y déposer les filets. - Napper de la préparation au sirop d'érable au sirop d'érable. Placer la plaque au four, sur la grille du centre. Cuire les filets de 8 à 10 minutes, en les retournant à la mi-cuisson. - Mettre le four à broil et caraméliser légèrement la surface des filets. - Dans la casserole contenant le jus et les zestes, fouetter les jaunes d'oeufs avec la fécule et le fumet. Porter à ébullition en fouettant constamment. Poursuivre la cuisson jusqu'à épaississement. Assaisonner. - Au moment du service, napper les filets de sauce. SALADE TOMATES ET OIGNONS ROUGES - Mélanger les tomates et l'oignon dans un bol à salade. - Dans un bol moyen, mélanger l'huile, le vinaigre, le persil, le basilic, le parmesan et les noix de pin. - Verser la vinaigrette sur les légumes et bien mélanger. Source : JeCuisine, Poisson si simple, si bon

Source: filetfouet.blogspot.com

Bonjour! Aujourd'hui je participe pour la 1ère fois à Un tour en cuisine, dont le principe est: "Il faut s'inscrire à un tour. Tout internaute tenant un blog culinaire peut participer, quelque soit son style de cuisine, ses préférences sucrées/salées et/ou ses performances de photographe. Ce qui importe c'est de découvrir et de s'amuser. Le tour débute dès 20 inscriptions. Les participants s'engagent à réaliser et publier une recette du blog qui leur est attribué." Je devais donc choisir pour l'occasion une recette du blog Recettes & cie d'Emi95240 et c'est Cuisine et passions du blog Entre cuisine et jardin qui a été désignée pour choisir une de mes recettes :-) Un tour en cuisine m'a permis de découvrir ces deux blogs très sympa! J'ai eu franchement eu un choix énorme sur le blog d'emi: j'avais un gros faible pour la paella du chef Constant (que j'espère faire dans un avenir proche;-) mais là je me suis arrêté sur la recette des muffins à la framboise (j'avais justement des framboises;-) Un choix que je n'ai pas regretté vu qu'ils étaient vraiment délicieux!! Pour l'occasion j'ai sorti un de mes moules préférés: celui à barquettes ;-) La recette des muffins à la framboise (à laquelle je n'ai rien changé!) Ingrédients : 200gr de farine 75gr de sucre 2 c à s de poudre d'amande 1 sachet de levure 150ml de lait 1 oeuf 50gr de beurre fondu 200gr de framboises Préparation : Préchauffer le four à 180°. Dans un saladier mélanger la farine, le sucre, la poudre d'amandes et la levure. Dans un autre mélanger le lait, l'oeuf, le beurre fondu et les framboises. Verser le mélange à base de framboises dans le 1er mélange. Bien remuer jusqu'à obtenir une texture grumeleuse. Garnisser les moules à muffins/financiers... de cette préparation et faites cuire 15min environ En ce qui concerne la cuisson pour les muffins la prochaine fois ça sera plutôt 18min que 15 mais en ce qui concerne les barquettes 15min c'était parfait!

Source: kittiescuisine.blogspot.com

Hier, mine de rien, Paul me commande une pizza. Je rêve ou quoi ????? Quand il m'est arrivé de présenter une pizza toute prête les soirs où je rentre tard du boulot, ce n'est qu'une suite de : "y'a d'la tomate !" (quelle perspicacité !), "il est mauvais le fromage ..." ou "elle est trop dure ta pizza ..." . Et je vous épargne les "j'aime pas les oignons sur la tarte flambée", "y'a des morceaux" dans la bolognaise et "j'aime pas trop ces nouilles " dans un plat de ... nouilles ! Ahahah ! Paul, si on ne t'avait pas fait ... Mais j'ai trouvé la parade, gnarf gnarf, sauf quand je rentre tard du boulot. Parce que faire sa pizza, c'est fastoche, mais ça veut quand même dire faire sa pâte levée, et donc prévoir un rétro planning de deux bonnes heures avant d'entendre des "Hmmmm...", "C'est trop bon maman ..." ou "Encore un morceau s'il te plaît". Ça fait des années que j'utilise la recette de la pâte à pain du livre La cuisine de Jamie de Jamie Oliver : proportions parfaites, jolie texture et temps de levage assez constant. En général, je fais la recette avec 500g de farine ; ça me permet de cuisiner une pizza ronde (diamètre environ 30cm) et une rectangulaire (30 sur 40cm). Vous pouvez également doubler la recette, pré cuire des fonds de pizza pendant 5 mn puis les congeler pour quand vous rentrez tard du boulot (tiens, c'est bizarre, pourquoi j'y avais pas pensé :) ???). Ou alors faire une deuxième pousse et cuire un pain pour le lendemain. Ou alors inviter des amis. Pizza spéciale Paul. Les tomates sont sur ma partie. Pâte à pain de Jamie O. et pizza spéciale Paul Ingrédients - 1 sachet de levure de boulanger déshydratée - 15g de miel - 30cl d'eau tiède - 500g de farine (j'ai utilisé 300g de farine de blé, 100g de farine complète et 100g de seigle) - 15g de sel Délayez la levure et le miel dans la moitié de l'eau tiède. Dans un grand bol, assemblez les farines et le sel, puis creusez un puits. Ajoutez la levure délayée et hydratez la farine autour. Ajoutez le reste de l'eau tiède et mélangez avec vos mains. Vous allez obtenir une boule assez collante. Sur un plan de travail fariné, pétrissez la pâte quelques minutes dans tous les sens. La pâte doit gagner en texture et ne plus coller aux doigts ; rajoutez un peu de farine si nécessaire. Replacez la pâte dans le bol, couvrez d'un torchon propre et oubliez dans un endroit non ventilé (par exemple dans le four à micro onde, c'est très bien). Au bout de une à une heure et demi, la pâte devrait avoir doublé de volume. Sur un plan de travail fariné, pétrissez la un bref instant pour en chasser l'air, prélevez environ la moitié et étalez sur environ 0,75cm à la taille de votre plaque de cuisson. C'est le moment de préchauffer votre four à 220°C ou 200°C chaleur tournante. Le temps du préchauffage correspond en gros aux 10mn de pousse que votre pâte à pizza nécessite encore. Profitez également de ce temps pour préparer la garniture de votre pizza. Pour la spéciale Paul :  de la sauce tomate (maison ou pas, la barilla au basilic me convient bien, et un petit pot suffit pour la pizza ronde), 2 tranches de jambon coupées finement et une boule de mozza détaillée, le tout saupoudré  de parmesan râpé, d'origan et de basilic (pas trop, sinon le Paul va s'offusquer de "ces petits bouts verts"). Pour la pizza rectangulaire : 3 garnitures pour 4 personnes. Sauce tomate, basilic, origan et parmesan pour tous. Puis, une spéciale Paul à gauche, figues du déshydrateur, champignons et chèvre au milieu, et champignons, coppa préalablement grillée et mozza à droite. Garnissez la pâte juste avant d'enfourner pour environ 10 mn, ou jusqu'à ce que le fromage soit bien doré. Mmmmm, dis donc, ça sent drôlement bon dans cette cuisine ! Édit du soir bonsoir : Paul n'aime pas les tomates MAIS il adore la sauce tomate. Si quelqu'un a reçu par erreur le mode d'emploi de cet enfant, qu'il me le renvoie IMMÉDIATEMENT !

Source: secotinemaligne.blogspot.com

Malgré la  température caniculaire , je ne peux m’empêcher de faire le mijoté du dimanche… L’osso buco testé… Jarret de veau à la ménagère, façon Ossobuco à la milanaise Veau 2 rouelles épaisses de jarret de veau farine beurre 2 gousses d’ail 1 bouquet de romarin 1 bouquet de thym 2 branches de sauge 25 cl. de vin blanc sec 50 cl. du bouillon de veau Sauce 1 carotte (ou 1 botte de carottes fanes) une branche de céleri-rave 1 oignon jaune 2 gousses d’ail beurre pour la cuisson 1 cuillère à soupe de purée de tomates 2 tomates, coupées en dés 200 g de tomates concassées 50 cl. de jus de cuisson de veau 5-10 cl. de jus d’orange 1 cuillère à café de romarin et de thym maïzena (si nécessaire) Gremolata 3 cuillères à soupe de persil grossièrement haché du zeste de citron 1   cuillère à soupe d’ail finement haché Veau  : fariner légèrement  les morceaux de veau et les faire rissoler avec le beurre dans un faitout, jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Ajouter l’ail et les herbes aromatiques. Verser le bouillon de veau de manière à recouvrir la viande, puis garder ce niveau constant tout au long de la cuisson en ajoutant de l’eau. Compter environ 2 heures de cuisson. Sauce  : couper la carotte, le céleri et l’oignon en dés de quelques centimètres et les faire brunir dans du beurre en remuant sans cesse. Ajouter l’ail et la purée de tomates. Faire suer pendant encore 2 ou 3 minutes, puis ajouter le vin blanc, les tomates concassées et le jus de la cuisson de veau. Faire mijoter pendant environ 15 minutes et, si nécessaire, lier avec un peu de Maïzena. Assaisonner avec le jus d’orange, du sel et du poivre. Au moment de servir, mélanger aux dés de tomates de parsemer de romarin et de thym haché. Dresser sur une assiette avec de la  gremolata  par-dessus et du  risotto  à côté (ou accompagné avec des galettes de  polenta ). Servir avec une salade de tomates finement tranchées. Bon dimanche ! O      o O oOo

Source: delicesetcaprices.blogspot.com

Comment faire un bon risotto ? Comment trouver la bonne recette... C'est très simple ! En fait il vous suffit d'avoir la base suivante : Ingrédients: 250g Riz Rond (à risotto, sinon c'est pas la peine de commencer) Une petite bouteille de vin blanc ou du vin blanc tout simplement 700cl de bouillon, soit un cube, soit vous le faites vous même avec de l'eau chaude du thym avec une feuille de laurier du sel du poivre et laissez infuser. De la crème fraîche 15 cl 2 gros oignons et une gousse d'ail 100g de parmesan du beurre ou de l'huile d'olive Conseil : Si vous avez une poêle creuse et haute sur les côtés c'est parfait sinon une casserole si vous êtes beaucoup Recette : Couper les oignons en lamelles "moyennes" et l'ail en tout mini morceaux Mettre un bon filet d'huile d'olive au fond de votre casserole Le feu doit être au maximum jusqu'à entendre le petit bruit de cuisson A ce moment là placer les oignons et l'ail dans la casserole Baisser le feu et laisser confire Dès que les oignons et l'ail sont transparents et "ramollis" vous pouvez incorporer le riz cru dans la casserole. le feu doit être moyen et constant, mélanger régulièrement pour ne pas que le riz colle aux parois. Observez votre riz, dès qu'il est bien chaud et transparent vous pouvez le déglacer au vin blanc. (Pour les amoureux du vin vous pouvez y aller sur le vin mais vous devrez mélanger plus longtemps pour disperser les sucs) Baissez le feu ou retirer la casserole du feu : Continuez de mélanger énergiquement pour laisser s'évaporer l'alcool Une fois que vous voyez les sucs se déployer et que votre préparation devient tel un "gloubiboulga" vous pouvez incorporer petit à petit votre bouillon Continuez à mélanger régulièrement et à verser peu à peu la totalité du bouillon Lorsque vous n'avez plus de bouillon, goûtez votre riz, il doit être fondant et croquant, pas trop dur ni trop mou Si cela est le cas vous pouvez mettre la crème et bien mélanger Incorporer ensuite le parmesan Vous pouvez ajouter une petit pincée de noix de muscade à la fin pour relever le tout Attention si votre riz n'est pas cuit, il faudra refaire un peu de bouillon pour finir la cuisson Votre Risotto nature est prêt ! Vous pouvez cuisiner tout ce que vous voulez à côté à ajouter votre préparation à l'étape 13. Exemples: Des gambas sautées Des champignons mijotés Des asperges grillées Des blancs de poulet Etc... N'oubliez pas le sel et le poivre et le tour est joué ! (Au chorizo c'est tellement bon!) Laissez vos papilles vous guider, agrémenter votre plat selon vos goûts et vos envies ! Une fois que vous avez la base vous avez tout ! Si vous avez des petits problèmes avec cette recette écrivez moi, je n'ai jamais trouvé le Risotto facile à faire, mais c'est un vrai délice ! Bon appétit !

Source: lesbonspetitsplatsdejosephine.blogspot.com

Oeuf Fabergé revisité façon Chef Constant suite à l'épisode 2 de la deuxième saison de Top Chef. oeuf "Constant-Fabergé" de macaronis farcis aux spaghettis d...

Cronique d'une paella sucrée au thé vert et/ou la révolution 'paellera' d'Alberto Herráiz (restaurant Fogón, París) Le chef Alberto Herraiz en train de cuisiner Vous recherchez la recette authentique de la paella ? Oubliez-le parce qu'elle n'existe pas. Au moins, ainsi le croit Alberto Herráiz , un des chefs qui a étudié plus en profondeur cette recette . Pour cela, au lieu de chercher 'Le Doré', le chef a opté pour évoluer ou plutôt révolutionner la paella . Herráiz a créé douzaines de variantes de cette recette et, souvent, rien d'orthodoxes. Mais le purisme ne l'empêche pas de dormir, sa vraie inquiétude est le fait d'universaliser la paella en l'adaptant à la culture gustative de chaque commensale. Le meilleur exemple de cela: sa paella sucrée au thé vert qui fait fureur parmi les clients japonais. "LA VERITABLE PAELLA N'EXISTE PAS" Alberto Herráiz afirme ne pas trahir les racines de la paella . Cependant, il refuse l'idée de la " paella authentique ". En fait, "si tu parles à trois valenciens personne est d'accord" sur comment cuisiner de la paella ou les ingrédients qu'il faut y mettre. La paella authentique est impossible à reproduire car, à son avis, à l'époque quand elle a été créée les recettes se transmettaient oralement. En somme, il n'y a aucune trace écrite. En conséquence, pour lui la paella "est une technique de cuisine qui ne s'accroche à rien" et pas "une recette quadrillée avec laquelle personne n'est d'accord". Ainsi, "quand un client arrive" au Fogón et il demande une " paella authentique , ça ne va pas, parce qu'elle n'existe pas", afirme le chef en rient. UNIVERSALISER LA PAELLA Précisément ce manque de purisme fait possible "universaliser" cette assiette. Cependant, la tâche n'est pas facile, car universaliser la paella veut dire l'adapter à l'histoire gustative de chaque commensal. C'est pourquoi, Herráiz définit les "paellas blanches" comme sa "première grande découverte". La paella blanche se passe de la tomate, de la paprika et du safran, c'est-à-dire, "le sofrit qui marque le caractère à la cuisine espagnole et surtout à cette technique". Ainsi, "éliminer cette trilogie" et la remplacer par des produits locaux propres de la culture gustative du commensal veut dire " universaliser la paella ". Herráiz le résume d'une façon très simple: "mon objective est que chaqun fasse de la paella avec ce qu'il a dans le frigo". Ainsi, "ce qui me ferait plaisir c'est d'aller n'importe où et trouver de la paella dans les menus de tous les restaurants" comme le "risotto italien". Et il semble avoir réussi. PAELLA AU THÉ VERT POUR UNE DIPLOMATIQUE JAPONAISE Un exemple suffit. Une diplomatique japonaise est devenue une fan inconditionnelle du Fogón grâce à une paella sucrée au thé vert. En fait, "chaque fois qu'elle revient nous devons en cuisiner", afirme Herráiz flatté. Le secret de la réussite se base sur le fait de "séparer le bon grain de l'ivraie" et "codifier" la recette de la paella d'accord à "l'historie gustative" du commensal, explique Herráiz. HERRÁIZ "NE SAVAIT RIEN SUR LA PAELLA" Portrait d'Alberto Herraiz (photo réalisée par J. Mari del Moral et transferée par le chef) Cependant, l'aujourd'hui expert en paella ne savait rien de cette recette quand il a décidé d'ouvrir sa rizerie. En fait, il ne venait pas de Valencia, mais de Cuenca. La seule chose qui était claire pour lui c'était qu'il voulait ouvrir un restaurant à Paris et se faire connaître le plus rapidement possible. Et quoi de mieux que la paella, la recette espagnole las plus répandue dehors de l'Espagne? À long terme, Herráiz a remarqué que le fait de ne pas avoir une connaissance acquise sur la paella "a été un avantage parce que tu n'acceptes rien parce que et tu remets tout en question". Ainsi, le chef a pu "analyser l'information recueillie sans a priori" et établir les bases de la technique pour cuisiner de la paella . SYMPOSIUM SUR LA PAELLA Pour cela, Herráiz et ses frères (aussi cuisiniers) ont visité les restaurants de paella les plus renommés. "Chaqun a visité différents lieux et chacun a reçu des explications différentes". "Il y avait des points communs, mais personne ne mesurait les quantités ni chronométrait" le temps de cuisson. Cela leur a conduit à créer son propre système pour cuisiner de la paella . Les frères ont fait innombrables test modifiant un seul élément à chaque fois jusqu'à obtenir le meilleur résultat dans tous les cas. Ils ont aussi étudié quelle était la meilleure marque de riz. Après ce symposium Herráiz a établi "un système, qui n'est pas le meilleur, qui n'est pas le pire, mais qui est toujours égal" et "permet de maintenir un niveau très élevé" et constant, tel qu'il chef voulait. Malgré tout, "le système a continué à s'améliorer" et a porté comme fuit un livre de recettes appelé 'Paella' . Cependant, le chef a précisé que "le travail n'est pas fini" et qu'il "continue à se perfectionner un jour après l'autre". "L'ÉTOILE MICHELIN NE NOUS CORRESPONDAIT PAS" À ce jour, Fogón a trois 'toques' sur le guide 'Gault&Mileau' et aucune étoile sur le guide Michelin . Cependant, pendant quelques années le restaurant a été dans le firmament Michelin. À propos de ce fait, Herráiz explique sans mâcher ses mots que "l´étoile Michelin ne les correspondait pas". Selon le chef, "le client qui se guide par les étoiles Michelin demande différents services" que Fogón "ni a ni touche". Herráiz précise que les prix du Fogón "sont la moité" que ceux des autres restaurants étoilés. Cependant, son expérience ne fait aucun doute: avec le même prix le client opterait par un restaurant français et pas un espagnol. Pour cela, "mon restaurant est 'minimal' et il y a seulement ce qui est indispensable". PAELLA AU THÉ VERT ET AUX HARICOTS ROUGES (Recette extraite du livre 'Paella' par Alberto Herráiz) Pour 6 personnes: 4g de thé vert placé dans un sachet pour infusion 4 capsules de cardamome blanche, 1 étoile de badiane et 6 graines de coriandre, le tout réuni dans un sachet à infusion 150 grammes de riz rond 60 cl de lait 100 grammes de sucre en poudre 20 g de poudre de thé vert matcha + 1/4 de cuillère à café pour la cuisson du riz 125 grammes de haricots rouges 'azuki' cuits, en conserve 60 cl d'eau Préparation Faire chauffer 60 centilitres d'eau dans la paella. Juste avant l'ébullition, retirer du feu et ajouter le thé vert et le sachez d'épices. Laisser infuser 5 minutes dans la paella, puis retirer le sachet de thé et laiser le sachet d'épices. Faire chauffer de nouveau. Juste avant l'ébullition, ajouter le riz, bien le repartir dans la paella et laisser cuire sur feu doux à petit frémissement, en évitant l'ébullition. Programmer un minuteur sur 45 minutes. Au bout de 10 minutes, faire bouillir le lait dans une casserole. Ajouter le sucre et 2 grammes de thé vert en poudre; remuer pour dissoudre les ingrédients, puis verser le tout dans la paella. 10 minutes plus tard, ajouter les haricots rouges bien égouttés. Retirer le sachet d'épices. Goûter et ajouter du sucre si nécessaire. Vérifier régulièrement la cuisson du riz jusqu'à ce qu'il soit à point, en ajoutant de l'eau si nécessaire. Au bout de 25 minutes, une fois la cuisson terminée, retirer du feu. Nettoyer les bords du plat et laisser refroidir à température ambiante. Conserver le riz au réfrigérateur. Au moment de servir, saupoudrer toute la surface du riz du thé matcha à l'aide d'un tamis très fin.

Source: gateauxenespagne.blogspot.com

Une amie m’a invité à déjeuner au Bistrot Constant et là, grande découverte, sa fameuse tarte au chocolat ! Défi lancé, la recette est sur son site. En toute franchise, la réalisation de la pâte m’a bien fait "galérer", trop molle, j’ai dû rajouter un peu plus de farine. L’étaler, n’a pas été de la tarte, non plus ! Quelques malencontreuses bulles dans le miroir, mais au final un goût qui frôle la perfection. J’ai certainement manqué de technique, normal, je ne suis pas un Chef ! Merci Monsieur Constant d’avoir partagé votre recette. Pour la pâte 40 g de beurre - 15 g de sucre semoule - 15 g de poudre d’amandes - 1 œuf - 50 g de farine - 1 c. à café de poudre de cacao Pour la ganache 250 g de chocolat noir - 125 g de chocolat au lait - 3 jaunes d’œufs - 25 cl de lait écrémé - 25 cl de crème liquide - 80 g de sucre semoule Pour le miroir 50 g de crème liquide - 35 g de poudre de cacao - 110 g de sucre semoule - 6 cl eau - 2 feuilles de gélatine Préparez la pâte : Battre au mixer à petite vitesse le beurre et le sucre. Ajouter la poudre d’amandes, l’œuf, la farine et le cacao. Formez une boule et aplatissez-la légèrement entre vos mains. Réservez-la au réfrigérateur pendant 30 minutes. Préchauffer le four à 180 °C (th 6). Étalez la pâte sur 3 mm d’épaisseur environ et déposez-la dans un plat à tarte. Faites cuire au four pendant 12 minutes. Réalisez la ganache : Concassez les deux chocolats et mélangez-les. Portez le lait et la crème à ébullition. Dans un saladier, fouettez les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Versez le lait et la crème bouillants par-dessus. Transvasez le tout dans une casserole et laisser cuire la préparation quelques minutes jusqu’à ce qu’elle nappe la cuillère. Versez cette crème sur le chocolat concassé et mélangez bien. Recouvrez le fond de tarte de ganache et réservez au frais pendant 3 heures. Confectionnez le miroir : Dans une casserole, mélangez 6 cl d’eau, avec la crème, le cacao et le sucre. Portez à ébullition en remuant avec une spatule en bois. Faire ramollir les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide. Essorez-les et ajoutez-les dans le mélange à base de cacao. À l’aide de la spatule, remuez délicatement le tout afin d’éviter les bulles d’air. Versez le miroir sur la tarte au chocolat refroidie et réservez-la au réfrigérateur pendant 20 minutes.

Source: patissi-patatta.blogspot.fr

On abandonne (quelques jours !) notre tour du monde pour faire une tournée des chefs … Christian Constant sera à l’honneur cette semaine avec cette soupe de saison gourmande au potiron, aux châtaignes et aux ravioles de Royans. Riche, crémeuse, onctueuse… Les ravioles de Royans ou Romans, regroupées sous l’appellation de « ravioles du Dauphiné » (Drôme et Isère) sont de toutes petites ravioles au comté, fromage blanc (caillé de lait) et persil. Au départ, légume du pauvre fourré de raves, la raviole s’est embourgeoisée en s’empiffrant de fromage, et s’est démocratisée au XXe siècle avec la révolution industrielle et la machine à fabriquer les ravioles mise au point par un certain Emile Truchet . Si vous voulez aller plus loin dans votre exploration de la raviole, je vous recommande ce petit livre aux éditions de l’Epure : « Les ravioles de Romans, 10 façons de les préparer » . Alors plusieurs solutions : Vous avez une patience d’ange, un moule à ravioles et un weekend entier devant vous (tout lecteur de ce blog sait que les raviolis sont pour moi une épreuve, a fortiori quand ils font à peine 1 cm de côté) et vous les faites vous-même. Il faut avouer que les recettes de courageux ne pullulent pas sur le web, mais celle de The Pink lady est magnifique. Allez donc jeter un œil, même si vous finissez par les acheter. Vous habitez le Dauphiné ou une grande ville et pourrez donc les acheter fraiches chez un traiteur. Vous habitez le Trouducudumonde et Picard vous sauve la vie avec ses ravioles du Dauhiné Label Rouge. Maintenant que vous avez le Graal en main, attaquons la soupe… 1 kg de potiron 150 g de ravioles du Dauphiné 1 oignon ciselé 100 g de châtaignes entières cuites 2 tranches de pain de mie 1 litre de bouillon de volaille 25 cl de crème liquide entière (C.Constant en met 50cl, même moi je trouve ça too much !) Huile d’Olive Sel et poivre Épluchez et coupez le potiron en cubes. Dans un faitout, faites revenir l’oignon dans une CS d’huile d’olive jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajoutez le potiron, le fond de volaille, sel, poivre et laissez cuire 30 min à feu doux. Mixez en rajoutant la crème fraîche. Goûte et rectifiez l’assaisonnement. Réservez. Préparez les croûtons en taillant les tranches de pain de mie en petits cubes, faites les dorer dans une poêle avec un peu d’huile et réservez. Plongez les ravioles dans une casserole d’eau bouillante salée, et faites-les cuire 1 minute. Servez le velouté parsemé de marrons émiettés, de croûtons et de ravioles. Décorez avec un trait d’huile d’olive. J o y e u x a p p ét i t

Source: humour-gloire-et-beaute.blogspot.com

En ce moment j'ai la chance de recevoir des produits asiatiques et adorant la cuisine de cette partie du monde ça tombe très bien. La marque en question est Mr. Min , le n°1 des produits alimentaires Coréens en France. (page Facebook ICI ) Mr. Min « Le Maître du goût » doit son excellente réputation à ses produits de qualité à des prix abordables. Les ramens Mr. Min, déclinés en trois formats, furent les premiers produits de la gamme. La grande innovation a été de créer une XL Cup qui, encore aujourd’hui, n’existe que chez Mr. Min. Ensuite, sont arrivés les Udon qui ont étoffé la gamme, première étape vers toute une nouvelle panoplie de nouveaux produits coréens Mr. Min. Le vrai plus de Mr. Min, c’est de créer un produit à la fois 100% coréen, c’est à dire "made in Korea" et un produit adapté aux goûts européens, avec un packaging attractif et des saveurs qui plaisent. Mr. Min c’est l’ambassadeur de la Corée en France depuis 2010. Référencée dans les plus grandes enseignes de la distribution françaises (Leclerc, Carrefour, Auchan, Intermarché, Casino, Système-U), la marque connaît un très grand succès auprès des distributeurs et surtout des consommateurs. L’entreprise a su se développer grâce au soutien constant du gouvernement Coréen. La marque est donc véritablement considérée comme symbole de la Corée à l’étranger. Parmi les quelques produits reçus, j'ai eu le flacon de sauce barbecue que j'ai cuisiné avec du poulet. Je vous offre la recette qui a eu beaucoup de succès à la maison. Ingrédients pour 3/4 personnes : - 4 blancs de poulet - 180 g de coco plat - 100 g de sauce barbecue Mr. MIN - 50 g de noix de cajou - Huile d’olive - Sel & poivre Préparation : Emincez en lamelles de 1,5 cm de large les blancs de poulet. Mettez-les dans un saladier, versez dessus la sauce barbecue. Mélangez et laissez mariner 30 minutes au frais. Pendant ce temps, lavez et émincez les cocos plats dans le sens de la longueur de façon à avoir une forme d'allumette. Torréfiez les noix de cajou à feu vif dans une poêle sans huile, puis concassez-les grossièrement. Faites chauffer une cuillerée à soupe d’huile d’olive dans un wok et faites-y cuire les cocos plats coupés en allumette. Après cuisson, réservez-les. Remettez un peu d'huile d'olive dans le wok. Assaisonnez les morceaux de poulet de sel et de poivre, versez délicatement dans le wok et faites-les sauter à feu doux, pour ne pas faire brûler la sauce barbecue. Ajoutez les cocos plats et les noix de cajou, mélangez et rectifiez l'assaisonnement si nécessaire. Retirez du feu et servez aussitôt accompagné de nouilles. IMPRIMER LA RECETTE

Source: philomavie.blogspot.com

250 g de pois chiches en conserve 2 gousses d'ail 2 c. à soupe de tahini (purée de sésame) 1/2 citron jaune 1/2 c. à café de graines de cumin 1/2 c. à café de paprika huile d'olive quelques feuilles de persil plat sel, piment d'Alep Préparation ÉTAPE 1 Versez le contenu de la conserve de pois chiches dans un saladier. Transvasez l’équivalent de 5 cl de jus de pois chiches dans un verre et réservez. Recouvrez les pois chiches d’eau, puis roulez-les entre vos mains afin d’en ôter les peaux. L’opération est un peu longue… ÉTAPE 2 Épluchez les gousses d’ail. Pressez le jus du demi citron. Égouttez les pois chiches, placez-les dans le bol de votre robot et ajoutez l’ail, le jus de citron et le tahini. Mixez l’ensemble, tout en versant un petit filet d’huile d’olive constant, jusqu’à obtention d’une d’une pâte homogène. Salez, assaisonnez de piment d’Alep et goûtez. ÉTAPE 3 Si la préparation vous semble trop compacte, ajoutez un peu de jus de pois chiches réservé en début de recette afin de la rendre plus onctueuse. Dressez le houmous dans un petit bol. Saupoudrez de graines de cumin et de paprika en poudre. Parsemez de persil fraîchement ciselé. ÉTAPE 4 Servez le houmous en apéritif, accompagné de pain pita ou encore de tranches de pain frais.

Source: cuisineaz.com

Recettes24 is a recipe search engine that find recipes with advanced filters like ingredients, categories and keywords.
Recettes24 does not host recipes, only links to other sites. | FAQ | Privacy
Copyright 2020 ® v3 - Contact