content | verrine crevette avocat boursin | punch ruhm banane kiwi | POTÉE paul bocuse | recettes24.fr | soupe benoit gagnon recette | soufflé thon et courgette marmiton | recettes de salsa
Se Connecter

Connectez-vous pour recettes24 pour enregistrer vos recettes préférées

Si vous n'êtes pas encore enregistré(e), inscrivez-vous maintenant!

Mot de passe oublié?

J'ai 8 poules et théoriquement, je devrais avoir 8 oeufs par jour mais c'est sans compter qu'elles bouffent comme des porcs et que certains jours, je me retrouve avec 9, 10 et même 11 oeufs. Vous allez sûrement dire comme monsieur Gourmandises que j'ai certainement oublié certains oeufs la veille, mais non, la veille, il y en avait eu 8. J'ai beau en donner, il arrive un moment où je manque de place dans le réfrigérateur  et dans ce cas, je cherche à faire certains plats qui me permettent d'en passer beaucoup d'un coup. Comme c'est le cas avec ces crèmes renversées qui en demande 8...la production d'une journée. Il me restait aussi du dulce de leche (que j'ai toujours en stock au réfrigérateur), j'ai donc remplacé le sucre par cette délicieuse tartinade, faisant du coup, des crèmes renversées extra-caramel. Ne vous méprenez pas, ce n'est pas exagérément sucré, ça ne tombe pas du tout sur le coeur et c'est divinement bon. Pour 8 personnes : Crèmes : 2 et 1/2 tasses(625 ml) de lait 1 tasse (250 ml) de dulce de leche maison ou du commerce 4 gros œufs 4 gros jaunes d’œufs 1 cuillère à table (15 ml) d’extrait de vanille Caramel 1/2 tasse (100 g) de sucre 3 cuillères à table (45 ml) d’eau 1 cuillère à table (15 ml) de sirop de maïs ou de glucose Préchauffer le four à 325 F (160 C). Le caramel : Combiner le sucre, l’eau et le sirop de maïs dans une casserole à fond épais et placer celle-ci sur un feu mi-vif. Remuer pour dissoudre le sucre. Porter à ébullition et laisser bouillir de 5 à 7 minutes ou jusqu’à ce que le caramel soit doré. Le retirer du feu et le verser immédiatement 8 ramequins en prenant soin de les faire tournoyer délicatement  de façon à ce que le caramel en enduise le fond. Laisser reposer les ramequins jusqu’à ce que le caramel ait durci. Mélanger le lait et le dulce de leche dans une grande casserole et faire chauffer. Fouetter jusqu’à ce que le tout soit très chaud et homogène. Retirer du feu. Battre les œufs avec les jaunes d’œufs dans un grand bol. Ajouter aux œufs la préparation à base de lait en un filet lent mais constant et en fouettant sans arrêt pour empêcher les œufs de cailler. Ajouter la vanille et mélanger Répartir la préparation dans les ramequins puis déposer ceux-ci dans une lèchefrite. Verser de l’eau très chaude dans la lèchefrite pour qu’elle arrive à mi-hauteur des ramequins. Couvrir le bol d’une feuille de papier sulfurisé. Enfourner pour 50 à 55 minutes ou jusqu’à ce que les crèmes  soient prises, mais qu’elles bougent encore un peu au centre. Réfrigérer. Démouler sur une assiette de service à rebord. Si le caramel adhère au bol, le mettre directement sur la cuisinière à feu très doux pendant 1 minute ou quelques secondes au micro-ondes. Servir les crèmes renversées avec des fruits si désiré. Imprimer la recette

Source: lesgourmandisesdisa.blogspot.com

 ATTENTION, CE JAMBON POURRAIT CRÉER UNE SÉRIEUSE DÉPENDANCE! *************************** François Chartier, avec toutes ses recherches sur les molécules et les goûts m'inspire vraiment beaucoup. Je ne sais pas si vous avez jeté un oeil sur son travail, mais il y a des trucs bien intéressants. Certes, il y a un peu de redondance dans ses derniers bouquins (une même recette est parfois présentée dans 4-5 déclinaisons), mais il y a surtout de très bonnes idées. D'ailleurs, c'est là (et dans sa nouvelle émission) que j'ai trouvé l'inspiration pour ce jambon... Et quelle inspiration! Je vous jure, à notre première bouchée, mon Copain et moi avons roulé des yeux de plaisir. Véritablement, la bière noire, le bouillon de boeuf, le sirop d'érable et les épices se marient extrêmement bien au jambon. Vraiment, un coup de coeur cette recette! Comme prochain jambon, c'est celui-ci que vous voulez réaliser. Ingrédients (portions, beaucoup:) 1 jambon de 3,5 à 4kg 1 c. à soupe de beurre 4 gousses d'ail écrasées 2 oignons hachés 2 anis étoilées 6 clous de girofle 1 bâton de cannelle 1 c. à soupe de graines de fenouil 1 tasse de bouillon de boeuf 2 tasses d'eau 1 bouteille de St-Ambroise noire (ou autre stout) 1/3 tasse + 1/2 tasse de sirop d'érable foncé Préparation 1. Dans une grande casserole, déposer le jambon et le couvrir d'eau froide. Le faire désaler quelques heures en changeant l'eau de trempage à deux reprises. 2. Dans une casserole faire fondre le beurre sur un feu moyen. Ajouter les oignons hachés et l'ail et cuire 2-3 minutes, jusqu'à ce que les oignons soient translucides. 3. Ajouter les épices et cuire 1-2 minutes encore. 4. Ajouter le bouillon, l'eau, la bière et 1/3 de tasse de sirop d'érable et amener à ébullition. Déposer le jambon, côté chair vers le bas et couvrir la casserole. 5. Cuire à feu moyen-doux pendant environ 2 heures à 2heures30, en vous assurant de maintenir un bouillon constant. 6. Lorsque la viande est tendre, retirer le jambon de la casserole. Augmenter la température du feu, ajouter le reste du sirop d'érable et faire réduire le jus de cuisson du tiers, voire de la moitié. Le jus de cuisson doit devenir presque sirupeux. Cette étape devrait prendre une quinzaine de minutes. 7. Préchauffer le four à 400F. Retirer le filet autour de la viande et retirer la couenne et le gras. 8. Déposer le jambon dans une lèche-frite. Réserver. 9. Badigeonner le jambon du jus de cuisson réduit et enfourner au centre du four pour 20 minutes, en le badigeonnant toutes les 5 minutes. 10. Tout juste à sa sortie du four, badigeonner le jambon avec le jus accumulé au fond de la lèche-frite. Découper et déguster. Imprimer la recette

Source: aventuresculinairesdekiki.blogspot.com

It's wonderful to be back. Back among the mountains that remind us of our vulnerability, our ultimate lack of control over the world we live in. Mountains that demand humility, and yield so much peace in return. - Alex Lowe Autumn is my favorite season and it is also the perfect moment to take a vacation in the dazzling Swiss Alps , and more particularly in the Berner Oberland . It has to be said that nothing can quite beat the unique splendor and romantic ambiance of canton Bern 's highlands when the trees have turned an intense shade of crimson and the fading sunlight bathes everything in gloriously fiery hues. As a child, this is where I used to spend my October school holidays. Back then, I was already fascinated by this astonishing region and nowadays I am still profoundly attracted to its incredibly spellbinding magnificence. Hence, I incessantly keep returning there no matter the length of my stay - for one short day or for a week, it doesn't matter as long as I get my countryside "fix". It is absolutely impossible not to fall madly in love with the Bernese Oberland. With its rugged snow-capped peaks, drop dead gorgeous waterfalls, stunning glaciers, soft and lush green dales, high-altitude emerald lakes, idillyc chalet villages and crisp clear air, this unbelievably beautiful and enthralling rural area of central Switzerland is a nature sanctuary which I like to compare to the Garden of Eden. And a paradise it is indeed as its spectacularly transcending landscapes, staggering panoramas as well as limitless trails through deep pine tree forests, rolling hills, rocky mountainsides and delightful meadows make it a hiking eldorado for both advanced and beginner trekkers. Whether you are a person who needs constant action and movement or somebody who is happy loafing around, there is no better place to enjoy your leisurely time. Like most touristic havens, the Bernese Highlands are very popular during the summer and winter months. Personally, I prefer to go in this neck of the woods when fall is fully in bloom and the golden sceneries are so amazing that you lose the power of speech and tears of wonder/joy appear in your eyes. It is also a lot wiser to visit this lofty province at this period of the year, because rental prices are at their lowest and it is less crowded - you'll scarcely meet another soul (backpackers or skiers); the only living beings you'll come across will be the locals (mostly farmers) and their animals (cows, goats, cats, dogs, etc...). In the past, my parents and I resided in a basic, yet comfy appartment with 70's retro furniture, an antique fire stove , a veranda and creeking/shaking pine floors which was part of an imposing and ancient  (a few hundred years old) traditional farmhouse in which the owners lived. It was located outside the minuscule "town" of Zweisimmen (check out my posts on the subject) and was a bit isolated. The back of the building faced a thick and somewhat gloomy wood and the front overlooked the majestic Spillegerten (link to picture: 2nd photo from the top) and sublime Simmental valley. Apart from the muffled sound of the MOB train whistle in the distance, the bored moo of the cows and the soothing ring of their bells, silence prevailed. A sensational and extraordinarily relaxing experience! For my very first getaway with P. since 1998 (!!!), I wanted to break the routine and rent an apartment which would offer similarly mind-blowing settings and an equally impressive scenic view, but which would be in another municipality . Our choice went to a small, simple, snug and welcoming two room duplex (self-catering) situated in the picturesque "suburbs" of Lenk (the district's population is 2450 and ruminants outnumber people), in Zelg, a tiny, bucolic and calm hamlet at the foot of the striking Mt. Wildstrubel and not far away from (only 500m) the tumbling Simmenfälle (waterfalls). Climb the mountains and get their good tidings. Nature's peace will flow into you as sunshine flows into trees. The winds will blow their own freshness into you, and the storms their energy, while cares will drop away from you like the leaves of Autumn. - John Muir   Aside from being a dreamlike accomodation with a view to knock your socks off, another plus point of "Haus Salvisberg" is its handy proximity to cable car stations ( Metschbahn & Betelbergbahn ) as well as to numerous exquisite footpaths, (both easy and moderatly difficult) leading to moon-like summits, verdant montane grasslands, rustic alpine huts and magic cascades. Valuable assets that cannot be underlooked and which will enchant admirers of untouched wildness and passionate walkers alike. As a matter of fact, f rom this ideal location, many fantastic excursions on well-marked and maintained tracks can be done. Since that is what P. and I came for, we indulged in a little sport by going out every single day and trekking from morning to evening through the harshest terrains as well as smoothest pastures. The vistas were so grandiose and entertaining that we could have wandered for hours on ends without being bored. There's so much overwhelming beauty in this corner of the world that we forgot how tired our limbs were and how numb, heavy and achy they felt - at the end of each journey we were knackered, but we were gleefully content and our heads were full of ravishing memories... After having spent one week cooking uncomplicated meals, not baking at all and hardly being challenged culinary-wise, I was glad to rebound with my kitchen and put my brand new oven to work again. In order to celebrate our coming home, I prepared a semi guilt-free tart* with the last plums (one of my favorite dessert fruits) of the season and my trademark low-fat pastry. This home classic and personal invention is easy to put together, but it is nonetheless almighty exquisite and deliciously homey. A heavenly treat which is best savored with a glass of quality Porto or a cup of tea and while nostalgically remembering past travel adventures. * It contains about 95g butter less than the ones confectioned with shortcrust dough. Plum Tart With Scone Pastry & Mascarpone Recipe by Rosa Mayland, November 2012. Serves 4-6. Ingredients For The "Scone Pastry": 338g Plain flour 2 Tsp Baking powder 1 Tsp Fine sea salt 75g Unsalted butter 38g Castor sugar Milk, enough to form a firm dough Ingredients For The "Filling": 250g Mascarpone, softened 120g Light brown sugar 740g Plums, halved and stoned Cinnamon, to taste Method For The "Scone Pastry": 1. Heat the oven to 190°C (375°F) and grease a 28cm (11 inches) tart pan.   2. Mix together the flour, baking powder and salt, then rub in the butter. 3. Stir in the sugar. 4. Add the milk  and incorporate well (with the help of a knife) by cutting and turning the dough until it forms a clean ball. 5. Roll out the pastry and line the base of your tart pan. 6. Trim the edges and prick the base of the tart with a fork. Method For The "Filling": 7. Spread the mascarpone over the base of the tart and sprinkle 50g light brown sugar over the cheese. 8. Place the plums, cut side up, in neat concentric circles in the tart shell. Cowd the fruits, but do not overlap. 9. Sprinkle the cinnamon and leftover sugar over the fruits. 10. Bake for about 40 to 50 minutes, until the fruits are soft and the crust is golden brown. 11. Cool on a wire rack. 12. Serve. Remarks: You can replace half of the plain flour by whole wheat flour and the castor sugar by light brown sugar. For this recipe I used quetsch plums (the best plums, in my opinion), but any other type of plum (fresh or frozen) or fruit (pluots , mirabelles, a pples, pears, peaches, etc...) will do. Serving suggestions: Serve for tea time or dessert, with a glass of Porto or a cup of tea . Drizzle a little runny honey over the top of the tart if  you find that it is not sweet enough for your taste. Tarte Aux Prunes Et Au Mascarpone Recette par Rosa Mayland, Novembre 2012. Pour 4 à 6 personnes. Ingrédients Pour La "Pâte A Scones": 338g de Farine 38g de Sucre cristallisé 2 CC de Poudre à lever/pâte 1 CC de Sel de mer fin 75 g de Beurre non salé Assez de lait pour former une boule de pâte Ingrédients Pour La "Garniture": 250g de Mascarpone, ramolli 120g de Cassonade 740g de Prunes, coupées en deux et dénoyautées Cannelle en poudre, selon goût Méthode Pour La "Pâte A Scone": 1. Préchauffer le four à 190 ° C et graisser un moule à tarte de 28cm de diamètre. 2. Mélanger ensemble la farine, la poudre à lever et le sel, puis ajouter le beurre et frotter la farine et le beurre entre les doigts afin d'obtenir un mélange qui ait une texture sabloneuse. 3. Incorporer le sucre. 4. Verser le lait, g raduellement, tout en mélangeant bien (ne plus ajouter de lait quand la pâte aur a atteint la bonne consistance/ni trop mouillée, ni trop collante) et former une boule . 5. Etaler la pâte et garnir votre moule à tarte avec. 6. Couper les bords qui dépassent et piquer le fond de la tarte avec une fourchette. Méthode Pour La "Garniture": 7. Etaler le mascarpone sur la base de la tarte et saupoudrer avec 50g de cassonade. 8. Garnir avec les prunes (côté coupé vers le haut et placée en cercles concentriques bien serrés). 9. Saupoudrer avec la cannelle et le sucre restant. 10. Cuire pendant environ 40 à 50 minutes, jusqu'à ce que les fruits soient tendres et que la pâte soit bien dorée. 11. Laisser refroidir sur une grille. 12. Servir. Remarques: Vous pouvez remplacer la moitié de la farine par de la farine complète et le sucre cristallisé par du sucre brun clair. Pour cette recette j'ai utilisé des quetsches, mais n'importe quelles prunes (fraîches ou congelées) feront l'affaire. Bien entendu, d'autres fruits peuvent être utilisés (pluots, mirabelles, pommes, poires, pêches, etc...). Suggestions d'accompagnement: Servir à l'heure du thé ou pour le dessert, avec un verre de Porto ou une tasse de thé. Si vous trouvez que la tarte n'est pas assez sucrée à votre goût, arosez-la d'un filet de miel liquide .

Source: rosas-yummy-yums.blogspot.com

J'ai fait cette recette une journée d'été, alors que la chaleur était à son maximum et que mon homme n'arrêtait pas de se plaindre qu'il rêvait de l'hiver. Et actuellement, il rêve toujours de l'hiver et pendant la blanche saison, il sera tout à fait dans son élément. Il y a au moins cela, il ne se plaint pas du tout l'hiver qu'il rêve de voir l'été...non il est constant mon homme. Cette recette de saumon que j'ai fait cuire sur le BBQ, accompagné d'une petite sauce aux agrumes et d'une salade rafraîchissante, pleine de parmesan et de noix de pin. Le poisson est délicieux, mais la salade est plus qu'excellente, un vrai coup de coeur pour les gens autour de la table ce soir-là. INGRÉDIENTS : POISSON 2 c. à soupe de ZESTE D'ORANGE ou de citron (moi mélange des deux) 1 c. à soupe de JUS DE CITRON 3 c. à soupe de JUS D'ORANGE 1/4 tasse de SIROP D'ÉRABLE 4 FILETS DE SAUMON, la peau enlevée 3 JAUNES D'OEUFS 1 c. à soupe de FÉCULE DE MAÏS 1 1/4 tasse de FUMET DE POISSON SEL, POIVRE SALADE TOMATES ET OIGNONS ROUGES 15 TOMATES CERISES coupées en deux 2 TOMATES ITALIENNES coupées en quartiers 1 OIGNON ROUGE émincé 1/4 tasse d'HUILE D'OLIVE 1 c. à soupe de VINAIGRE BALSAMIQUE 2 c. à soupe de PERSIL haché 2 c. à soupe de BASILIC haché 2 c. à soupe de PARMESAN râpé 2 c. à soupe de NOIX DE PIN grillées PRÉPARATION : POISSON - Préchauffer le four à 400 F (205C). - Dans un bol, mélanger les zestes et les jus d'agrumes. Verser la moitié du mélange dans une casserole et réserver. - Dans le bol, ajouter le sirop d'érable. - Tapisser une plaque de cuisson d'une feuille de papier parchemin et y déposer les filets. - Napper de la préparation au sirop d'érable au sirop d'érable. Placer la plaque au four, sur la grille du centre. Cuire les filets de 8 à 10 minutes, en les retournant à la mi-cuisson. - Mettre le four à broil et caraméliser légèrement la surface des filets. - Dans la casserole contenant le jus et les zestes, fouetter les jaunes d'oeufs avec la fécule et le fumet. Porter à ébullition en fouettant constamment. Poursuivre la cuisson jusqu'à épaississement. Assaisonner. - Au moment du service, napper les filets de sauce. SALADE TOMATES ET OIGNONS ROUGES - Mélanger les tomates et l'oignon dans un bol à salade. - Dans un bol moyen, mélanger l'huile, le vinaigre, le persil, le basilic, le parmesan et les noix de pin. - Verser la vinaigrette sur les légumes et bien mélanger. Source : JeCuisine, Poisson si simple, si bon

Source: filetfouet.blogspot.com

Bonjour à tous, Aujourd'hui, je vous présente ma première brioche perdue au four selon Christian Constant. Si comme moi vous avez fait une grosse brioche (présentée ici ), vous pouvez la changer en un dessert gourmand ou un gouter à vous de voir. Ingrédients 6 tranches épaisses de brioche 100g de sucre pour moi ( vous pouvez en mettre moins) 250ml de lait ( lait et crème liquide pour moi) 3 œufs ( ou juste les jaunes, personnellement je l'ai fait avec les œufs entiers) 1cas d’arôme : eau de fleur d'oranger, vanille selon vos gouts.   Préparation   Préchauffez votre four à 150° puis beurrez un moule et parsemez du sucre pour que ça croustille. Cassez les œufs dans un récipient et ajoutez le sucre, blanchissez le mélange. Ajoutez l’arôme et le mélange lait et crème. Imprégnez suffisamment la brioche de ce mélange puis tapissez votre moule avec. Versez le reste du liquide sur la brioche. Parsemez à nouveau du sucre en surface et enfournez le tout durant 25 minutes en veillant à ce que la brioche dore.  A l'entrée du four A la sortie du four  Vous pouvez l’accommoder avec une glace et une sauce caramel maison, c'est un délice!

Source: enfantcuisineinformatique.blogspot.com

Hier, mine de rien, Paul me commande une pizza. Je rêve ou quoi ????? Quand il m'est arrivé de présenter une pizza toute prête les soirs où je rentre tard du boulot, ce n'est qu'une suite de : "y'a d'la tomate !" (quelle perspicacité !), "il est mauvais le fromage ..." ou "elle est trop dure ta pizza ..." . Et je vous épargne les "j'aime pas les oignons sur la tarte flambée", "y'a des morceaux" dans la bolognaise et "j'aime pas trop ces nouilles " dans un plat de ... nouilles ! Ahahah ! Paul, si on ne t'avait pas fait ... Mais j'ai trouvé la parade, gnarf gnarf, sauf quand je rentre tard du boulot. Parce que faire sa pizza, c'est fastoche, mais ça veut quand même dire faire sa pâte levée, et donc prévoir un rétro planning de deux bonnes heures avant d'entendre des "Hmmmm...", "C'est trop bon maman ..." ou "Encore un morceau s'il te plaît". Ça fait des années que j'utilise la recette de la pâte à pain du livre La cuisine de Jamie de Jamie Oliver : proportions parfaites, jolie texture et temps de levage assez constant. En général, je fais la recette avec 500g de farine ; ça me permet de cuisiner une pizza ronde (diamètre environ 30cm) et une rectangulaire (30 sur 40cm). Vous pouvez également doubler la recette, pré cuire des fonds de pizza pendant 5 mn puis les congeler pour quand vous rentrez tard du boulot (tiens, c'est bizarre, pourquoi j'y avais pas pensé :) ???). Ou alors faire une deuxième pousse et cuire un pain pour le lendemain. Ou alors inviter des amis. Pizza spéciale Paul. Les tomates sont sur ma partie. Pâte à pain de Jamie O. et pizza spéciale Paul Ingrédients - 1 sachet de levure de boulanger déshydratée - 15g de miel - 30cl d'eau tiède - 500g de farine (j'ai utilisé 300g de farine de blé, 100g de farine complète et 100g de seigle) - 15g de sel Délayez la levure et le miel dans la moitié de l'eau tiède. Dans un grand bol, assemblez les farines et le sel, puis creusez un puits. Ajoutez la levure délayée et hydratez la farine autour. Ajoutez le reste de l'eau tiède et mélangez avec vos mains. Vous allez obtenir une boule assez collante. Sur un plan de travail fariné, pétrissez la pâte quelques minutes dans tous les sens. La pâte doit gagner en texture et ne plus coller aux doigts ; rajoutez un peu de farine si nécessaire. Replacez la pâte dans le bol, couvrez d'un torchon propre et oubliez dans un endroit non ventilé (par exemple dans le four à micro onde, c'est très bien). Au bout de une à une heure et demi, la pâte devrait avoir doublé de volume. Sur un plan de travail fariné, pétrissez la un bref instant pour en chasser l'air, prélevez environ la moitié et étalez sur environ 0,75cm à la taille de votre plaque de cuisson. C'est le moment de préchauffer votre four à 220°C ou 200°C chaleur tournante. Le temps du préchauffage correspond en gros aux 10mn de pousse que votre pâte à pizza nécessite encore. Profitez également de ce temps pour préparer la garniture de votre pizza. Pour la spéciale Paul : de la sauce tomate (maison ou pas, la barilla au basilic me convient bien, et un petit pot suffit pour la pizza ronde), 2 tranches de jambon coupées finement et une boule de mozza détaillée, le tout saupoudré de parmesan râpé, d'origan et de basilic (pas trop, sinon le Paul va s'offusquer de "ces petits bouts verts"). Pour la pizza rectangulaire : 3 garnitures pour 4 personnes. Sauce tomate, basilic, origan et parmesan pour tous. Puis, une spéciale Paul à gauche, figues du déshydrateur, champignons et chèvre au milieu, et champignons, coppa préalablement grillée et mozza à droite. Garnissez la pâte juste avant d'enfourner pour environ 10 mn, ou jusqu'à ce que le fromage soit bien doré. Mmmmm, dis donc, ça sent drôlement bon dans cette cuisine ! Édit du soir bonsoir : Paul n'aime pas les tomates MAIS il adore la sauce tomate. Si quelqu'un a reçu par erreur le mode d'emploi de cet enfant, qu'il me le renvoie IMMÉDIATEMENT !

Source: secotinemaligne.blogspot.com

Oeuf Fabergé revisité façon Chef Constant suite à l'épisode 2 de la deuxième saison de Top Chef. oeuf "Constant-Fabergé" de macaronis farcis aux spaghettis d...

On abandonne (quelques jours !) notre tour du monde pour faire une tournée des chefs … Christian Constant sera à l’honneur cette semaine avec cette soupe de saison gourmande au potiron, aux châtaignes et aux ravioles de Royans. Riche, crémeuse, onctueuse… Les ravioles de Royans ou Romans, regroupées sous l’appellation de « ravioles du Dauphiné » (Drôme et Isère) sont de toutes petites ravioles au comté, fromage blanc (caillé de lait) et persil. Au départ, légume du pauvre fourré de raves, la raviole s’est embourgeoisée en s’empiffrant de fromage, et s’est démocratisée au XXe siècle avec la révolution industrielle et la machine à fabriquer les ravioles mise au point par un certain Emile Truchet . Si vous voulez aller plus loin dans votre exploration de la raviole, je vous recommande ce petit livre aux éditions de l’Epure : « Les ravioles de Romans, 10 façons de les préparer » . Alors plusieurs solutions : Vous avez une patience d’ange, un moule à ravioles et un weekend entier devant vous (tout lecteur de ce blog sait que les raviolis sont pour moi une épreuve, a fortiori quand ils font à peine 1 cm de côté) et vous les faites vous-même. Il faut avouer que les recettes de courageux ne pullulent pas sur le web, mais celle de The Pink lady est magnifique. Allez donc jeter un œil, même si vous finissez par les acheter. Vous habitez le Dauphiné ou une grande ville et pourrez donc les acheter fraiches chez un traiteur. Vous habitez le Trouducudumonde et Picard vous sauve la vie avec ses ravioles du Dauhiné Label Rouge. Maintenant que vous avez le Graal en main, attaquons la soupe… 1 kg de potiron 150 g de ravioles du Dauphiné 1 oignon ciselé 100 g de châtaignes entières cuites 2 tranches de pain de mie 1 litre de bouillon de volaille 25 cl de crème liquide entière (C.Constant en met 50cl, même moi je trouve ça too much !) Huile d’Olive Sel et poivre Épluchez et coupez le potiron en cubes. Dans un faitout, faites revenir l’oignon dans une CS d’huile d’olive jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajoutez le potiron, le fond de volaille, sel, poivre et laissez cuire 30 min à feu doux. Mixez en rajoutant la crème fraîche. Goûte et rectifiez l’assaisonnement. Réservez. Préparez les croûtons en taillant les tranches de pain de mie en petits cubes, faites les dorer dans une poêle avec un peu d’huile et réservez. Plongez les ravioles dans une casserole d’eau bouillante salée, et faites-les cuire 1 minute. Servez le velouté parsemé de marrons émiettés, de croûtons et de ravioles. Décorez avec un trait d’huile d’olive. J o y e u x a p p ét i t

Source: humour-gloire-et-beaute.blogspot.com

Le Gà Rô-Ti est vraiment un de ces avatars de la présence française en Indochine qui a marqué la gastronomie vietnamienne. Même le nom (Gà, pour poulet et Rô -Ti, qui est la prononciation tonale de rôti) est porteur de cette influence, et traduit vraiment la descendance de ce plat peu banal. Au moment de la colonisation du Vietnam par la France, les fours électriques étaient rares, un vrai luxe dont peu de cuisinières vietnamiennes pouvaient profiter. La plupart des femmes utilisaient alors une sorte de boîte en métal chauffée indirectement par une masse de charbon. La chaleur obtenue était inégale, et le four en lui-même, dangereux. On se contentait donc de rôtir le poulet sur une source de chaleur directe, avec un peu de liquide pour préserver l'humidité de la chair, ou sur les braises d'un feu ou d'un barbecue au charbon. Lorsque la guerre du Vietnam s'est terminée, en 1975, les GI désertant les camps ont laissé derrière eux plusieurs fournitures qui ont permis à certains foyers d'équiper leur cuisine de façon plus moderne. C'est à peu près à cette époque que le Gà Rô-Ti est devenu un classique de la cuisine vietnamienne, la fiabilité des sources de chaleur permettant maintenant un meilleur contrôle sur le rôtissage de la viande. C'est l'histoire mondiale qui est reflétée par ce simple poulet ! La marinade se prépare rapidement, et elle a une odeur fabuleuse qui nous donnerait envie de nous plonger le doigt dedans, si nous n'étions pas terrorisés par la salmonelle. On peut utiliser un poulet coupé en huit morceaux ou de simples cuisses de poulet: j'ai utilisé deux poitrines de poulet avec dos que j'avais acheté en spécial au début de l'été. Allez-y avec ce que vous avez sous la main: ce serait aussi très bon avec des ailes de poulet. Ce qu'il vous faut: - 1 poulet coupé en huit morceaux ou 6 belles cuisses de poulet - 4 gousses d'ail, écrasées - 2 cuillères à soupe de miel - 1/2 cuillère à thé de sel - 1/2 cuillère à thé de poivre du moulin (ou un peu plus, pour la chance) - 3 1/2 cuillère à soupe de sauce soja ou de sauce Maggi - 2 1/2 cuillère à soupe d'huile d'arachide Modus: Mélanger l'ail, le miel, le sel, la sauce soja et l'huile. Déposer dans un grand plat et incorporer le poulet. Touiller pour enrober et arroser de marinade. Si vous utilisez un poulet entier ou des poitrines, remplir la cavité avec de la marinade. Laisser reposer au frigo au moins 4 heures et jusqu'à 24h. Retourner la viande périodiquement et arroser à nouveau. Préchauffer le four à 400. 30 minutes avant de rôtir le poulet, le sortir du frigo et le laisser tempérer. Doubler une plaque à biscuit de papier d'aluminium. Vaporiser d'enduit anti-adhésif. Déposer le poulet, peau vers le bas, sur la plaque et cuire 15 minutes où jusqu'à ce qu'un grésillement constant se fasse entendre dans le four. Lorsque le poulet grésille, le retourner, peau vers le haut, et rôtir jusqu'à ce que la peau soit croustillante et que les jus de cuisson qui s'écoulent de la chair soient transparents. Pour un repas vietnamien complet, servir avec des nouilles à l'ail et une salade de légumes marinés.

Source: exila.blogspot.com

250 g de pois chiches en conserve 2 gousses d'ail 2 c. à soupe de tahini (purée de sésame) 1/2 citron jaune 1/2 c. à café de graines de cumin 1/2 c. à café de paprika huile d'olive quelques feuilles de persil plat sel, piment d'Alep Préparation ÉTAPE 1 Versez le contenu de la conserve de pois chiches dans un saladier. Transvasez l’équivalent de 5 cl de jus de pois chiches dans un verre et réservez. Recouvrez les pois chiches d’eau, puis roulez-les entre vos mains afin d’en ôter les peaux. L’opération est un peu longue… ÉTAPE 2 Épluchez les gousses d’ail. Pressez le jus du demi citron. Égouttez les pois chiches, placez-les dans le bol de votre robot et ajoutez l’ail, le jus de citron et le tahini. Mixez l’ensemble, tout en versant un petit filet d’huile d’olive constant, jusqu’à obtention d’une d’une pâte homogène. Salez, assaisonnez de piment d’Alep et goûtez. ÉTAPE 3 Si la préparation vous semble trop compacte, ajoutez un peu de jus de pois chiches réservé en début de recette afin de la rendre plus onctueuse. Dressez le houmous dans un petit bol. Saupoudrez de graines de cumin et de paprika en poudre. Parsemez de persil fraîchement ciselé. ÉTAPE 4 Servez le houmous en apéritif, accompagné de pain pita ou encore de tranches de pain frais.

Source: cuisineaz.com

Il y a fort fort longtemps, quand j'allais au marché avec ma mère, j'étais souvent fasciné par les étals des poissonneries. Il faut dire que tout semblait sortir à peine de l'eau tellement les poissons étaient frais et brillants et puis il y avait aussi les gestes des poissonniers qui vidaient, écaillaient, découpaient... Bon, comme le poisson ne faisait pas partie de notre alimentation quotidienne, je me contentais de regarder en me demandant quand même comment on pouvait bien préparer toutes ces drôles de bestioles... Et ce n'est que bien plus tard que j'ai commencé à cuisiner ce qui vient de la mer et à particulièrement m'intéresser à un de mes poissons préférés, comme pour beaucoup d'ailleurs, le saumon ! Quand Salma m'a proposé de mettre leurs produits à ma sauce, je n'ai pas eu de mal à imaginer des recettes, leurs produits se retrouvant déjà souvent dans mon frigo. Salma est un pionnier de l'aquaculture durable et du coup leur production qui reste familiale, est sans antibiotique, sans OGM, ni farines animales terrestres. Cette production est portée par un souci constant de bien-être notamment en élevant leurs saumons dans des cages de très faible densité loin des routes maritimes du côté de l'île de Bomlo à l’ouest de la Norvège. Salma élève donc bien leurs saumons et les découpe tout aussi bien ! Ce qui m'arrange la cuisine parce que finalement souvent le plus difficile avec le poisson, c'est la découpe. Là, donc rien à faire le saumon est prêt, pas de peau ni d'arêtes, il n'attend plus que vos recettes. Et c'est bien sûr le cas avec les palets de saumon frais que propose la marque. Ces palets sont préparés avec les plus beaux morceaux du cœur du saumon, découpés quelques heures après la pêche. Ils peuvent être snackés pour réaliser un burger, par exemple, ou ils peuvent être consommés crus ou, comme c'est le cas dans ma recette, mi-cuit mi-cru ! Tartare mi-cuit saumon et saint-jacques Ingrédients : 1 palet de saumon Salma - 4 à 5 noix de saint-jacques – 4 ou 5 tiges de cerfeuil – 2càs de graines de grenade – 3 tranches fines de pomme verte – 1càc de jus de citron vert - 1càs d'huile d'olive – sel et poivre Coupez les noix de saint-jacques au couteau comme pour préparer un tartare, donc en petits cubes. Hachez aussi finement le cerfeuil en gardant quelques feuilles pour décorer votre plat. Mélangez les noix de saint-jacques avec 2càc de cerfeuil. Tassez la moitié de la noix de saint-jacques dans un cercle d'environ 10cm de diamètre, prenez un cercle assez haut, le mien faisait 6cm de hauteur. Déposez le palet de saumon Salma dans le cercle, vous allez sans doute devoir le tasser un peu pour qu'il rentre. Ajoutez quelques graines de grenade puis la deuxième moitié de la noix de saint-jacques et tassez le tout en insistant bien. Normalement vous devez remplir entièrement le cercle. Faites chauffer l'huile dans une poêle et déposez le cercle. Faites dorer une minute ou deux pas plus, il faut juste dorer la saint-jacques. Retournez délicatement le cercle, avec une spatule c'est assez simple, il ne faut surtout pas l'enlever à ce moment-là. Et faites de nouveau dorer pendant une minute ou deux. Enlevez la poêle du feu. Déposez le cercle sur une assiette et là vous pouvez l'enlever. Pour que ce soit plus facile faites glisser un couteau tout autour du cercle et après il va s'enlever très facilement. Si vous avez le corail des noix, mettez-les à ce moment-là dans la poêle et faites-les rapidement revenir. Taillez les tranches de pommes en allumettes puis arrosez-les avec le jus de citron. Vous pouvez alors terminer votre assiette en la décorant avec les graines de grenade restantes, le corail de saint-jacques, les bâtonnets de pomme et quelques pluches de cerfeuil ! Vous pouvez retrouver mon autre recette au saumon Salma en cliquant sur la photo... Article sponsorisé Mais pourquoi, bon et maintenant comment je vais me cuisiner le saumon moi... est-ce que je vous raconte ça...

Source: doriannn.blogspot.com

Recettes24 is a recipe search engine that find recipes with advanced filters like ingredients, categories and keywords.
Recettes24 does not host recipes, only links to other sites. | FAQ | Privacy
Copyright 2021 ® v3 - Contact
';