confiture mirabelle romarin | focaccia ricardo | pain de viande mijoteuse clodine | ailes de poulet marinées | recette salade quinoa costco | salade de kale ricardo | clafoutis aux poires ricardo
Se Connecter

Connectez-vous pour recettes24 pour enregistrer vos recettes préférées

Si vous n'êtes pas encore enregistré(e), inscrivez-vous maintenant!

Mot de passe oublié?

Once you get a spice in your home, you have it forever. Women never throw out spices. The Egyptians were buried with their spices. I know which one I'm taking with me when I go. - Erma Bombeck There is something incredibly sumptuous about the food of the Middle East. It is steeped in history and mystery, teasing the palate with exotic and tantalizing flavors. Delicate and spicy, aromatic and fragrant, scented and syrupy-these are some of the words that come to mind. The tastes are rich and pleasing, the images romantic, airy and ancient. Rose petals and orange blossom, tamarind and dates, figs and apricots, mulberries and melons, saffron and orchid root, almonds and pistachios, olives, coriander and cumin-a myriad of flavors and dishes that are intricately entwined in the fascinating history of this vast and exciting region. - Ghillie Basan, The Middle Eastern Kitchen: a Book of Essential Ingredients with over 150 Authentic Recipes Spices and herbs are, and have always been an integral part of my cuisine. I intensely treasure them and cannot imagine living without those precious and irreplaceable condiments which not only enhance, complement and balance the flavors of a dish, but also benefit our health (they can be used as natural preventive medecine). A marvelous source of gratification and well-being! It is one of the main reasons why I am irrevocably attracted to the glorious gastronomy of the countries situated at the crossroads of the Mediterranean basin and the Arabian hinterland. If you want to make my eyes twinkle, my mouth salivate and receive my total attention , then I recommend you to pronounce those three simple words: "Middle Eastern Food" and I'll come running like a worshipful dog on amphetamine. In my opinion, there is nothing quite as varied, refined, intriguing, dazzling, exhilarating, dreamlike and worthy of "The Thousand and One Nights" than the gourmet fares served at Lebanese (my favorite), Iranian, Palestinian, Syrian, Israeli, Jordanian, Omani, Kuwaiti, Iraqi, Quatari, Saudi Arabian, Yemeni or Emirati tables.   So, you can imagine my excitement when the talented Faith Gorsky of " An Edible Mosaic " (her headquarters are in upstate New York) kindly proposed to send me her cookbook " An Edible Mosaic - Middle Eastern Fare With Extraordinary Flair ". There was no way I was going to decline her generous offer and pass the opportunity of reviewing this wonderful publication entirely written and illustrated a web friend and colleague whom I respect and have been following for the last three years (I first came across her site in 2009, if my memory does not fail me...). Having been born and raised in America, nothing predestined this blogger to become a specialist on the subject of Middle Eastern food. As a matter of fact, before she tied the knot with her Syrian husband in the Middle East and lived there for the first six months of her matrimony, she barely had any knowledge of the specialities prepared by the people populating this part of the Arab world. Everything changed the day Faith married her life companion; she discovered and embraced a whole new culture.   During her stay in Damascus (the capital of Syria), she had the opportunity to explore and experience firsthand the magic of the cuisine of this region of the globe and even more so when her mother-in-law, who happens to be a master cook, took her under her wing and gave her a thorough course in Middle Eastern cooking that resulted in the creation of " An Edible Mosaic ". Over the past six years, this passionate young lady has visited the Middle East four different times, each trip contributing to deepening her love as well as expanding her enthusiasm for the culinary traditions and civilization of this fascinating land of contrasts. As a result, Faith's travels helped enrich her increasingly successful blog and build a devoted readership, thus ultimately leading her to writing the book I have the honor of introducing to you this Friday. The Ultimate Communal Meal "Generally, one could say that Near and Middle Eastern and North African cooking and nutrition are healthy. As in other Mediterranean gastronomies, meat is rare and vegetables often used. The religious purity rules also have consequences for the kitchen, which is important for the health of the people. - Peter Heine, Food Culture in the Near East, Middle East, and North Africa   With its ten chapters (Basic Recipes, Breads and Pies, Salads, Vegetables and Rice Side Dishes, Appetizers and Light Meals, Beans and Lentils, Chicken and Seafood, Beef and Lamb, Desserts & Drinks), four useful sections ( Cooking Tips and Techniques, Basic Cooking Tools, Buying the Right Middle Eastern Ingredients and Middle Eastern Grocery Stores ) and many ( over a hundred) easily reproducible, inspiring, meticulously detailed, carnivore as well as vegetarian/vegan -friendly, authentic and elegant recipes, " An Edible Mosaic - Middle Eastern Fare With Extraordinary Flair " will rejoice both beginner and experienced cooks. Each entry, side dish, main or dessert  presented within the 144 pages of Faith's manual will make your mouth water and nudge you into the kitchen to prepare scrumptious delicacies that are vibrant, remarkably toothsome and nutritionally harmonious.   Since I am somewhat knowledgeable about Middle Eastern cuisine and already possess a certain number of bestsellers on the topic, I had my doubts on whether or not this cookbook would help me broaden my gastronomic horizon. Well, I am pleased to inform you that I was not deceived at all by it. " An Edible Mosaic - Middle Eastern Fare With Extraordinary Flair " is far from being boring or uninteresting. Actually, it is an extremely enjoyable read as it is chock-a-block full with delectable ideas for healthy, irresistible and lip-smackingly good dishes (some of which I have never even tried or concocted and plan on testing soon) ranging from "Thyme Spiced Flat Pies", "Tabbouleh", "Fried Eggplants With Garlic And Parsley Dressing", "Fried Cauliflower With Sesame Parsley Sauce", "Saffron Rice With Golden Raisins And Pine Nuts", "Spiced Cheese Balls", "Creamy Chickpea And Yogurt Casserole", "Fish Pilaf With Caramelized Onion", "Chicken Kebabs", "Roasted Green Wheat With Chicken", "Fried Kibbeh", "Scrambled Eggs With Meat And onions", "Upside Down Rice Casserole", "Sweet Cheese Pastry (Knafeh)", "Coconut Semolina Cake (Harissa)", "Creamy Hot Sahlab Drink" to "White Coffee". Plenty enough meals to keep you busy for several months! As you can imagine, choosing a recipe to showcase on "Rosa's Yummy Yums" wasn't an easy task (especially if you are a tergiversator named Rosa). It took me a while before I could make up my mind. Anyway, after a week of intense delibaration, I selected a hearty meat-free dish called " Mujaddara Burghul " (" Lentil And Bulgur Pilaf " in English) which is traditionally savored with cramelized onions and accompanied by plain yogurt, tomato, cucumber and/or onions slices (mine was served with some cooked beetroot since it is soon winter here in Switzerland and I disapprove of buying out of season vegetables) . The outcome was highly satisfying and the legume, cereal and spice addicts that we are were totally seduced by this main course's unique combination of bulgur, lentils and seasonings. Each element composing this magnificent one-pot mingled together perfectly, thus causing an exclamation of delight and a sigh of bliss after every forkful. An economical, filling, fit, comforting and exquisite pilaf. One of life's simple pleasures !   Mujaddara Burghul (Bulgur And Lentil Pilaf) Recipe by Faith Gorsky of " An Edible Mosaic " . Serves 6. Ingredients: 1 1/3 Cups (275g) Dried brown lentils 6 Cups (1.5 liters) Water 2 Tbs Olive oil 2 Tbs Butter 2 Large Onions, quartered and thinly sliced 1 Bay leaf 2 Pods cardamom, cracked open 2 Cloves 2 Tsps Ground cumin 1/2 Tsp Ground cinnamon 1 1/2 Tsp Fine Sea salt 1/4 Tsp Freshly ground black pepper 1 Cup (185g) Coarse-ground bulgur wheat 1 1/2 Cups (300ml) Boiling water Thick plain yogurt (optional, for serving) Method: 1. Sort through the lentils to remove any small stones or pieces of dirt, and then rinse with cold water in a colander. 2. Bring the rinsed lentils and the water to a boil in a lidded medium saucepan. Cover the saucepan, turn the heat down to a simmer, and cook until the lentils are tender but not mushy, about 20 to 30 minutes, stirring occasionally and adding more water as necessary so that they’re always immersed; strain and set aside. 3. While the lentils cook, heat the oil and the butter in a large skillet over moderately-high heat; add the onion and sauté until completely softened but not yet browned, about 10 minutes, stirring occasionally. 4. Transfer half the onion to a small bowl and set aside. Continue cooking the remaining onion until deep caramel in color, about 5 to 10 minutes, stirring occasionally and adding a splash of water as necessary if the onion starts to get too dark. Set aside. 5. Put half a kettle of water on to boil. Transfer the sautéed onion (not the caramelized onion) to a medium saucepan. Add the bay leaf, cardamom, clove, cumin, cinnamon, salt, and pepper and cook 1 minute. 6. Add the bulgur and cook 1 minute more, stirring constantly. 7. Give the bulgur a stir, then cover the saucepan, turn the heat down to very low, and cook until tender, about 10 minutes (do not open the lid during this time). 8. Turn the heat off and let the bulgur sit 10 minutes, then fluff with a fork and gently stir in the lentils. Taste and add additional salt, pepper and olive oil if desired. 7. Transfer to a serving dish and top with the caramelized onion. Remarks: Instead of making this dish with dried brown lentils, you can prepare it with the same amount of green lentils or 2 cans of brown lentils, rinsed and drained. For an easy variation of this dish, use white or brown rice instead of bulgur wheat. Serving suggestions: Serve with plain yogurt (to spoon on top) and accompany by sliced tomatoes, cucumber and/or onions. Mujaddara Burghul (Pilaf Au Bulgur Et  Aux Lentilles) Recette par Faith Gorsky de " An Edible Mosaic " . Pour 6 personnes. Ingrédients: 275g de Lentilles brunes séchées 1,5L d'Eau 2 CS d'Huile d'olive 2 CS de Beurre 2 Gros oignons, coupés en quartiers et tranchés finement 1 Feuille de laurier 2 Gousses de Cardamome, écrasée 2 Clous de girofle, entiers 2 CC de Cumin en poudre 1/2 CC de Cannelle en poudre 1 1/2 CC de Sel de mer fin 1/4 CC de Poivre noir fraîchement moulu 185g de Boulgour concassé en gros grains 300ml d'Eau Yaourt nature épais (en option, pour servir) Méthode: 1. Trier les lentilles pour enlever les petites pierres ou les impuretés, puis rincer à l'eau froide dans une passoire. 2. Dans une casserole, porter les lentilles rincées et l'eau à ébullition. Couvrir la casserole, et baisser le feu. Laisser mijoter/cuire jusqu'à ce que les lentilles soient tendres mais pas molles ( remuer de temps en temps et ajouter plus d'eau si nécessaire afin qu'elles soient toujours immergées ), environ 20 à 30 minutes. Egoutter et mettre de côté. 3. Dans une grande poêle, faire chauffer l'huile et le beurre à feu vif, ajouter l'oignon et faire revenir pendant environ 10 minutes ( remuer de temps en temps ), jusqu'à ce qu'il soit mou et translucide mais pas encore doré.   4. Transférer la moitié de l'oignon dans un petit bol et mettre de côté. Poursuivre la cuisson de l'oignon restant pendant environ 5 à 10 minutes ( remuer de temps en temps et ajouter un peu d'eau si l'oignon commence à devenir trop sombre ) , jusqu'à ce qu'il ait caramélisé. Mettre de côté. 5. Dans une casserole de taille moyenne, faire bouillir les 300ml d'eau. Ajouter, l'oignon cuit (pas l'oignon caramélisé), la feuille de laurier, la gousse e cardamome, les clous de girofle, le cumin, la cannelle, le sel et le poivre. Faire cuire pendant 1 minute. 6. Ajouter le boulgour et faire cuire encore 1 minute suplémentaire, en remuant constamment. 7. Couvrir la casserole, baisser le feu à très doux et laisser cuire pendant envirion 10 minutes, jusqu'à ce qu'il soit tendre (ne pas ouvrir le couvercle). 8. Baisser le feu et laisser le boulgour reposer pendant 10 minutes, puis l'égrainer avec une fourchette et incorporer délicatement les lentilles. Goûter, puis saler et poivrer selon votre goût et ajouter un trait d'huile d'olive si désiré. 7. Transférer dans un plat de service et garnir avec les oignons caramélisés. Remarques: Au lieu de faire ce plat avec des lentilles brunes séchées, préparez-le avec des lentilles vertes ou 2 boîtes de conserves de lentilles brunes, rincés et égouttés. Pour varier un peu, le boulgour peut être remplacé par du riz blanc ou brun. Suggestions d'accompagnement: Servir avec le yaourt (versé sur le dessus du plat) et accompagner de tranches de tomates, de concombre et/ou des rondelles d'oignons.  

Source: rosas-yummy-yums.blogspot.com

After having gobbled many chocolate rabbits, Easter pralines and sugar eggs for the last 6 weeks (This year, my boyfriend's Grischun parents literally spoilt us rotten, although we are far from being children anymore!), I am now getting slightly over-saturated with all things sugary. At the moment, my interest is rather focused on eating in a more balanced way and testing new savory recipes with all the marvelous spring vegetables that are inundating the market stalls... The truth is that even if I can go totally beserker over cookies, cakes, chocolates and any creamy, sticky, gooey, rich and luscious dessert, I have a really soft spot for salty foods too. Despite the fact that my blog tends to showcase more baked goodies than savory starters, main courses or snacks, it is not meant to be exclusively in that way. A good homemade pizza can drive me as crazy as an ambrosial cheesecake. I refuse to support one camp to the detriment of the other as I am a fervent partisan of both sides. I need to entertain a yin-yang relationship between both worlds, because a lack of contrast and change in my menu plan would bore the socks off me. Generally, I cook dishes worthy of blogging about during the weekend as my budget is very tight and I cannot permit myself to prepare Sunday dinners every single day of the week. Of course, it doesn't mean that my weekly culinary concoctions are insipid, austere or monotonous and would not deserve to be put under the spotlight (all the contrary) . They are just a lot simpler, humbler and less luxurious/glamorous (no meat, fish and a lot of veggies) than my Friday or Saturday evening meals. Not forgetting that, during the weekend, the conditions are never optimal to take pictures of my creations, since we usually eat late in the evening when it's dark and there's no natural light. Besides, I rarely have the power to interrupt our romantic repast in order to take pictures for hours while everything is getting cold on the plate, and my exasperated boyfriend is yammering and getting extremely impatient. I am a way too finicky person to do things in a haste, with somebody breathing down my neck and not such a talented photographer to obtain the desired cliché by only taking a few quick shots. Anyway, lately, I have been dying to show you the spicy side of my personality. It is for that reason I am trying to remedy to this situation by posting recipes that don't contain sucrose - or at least in very small quantities only... I would be a liar if I told you that I don't enjoy stuffing myself with hyper-calorific goodies, yet I am a food lover who nonetheless tries to control her diet and always make sure that it is well-balanced. My Monday through Thursday meals are mostly vegetarian and light, thus this gives me the opportunity to devour "dirty" treats in the evening while watching a movie or one of my favorite series. In any case, those aren't even that bad for me as I never buy anything that is industrial or full of additives and make everything myself with quality ingredients. So, in order to show you how I eat on a daily basis, and since the weather has been very summery lately and I have been craving sunny as well as healthy dishes, I thought that it would be a great idea to invent an unconvential, unpresumptuous and easy everyday egg "salad" with the ingredients stocked in my well-garnished fridge and Ali Baba's cave-like pantry. There, I found all the ingredients I needed to create something funky and out of the ordinary: some eggs bought at the farmers' market, a leftover rhubarb stalk, galangal, red onions, a bunch of fresh coriander, fruity olive oil and all kinds of useful seasonings (balsamic vinegar, sambal oelek, soy sauce, mustard, grey sea salt and whole black pepper - perfect for putting an original vinaigrette together). This Far East-inspired main course turned out just as I had imagined it to be. The happy combination of round, musky, sweet, sour, salty, bitter, exotic and heady flavors was amazing and my tastebuds saw fireworks. My " Eggs With Asian-Style Rhubarb Vinaigrette " tasted very fresh, refined and was delightfully aromatic. A fantastic gustative experience! For those of you who are not familiar with galangal, it is a big pleasure for me to introduce you to this wonderfully versatile and characterful produce. It would be awesome if thanks to me, this ingredient would enter your kitchen and become a precious cooking ally. That would prove that I do my blogger "job" correctly and that my site is informative/has a purpose... "Galangal" (aka "Greater Galangal", "Thai Ginger" or "Blue Ginger") is a rhizome of a plant in the ginger family which is native to the grasslands areas of Indonesia. It has many culinary as well as medicinal uses and is cultivated in China and the whole of Southeast Asia as well in hotter regions of California and Florida . Two different varieties exist: one is known as "greater galanga" and the other, "lesser galangal" . The first is larger in size, lighter in color and subtler in aroma than the second which is hotter than ginger and has an underlying "earthy" flavor. According to research, galangal it is an antibacterial and helps fight against fungal infections ( for ex. candidiasis in the intestinal tract). It has been employed for centuries as medicine as it has always been known for reducing cramping and numbness, being a digestive stimulant (laxative), healing bruises and swelling, treating respiratory ailments (tuberculosis) and skin diseases (eczema), removing toxins from the body (blood purifier), having warming properties, settling an upset stomach (indigestion, stomachache and diarrhea), easing nausea, curbing flatulence and combating tuberculosis, eczema, hiccups, canker sores, oral ulcers and gum pains . Apparently, it is also believed to be a stimulant, a tonic, an aprhodisiac and a mild hallucinogenic. .. Over a thousand years ago, it was introduced into Europe by Arabian physicians and became very popular in our latitudes during the Middle Ages. For some unknown reason, it disappeared from European culinary and medical scenes as it seems it fell out of vogue, along with other spices, when milder foods became the order of the day in the 18th century . Cooks also love to prepare fragrant dishes (curries, dipping sauces, salads, soups, etc...) with this citrusy, sharp, sweet, peppery, piney, earthy, cedary, "soapy" and delicate tasting herb. Galangal masks the fishiness of seafoods and the heaviness of red meats, thereby making them taste cleaner, more delicate and succulent. Before being incorporated into a dish, t his seasoning ingredient is either crushed, finely chopped or cut into matchstick-like strips. As galangal is very dense and hard, you'd better make sure to have a sh arp knife at hand, otherwise you'll have difficulties cutting through its tough flesh. In Asian supermarkets, you can either buy it fresh or dry (in the form of powder having a pronounced musky and rooty flavor unlike the sharp bite of the fresh root ) . An incredibly interesting rhizome which, I hope, will seduce and enchant you! For more recipes containing galangal, please check the following posts: " Thai Yellow Curry ", " Thai Massaman Curry " and " Indonesian/Malaysian Fish Rendang ". This post was submitted to Ivy at " Kopiaste...To Greek Hospitality " who is hosting Creative Concoctions #4 – Cooking with Olive Oil . ~ Eggs With Asian-Style Galangal & RhubarbVinaigrette ~ Recipe by Rosa Mayland @Rosa's Yummy Yums, May 2011. Serves 4. Ingredients : 8 Hard boiled eggs , shelled 90g Rhubarb 1 Tsp Mild mustard 2 Tbs Sweet soy sauce (ex. Kikkoman) 2 Tbs Dark balsamic oil 6 Tbs Virgin olive oil 1/3 Tsp Sambal oelek 3 Tsps Fresh galangal root, finely chopped 1 Small Red onion, finely chopped 1/2 Bunch Fresh coriander (+ more for decorating), chopped Fine Sea salt, to taste Freshly ground black pepper, to taste Method: 1. Cut the hard boiled eggs into thin slices and place them on 2 plates (in an overlapping manner) or coarsely chop the eggs (if you serve this salad in verrines). 2. Cut the rhubarb into very small dice. 3. Mix together the mustard, soy sauce, balsamic vinegar, oil, rhubarb, sambal oelek, galangal, onion, coriander, salt and pepper. 4. Sprinkle the salsa over the eggs or mix the vinaigrette together with the chopped eggs and serve in verrines. 5. Let rest for about 20 minutes, then decorate with coriander and serve. Remarks: You can replace the galangal by chopped lemongrass or finely diced ginger. Finely chopped garlic can be added to the vinaigrette. Serving suggestions: Serve that dish as a starter or serve as a main course, accompanied with cold soba noodles, glass/mung bean noodles (both seasoned with sweet soy sauce and sesame oil), boiled potatoes or sourdough bread. Pair with a good Pinot Gris, Riesling, Gewürtzraminer, Chasselas or Petite Arvine. ~~~~~~~~~~~ ~~~~~~~~~~~ ~ Oeufs Et Sa Vinaigrette Asiatisante Au Galangal & A La Rhubarbe ~ Recette par Rosa Mayland @Rosa's Yummy Yums, mai 2011. Pour 4 personnes. Ingrédients : 8 Oeufs durs , pelés 90g de rhubarbe crue 1 CC de Moutarde douce 2 CS de Sauce soya douce (par ex. Kikkoman) 2 CS de Vinaigre balsamique foncé 6 CS d'Huile d'olive vierge 1/3 CC de Sambal Oelek 3 CS de Galangal frais, finement haché 1 Petit Onion rouge, finement haché 1/2 Bouquet de Coriandre fraîche (+ un brin de plus pour décorer) , hachée Sel de mer fin, à volonté Poivre noir, à volonté Méthode: 1. Couper les oeufs durs en tranches, puis dresser en écailles sur 2 assiettes ou les hacher grossièrement et les mettre dans un saladier (pour les verrines) . 2. Couper la rhubarbe en très petits dés. 3. Mélanger la moutarde, la sauce soya, le vinaigre, l'huile, le sambal oelek, la rhubarb, le galangal, l'oignon, la coriandre, le sel et le poivre. 4. Verser cette préparation sur les oeufs et laisser reposer 20 minutes (mettre dans les verrines si vous ne les présentez pas coupés en tranches, sur une assiette). 5. Servir en parsemant de coriandre. Remarques: Vous pouvez remplacer le galangal par du lemongrass ou du gingembre hachés finement. Un peu d'ail haché peut être ajouter à la vinaigrette. Idées de présentation: Servir cette salade comme entrée ou comme plat principal avec des nouilles soba ou des vermicelles transparentes froides (assaisonner les deux avec de la sauce soya et de l'huile de sésame), des pommes de terres à l'eau ou du pain au levain. Accompagner d'un bon Pinot Gris, Riesling, Gewürtzraminer, Chasselas ou d'une Petite Arvine.

Source: rosas-yummy-yums.blogspot.com

J'avais mis cette recette de Melissa D'Arabian dans mes favoris il y a plusieurs semaines déjà. Comme j'ai un stock de poitrines de poulet à écouler et que j'ai un litre de babeurre à utiliser, je me suis dit que c'était le bon temps de tester ce poulet ! J'ai décidé de cuire ce poulet entièrement au four car pas envie d'avoir de l'huile qui gicle partout sur mon poêle... Ah paresse, quand tu nous tiens... ! Ce poulet est vraiment fantastique ! Le babeurre donne un goût et une texture sans pareille. La viande est goûteuse et juteuse, miam ! Vous remarquerez que depuis quelques temps, je fais mes plats avec du panko au lieu de la chapelure. Je trouve ça plus facile, plus croustillant et vraiment meilleur. À essayer si ce n'est pas déjà fait ! 2 portions 2 poitrines de poulet (environ 150g chacune) 1/2 tasse de babeurre Une grosse pincée de sel 1/2 cuillère à soupe de sambal oelek 1/3 tasse de panko Mélanger le babeurre, le sel et le sambal. Y déposer les poitrines de poulet et mariner pendant au moins 8h ou toute une nuit. Égoutter légèrement le poulet puis enrober de panko. Vaporiser d'huile d'olive des deux côtés et cuire au four à 375°F pendant environ 30 minutes, ou jusqu'à bien doré.

Source: katiaaupaysdesmerveilles.blogspot.com

C'est l'été et le jardin regorge de tomates bien mûres et de fines herbes mais vous n'avez pas envie de passer la journée à préparer une sauce tomate classique ? Essayez donc cette fabuleuse sauce crue chipée chez Melissa D'Arabian ! Toute simple, ça prend seulement 5 minutes à préparer et c'est tout simplement irrésistible. J'en profite pour vous présenter ma dernière découverte en matière de pâtes : les nouilles shirataki . Ce sont des nouilles faites à base de tofu, donc sans gluten, qui ont une texture spéciale qui ne ressemble à rien que je connaisse et que j'aime bien (par contre, il semblerait que ce n'est pas le cas pour tout le monde...). Le seul problème, c'est qu'elles ne sont pas super nourrissantes : pratiquement aucune protéine et seulement 40 calories par paquet. On a intérêt à mettre de la viande dans la sauce ou à les accompagner d'autre chose de plus soutenant. Vous les trouverez à l'épicerie au rayon du tofu. Ne soyez pas rebutés par son emballage (un petit sac plein de liquide dans lequel baignent les nouilles), ces nouilles ne sont pas gluantes et n'ont pas une texture de spaghetti trop cuit ! 1 portion 2 petites tomates (jaune et orange pour moi) 2 cuillères à thé de câpres 1 gousse d'ail pelée, écrasée Une pincée de flocons de piment fort Un peu de zeste de citron Une sélection d'herbes au choix, ciselées (persil plat, basilic et menthe pour moi) Huile d'olive Sel et poivre 1 portion de pâtes Couper les tomates en petits dés. Ajouter le reste des ingrédients (sauf les pâtes), bien mélanger et laisser reposer pour que les saveurs se mélangent, environ 30 minutes ou plus. Retirer la gousse d'ail. Pendant ce temps, cuire les pâtes. Bien égoutter. Verser les pâtes sur la sauce crue. Laisser reposer 1 minute puis bien mélanger. Servir avec du parmesan râpé.

Source: katiaaupaysdesmerveilles.blogspot.com

Depuis le début du mois de janvier, Foodnetwork regorge de nouvelles émissions dont celle de Melissa D'Arabian qui consiste à cuisiner des repas pour quatre personnes à moins de 10$. Lors du premier épisode que j'ai regardé, elle faisait cette salade toute simple à base d'un paquet d'ingrédients que j'ai dans mon garde-manger et auxquels je n'ai pas touché depuis belle lurette. J'ai légèrement modifié la recette pour la rendre plus attrayante pour moi, notamment en diminuant la quantité de lentilles de moitié (je ne suis pas fan et c'était juste parfait pour moi) et en ajoutant des tomates, du jus de lime et beaucoup plus de coriandre. Malgré que ce plat soit bien bon, facile à faire et peu coûteux, je remarque deux choses. D'abord, il y a une petite amertume que je n'aime pas tellement que j'attribue au zeste de lime (mon zesteur a dû prélever la petite peau blanche de la lime j'imagine). Je retirerais donc cet ingrédient. Aussi, je trouve qu'il manque un ingrédient pour que l'expérience de saveur soit complète. Je propose ou bien des cubes d'avocat, ou bien des suprême d'oranges, ou pourquoi pas les deux. 4 portions 1/2 tasse de quinoa 1/4 tasse de lentilles brunes 1 cuillère à thé de moutarde de Dijon 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin rouge 1/4 tasse d'huile d'olive (au goût) 1/8 cuillère à thé d'ail en poudre Le zeste d'une lime et la moitié de son jus (seulement le jus la prochaine fois) Sel et poivre au goût 1 échalote française hachées finement 1 cuillère à soupe de coriandre fraîche hachée (au moins 4 fois plus pour moi !) 1 tomate en dés Débarrasser les lentilles des corps étrangers, rincer et couvrir d'eau. Porter à ébullition puis laisser mijoter à feu doux environ 30 minutes. Égoutter et laisser refroidir. Réserver. Porter 1 tasse d'eau à ébullition. Ajouter le quinoa, mélanger, couvrir et baisser le feu au minimum. Laisser reposer 12-15 minutes jusqu'à ce que l'eau soit toute absorbée et que le germe blanc soit libéré. Laisser refroidir. Réserver. Dans un grand bol, les ingrédients de la vinaigrette puis incorporer l'échalote, la tomate et la coriandre. Ajouter les lentilles et le quinoa refroidis. Bien mélanger. Servir.

Source: katiaaupaysdesmerveilles.blogspot.com

Salut les patafoins! Ajourd'hui je fais ma grosse larve et je te suggère une ancienne recette que j'avais publiée il y a déjà deux ans et demi. Je la trouve parfaite pour les fêtes de fin d'année, et je trouve ça dommage qu'elle croupisse parmi mes vieux articles, du temps où j'étais la seule à lire mon blog (bon, d'accord, il y avait ma Reine Mère aussi, qui avait pitié de moi... et de mon pauvre humour). Je te laisse mon petit bavardage de l'époque (je vivais encore aux Ztazunis, pour situer un peu le contexte) Bon week-end les cocos! Et sinon: good News, la boîte à musique est enfin réparée! Pour combien de temps, je ne sais pas, mais voilà que Deezer ne me fait plus de boudin et est à nouveau mon ami, incroyab'!! J'en profite donc pour vous mettre un peu de zizique de NoYel. "J'adooooOOOre le filet mignon de porc! Le meilleur jamais mangé... un filet mignon au Maroilles , le pied total!! C'était au Grand Chemin, en Belgique ... Ici, bien entendu, on ne trouve pas de Maroilles ... trop parfumé, trop collant, trop "pas assez pasteurisé". Les Américains ne savent vraiment pas ce qu'ils ratent! J'ai par contre trouvé cette recette qui est un délice sur http://www.foodnetwork.com/ , une recette de Melissa D'Arabian . Vous pouvez la retrouver ici ou bien suivre la recette en français, c'est plus fastoche pour les "non fluent" Généralement, avec un filet mignon, je sers 4 personnes... mais après ça dépend de la taille du vôtre... de filet mignon, bien entendu!" Si vous voulez suivre mes charmantes aventures et ne rater aucune actualité, n'hésitez pas à rejoindre ma page Facebook en cliquant ici ! Ingrédients pour la croûte un oignon en cubes une botte de coriandre fraîche 2 gousses d'ail écrasées 2 cuillères à soupe d'huile d'olive 30 g de chapelure (je la fais moi-même, avec du pain raci que je fais toaster puis que je mixe une fois froid, c'est meilleur) sel Ingrédients pour le filet mignon 1 filet mignon de porc (forcément) 2 cuillères à soupe de moutarde 1 cuillère à café de cannelle en poudre 1 cuillère à soupe de cumin en poudre 1/2 cuillère à café de piment de cayenne en poudre sel 5 cl d'huile Comment qu'on fait? Préchauffer le four à 375°F = 190°C Dans un tout petit récipient, mélanger les épices ( cannelle , cumin et piment) avec le sel. Frotter cette mixture tout autour du filet. Dans une grande sauteuse, faire chauffer l'huile sur feu moyen et y faire dorer le porc, sur tous les côtés. Attention, parce que l'huile " pschitt " un max quand on retourne le porc, alors prévoyez du K2r, si vous avez décidé de sortir vos plus belles fringues pour l'occas '! Réserver le filet dans un plat à four, et garder la sauteuse telle quelle pour plus tard. Pendant ce temps là... mixer l'oignon, l'ail et la coriandre. Dans la fameuse sauteuse que vous avez pris soin de ne pas laver entre temps; ajouter l'huile d'olive, et faire revenir la mixture jusqu'à ce qu'elle soit tendre (pas longtemps, peut-être 3 ou 4 minutes). Ajouter la chapelure et faire revenir encore quelques minutes. Un peu de sel par dessus tout ça... et le tour est joué, y a plus qu'à tout mettre en place maintenant! Badigeonner le filet avec la moutarde à l'aide d'un pinceau, c'est plus facile et plus régulier. Et enfin appliquer une bonne couche d'herbes tout autour de la bête. Il faut bien presser pour que ça adhère comme il faut. Enfourner pendant environ 45 minutes. Une fois cuit, le sortir du four et surtout, SURTOUT le laisser reposer 10 bonnes minutes avant de le découper! Ce sera meilleur, et encore super chaud, croyez-moi ! D'habitude, je fais de l'orzo pour accompagner ce plat et une fondue de poireaux toute bête. Bone Appétouze ! Article séléctionné par Libéfood

Source: cabouffeundoberman.blogspot.com

Nouvel épisode de Top chef, le débrief s'impose donc ! La soirée commence avec l'épreuve du gâteau au chocolat, tout cela sous l'égide de Patrick Roger, le fameux chocolatier très farfelu mais très à la mode! Comme toujours, l'enjeu est de taille : l'immunité d'abord mais aussi la chance de voir son gâteau commercialisé durant trois semaines chez Auchan. Une belle vitrine donc pour le gagnant. Virginie commence, toute enjouée, un moelleux chocolat/orange. Fabien, lui, imagine un gâteau à base de mousse. Yoni est en plein doute et pense à sa sœur, pâtissière et compte lui rendre hommage à travers ce dessert "le mille crêpes chocolat". Naoelle n'est pas spécialement emballée par le challenge et se lance dans une forêt noire revisitée. Florent veut faire quelque chose de croustillant tout en concédant que ce n'est pas son métier. Jean-Philippe enchaîne les difficultés : une gelée au Grand Marnier trop alcoolisée, un biscuit chocolat qui se casse en deux au moment de la découpe. Le jury composé de Yoaké, ancienne candidate de Top chef, Alexandra Rosenfeld ancienne miss France et Patrick Roger, va donc goûter les merveilles! Virginie sent avoir rempli le cahier des charges, le jury est conquis même si la texture semble un peu pâteuse. Les filles sont emballées par le gâteau de Florent mais Patrick Roger l'encourage à rationaliser ses idées. Le gâteau de Fabien est maitrisé mais "moche". Celui de Valentin est pas mal, celui de Jean-Philippe "envoie", celui de Quentin "colle". Bref, pas facile de faire un choix mais c'est finalement Fabien qui est récompensé pour le travail fourni! Belle revanche visiblement sur ceux qui lui disaient qu'il était nul en pâtisserie! 2ème épreuve : transformer des plats traditionnels en hamburgers! Sont en course Yoni, Joris, Valentin et ma chouchou Naoelle ... Valentin doit revisiter la tartiflette, Naoelle le poulet basquaise, Joris la choucroute et Yoni la paella. La difficulté réside dans la déstructuration de tous les ingrédients du hamburger avec chaque ingrédient du plat imposé. Les plats terminés partent en dégustation chez les chefs, sauf qu'une deuxième épreuve se profile. L'idée c'est de revisiter les mêmes plats sous forme de pièce montée. Tous doivent s'y recoller sauf celui qui sera repêché par les chefs et qui sera élu vainqueur du hamburger. Les plats de Joris et Yoni sont récompensés et sont ex-æquo, directement qualifiés pour la prochaine semaine. Naoelle et Valentin continuent l'épreuve de la pièce montée. Valentin est totalement désemparé face à son échec et cuisine à reculons. Comme dit Guilaine Arabian "moitié Calimero, moitié grincheux". Naoelle se permet de lui donner quelques conseils mais se fait rembarrer par Valentin toujours aussi imbu de lui même. L'épreuve s'avère périlleuse pour chacun des candidats. Aucune pièce montée n'a vraiment convaincu et finalement c'est la pièce montée tartiflette qui remporte le duel, donc les bouchées de Valentin qui l'emportent. Nouvelle épreuve en extérieur pour Virginie, Jean-Philippe, Florent et Quentin au stade de France. Cuisiner pour les supporters des deux équipes. En l'honneur de Paris, la blanquette de veau. Pour Toulouse, le cassoulet. L'issue du match départagera les équipes. Si Paris gagne, les candidats seront départagés sur la blanquette et inversement! Le verdict est imminent, Paris gagne donc le jugement se fera sur la blanquette. Les deux moins bons rejoindront Naoelle en épreuve de la dernière chance. Le chef Constant attribue son point à Jean-Philippe et Quentin. Chef Piège donne le sien à Virginie et Florent. L'épreuve des couteaux (le vote des supporters) donne la victoire à Florent et Virginie. Snif car leur blanquette ne me plait pas. Épreuve de la dernière chance avec un panier de fruits imposé... Jean-Philippe se lance dans un dessert mandarine, poire, gelée de vin rouge avec un sablé breton. Audacieux. Quentin prépare une tartelette à la banane caramélisée avec une salade de fruits de saison. Avec l'âme d'un guerrier, il se lance sur le ring. Naoelle prépare un carpaccio de mangue/raisin, espuma d'ananas. A la dégustation, c'est vraiment kif kif même si Quentin se détache. Il est d'ailleurs félicité et est élu coup de ♥. Le voilà sauvé, je retiens mon souffle. Enfin le plat qui n'a pas été retenu c'est celui de Jean-Philippe. Le goût n'a pas fonctionné cette fois-ci. Pour Naoelle, c'est l'ascenseur émotionnel . Cette semaine ce fut donc chaud pour elle mais pour tous les champions, il peut y avoir un passage à vide. Je suis sûre qu'elle va se ressaisir! Voilà, c'est fini. Revoir l'émission en replay, c'est très appréciable car zéro publicité et du coup l'émission se finit vachement plus tôt ! Et vous, qu'avez-vous pensé de cet épisode de Top Chef?

Source: cookingenaustralie.blogspot.com

Mamina nous a organisé un super jeu, où on devait utilise la gamme « Le fruit deMonin™ » pour préparer de petits plats. J’aime bien avoir des morceaux dans mes boissons – des bubble teas (sans le thé, bien sûr), du jus de coco avec des morceaux, des sangrias, … Par la même occasion, en faisant cette recette, j’ai testé des cocktails en couches. La prochaine fois, j’utiliserais des couleurs différentes pour que les strates soit plus nettes. Le résultat était un cocktail équilibré et très féminin. J’ai aussi inclus une photo du cocktail mélangé avec les morceaux de gelée flottant dessus. Cocktail coco des milles et une nuits Ingrédients Pour la gelée de basilic 50ml sirop de basilic Monin™ 250 ml d’eau 1 càs de gélatine en poudre Pour le cocktail 30ml ‘le Fruit de Monin™’ noix de coco 30 ml de sirop de rose 60ml de jus de coco 30 ml de jus de citron 60 ml de gin Quelques gouttes d’angostura bitters Méthode : Pour la gelée Faire chauffer l’eau et en prélever un peu pour y dissoudre la gélatine. Mélanger avec le restant d’eau et le sirop de basilic. Verser dans un moule et faire prendre au frais. Couper la gelée en petits des d’un demi centimètre. Pour l’assemblage du cocktail : Dans un verre à cocktail poser 2 càs de des de gelée de basilic. Couvrir complètement avec le ‘Fruit de Monin ™noix de coco. Mettre dessus délicatement le sirop de rose. Mélanger ensemble le jus de citron, jus de coco, gin et les bitters. Verser ce mélange délicatement sur le sirop de rose – si nécessaire en le versant sur le dos d’une cuillière. A votre santé ! *** Mamina organized a game for us where we had to use the range ‘ Le fruitde Monin™ in our recipes. I like bits of things in my drinks – bubble teas (without the tea for me), coconut water with bits of coconut, sangrias, etc. And at the same time, while making this recipe, I tried my hand at making layered cocktails. Next time, I’ll try contrasting colours to have the layers more contrasting. The result was a yummy and balanced cocktail that was very feminine. I also have posted a photo of the cocktail stirred up with the jelly pieces floating. Coconut Arabian nights cocktail Ingredients For the basil jelly: 50ml Monin™ basil syrup 250ml water 1 tbsp gelatin powder For the cocktail: 30ml ‘le Fruit de Monin™’ coconut 30 ml rose syrup 60ml coconut water 30 ml lemon juice 60 ml gin A few drops of angostura bitters Method: For the jelly: Heat the water and in a little bit of water dissolve the gelatin. Add in the remaining water and the basil syrup and mix well. Pour in a square cake tin and let it set in the refrigerator. When set, cut the jelly in ½ cm cubes. To assemble the cocktail: Pour 2 tbsps of basil jelly in the bottom of the cocktail glass. Cover completely with ‘le Fruit de Monin™’ coconut. Pour delicately the rose syrup on this layer. Mix the coconut water, lemon juice, gin and angostura bitter. Pour slowly on the rose syrup, if necessary, by pouring on the back of a teaspoon. Cheers! ***

Source: bombay-bruxelles.blogspot.com

J'adooooOOOre le filet mignon de porc! Le meilleur jamais mangé... un filet mignon au Maroilles , le pied total!! C'était au Grand Chemin, en Belgique ... Ici, bien entendu, on ne trouve pas de Maroilles ... trop parfumé, trop collant, trop "pas assez pasteurisé". Les Américains ne savent vraiment pas ce qu'ils ratent! J'ai par contre trouvé cette recette qui est un délice sur http://www.foodnetwork.com/ , une recette de Melissa D'Arabian . Vous pouvez la retrouver ici ou bien suivre la recette en français, c'est plus fastoche pour les "non fluent" Généralement, avec un filet mignon, je sers 4 personnes... mais après ça dépend de la taille du vôtre... de filet mignon, bien entendu! Si vous voulez suivre mes charmantes aventures et ne rater aucune actualité, n'hésitez pas à rejoindre ma page Facebook en cliquant ici ! Ingrédients pour la croûte un oignon en cubes une botte de coriandre fraîche 2 gousses d'ail écrasées 2 cuillères à soupe d'huile d'olive 30 g de chapelure (je la fais moi-même, avec du pain raci que je fais toaster puis que je mixe une fois froid, c'est meilleur) sel Ingrédients pour le filet mignon 1 filet mignon de porc (forcément) 2 cuillères à soupe de moutarde 1 cuillère à café de cannelle en poudre 1 cuillère à soupe de cumin en poudre 1/2 cuillère à café de piment de cayenne en poudre sel 5 cl d'huile Comment qu'on fait? Préchauffer le four à 375°F = 190°C Dans un tout petit récipient, mélanger les épices ( cannelle , cumin et piment) avec le sel. Frotter cette mixture tout autour du filet. Dans une grande sauteuse, faire chauffer l'huile sur feu moyen et y faire dorer le porc, sur tous les côtés. Attention, parce que l'huile " pschitt " un max quand on retourne le porc, alors prévoyez du K2r, si vous avez décidé de sortir vos plus belles fringues pour l'occas '! Réserver le filet dans un plat à four, et garder la sauteuse telle quelle pour plus tard. Pendant ce temps là... mixer l'oignon, l'ail et la coriandre. Dans la fameuse sauteuse que vous avez pris soin de ne pas laver entre temps; ajouter l'huile d'olive, et faire revenir la mixture jusqu'à ce qu'elle soit tendre (pas longtemps, peut-être 3 ou 4 minutes). Ajouter la chapelure et faire revenir encore quelques minutes. Un peu de sel par dessus tout ça... et le tour est joué, y a plus qu'à tout mettre en place maintenant! Badigeonner le filet avec la moutarde à l'aide d'un pinceau, c'est plus facile et plus régulier. Et enfin appliquer une bonne couche d'herbes tout autour de la bête. Il faut bien presser pour que ça adhère comme il faut. Enfourner pendant environ 45 minutes. Une fois cuit, le sortir du four et surtout, SURTOUT le laisser reposer 10 bonnes minutes avant de le découper! Ce sera meilleur, et encore super chaud, croyez-moi ! D'habitude, je fais de l'orzo pour accompagner ce plat et une fondue de poireaux toute bête. Bone Appétouze ! B.O.R (bande originale de la recette) : Zero 7 "Simple Things " Porc , Plat , Epices , Moutarde , ail , Filet Mignon

Source: cabouffeundoberman.blogspot.com

Comme la plupart d'entres vous , j'ai suivi le Top Chef de ce lundi et certaines recettes m'ont tapé dans l'oeil, aïe ! ouille ! même pas mal ! comme ces oeufs en neige au micro-ondes de Ghislaine Arabian donc j'ai cherché sur le net après avoir vu l'émission, j'avais noté les quelques indications de Chef Arabian et pas facile, parce que sur le site de Top Chef sur M6 on ne nous donne pas les mesures alors j'ai testé pour vous et pour votre dessert les Oeufs en neige au micro-ondes -oOo- mon micro-ondes a une puissance de 870 watts au maximum donc ma recette est basée sur cette puissance pour les temps de cuisson si j'ai bien lu sur le net, il ne faut pas aller au delà de 1000watts à vous de voir -oOo- pour ce faire, il vous faudra pour 3 personnes : pour la crème anglaise : 3 cuillères à soupe de sucre 4 sachets de sucre vanillé 3 jaunes d'oeuf 2 cuillères à soupe de maïzéna 1/2 litre de lait j'ai ajouté les zestes d'un citron non traité (un du jardin familial) sont trop bons ! -oOo- pour les blancs en neige : 3 blancs en neige 1 pincée de sel 2 cuillères à soupe de sucre en poudre -oOo- pour le caramel : 100g de sucre en poudre quelques gouttes de jus de citron -oOo- pour le dressage : quelques amandes effilées grillées -oOo- on commence par battre les blancs en neige ferme quand vos blancs se tiennent et sont bien montés, ajoutez le sucre en poudre en deux fois tout en battant aux fouets électriques pour "serrez" vos blancs réservez -oOo- pour la crème anglaise : vos trois jaunes sont dans un saladier allant au micro-ondes , ajoutez le sucre vanillé, fouettez , faites chauffer 2 mn le lait au micro-ondes pendant ce temps ,continuer à fouettez les jaunes versez la maïzena , fouettez toujours puis versez le lait chaud en douceur , d'abord un peu , fouettez puis le reste en deux fois, fouettez ça mousse, c'est normal déposez le saladier au micro-ondes chauffez 2mn remuez encore 2mn , remuez profitez en pour ajoutez les zestes de citron puis encore 2mn , ça commence à prendre (là j'avoue que j'étais prête à remettre de la maïzena mais oh miracle ! sur la cuillère je vois que la crème commence à prendre) donc j'ai remis 2mn et c'était même un peu épais, j'ai ajouté un tout petit peu de lait pour que ça soit moins épais, plus crème , remuez bien , gouttez , c'est bon ! ouf ! ça c'est fait ... la crème nappe bien la cuillère quand je trace une ligne sur le dos de la cuillère la crème reste en place , c'est ok couvrez d'un film plastic , au contact, c'est à dire qu'il doit toucher la surface de la crème pour éviter qu'une croûte ne se forme et réservez au frais -oOo- on revient sur les blancs : dans une assiette creuse , versez un peu d'eau chaude remplissez une tasse que vous aurez passée sous l'eau , avec du blanc en neige tassez avec la spatule, puis videz la dans l'assiette sur l'eau chaude passez 2,15mn au micro-ondes elle a pratiquement doublé de volume déposez l'île sur un torchon propre procédez ainsi avec les deux autres îles -oOo- pour le caramel : il se fera au moment de dresser bien sûr versez les 100g de sucre en poudre dans un bol, ajoutez quelques gouttes de jus de citron et passez de deux minutes en deux minutes au micro-ondes il a fallu ... 8 mn avec mon micro-ondes pour que ça fasse du caramel d'une couleur ambrée attention le bol est très chaud ! sérieux ! je préfère le faire à la casserole -oOo- il faut dresser dès que votre caramel est prêt versez de la crème anglaise dans un ravier, verre, bol , ce que vous voulez ajoutez une île flottante, puis versez du caramel en filet sur le dessus j'ai saupoudrez de quelques amandes effilées grillées si la crème anglaise est déjà bien froide , servez aussitôt sinon vous pouvez réservez au frais une heure ou deux verdict : c'est un dessert qui est bon certes mais je préfère tout de même la version classique qui n'est pas plus difficile ni beaucoup plus longue habituellement , je fais pocher mes blancs en neige dans le lait qui me servira à faire la crème anglaise cette méthode au micro-ondes est à faire pour dépanner si vous avez des invités de dernières minutes bonne dégustation ! photo Pinterest Pam Braswell

Source: cuisinenfolie.blogspot.com

Pâte à gaufre : 250 g de farine 2,5 jaunes d’œuf 2,5 blancs d’œuf 125 g de lait 125 g de beurre fondu 125 g de bière Sel 1 pointe de couteau de muscade râpée Garniture : 500 g de crevettes grises cuites 150 g de fumet de poisson 1 petite carotte 1 bouquet garni 250 g de crème fleurette 1 cuillère à café de jus de citron Chlorophylle persil et épinards : 1 bouquet de persil plat 2 poignées de pousses d’épinards 1/4 de citron confit Préparation ÉTAPE 1 Commencez par préparer les gaufres. Mélangez la farine, le sel et la muscade. Ajoutez la bière, le lait et le jaune d’œuf. Mélangez bien. Mélangez vigoureusement avec le beurre fondu. Montez les blancs d’œuf en neige. Incorporez délicatement les blancs montés dans la pâte. Versez une louche de pâte dans le gaufrier et faites cuire la gaufre. ÉTAPE 2 Réalisez la garniture aux crevettes grises. Réservez 30 crevettes et décortiquez toutes les autres. Hachez les crevettes décortiquées au couteau. Faites cuire pendant 20 minutes les carapaces de crevettes dans le fumet de poisson avec la carotte épluchée ÉTAPE 3 et le bouquet garni. Passez ce jus au chinois. Mélangez le jus de carapaces et le jus de citron à la crème fleurette puis monter la crème très serrée. Incorporez délicatement les crevettes hachées (si la chantilly ne tient pas, coller à la gélatine). ÉTAPE 4 Préparez la chlorophylle persil et épinards. Mixez les épinards et le persil effeuillé avec un peu d’eau (réservez un beau brin de persil pour le dressage). Passez au chinois en pressant bien pour récupérer le jus. Chauffez le jus au bain-marie pour séparer la chlorophylle de l’eau. Passez à l’étamine pour récupérer la chlorophylle, égouttez. ÉTAPE 5 Passez au montage. Déposez un dôme de chantilly sur la gaufre (façon glace à l’italienne). Nappez de chlorophylle et 1 trace dans l’assiette. Déposez quelques lamelles de citron confit sur la gaufre. Piquez 3 crevettes sur la chantilly (droites, têtes vers le haut) ainsi que le brin de persil. Déposez 3 crevettes à plat sur la trace de chlorophylle.

Source: cuisineaz.com

En novembre dernier, nous avons passé une semaine de vacances à Oman , au soleil. Ça nous a fait un bien fou ! Depuis que je suis végétarienne, avant chaque voyage je me renseigne un peu, pour savoir à quelle sauce je vais être mangée... pour savoir ce que je vais pouvoir manger dans ce pays ! Ce blog (en anglais) m'avait rassuré : a priori entre les spécialités indiennes (donc potentiellement vg) et les mezze style libanais, je devrais trouver mon bonheur ! Et pour faire ses courses les supermarchés Lulu sont a priori très bien. https://raggamuslims.wordpress.com/2012/10/22/the-vegan-scene-in-oman/ Voici mon retour en images ! Des les hôtels, le buffet pour le petit déjeuner est toujours très bien garni. Que l'on veuille manger salé ou sucré, ou en trouve pour tous les goûts. Les restaurants suivants ne sont pas vg, mais on peut y trouver à manger pour tous les goûts. Mascate D'arcy's Kithchen Le burger végétarien (possible végan) est très bon Trader's Vic Dans l'hôtel intercontinental (faites tamponer votre ticket de parking par le restaurant pour avoir le parking gratuit) Très bon cocktails Très belle carte, certains plats sont vg. Ils proposent d'eux même de nous préparer un repas vegan riz et légumes sautés), c'est très bon ! La Brasserie Comme son nom l'indique il s'agit d'un resto "français" Les plats de pâtes sont très bon (beaucoup de crème par contre) Resto indien dans le food court Oasis en face de l'hotel Safeer Les plats sont très bon, mais hyper épicés ! Je n'ai jamais mangé un biryani de légumes aussi épicé ! Bon d'accord, je ne suis jamais allé en Inde, ça doit être pour ça... Nizwa Mandi Dhahabi Nous avons déjeuné en face du fort, du l'autre côté du grand parking. Il y a beaucoup de choix à la carte, mais tout n'est pas dispo. Surement pas le meilleur resto de Nizwa, mais le seul dans le lonely planet... J'ai pris du pain et du houmous. Jabrin Jibreen hotel Il n'y a pas d'autre restaurants, heureusement que celui de l'hôtel est bien ! Quand nous y étions c'était un buffet pour un groupe de touriste (nous étions les seuls en individuels), mais si nous le souhaitons nous pouvons demander des plats à la carte, ils sont sympas et arrangeants. Leur soupe est délicieuse ! Djebel Sham Hotel The View Quand on dort à The View, on dîne aussi à The View ! Excellent buffet avec beaucoup de choix, mention spéciale pour les pâtes qui sont préparées devant nos yeux, avec juste les ingrédients qu'on aime ! Désert Idem, nous profitons de l'excellent buffet de l' Arabian Oryx Camp , beaucoup de choix pour tous les goûts ! Le pain est super moelleux ! Aéroport de Dubaï Je ne me souviens plus du nom, mais ce petit resto à emporter, non loin d'un Paul et d'une boutique Bateel, propose des jus et des en-cas ou salades sains et vegans. C'est très bon ! Si vous souhaitez pique-niquer, sachez que les supermarchés sont très bien achalandés, on trouve vraiment beaucoup de produits connus chez nous, donc on n'est pas dépaysés quand on ne lis pas l'arabe. Le pain est bon, les fruits aussi ! Côté friandises et sucreries, j'ai dégusté les meilleures dattes de ma vie ! Celles achetées au poids au souk de Mascate et mangées pendant le séjour Celles offertes dans les hôtels Celles de chez Bateel , dans de beaux coffret pour offrir Celles achetées à l'aéroport de Mascate pour rapporter aux collègues et aux amis Et en boisson, je me suis régalée avec le jus de citron à la menthe !

Source: leblogdeghislaine.blogspot.com

Recettes24 is a recipe search engine that find recipes with advanced filters like ingredients, categories and keywords.
Recettes24 does not host recipes, only links to other sites. | FAQ | Privacy
Copyright 2022 ® v3 - Contact