marinade pour brochette de poulet | marinade pour brochette poulet | marinade pour brochettes de poulet | marinade pour brochette de poulet | recette salade de pates | marinade pour brochette poulet
Se Connecter

Connectez-vous pour recettes24 pour enregistrer vos recettes préférées

Si vous n'êtes pas encore enregistré(e), inscrivez-vous maintenant!

Mot de passe oublié?

En voilà une recette qui sent bon le soleil, la pissaladière!!!! C'est une tarte à base d’oignons , d'olives noirs et d'anchois.   Sachez que la pâte à pain se trouve facilement chez votre  boulanger; vous pouvez aussi la remplacer par la pâte à pizza. Pré-découper votre pissaladière en carrés avec un bon  couteau ou une roulette à pizza avant de la faire cuire.    Idéal pour les petites bouchées apéro! Pensez à tartiner le fond de cette tarte d'anchoïade avant d'ajouter les oignons ; un délice ! Pour donner plus de piquant à cette recette,  vous pouvez aussi ajouter quelques gouttes  d'huile pimentée  juste avant de servir. Pour 4 à 6 personnes :  Préparation : 20 min Cuisson : 30 min  Ingrédients: 1 pâte à pain de 300 g environ 8 oignons 2 c à soupe de thym 8 filets d'anchois à l'huile 12 olives noires 2 pincées de paprika ( facultatif) 4 c à soupe d'huile d'olive pour la sauteuse poivre Préparation: Préchauffer le four à 200 °C (th.7).  Éplucher et couper finement les oignons.  Dans une sauteuse, faire chauffer l'huile d'olive.  Ajouter les oignons avec le thym et du poivre.  Les laisser dorer 15 à 20 min à feu doux en remuant régulièrement. Pendant ce temps, aplatir la pâte à pain sur la plaque du four recouverte de  papier sulfurisé.  Façonner un rebord qui maintiendra la garniture.  Une fois cuits, ajouter les oignons sur le fond de tarte, disposer les anchois en  croisillons après les avoir égouttés.  Mettre au four 30 min jusqu'à ce que votre pissaladière soit bien dorée.  10 min avant la fin de la cuisson, ajouter les olives, saupoudrer de paprika  juste avant de servir.  Source: Cyril Lignac

Source: auxdelicesdesgourmets.blogspot.com

COQUILLES SAINT-JACQUES, SAUCE HOMARDINE Nous adorons les coquilles Saint-Jacques et il y a tant de façon de les accommoder, j’ai choisi celle-ci, inspirée d’une revue de C.Lignac ! Pour 4 personnes : - 16 coquilles fraîches et décortiquées avec le corail - Une tasse à déjeuner de fruits de mer en cocktails surgelés crus. - Une tasse de champignons de Paris émincés. - Une demi boite de bisque de Homard - 2 grosses cuillères à soupe de crème fraîche épaisse - Un peu d’huile et de beurre pour saisir - Sel, poivre, muscade, une échalote émincée. - 30 ml de Cognac Saisir les coquilles dans le mélange huile/beurre, quelques secondes, retournez-les, et faites de même. Ajouter l’échalote émincée, Flamber au Cognac, Ajouter le cocktail de fruits de mer et les champignons, puis la demi boite de bisque de homard. Laisser cuire 5 mn. Ajouter la crème, laisser revenir l’ébullition et stopper la cuisson. Faites griller qqs toast de pain d campagne au beurre à la poêle, pour la présentation, et c’est très bon, avec. Servir en coquilles bien chaudes, si possible sans que cela ne cuise à nouveau.

Source: latabledamelie.blogspot.com

Pour accompagner une volaille ou une viande froide, la sauce shangai (façon Cyril Lignac) fait sacrément bien l’affaire ! ½ oignon Ciboulette ½ càc de gingembre en poudre 4 cl de sauce soja 1 càc de vinaigre balsamique ½ càc de sucre roux 1 càs d’huile d’olive 1 cl d’eau Poivre Hacher l’oignon et mélanger tous les ingrédients… Mettre au frais.

Source: papilles-on-off.blogspot.com

Le nouveau magasine de Cyril Lignac est un condensé de recettes plus alléchantes les unes que les autres, qui sentent bon l'été et le soleil. Revigorés par un temps plus clément et plus chaud que la semaine dernière où nous avons remis les manches longues (13° le matin!), nous avons eu envie de recommencer à faire des recettes estivales avec des légumes. Et pour couronner le tout, le jardin de mes beaux parents, partis en vacances la semaine dernière, regorge de légumes mûrs, prêts à être cuisinés! Ingrédients (pour 2 personnes) (2pp par personne) 1 courgette 1 oignon 1 filet d'huile d'olive Thym Romarin 1 tête d'ail Sel et poivre du moulin Préparation Découpez en tranches fines les courgettes, et à l'aide d'une mandoline, coupez les oignons en très fines lamelles. Dans un plat à gratin allant au four, déposez en alternant les courgettes coupées et les oignons. Découpez en fines lamelles l'ail, et glissez quelques lamelles à divers endroits du plat. Ajoutez le romarin et quelques branches de thymes. Assaisonnez généreusement d'huile d'olive, salez, poivrez. Enfournez four chaud à 180° pendant environ 45 minutes. Lorsque vous voyez se former du jus, sortez le plat et à l'aide d'une cuillère à soupe, arrosez les légumes. Bon appétit!

Source: green-cook.blogspot.com

Aujourd'hui la star, c'est l'avocat ^^. Lorsqu'il est mûr à point, joliment vert et bien moelleux, ça fond dans la bouche, c'est un régal ! Je me suis inspirée d'une salade de Cyril Lignac pour la base de cette recette : pâtes, avocat, thon et olives noires. Après, je l'ai décliné à ma sauce pour en faire ma propre recette ;). Pour 4 pers. : 220 g de penne rigate au blé entier env. 25 olives noires de Nice 1/2 oignon (voire 1/4 s'il est gros) 1 boîte de thon au naturel Phare d'Eckmühl (poids net de poisson : 112 g) 2 avocats 3 cuil. à soupe de cacahuètes salées persil huile d'olive sel, poivre Faites cuire les pâtes dans de l'eau bouillante salée selon le temps indiqué sur le paquet (10 min. pour moi). Égouttez-les, versez-les dans un grand saladier avec un peu d'huile pour ne pas qu'elles collent et laissez-les refroidir. Lorsque les pâtes sont froides, ajoutez-y 1/2 voire 1/4 d'oignon émincé, le thon émietté, les olives, les avocats en petits morceaux et les cacahuètes. Ajoutez ensuite le persil ciselé, y compris les tiges, elles sont comestibles ! Il suffit juste de les ciseler finement et le tour est joué. Terminez par l'huile d'olive, du poivre et un peu de sel. Les pâtes ayant été salées à la cuisson et les cacahuètes étant déjà salées, ne surdosez pas, et goûtez surtout. Mettez au frais et sortez quelques instants avant de déguster. Et sinon, mon concours vous attend toujours ! #pin-wrapper > a {background-image:none !important;}

Source: lespetitsplatsdenanie.blogspot.com

4 personnes, 11 pp, 6 feuilles de lasagnes fraîches Giovanni Rana* 240 g de chair de crabe au naturel en conserve 2 cc d'huile d'olive 2 échalotes 1 belle courgette 3 cs de vin blanc sec 15 g de pignon de pin 200 ml de crème 4 % liquide 150 ml de crème semi-épaisse 4 % (Bridelight) 60 + 30 g de parmesan frais râpé sel et poivre *ou autre ou lasagne sèche qu'il faut alors réhydrater. Pour un peu plus de douceur, ajouter 160 g de ricotta à la préparation pour 1 pp de + / personne. Egoutter le crabe. Peler et tailler les courgettes en brunoise (petits dés). Hacher l'échalote. Faire suer l'échalote dans une sauteuse avec de l'huile, départ à froid pour éviter la coloration, la laisser 2' et ajouter les courgettes, mélanger un peu et laisser cuire 5'. Incorporer le vin blanc et le laisser évaporer. Retirer de la source de chaleur, incorporer le crabe, les pignons et 300 ml de crème. Remettre sur feu doux et poursuivre la cuisson 15'. Incorporer 70 g de parmesan hors du feu,saler et poivrer. Préchauffer le four à 210°. Couper les feuilles de lasagnes en 2. Déposer la farce sur les demi-feuilles, rouler pour former des cannellonis. Les déposer dans un plat à four,"couture",vers le fond du plat. Verser la crème restante dessus et saupoudrer de parmesan. Enfourner pour 10'. Cette recette, je l'ai obtenue de ma copine Séverine 'its'easy, et je l'ai revisitée ww.

Source: fragoline-mespetitsplaisirs.blogspot.com

Parce que je ne me contente pas de réaliser les recettes glanées sur les blogs (mais quand même, qu’est-ce que j’aime les tester toutes ces superbes idées !!), j’ai aussi quelques recettes bien à moi (mais inspirées malgré tout de recettes existantes), qui deviennent chez nous de grands classiques, indémodables et toujours appréciés… En voici un exemple. Ou comment rendre sexy une salade de pâte (car non, il n’y a pas que la salade de pâtes au surimi et à la mayo dans la vie !! Suivez mon regard !) Inspirée d’une recette de Cyril Lignac, cette salade a un goût d’été et de vacances … Bref, je l’adore ! D’avance je m’excuse mais les proportions ne seront pas très exactes ni précises, car je la fais toujours un peu au feeling, et c’est comme ça qu’elle est meilleure, donc, je vous invite à en faire autant ! Il vous faudra donc  : -           des pâtes (idéalement des farfalles), la quantité que vous voulez -           une boîte de thon au naturel -           une à deux boules de mozzarella -           une courgette -           des tomates séchées (environ une dizaine de pétales) -           des tomates fraiches (idéalement une barquette de tomates cerises, mais à défaut deux tomates normales) -           2 bonnes CS de câpres -           Quelques feuilles de basilic pour la déco Pour la sauce  : -           un pot de pesto (vert ou rosso, c’est au choix) ou du pesto maison pour les vrais de vrai -           de l’huile d’olive Faire cuire les pâtes dans l’eau bouillante salée et huilée le temps indiqué sur le paquet pour une cuisson al dente. Les égoutter et bien les remuer pour éviter qu’elles ne collent entre elles puis laisser refroidir. Dans le fond d’un saladier, émietter le thon. Couper la mozzarella en dés, ainsi que les tomates (les tomates cerise en deux) et les tomates séchées. Verser dans le saladier avec les câpres égouttées. Laver et sécher la courgette et la râper crue (à la râpe à gros trous) Ajouter dans le saladier. Faire de même avec les pates refroidies. Préparer la sauce. Dans un bol, délayer le contenu du pot de pesto avec l’huile d’olive de manière à obtenir un mélange homogène. Verser sur la salade et mélanger afin de tout imprégner de sauce. Servir bien frais, décoré de quelques feuilles de basilic frais.

Source: deliciours.blogspot.com

Bien bien bien ... Ce blog et moi-même étions un peu en jachère, ces derniers temps ... Il est temps de reprendre les choses sérieuses, et de semer quelques bonnes recettes. La tarte au citron , le lemon curd , les citrons confits ... Ce n'est pas un secret, j'aime le citron, tu l'auras compris. Tiens, d'ailleurs, j'aime aussi les oranges. Je pourrais t'appâter en te parlant du cheesecake à l'orange curd, et des orangettes que je me suis amusée à préparer le week-end dernier (le blog était en sommeil, mais ma cuisine était plutôt dopée à la vitamine C). Mais non, je vais me contenter de t'allécher avec une variation citronnée du tiramisu. Je ne sais pas si j'ai des origines méditerranéennes, ou si mes quelques onze années dans le Sud m'ont définitivement convertie, mais la cuisine du soleil, c'est tout ce que j'aime. Provençale, italienne, sucrée, salée, avec de la couleur qui éclabousse, des goûts qui éclatent en bouche, des parfums chauds, acidulés, doux, piquants, moelleux ... Le tiramisu, outre la version originale au café, je l'ai déjà décliné à la framboise, aux fruits exotiques, aux speculoos. Là, le manque de soleil aidant, il m'a fallu trouver de quoi le rendre un peu plus punchy. Et plus digeste aussi, après un repas un peu lourd (le manque de soleil, l'hiver, tout ça ... il faut bien compenser. Et faire des réserves, au cas où.). Le citron m'a paru parfait. Même monté en verrines, il n'est pas très long à faire. Bon, ne déconnons pas, Rome ne s'est pas faite en 5 minutes (ni même en un jour), son tiramisu non plus (5 minutes, ça fait short. Mais si tu mets 24h ... disons que tu auras VRAIMENT pris ton temps.). Mais tablons sur 30 minutes, enfilons notre tablier, et filons en cuisine. LES INGRÉDIENTS pour 6 verrines : 18 biscuits Pour le lemon curd (ou crème de citron, en français dans le texte) : 10cl de jus de citron (2 citrons environ) 3 œufs 150g de sucre 1 cs rase de Maïzena diluée dans un fond d'eau 30g de beurre Pour la crème mascarpone - citron : 3 jaunes d'oeufs 100g de sucre 200g de mascarpone 300g de crème fraîche épaisse le zeste d'un citron, et le jus d'un demi citron Pour le sirop : le jus de 2 citrons 10cl de limoncello 30g de sucre 1 peu d'eau LA PRÉPARATION : On commence par la crème de citron, puisqu'il faut ensuite la laisser refroidir. Dans une casserole, mélange bien jus de citron, œufs, sucre, et la Maïzena préalablement dissoute dans une goutte d'eau. Ajoute ton beurre coupé en dés, et mets tout ceci à chauffer, à feu doux, sans cesser de remuer au fouet, jusqu'à ce que la crème épaississe comme une crème pâtissière.C'est prêt, réserve dans un endroit frais (ton rebord de fenêtre me semble parfait, ces jours-ci). On continue, avec la crème mascarpone - citron. Feignasse que je suis, je déteste monter les blancs en neige. Certains s'y risquent au fouet, ils sont maboules (et sûrement très musclés du poignet). J'utilise donc toujours la merveilleuse recette de Cyril Lignac, qui m'évite cette fastidieuse opération et la petite montée de stress lors de l'incorporation des blancs dans le reste de préparation : "Attentioooooooon, ils vont retombeeeeeeerrrrr !!!" ... comme s'ils allaient faire une chute à la Félix Baumgartner ... Ceci dit, pour lui aussi, la montée était aussi chiante que la retombée était flippante. En conclusion, pas de stress ni de blancs d’œufs supersoniques ici. La crème, donc. Fouette le sucre avec les jaunes d'oeufs, de façon à faire blanchir le mélange. Ajoute le mascarpone, sorti du frigo un peu avant, incorpore-le pour obtenir un mélange lisse. Ajoute enfin la crème fraîche, et fouette bien. Enfin, râpe le zeste du citron, et ajoute le jus. J'insiste sur le "demi" jus de citron. Si tu en mets plus, la crème sera trop liquide et ne prendra pas. Dernière étape : le montage des verrines. Dans une soucoupe, prépare ton sirop, en mélangeant le jus de citron, le limoncello et le sucre. Tu peux allonger avec un peu d'eau. Dans tes verrines (des verres à whisky pour moi), alterne les couches comme suit : une couche de biscuits trempés dans le sirop, une couche de crème de citron, une couche de crème, et rebelote une seconde fois. Petite touche déco pour finir, si ça te chante. Moi j'ai mis une lichette de lemon curd, et quelques zestes. L'essentiel ensuite de bien réfrigérer ce merveilleux dessert, pendant au moins 8 heures. Et plus tu le feras à l'avance, meilleur il sera, imprégné de toutes les saveurs, la crème bien prise, le biscuit parfaitement imbibé. Ici, c'est gris, neige, pluie. Quel temps fait-il, en Italie ? Imprimer cette recette !

Source: spipile-kitchen.blogspot.com

Un mojito, voila qui devrait donner un coup de fouet à la Sorcière ! C’est sûrement le raisonnement qu’a tenu le Chaudron après avoir été honteusement abandonné par une Sorcière en panne d’inspiration (et atteinte d’une bonne grosse flemmingite, il faut bien l’avouer). On dirait qu’il a eu raison, puisqu’après un enchantement pour transmuter la potion-cocktail en cake fondant, la Sorcière a retrouvé le chemin de son Donjon : En réalité (ne le répète pas au Chaudron, ça va le vexer), j’ai eu l’idée de ce sortilège en regardant dans le bassin divinatoire la première manche du tournois « Le meilleur pâtissier ». L’un des magiciens a préparé un cake au citron et à la menthe qui semblait tout à fait excellent. En tout cas c’est ce que disait Cyril : « Oh purée, c’est bôn ça hein ! » * . Et comme je n’avais pas encore envouté de cake au citron, c’était l’occasion de mettre au point un nouveau sortilège. Pour la recette du gâteau j’ai utilisé celle du cake au citron de Pierre Hermé, envoûteur de haut niveau, juste un tout petit peu modifiée ** en remplaçant une partie de la farine par de la poudre d’amande. Cela donne un cake très fondant et bien gonflé, encore meilleur si on l’imbibe d’un sirop aromatisé comme le conseille Mercotte . Après quelques ratures dans le grimoire et explosions dans l’atelier, voici le sortilège final du mojito – cake , tout fondant et acidulé sous sa croûte croquante : - du zeste de citron vert et de la menthe hachée dans l’appareil à cake, - du jus de citron vert, du rhum, de la menthe pilée et du sucre de canne dans le sirop. * Remarque que Cyril Lignac, avec son air gourmând et son petit accent, il donnerait envie de manger n’importe quoi^^ ** Eeeeh oui, la Sorcière modifie les recettes de PH… totale outrecuidance ! Ce qu'il faut mettre dans le chaudron Pour le gâteau: 200 g de farine T65 50 g de poudre d’amandes complète 250 g de sucre blond bio 4 œufs 125 g de crème fraîche 90 g de beurre 1 cuillère à café bombée de levure chimique 2 citrons verts (zestes) 3 branches de menthe fraîche 1 pincée de sel Pour le sirop : 15 cl d’eau 70 g de sucre de canne roux 3 branches de menthe jus d’un citron vert 3 cuillères à soupe de rhum Préparer le cake : Préchauffer le four à 160°C. Avec une micro-rape, récupérer les zestes des deux citrons verts et les mélanger au sucre. Ajouter les feuilles de menthe ciselées et mélanger pour que le sucre s’imprègne des parfums. Laisser reposer 10 minutes. Pendant ce temps, faire fondre le beurre au bain marie puis le laisser refroidir à température ambiante. Au bout des 10 minutes, casser les œufs dans le sucre parfumé et fouetter jusqu’à ce que le mélange devienne crémeux et pâle. Ajouter ensuite le sel et la crème en mélangeant bien. Incorporer la farine mélangée à la levure petit à petit puis le beurre fondu et refroidi. Verser dans un moule à cake beurréfariné et enfourner pour une heure en vérifiant la cuisson à l’aide d’une pique. Pendant la cuisson du cake, préparer le sirop : Dans un mortier, piller les feuilles de menthe avec le sucre. Mélanger à l’eau et porter à ébullition quelques secondes, le temps de faire fondre le sucre. Laisser infuser jusqu’à refroidissement, puis passer le sirop à la passoire fine et ajouter le jus du citron et le rhum. Imbiber le cake: Lorsque le cake est cuit, le démouler et le badigeonner immédiatement sur toutes ses faces avec un pinceau en silicone de la moitié du sirop. Servir le reste de sirop avec le gâteau. Notes aux sorciers : Pour faire la recette originale de Pierre Hermé, il suffit de remplacer la portion de poudre d’amande par de la farine. Si on veut un cake avec une croûte croquante , le laisser refroidir à l’air libre après l’avoir imbibé. Pour un cake moelleux , l’envelopper de film alimentaire immédiatement.

Source: jaitesteuntruc.blogspot.com

Hier, alors que je me faisais un peu caker devant M6, voilà que je tombe sur une recette de Gaspacho par Cyril Lignac! Cool, ça va m'occuper 15 minutes et en plus ça fera une super entrée pour l'invitation du soir! La recette comporte normalement un poivron rouge, mais j'ai totalement zapé! Pour ça, il faudra: 1 ananas 1 kilo de tomates 1 concombre 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique 1 cuillère à soupe d'huile d'olive du sel du poivre quelques têtes de basilic couper l'ananas en petit cube. Couper également les tomates en morceaux. Eplucher le concombre et le couper en cube. Passer le tout au mixer. Ajouter une cuillère à soupe de vinaigre balsamique et d'huile d'olive. Saler, poivrer. Placer au frais. Avant de servir, décorer de têtes de basilic! Voilààà merci M6!

Source: pastaparty.blogspot.com

Une recette de Cyril Lignac, dans Top Chef #1 Tous ceux et celles qui ont regardé Top Chef la semaine dernière (et qui aiment les oeufs !) auront certainement eu envie d'essayer ces oeufs mollets frits ... Alors voici mon essai, qui s'est avéré très concluant, c'est juste DE-LI-CIEUX ! Et somme toute assez simple à réaliser. Allez, à vos fourneaux ! Les ingrédients (pour 1 oeuf frit) : 4 oeufs Farine Chapelure Mélange d'herbes Sel, poivre Eau avec des glaçons La recette : Etape 1 - Cuisson de l'œuf : Plongez l'œuf dans l'eau bouillante pendant 5 min. Retirez-le puis plongez-le dans l'eau glacée avec des glaçons afin de stopper la cuisson. Ecalez-le dans de l'eau froide (pour éviter que le blanc ne se casse). Conseil : vous pouvez ajouter du vinaigre dans l'eau de cuisson des oeufs, ce qui aura pour effet de ramollir la coquille, elle sera plus facile à retirer. Etape 2 - Panure : Battez 3 œufs entiers. Roulez l'œuf mollet dans la farine, puis dans les œufs battus, puis dans la chapelure. Conseil : Cyril Lignac utilise 3 oeufs pour réaliser la panure. Pour ma part, un oeuf a été largement suffisant pour paner deux oeufs mollets. Etape 3 - Frire : Dans une poêle bien chaude avec du beurre clarifié, faites frire l'œuf en l'arrosant régulièrement avec le beurre pendant 2 min environ. Egouttez-le sur du papier absorbant pour retirer le gras. Conseil : il est important faire frire avec du beurre clarifié. En effet celui-ci est débarrassé des impuretés qui font brûler et noircir lorsqu'on utilise un beurre non clarifié. A défaut, vous pouvez ajouter une cuillère d'huile à votre beurre, ce qui lui évitera de brûler. Etape 4 - Dressage : Dans une assiette, réalisez un nid avec le mélange d'herbes. Posez l'œuf au centre. Assaisonnez de sel et poivre du moulin. C'est prêt, merci à Cyril Lignac et Top Chef pour cette recette !

Source: jecuisineatoulouse.blogspot.com

Une recette vraiment originale (merci Cyril Lignac!), facile à réaliser et très goûteuse...à refaire très vite! Pour 2 personnes * 2 escalopes de veau fines * 50 gr de noisettes * 1 oeuf * 20 gr de farine * 1/2 citron * huile d'olive, sel, poivre Mixer les noisettes. Mettre dans une assiette. Battre l'oeuf dans un plat ou une assiette. Verser la farine dans une troisième assiette. Faire chauffer l'huile à feu moyen dans une poêle. Saler et poivrer les escalopes. Passer dans la farine, l'oeuf, les noisettes. Faire dorer environ 4 minutes de chaque côté. Servir avec des quartiers de citron.

Source: farinedetoiles.blogspot.fr

- 1 magret de canard - 1 oignon - 8 cl de vinaigre balsamique - 8 cl de vin rouge de cuisine - 2 cuillères à soupe de miel - Huile d'olive - sel - poivre Préparation Etape 1 Disposer de l'huile dans une poêle et dans une casserole. Mettre la poêle sur feu vif et la casserole sur feu moyen. Etape 2 Faire des croisillons sur la peau du magret. Saler les 2 côtés et cuire, côté peau, dans la poêle pendant 4 minutes. Etape 3 En parallèle, dans la casserole, placer l'oignon émincé avec un peu de sel. Cuire 3 minutes puis ajouter le vinaigre, le vin, le miel et le poivre. Etape 4 Laisser la sauce réduire à petits bouillons. Après les 4 minutes de cuisson du magret, baisser le feu et continuer la cuisson 4 minutes. Etape 5 Retourner alors le magret et cuire encore 4 minutes. Découper le magret en tranches et servir chaud, accompagné de la sauce.

Source: ptitchef.com

Recettes24 is a recipe search engine that find recipes with advanced filters like ingredients, categories and keywords.
Recettes24 does not host recipes, only links to other sites. | FAQ | Privacy
Copyright 2018 ® - Contact