soupe diete benoit gagnon | cote de veau normande spaghettis | lasagne roulée ricardo | plat arabe avec cebette | recette de petit pain pilsbury | smoothie fruit des bois simple
Se Connecter

Connectez-vous pour recettes24 pour enregistrer vos recettes préférées

Si vous n'êtes pas encore enregistré(e), inscrivez-vous maintenant!

Mot de passe oublié?

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen Je participe très rarement à des concours, je ne suis jamais dans le timing, bref c’est pas trop mon truc surtout quand les résultats dépendent uniquement des votes des internautes. Et puis il y a des périodes où l’on se dit pourquoi pas ? le thème est sympa : une recette de tous les jours mais avec votre twist personnel, rapide à préparer et avec les ingrédients des plus communs. Avouez que c’est pas trop difficile. Plus d’info chez Fashioncooking à l’initiative de ce concours et des supers prix Magimix à gagner.                         Le lilas blanc ma fleur préférée N’ayant pas de recette fétiche ou secrète qui me sauve à la dernière minute (à part le lapin au pain d’épices ou les pâtes au citron de Ducasse), je me suis dit que j’allais travailler avec des ingrédients super basiques : poulet, graines de semoule, légumes : carottes, poireaux, celeri, navet, et avec un féculent : le pois chiche. Bref tout pour faire un couscous mais un couscous revu, pas du tout traditionnel et surtout plus rapide et plus light. L’originalité du plat : le poulet est roulé dans le couscous qui devient une panure croustillante que vous tremperez dans une crème de pois chiche. Easy couscous poulet Pour 4 personnes
 Préparation : 25 minutes
 Cuisson : 20 minutes 8 aiguillettes de poulet fermier 
2 jaunes d’oeuf
 3 carottes
 3 poireaux
 3 navets
 1 branche de celeri
 60 g de grains de semoule fine
 100 g de pois chiche en boite égouttés
 1 gousse d’ail 
1/2 cuillère à café de cumin
 moulu 1/2 citron 
6 cuillères d’huile d’olive
 1 petit bouquet de thym et laurier
 Confit de piment ou harissa en tube. Réaliser la crème de pois chiche : Mixez les pois chiches avec la gousse d’ail et le cumin. Quand le mélange est finement mixé, rajoutez le jus d’un demi-citron et 3 cuillères d’huile d’olive. Réservez. L’opération vous a pris 5 minutes grâce à votre super robot. Préparez vos légumes : Epluchez-les et grâce au rasoir à légumes ou une mandoline, coupez des bandes fines de carottes et des tranches de navet. Coupez en julienne les poireaux et le céleri branche. Si vous êtes lent comptez 10 minutes pour cette opération. Faites bouillir 1 peu plus d’un litre d’eau chaude avec du sel et le bouquet garni. Versez 120 g d’eau chaude sur les 60 g de semoule que vous aurez préalablement mis dans un saladier et mélangée avec deux cuillères à soupe d’huile d’olive. La semoule va absorber toute l’eau. Remuez la semoule à la fourchette. Pas besoin de finir la cuisson à la vapeur car nous ne mangerons pas cette semoule telle quelle. Cette opération vous a pris 5 minutes également. Dans le reste de l’eau chaude, versez les légumes d’abord les carottes et les navets. Au bout de 5 minutes rajoutez les poireaux et le celeri branche. La cuisson est très rapide car les légumes sont taillés finement. Battez les jaune d’oeuf et enduisez chaque aiguillette de jaune d’oeuf. Ensuite dans une assiette creuse, versez un peu de semoule. Roulez chaque aiguillette dans le couscous. Elle doit être entièrement recouverte. Pendant que vos légumes cuisent, graissez légèrement une poêle antiadhésive, faites cuire à feu moyen vos aiguillettes jusqu’à qu’elles soient bien dorées. Dans chaque assiette, placez une grosse cuillère de crème de pois chiche, un tout petit peu de confit de piment ou d’harissa, deux belles aiguillettes panées au couscous et une belle cuillère de légumes égouttés. Toutes les saveurs du couscous mais en beaucoup plus rapide. Toujours plus vite (c’est l’époque) encore avec des tartelettes express aux fraises. 4 tartelettes express aux fraises 8 grosses fraises
 5 feuilles de pâte filo
 90 g de beurre fondu
 4 cuillères à soupe de sucre glace
 1 jaune d’oeuf
 50g d’amandes en poudre
 1 zeste d’une demi-orange bio Préchauffez votre four à 180°C. Mélangez le jaune d’oeuf, 2 cuillères à soupe de sucre glace, les amandes en poudre, 40 g de beurre fondu et le zeste de l’orange. Réservez. Placez vos feuilles de filo sur le plan de travail, superposez les en les enduisant à chacune du reste de beurre fondu et d’un peu de sucre glace. Coupez 4 fonds de tartelettes dans vos feuilles (environ 20 par 15 cm). Placez au centre 2 cuillères de crème d’amandes et décorez avec des grosses tranches de fraises. Rabattez les côtés pour créer un encadrement. Un nouveau coup de pinceau avec du beurre fondu sur les côtés et un peu de sucre glace avant de mettre au four pour 8 à 10 minutes. Les fraises doivent être à peine cuites et le bord doré. A dégustez tièdes ou froides avec un peu de crème fouettée ou une boule de glace. Pour finir je vous conseille de regarder le 1er mai sur la chaîne Stylia (si vous l'avez), le second volet de la série : l’Ame des chefs . Après la Côte d’Azur, 5 chefs savoyards parlent de leur cuisine, de l’amour d’un terroir, de leurs producteurs et des clients : Yoann Conte - La Nouvelle Maison de Marc Veyrat – Veyrier-du-Lac à coté d’Annecy, est bourré d’humour. L’héritage est lourd pour ce breton d’origine mais il a décroché sa première étoile en 2011. Emmanuel Renaut - Le Flocon de sel – Megève qui vient de décrocher sa troisième étoile, mesuré, réservé mais à l’éblouissante cuisine. Julien Machet - Le Farçon – La Tania - qui propose un menu express à 25 euros en 25 minutes pour régaler les skieurs gastronomes pressés mais aussi des plats élaborés d’un étoilé. René & Maxime Meilleur - La Bouitte – Saint-Martin de Belleville- le père et le fils, complémentaires, travailleurs et passionnés. Deux étoiles pour cet établissement de renommée mondiale. Jean Sulpice - La Bouitte – Val Thorens - le double étoilé le plus haut d’Europe, le sportif amoureux de sa station et des beaux produits. Retrouvez plus d'infos sur le documentaire L'Ame des Chefs sur fan page Il n’y a pas que le ski en Savoie...

Source: veryeasykitchen.blogspot.com

GAUFRES DE DUCASSE Il ne s'agit pas du nom du chef étoilé, mais du nom donné à une kermesse du Nord de la France. Gaufres traditionnelles qui sont un vrai délice, moelleuses dedans et croustillantes autour. Gaufres à la levure de bière , elles sont très légères et aériennes, elles nous ont beaucoup plu.  Je suis très exigeante pour les gaufres, elles doivent être légères et croustillantes dehors et moelleuses dedans.  Autres recettes de gaufres sur l'index . Pour 25 gaufres environ Préparation : 20 mn Repos : une heure Source : "Gaufres sucrées et salées" des éditions Solar 500 g de farine 3 c à s de sucre en poudre (vanillé maison) 100 g de beurre fondu (pour moi demi-sel) 4 œufs 1 litre de lait demi-écrémé tiède 3 c à s de crème fraiche épaisse 20 g de levure de boulanger ou deux sachets de levure déshydratée 2 pincées de sel (pas mis, le beurre était salé) sucre glace  - Délayez la levure dans 3 c à s de lait. Cassez les œufs en séparant les blancs des jaunes. - Versez la farine dans un GRAND (la pâte va tripler de volume), saladier. Ajouter le lait additionné de levure, les jaunes d’œufs, le sucre et une pincée de sel (attention, si vous prenez du beurre salé). Mélangez avec un fouet et incorporez le reste du lait, fouettez pour avoir une belle pâte homogène sans grumeaux. - Ajoutez le beurre fondu et la crème fraiche, en mélangeant vigoureusement. Couvrez d'un film et laisser lever à température chaude dans un endroit chaud et sans courant d'air. La pâte va atteindre les bords du saladier. - Montez les blancs en neige fermes et incorporez-les à la pâte doucement. -Cuire les gaufres environ 5 mn dans le gaufrier bien chaud, jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées. - Déposez-les sur une grille et saupoudrez de sucre glace. -Je les tiens au chaud dans le four 100°,  entrouvert posées les unes à côté des autres sans se chevaucher. Tous les textes et photos de ce blog sont protégés de par les lois françaises et internationales sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle.  Toute reproduction est interdite sans autorisation de l'auteur . Toute personne morale ou physique portant atteinte à ces droits s'expose à des poursuites.

Source: latabledamelie.blogspot.com

Aubergines au parmesan Boulettes de pommes de terre aux épinards et feta Chou-fleur grillé et épicé Courgettes farcies capicollo et noisettier Courgettes pannée, trempette fromage basilic Croûtons aux champignons et vinaigre balsamique Frites au four de Gourmetronik Frites de légumes au four Frites de portobello et trempette au feta et oregano Frites tex mex et sauce ranch Gratin boulangère à la façon Alain Ducasse Gratin de pommes de terre au bacon Gratin de pommes de terre au bleu Hiyashi soba et tempura La p'tite salade de betteraves parfaite Lasagne de courgettes et ricotta Légumes aux herbes de Provence Légumes grillés Papillottes de pommes de terre aux oignons Pelures de pommes de terre gratinées Pizza à croûte de chou-fleur Plat de courgettes aux tomates séchées et romarin Pommes de terre à l'ail pour BBQ Pommes des terre à la suédoise Pommes de terre aux épices Adobo Pommes de terre farcies Pommes de terre farcies broco-fleur Pommes de terre et légumes gremlolata Pommes duchesse Portobello grillé à l'ail Portobello grillés aux tomates et bocconcini Purée de patates douces à l'ail Rubans de courgettes et champignons Salade asiatique et sa vinaigrette au beurre de noix de cajou Salade broco-fleur Salade césar de JayJay Salade de céleri rave et coriandre Salade de chou crémeuse et vinaigrée Salade de fèves germées aux fruits de mer Salade de l'amour Salade de mangues Salade d'orzo Salade de pois chiches à la grecque Salade de pommes de terre au bacon Salade de pommes de terre en sauce Adobo Salade de quinoa et amandes Sauce végé tofu Sauté de légumes à l'ail Tarte courgettes et ricotta Tartiflette au cambozola Timbales de pommes de terre aux herbes Trempette aubergines et poivrons

Source: pinaminija.blogspot.com

Encore en vacances jusqu’à la mi-août, je ne puis m’empêcher de vous faire un petit coucou avant de retourner dans mon jardin, loin de l’ordi, encore pour quelques jours. Le motif de cette brève apparition : la reprise d’un billet que j’ai publié en 2010 et qui présentait la Caponatina aux raisins secs et aux pignons du chef Alain Ducasse (source : livre Nature : Simple, sain et bon ). Il y a des recettes qui méritent une deuxième diffusion parce qu’elles sont exceptionnelles et celle que je reprends aujourd’hui figure parmi celles-là. Voici ce que j’en disais dans mon billet de l’époque  : Arrivée à la maison, le panier plein de ces beaux légumes, je me suis lancée dans la caponatina du chef Ducasse et j'ai suivi sa recette à la lettre. Fabuleux, merveilleux, la perfection en bouche! Mais ce qu'il faut retenir avant de s'engager dans cette recette, c'est que tous les légumes sont d'abord revenus à la poêle séparément pour ensuite se retrouver dans une cocotte genre  Le Creuset  pour terminer leur cuisson au four. L'idéal, c'est d'être deux pour la réaliser. Épouxcurien a coupé et moi j'ai fait revenir.  La caponatina se sert chaude ou froide, en légumes d'accompagnement d'une viande ou d'un poisson. Elle peut être délicieuse sur des pâtes. Aujourd'hui, j'ai décidé de garnir ma pizza de cette ratatouille colorée. Et cela s'est avéré tout à fait succulent! À tout bientôt! Lou Caponata du chef Ducasse 4 à 6 portions huile d'olive 2 poivrons rouges épluchés avec un économe 2 poivrons jaunes épluchés avec un économe 4 courgettes 2 oignons blancs 3 aubergines (couper les aubergines juste avant de les faire revenir pour éviter l'oxydation) 1 bonne poignée de raisins secs (j'ai mis une petite poignée), préalablement trempés dans l'eau quelques minutes et bien épongés 3 c. à soupe de pignons de pin, légèrement dorés dans une poêle anti-adhésive (à feu moyen/fort : surveiller la cuisson attentivement) 20 olives noires dénoyautées (je les ai déchirées en deux avec les doigts) 20 tomates cerises coupées en deux sur le long 8 filets d'anchois au sel, rincés et épongés (j'ai mis les 8 et pour ceux qui ne les aiment pas, allez-y quand même avec les 8, le goût ne s'avérant pas prononcé une fois la cuisson effectuée) 4 gousses d'ail écrasées et hachées grossièrement 2 branches de basilic débarrassées de leurs feuilles (les feuilles sont à conserver pour la finition) 2 brins de thym (libérés de leurs feuilles dans la cocotte, sauf quelques bouts de branches pour faire joli) Couper les poivrons épluchés, les courgettes et les aubergines en petits cubes de 1,5 cm. Les disposer dans des assiettes séparément. Couper les oignons en fins quartiers. Déposer un peu d'huile d'olive dans un petit bol. Avec un pinceau de cuisine, badigeonner d'huile le fond d'une grande poêle. À tour de rôle, faire revenir les légumes, catégorie par catégorie. Entre chaque poêlée, remettre un peu d'huile dans la poêle. Le chef Ducasse recommande de peu huiler, sinon la caponata sera huileuse et ce n'est pas ce que l'on veut. Voilà pourquoi j'ai eu l'idée de recommander l'utilisation du pinceau. Déposer les légumes revenus, au fur et à mesure, dans la cocotte qui ira au four. Pendant que vous faites revenir vos légumes, faire dorer les pignons dans une poêle anti-adhésive, en surveillant bien. Réserver. Ajouter maintenant dans la cocotte, les raisins, la moitié des noix de pin (l'autre moitié est conservée pour la finition), les olives, les tomates, les anchois, l'ail, les branches de basilic et le thym. Couvrir la cocotte et cuire 25 minutes à 315 degrés F (160 degrés C), telle est la recommandation d'Alain Ducasse. Dans mon cas, cela s'est avéré insuffisant. J'ai cuit une cinquantaine de minutes pour une cuisson parfaite. Donc, après 25 minutes de cuisson, il faut surveiller et rajouter peu à peu des minutes, si nécessaires. À la sortie du four, ajouter à la cocotte les noix de pin restantes et les feuilles de basilic que vous aurez déchirées en morceaux. Servir. Le chef indique que les restants de caponata se congèlent très bien. Pizza à la caponata 1 pâte à pizza crue 2 à 3 c. à soupe de sauce tomatée à pizza 3/4 tasse (60 g) de fromage Parmigiano Reggiano râpé finement, mais pas en poudre caponata retirée de la cocotte avec une cuillère à trous afin de l'égoutter Pour la préparation et la cuisson de la pizza, c'est par ici . Disposer sur la pâte crue, d'abord la sauce, ensuite le fromage et terminer par la caponata. Il se peut que vous deviez ajouter 1 à 2 minutes de plus de cuisson que ce qui est proposé plus haut. Surveiller la cuisson en soulevant légèrement la pizza et en regardant dessous. La croûte d'en dessous doit être légèrement dorée, pas plus.

Source: augredumarche.blogspot.com

Cours de Macarons effectué dans les cuisines d'Alain Ducasse : - Macarons Caramel au beurre salé - Macarons Crousti / Fondant - Macarons Pistache glacés à la Fraise - Macarons Pistache - Cerises

Source: cakecooknco.blogspot.com

Cours de Viandes et Volailles effectué dans les cuisines d'Alain Ducasse : - Suprême de volaille, vert d'épinards juste tombé et son vrai jus - Boeuf snacké herbes & piments et son riz gluant des montagnes

Source: cakecooknco.blogspot.com

Le 12 février dernier j'ai eu la chance de participer à un cours de pâtisserie à l’École d'Alain Ducasse sur le thème des MACARONS! Au programme: macarons passion-bergamote ( un délice ), pistache-safran, nutella-cacahuète, framboise-tomate. Une expérience top, avec du matériel de pro (four dont la température est réglable au °C. près et qui ne varie jamais, batteur électrique high tech ( en vente à 200€ dans le commerce, j'ai renoncé... ), etc.) En plus on a le droit au petit tablier Ducasse, une pochette avec le récapitulatif des recettes et un petit coffret rempli de macarons que l'on vient de faire pour ramener à la maison! Je vous mets l'adresse du site de l’École, c'est pas donné mais ça vaut le coup! Tchao! http://www.ecolecuisine-alainducasse.com/

Source: onyvapasavecledosdelacuillere.blogspot.com

Samedi, je me trouvais fort dépourvue en marmelade d'orange , ingrédient oh combien important dans ma cuisine. Pour les salades, pas pour les tartines. Je trouve qu'elle donne un peps incroyable à n'importe quelle sauce froide, et qui n'a pas besoin de peps en ce moment ? Toi au fond à droite ??? Dimanche, je dégustais des scones orange-lavande avec ma marmelade au petit déjeuner. Ben oui, la recette était sur la même page, je n'allais quand même pas laisser la marmelade toute seule ! Ces scones ne ressemblent pas du tout à ceux que j'ai l'habitude de cuisiner ; la pâte a la consistance d'une mayonnaise, il faut la laisser reposer au frais quelques heures et elle est très assez difficile à découper. En contrepartie, on obtient des galettes épaisses à mi chemin entre le pain et la brioche, très moelleuses. Le parfum de la lavande n'est pas forcément reconnaissable, mais il apporte une touche délicate. Si tu zappes cet ingrédient, la pâte se fait en 5 minutes au mixer. Tu laisses raffermir une nuit au frais, 12 minutes de cuisson, et hop ! un petit déj' trèèèèès agréable. Merci qui ??? Alain Ducasse et ses 190 cours illustrés ! Scones orange-lavande et la marmelade (d'orange) pour un petit pot de marmelade Tu peux facilement doubler ou tripler la recette, mais tu vas voir, c'est tellement facile que c'est presque plus agréable d'en avoir de la toute fraîche. - une grosse orange non traitée - 50g de sucre - 100ml de jus d'orange (par exemple, une partie du jus de l'orange qu'on va zester pour les scones) Brossez soigneusement l'orange et essuyez la. Coupez la en deux, puis en tranche de 2-3 mm. Placez les dans une casserole, couvrez d'eau froide et portez à ébullition. Égouttez et rincez à l'eau froide. Répétez cette opération 2 fois (donc 3 fois en tout si tu suis bien !). Mixez l'orange avec le sucre et le jus, assez finement. Replacez le out dans la casserole, portez à ébullition, baissez le feu et laissez mijoter 30 à 40 minutes, le temps que le liquide soit évaporé. Laissez refroidir et mettez en pot. pour 6 scones (7cm de diamètre) - 10cl de lait - 2g de lavande - 120g de farine - 10g de levure chimique - 15g de sucre - le zeste d'une orange non traitée - 50g de beurre froid coupé en petits morceaux - 50g de miel (de lavande pour être dans le thème) - un peu de lait et de miel pour dorer les scones - des pistils de lavande pour la décoration Amenez doucement le lait et la lavande à ébullition. Laissez infuser et refroidir à couvert. Filtrez. Dans le bol du mixer, mélangez la farine, la levure et le sucre. Ajoutez le beurre, mixez. Ajoutez le miel et le zeste, mixez. Finissez par le lait froid. Vous obtenez une pâte avec la texture d'une mayonnaise. Coulez cette pâte sur du film alimentaire, rabattez et aplatissez avec vos mains. Fermez complètement et placez au frais au moins 6 heures. Préchauffez le four à 180°C chaleur tournante. Préparez une plaque recouverte de papier sulfurisé ou d'un silpat. Sortez la pâte du réfrigérateur, étalez la sur une épaisseur de 1 cm. Le bouquin dit de fariner le plan de travail ET la surface de la pâte, j'ai fait ça en étalant la pâte directement dans le film, la pâte étant vraiment collante. Découpez les scones à l'emporte-pièce et placez les sur la plaque. Rassemblez la pâte restante, essayez de découper à nouveau ou placez la directement sur la plaque en lui donnant une forme ronde. J'imagine qu'on peut aussi cuire un scone géante et le découper après cuisson. Faites chauffez le lait et le miel pour la dorure (10s au micro ondes pour moi). Badigeonnez le dessus des scones, parsemez de pistils de lavande si vous n'oubliez pas, et enfournez pour 7 minutes. Tournez la plaque et cuire à nouveau 5 minutes. Laissez refroidir, c'est l'heure du petit déj' !!!

Source: secotinemaligne.blogspot.com

Cette charlotte a été dégustée et fortement appréciée à la fin d'un de mes repas d'anniversaire. Vous ne fêtez pas plusieurs fois, vous ? Elle est légère, peu sucrée et acide juste comme il faut. Un gros coup de cœur culinaire que je referai très certainement, en essayant de remplacer la gélatine par de l'agar agar. La recette est tirée du livre " 190 cours illustrés à l'école de cuisine Alain Ducasse ". Je cherchais un livre un peu plus technique tout en restant abordable pour le cuisinier amateur. Ce livre répond parfaitement à mes attentes ; les recettes sont classées selon leur difficulté et les étapes de la réalisation sont hyper détaillées. Un bémol néanmoins : sur les 3 recettes testées, au moins une présente un manque de précision. Alors, soit c'est moi, soit certains secrets de fabrication doivent être préservés. Mis à part ce point, c'est un livre qui permet d'aller plus loin ; je sens que vous allez avoir droit à d'autres réalisations dans les prochains temps :-) Charlotte aux agrumes (dessert à faire la veille) Ingrédients pour un moule à charlotte Pour la gelée d'orange (une partie de la gelée va être coulée en disques qui intégreront la charlotte, l'autre partie servira à imbiber les biscuits) - 400g de jus d'orange - 2 oranges non traitées - 10g de gélatine (5 feuilles) - 180g de sucre - 45g de jus de citron (environ 2 citrons) Ramollir la gélatine dans un bol d'eau froide pendant 5 minutes. Zestez les 2 oranges. Faites chauffer un peu du jus d'orange. Hors du feu, incorporez la gélatine égouttée. Ajoutez le reste du jus d'orange, les zestes, le sucre et le jus de citron. Laissez infuser à température ambiante pendant 1 heure. Prélevez les suprêmes des 2 oranges zestées : coupez les extrémités d'une orange, posez l'orange bien à plat et pelez la à vif à l'aide d'un couteau bien aiguisé. Glissez ensuite le couteau entre les peaux afin de détacher les suprêmes. La recette dit ensuite de couler un disque de gelée et de garder une partie pour imbiber les biscuits. Ok, mais combien ? Pas de précision ... J'ai choisi de faire 2 disques de gelée, et de garder environ 1/4 pour l'imbibage. Chemisez 2 boites tupperware d'un diamètre inférieur à l'intérieur de la charlotte avec du film plastique. Coulez y environ 3/4 de la gelée d'orange. Coupez les suprêmes d'une orange en morceaux, et répartissez les sur les disques de gelée. Faites prendre au congélateur pendant 1 heure (trop facile ce samedi, j'ai tout placé sur le rebord de la fenêtre !). Pour la mousse au citron - 1 citron non traité, zeste et 20g de jus - 2g de gélatine (1 feuille) - 35g de sucre - 150g de fromage blanc - 150g de crème fleurette Zestez et pressez le citron. Faites ramollir la gélatine dans un bol d'eau froide pendant 5 minutes. Chauffez le jus de citron. Hors du feu, incorporez la gélatine égoutté, puis le sucre, le zeste et le fromage blanc. Montez la crème en chantilly et mélangez la délicatement à l'appareil au citron. Pour la finition - une trentaine de biscuits cuillère - le bouquin dit : un zeste de citron vert pour le décor, et 100g de gelée de pommes ou d'abricot, j'ai complètement oublié ! Trempez les biscuits dans le reste de la gelée d'orange, posez les sur une grille pour les égoutter. Tapissez le bord d'un moule à charlotte, coté sucré des biscuits vers l'extérieur. Tapissez ensuite le fond, coté sucré vers l'intérieur. Colmatez les trous avec des morceaux de biscuits. Versez une couche de crème au citron. Renversez un disque de gelée d'orange, versez un peu de mousse, le deuxième disque, puis le reste de mousse. Finissez avec une couche de biscuits imbibés, coté sucré à l'intérieur de la charlotte. Couvrez, et placez au frais pour 12 heures. Au moment de servir Démoulez la charlotte sur une belle assiette. Disposez le reste des suprêmes sur le dessus et servez de suite. Pour améliorer la déco, vous pouvez faire chauffer la gelée et la badigeonner au pinceau sur les suprêmes pour les rendre brillants, et râper le zeste du citron vert par dessus.

Source: secotinemaligne.blogspot.com

Premier gâteau au chocolat du dimanche soir (avec quelques jours de retard) de 2015, hi hi, un gâteau de grand chef pour bien commencer !! On dirait que 2015 sera placée sous le signe du sucré, vu les articles que j'ai en attente, mais je tâcherai de plus varier les plaisirs ;-) J'ai trouvé cette recette sur le blog Le Pétrin , car il me fallait absolument une recette de gâteau avec du cacao en poudre. Pourquoi donc avec du cacao en poudre, et bien tout simplement parce j'étais en rupture totale de chocolat à pâtisser, et qu'il me fallait quand même mon gâteau au chocolat du dimanche soir !! Je sais, je devrais avoir honte (et j'ai un peu honte de l'écrire sur ce blog !), comment ai-je bien pu laisser tout mon stock de chocolat s'épuiser sans le renouveler ?!? Mais heureusement qu'Internet existe, et que cette recette existe ;-) Alors je dois vous avouer qu'à la première lecture de la recette, j'ai eu un peu peur quand j'ai vu la dose de sucre (300 g rien que ça !!), mais comme ici on utilise du cacao en poudre non sucré, il faut bien rajouter un peu du sucre qu'il y aurait eu dans du chocolat à pâtisser ! L'avantage, c'est que cette recette n'utilise pas de beurre, mais de l'huile (on se console comme on peut, même si ça reste toujours du gras lol) Pour un moule à cake de 28 cm Préchauffer le four à 200°C. Battre vigoureusement 2 gros œufs (ou 3 moyens) avec 300 g de sucre et 140 g d'huile végétale neutre jusqu'à obtenir une texture homogène et lisse. Incorporer progressivement le mélange sec composé de 200 g de farine, 7 g de levure chimique et 85 g de cacao en poudre non sucré. Détendre l'appareil avec 125 mL de crème liquide, puis 240 mL de lait. Verser dans un moule à cake et enfourner d'abord pour 10 min à 200°C, puis 45 min à 155°C. Ça fait long, mais il y a des choses qui se méritent... A la sortie du four, attendre (encore !) que le cake refroidisse avant d'y toucher. En tous cas, sans tablette de chocolat et avec ses 300 g de sucre, ce cake était juste extra ! Moelleux, fort en goût, pas trop sucré, et avec la bonne texture un peu humide du cake, il n'a pas fait long feu ^^

Source: jesuisunequicheencuisine.blogspot.com

J’ai trouvé cette recette sur Pinterest où le visuel ultra moelleux de ce cake m’a tapé dans l’œil ! Et c'est sur ce blog que j'ai déniché la recette … avec des commentaires très encourageant et une petite variante substantielle : l’ajout de pépite de chocolat dur le dessus juste avant la cuisson. Bref : un cake simple à réaliser et vraiment savoureux :) La recette : 12 pers (2 moules à cake de 26 cm) Préparation 10 min Cuisson : 1h 200 g de farine 3/4 sachet de levure chimique (7 g) 85 g de cacao en poudre non sucré 3 œufs (125 g) 300 g de sucre 15 cl d'huile neutre (pépin de raisin ou tournesol) 25 cl de lait 125 g de crème liquide entière 80 g de pépites de chocolat (noir ou au lait) Préchauffer le four à 200°C. Tamiser ensemble la farine, la levure et le cacao et réserver dans un grand bol. Dans un saladier, fouetter les œufs avec le sucre et l’huile jusqu'à ce que le mélange blanchisse et devienne fluide. Ajouter le lait au mélange. Incorporer progressivement le mélange sec tamisé, en mélangeant entre chaque ajout jusqu’à ce que la préparation soit lisse et homogène. Ajouter la crème liquide pour détendre la préparation rapidement sans trop travailler la pâte. A l’aide d’un couteau, concasser grossièrement le chocolat en tablette. Verser la pâte dans les moules à cake en silicone (jusqu’aux ¾ de la hauteur), parsemer de grosses pépites de chocolat et enfourner pour 10 min à 200°C. Puis baisser la température à 150°C et poursuivre la cuisson 35/40 min. Laisser refroidir 10 min avant de démouler. Servir tiède ou à température ambiante. Version imprimable de la recette Bon appétit !

Source: agencer-et-mijoter.blogspot.fr

Hello les gourmands ! Chaque année avec le printemps, je n'attends qu'une chose : le bonheur de pouvoir pâtisser à nouveau avec de bonnes fraises de saison ! Dans mes essais d'association avec la fraise, j'ai eu l'occasion de tester il y a quelques jours une nouvelle recette d' Alain Ducasse ; celle de la mousse au chocolat blanc ! J'ai toujours eu du mal à trouver une bonne recette de mousse au chocolat blanc, je les trouve souvent très sucrés ou alors pas très légères ni aériennes ! Mais… cette recette est absolument parfaite niveau goût ! J'ai obtenu une mousse légère, au bon goût de chocolat blanc ! La texture quant à elle, est à la limite de la crème et de la mousse ! Plus épaisse et plus aérienne qu'une crème, mais plus liquide qu'une mousse comme celle au chocolat noir par exemple. Il est donc nécessaire de la présenter en verrines ! A vous de jouer ! Ingrédients pour une dizaine de verrines : - 200 g de chocolat blanc - 10 cl de crème liquide (pour faire fondre le chocolat) - 15 cl de crème liquide très froide (pour la crème fouettée) - 4 œufs - Quelques pistaches concassées (pour la décoration, facultatif) Réalisation : - Couper le chocolat blanc en petits morceaux, puis réserver - Dans une casserole, porter doucement à ébullition les 10 cl de crème liquide - Hors du feu, y ajouter le chocolat concassé et remuer jusqu'à ce qu'il fonde totalement - Séparer les jaunes d'œufs des blancs - Dans un saladier, mélanger au fouet le chocolat fondu avec les jaunes d'œufs - Réserver - Dans un autre récipient, monter les blancs en neige puis réserver - Dans le bol du robot, fouetter la crème liquide jusqu'à obtention d'une chantilly puis réserver - Dans le saladier avec le chocolat, utiliser une maryse pour incorporer délicatement les blancs en neige - Incorporer de la même manière la crème fouettée - Quand la préparation est homogène, la répartir dans des verrines - Réserver au réfrigérateur pendant au minimum 2 heures jusqu'au moment de servir Bon appétit !

Source: mesinstantsdegourmandise.blogspot.fr

Recettes24 is a recipe search engine that find recipes with advanced filters like ingredients, categories and keywords.
Recettes24 does not host recipes, only links to other sites. | FAQ | Privacy
Copyright 2020 ® v3 - Contact