soupe diete benoit gagnon | cote de veau normande spaghettis | lasagne roulée ricardo | plat arabe avec cebette | recette de petit pain pilsbury | smoothie fruit des bois simple
Se Connecter

Connectez-vous pour recettes24 pour enregistrer vos recettes préférées

Si vous n'êtes pas encore enregistré(e), inscrivez-vous maintenant!

Mot de passe oublié?

Après vous avoir fait voyager les dernières semaines, de l' Afrique du Sud à Belle-Ile , en passant par le Périgord , c'est tout simplement du côté de Brest que je vous invite aujourd'hui... eh oui, tout simplement en bas de chez moi. Quand on parle de Brest on pense immédiatement arsenal, port militaire, météo (mais si, j'ai très bien entendu ce que vous murmurez!), mais savez-vous que Brest c'est aussi une rade immense, plan d'eau idéal pour les amateurs de nautisme. De plus, ce plan d'eau très abrité est navigable toute l'année. Véritable mer intérieure, la rade recèle de nombreux trésors:paysages à couper le souffle, petits ports secrets, iles mystérieuses, rivières à remonter. La meilleure façon de la découvrir: embarquer à bord d'un des bateaux qui proposent des croisières ou qui assurent des liaisons maritimes entre Brest et la presqu'ile de Crozon. Et pour illustrer ces promenades en mer, je ne pouvais pas vous proposer autre-chose qu'une recette de poisson. Attention, pas un poisson sophistiqué, mais du maquereau, celui que vous allez peut-être pêcher cet été en laissant trainer une ligne derrière votre bateau! J'ai trouvé cette recette sur un des derniers "Saveurs". Elle est extraite du livre " Nature " co-écrit par Alain Ducasse et Paule Neyrat. J'ai apporté quelques modifications, remplacé le fenouil par du céleri, ajouté du vin blanc. Le résultat est savoureux, très loin des maquereaux au vin blanc que l'on achète en boite. Ici ils sont mi-cuits, très moelleux et parfumés par les épices et les aromates de la marinade. Une recette idéale pour l'été! Arriver à Brest par la mer, cela se mérite. Il faut être bien équipé de cartes et d'instruments de navigation pour passer de la mer d'iroise (Océan Atlantique) à la rade. Le passage qui se nomme le "Goulet de Brest" ne mesure par endroits pas plus de 1,8 km, et les obstacles, visibles ou invisibles sont nombreux. Les abords du port de plaisance de Brest, le Moulin-Blanc, ont été récemment réaménagés. Terminés depuis juillet 2009 les travaux ont permis une véritable cure d'embellissement du port avec des promenades, et surtout la rénovation ou la création de bars et de restaurants avec terrasses et vue imprenable sur les bateaux. Figure de proue du Moulin Blanc, le bar restaurant " Le Tour Du Monde " (créé en 1993 par Olivier de Kersauson) reste un incontournable pour ceux qui veulent boire un verre ou se restaurer dans une ambiance jeune et décontractée. Plutôt calme en journée, l'ambiance devient celle d'un club de nuit les soirs de week-end (bonne musique et ambiance garantie!). Le pont de Plougastel  (ou pont Albert Louppe): il permet de franchir l'embouchure de l'Elorn dans le fond de la rade de Brest. Ce pont, monument "historique" de la région est désormais réservé aux piétons et aux deux-roues. Il a été doublé en 1994 par un deuxième pont plus moderne, le pont de l'Iroise. Maquereaux Marinés au Vin Blanc et à l'Orange Pour 4 personnes: 4 petits maquereaux (lisettes) 2 oranges non traitées 4 petits oignons blancs 2 belles branches de céleri 1 cc de graines de coriandre 1 filet d'huile d'olive 1 petit verre de vin blanc sec 1 cc de mélange 5 poivres 1 belle carotte quelques herbes fraiches (persil, coriandre, aneth...) Levez les filets de maquereaux (ou faites-le faire par votre poissonnier). Enlevez les petites arrêtes à l'aide d'une pince. Rincez et épongez sur du papier absorbant. Déposez les filets dans un grand plat. Rincez les oranges et prélevez le zeste de l'une d'elles. Coupez le en petits bâtonnets (julienne) puis plongez-les dans l'eau bouillante. Egouttez et plongez immédiatement dans l'eau froide. Recommencez l'opération deux fois (cela enlève l'amertume). Répartissez les zestes sur les filets de poisson. Pressez le jus des deux oranges, réservez. Epluchez, lavez et émincez en rondelles les oignons, les carottes et les branches de céleri. Chauffez une cocotte avec un filet d'huile d'olive, faites y revenir, sans colorer, tous les légumes pendant 2 minutes. Salez légèrement, ajoutez la coriandre et les poivres. Versez le jus des oranges et le vin blanc et cuisez 5 minutes à petits bouillons. Versez le contenu de la cocotte sur les filets de maquereau. Couvrez immédiatement et bien hermétiquement avec un film ou un papier alu pour bien garder la chaleur. Laissez les filets de maquereaux refroidir dans leur jus de cuisson pendant 1 heure à température ambiante, puis entreposez au frigo jusqu'au moment de déguster. Au moment de servir, ciselez quelques herbes fraiches et répartissez sur le plat. Le bon accord mets-vins: Servez avec ces filets de maquereaux un muscadet sur lie ou un entre-deux-mers.

Source: devousamoi-dominique.blogspot.com

Ananas rôti aux épices Chips de pommes Clafoutis aux cerises (recette de ma maman) Clafoutis aux abricots Clafoutis aux myrtilles Compotée de griottes à l'amande amère Compote de pommes Compote de rhubarbe Compote de questches Compotée d'abricots, framboises et gingembre Crumble aux pommes Crumble fraises-bananes Frozen yogurt à la mûre Gratin d'abricots d'Alain Ducasse Tarte à la citrouille ( pumpkin pie ) Tarte aux myrtilles Tarte aux pommes (en francais) Tarte aux pommes ( in English ) Verres gourmands  à  la fraise et  à  la rhubarbe

Source: tetellita.blogspot.com

Every month I tell myself to start baking for the Daring Bakers ' as early as possible, but as usual, I end up getting caught up by time and never manage to embark myself on that monthly journey into a new baking frontier before the very last moment (generally a few days prior to the deadline)... The 2010 March Daring Bakers ' challenge was hosted by Jennifer of " Chocolate Shavings " who chose " Orange Tian " as the challenge for this month, a dessert based on a recipe from Alain Ducasse ’s Cooking School in P aris. I was really looking forward to making that " Orange Tian " as not only did it sound interesting, but also because it seemed not too rich and spring-like. Now, that winter has ended, we crave lighter desserts and shun away from the heavier version s on which we splurged d uring the cold season Ducasse's " Orange Tian " recipe was very easy to prepare, but it w as nonetheless time consuming. After two days of marmelade-, pât e sab lé e- and caramel-making we were finally able to indulge ourselves in the most delightful and refin ed fruit dessert that I have ever made. At first, I wanted to make my tian with blood oranges, but as my favorite supermarket had none on sale, I had to take Navel oranges instead. So, I followed the recipe to the letter. I only added my personal touch to the pâte sablée which I flavored with g round Mahlep , a Turkish and Greek spice. This dessert is really exquisite, not too sweet and so fresh. The oranges bring a wonderfully fruity touch, the cream filling is very delicate tasting and the sweet and buttery pastry crust (pâte sablée) brings a marvelous as well as contrasting flakiness to the whole. A perfectly balanced dessert. Divine! Many thanks to Jennifer for making me discover this " Orange Tian " that is an excellent after dinner treat ... ~ Orange Tian ~ Preparation time: Pâte Sablée - 20 minutes to make, 30 minutes to rest, 15 minutes to roll out, 20 minutes to bake Marmalade - 20 minutes to make, 30 minutes to blanch Orange segments - 20 minutes, overnight to sit Caramel - 15 minutes, overnight to sit Whipped Cream - 15 minutes Assembling - 20 minutes Freezer to Set - 10 minutes Equipment required: • Cookie cutters . Ideally, you should have about 6 cookie cutters to build the desserts in and cut the circles of dough (see photo). The cookie cutters will be the size of your final dessert, so they should be the size of an individually-sized tart mold. If you don’t ha ve round cookie c utters you could use an individually-sized cheesecake mold wit hout its base. • A food processor (although the dough could be made by hand too) • A stand-up or hand mixer • Parchment paper or a silicone sheet • A baking sheet • A rolling pin ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ PÂTE SABLÉE Ingredients: 2 Medium-sized egg yolks at room, temperature 6 Tbs + 1 Tsp (2.8 oz/80g) Granulated sugar 1/2 Tsp Pure vanilla extract 1/4 Cup + 3 Tbs (3.5 oz/100g) Unsalted butter, ice cold & cubed 1/3 Tsp (2g) Sea salt 1 1/2 Cup + 2 Tbs (70z/200g) All-purpose flour 1 Tsp (4g) Baking powder 1 Tsp Ground Mahlep Method: 1. Put the flour, baking powder, ice cold cubed butter and salt in a f ood processor fitted with a steel blade. 2. In a separate bowl, add the eggs yolks, vanilla extract and sugar and beat with a whisk until the mixture is pale. Pour the egg mixture in the food processor. 3. Process until the dough just comes together. If you find that the dough is still a little too crumbly to come together, add a couple drops of water and proc ess again to for m a homogenous ball of dough. Form into a disc, cover with plastic wrap and leave to rest in the fridge for 30 minutes. 4. Preheat your oven to 350 degree Fahrenheit. 5. Roll out the dough onto a lightly floured surface until you obtain a ¼ inch thick circle. 6. Using your cookie cutter, cut out circles of dough and place on a parchment (or silicone) lined baking sheet. Bake for 20 minutes or until the circles of dough are just go lden. ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ ORANGE MARMALADE Ingredients: 1/4 Cup + 3 Tbs (3.5oz/100g) Freshly pressed orange juice 1 Large organic orange Cold water to cook the orange slices 5 g Pectin Granulated sugar (use the same weight as the weight of ora nge slices once they are cooked) Method: 1. Finely slice the orange. Place the orange slices in a medium-sized pot filled with c old water. Simmer for about 10 minutes, discard the water, re-fill with cold water and blanch the oranges for another 10 minutes. 2. Blanch the orange slices 3 times. This process removes the bitterness from the orange peel, so it is essential to use a new batch of cold water every time when you blanch the slices. 3. Once blanched 3 times, drain the slices and let them cool. 4. Once they are cool enough to handle, fin ely mince them (using a knife o r a food processor). 5. Weigh the slices and use the same amount of granulated su gar . If you don’t have a scale, you can place the slices in a cup measurer and use the same amount of sugar. 6. In a pot over medium heat, add the minced orange slices, the sugar you just weighed, the orange juice and the pectin. Cook until the mixture reaches a jam consistency (10-15 minutes). 7. Transfer to a bowl, cover with plastic wrap and put in the frid ge. ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ ORANGE SEGMENTS Ingredients: 8 Organic oranges. Method: 1. Cut the oranges into segments over a shallow bowl and make sure to keep the juice. Add the segments to the bowl with the juice. ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ CARAMEL Ingredients: 1 Cup (70z/200g) Granulated sugar 1 1/2 Cups + 2 Tbs (14oz/400g) Method: 1. Place the sugar in a pan on medium heat and begin heating it. Once the sugar starts to bubble and foam, slowly add the orange juice. 2. As soon as the mixture starts boiling, remove from the heat and po ur half of the mixture over the orange segments (Reserve the other half of the caramel mixture in a small bowl — you will use this later to spoon over the finished dessert. When the dessert is assemble d and setting in the freezer, heat the kept caramel sauce in a small saucepan over low heat until it thickens and just coats the back of a spoon - about 10 minutes. You can then spoon it over the orange tians). Tip: Be very careful when making the caramel — if you have never made caramel before, I would suggest making this step while you don’t have to worry about any thing else. Bubbling sugar is extremely, extremely hot, so make sure you have a bowl of ice cold water in the kitchen in case anyone gets burnt! ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ WHIPPED CREAM Ingredients: 1 Cup (7oz/200g) Heavy whipping cream (35% fat) 3 Tbs Hot water 1 Tsp Gelatine powder 1 Tbs Confectioner's sugar 1 Tbs Orange marmalade (see recipe above) Method: 1. In a small bowl, add the gelatine and hot water, stirring well until the gelatine dissolves. Let the gelatine cool to room temperature while you make the whipped cream. 2. Combine the cream in a chilled mixing bowl. Whip the cream using a hand mixer on low speed until the cream starts to thicken for about one minute. 3. Add the confectioner sugar. Increase the speed to medium-high. Whip the cream until the beaters leave visible (but not lasting) trails in the cream. 4. Then add the cooled gelatine slowly while beating continuously. Continue whipping until the cream is light and fluffy and forms soft peaks. 5. Transfer the whipped cream to a bowl and fold in the orange marmalade. Tip: Use an ice cold bowl to make the whipped cream in. You can do this by putting your mixing bowl, cream and beater in the fridge for 20 minutes prior to whipping the cream. ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ ASSEMBLING THE DESSERT Make sure you have some room in your freezer. Ideally, you should be able to fit a small baking sheet or tray of desserts to set in the freezer. Method: 1. Line a small tray or baking sheet with parchment paper or a silicone sheet. Lay out 6 cookie cutters onto the parchment paper/silicone. 2. Drain the orange segments on a kitchen towel. 3. Have the marmalade, whipped cream and baked circles of dough ready to use. 4. Arrange the orange segments at the bottom of each cookie cutter (Make sure the segments all touch either and that there are no gaps and that they fit snuggly and look pretty as they will end up being the top of the dessert. Arrange them as you would sliced apples when making an apple tart). 5. Once you have neatly arranged one layer of orange segments at the bottom of each cookie cutter, add a couple spoonfuls of whipped cream and gently spread it so that it fills the cookie cutter in an even layer. Leave about 1/4 inch at the top so there is room for dough circle. 6. Using a butter knife or small spoon, spread a small even layer of orange marmalade on each circle of dough. Carefully place a circle of dough over each ring (the side of dough covered in marmalade should be the side touching the whipping cream). 7. Gently press on the circle of dough to make sure the dessert is compact. 8. Place the desserts to set in the freezer to set for 10 minutes. 9. Using a small knife, gently go around the edges of the cookie cutter to make sure the dessert will be easy to unmold. 10. Gently place your serving plate on top of a dessert (on top of th e circle of dough) and turn the plate over. Gently remove the cookie cutter, add a spoonful of caramel sauce and serve immediately. ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ Etant donné la longueur du texte original, je n'ai malheureuseme nt pas pu faire une traduction française de ce billet et je m'en excuse auprès de tous mes amis lecteurs et blogueurs francophones! C'est pourquoi je vous suggère de vous rendre sur le blog mentionné ci-dessous. Vous y trouverez cette recette en version française. Chez Isa de " Les Gourmandises d'Isa " (Canada) Chez Isabelle de " Eat My Cake Now " (France)

Source: rosas-yummy-yums.blogspot.com

Quand j'étais enfant, je mangeais très rarement du foie gras maison. C'était une préparation réservée aux professionnels ou aux cuisiniers confirmés et à part être dans le sud-ouest, on ne trouvait pas très facilement des foies gras crus à Paris. Et les années sont passées... La préparation du foie gras a été démystifiée et  certaines boutiques ont commencé aussi à en proposer. J'ai longtemps hésité à faire moi-même mon foie gras en terrine. J'avais toujours cette peur de rater. Pourtant, je lisais plein de recettes faciles. Et puis j'ai sauté le pas et maintenant le foie gras c'est 100% maison (même si certains foie gras du commerce peuvent être délicieux et que je m'en régale)... En toute sérénité. J'ai testé cette année une recette d'Alain Ducasse trouvée dans son Best of aux Editions Alain Ducasse.Elle est le symbole de son parcours culinaire commencé en Chalosse, un hommage à ses racines landaises. Le résultat est absolument parfait, le foie est fondant et très gouteux. Il reste rosé à l'intérieur. Pour le savourer, je vous conseille du pain de campagne grillé (pas de pain de mie ou de pain brioché bien trop sucré pour ce type de met). J'ai mis un peu de fleur de sel sur les tranches pour la présentation mais ce n'est vraiment pas indispensable. Magique ! Grâce à ce mode de préparation, vous n'avez pas besoin de déveiner le foie gras. Les 20 jours d'attente dans la graisse font dissoudre les veines. Et du coup, aucun risque de transformer votre foie en charpie. J'ai testé la recette avec un foie gras de canard déjà éveiné de chez Picard, le résultat est extra également, et vous pouvez le servir au bout de deux semaines. Le film alimentaire autour du foie permet de démouler le foie très proprement, et ça c'est bien pratique. Pour la cuisson, l'ustensile indispensable est un thermomètre sonde. Avec lui, vous pourrez connaître la température exacte de la graisse de canard et celle du foie qui doit être à 40°C à coeur en fin de cuisson. Veillez bien à commencer la cuisson à 80°C quand vous allez plonger votre foie gras dans la cocotte, la température de la graisse de canard va chuter de 10°C environ. Foie gras de canard confit dans sa graisse d'Alain Ducasse 1 lobe de foie gras cru de 600 g environ 15 g de sel fin 3 g de poivre blanc moulu 2 g de sucre 4 cl de porto ou de cognac 2 litres de graisse de canard fleur de sel, poivre du moulin Préparation Mélanger le sel fin, le poivre blanc et le sucre. Assaisonner le foie gras de ce mélange en le répartissant de façon régulière. Ajouter le porto, couvrir d'un film alimentaire et laisser reposer toute la nuit au réfrigérateur. Cuisson Sortir le foie gras 1h00 avant la cuisson. Faire chauffer la graisse de canard - dans une cocotte ou une grande casserole - jusqu'à ce qu'elle atteigne 80°C. Y plonger le foie gras en veillant à ce que le côté bombé du foie gras soit tourné vers le fond de la cocotte et faire cuire 15 minutes à 70°C. Retourner le foie gras et poursuivre la cuisson encore 15 minutes toujours à 70°C. Le foie gras doit atteindre 40°C à coeur. Déposer le foie gras sur une grille, couvrir d'une film alimentaire et laisser 2 heures à température ambiante. Réserver la graisse de canard pendant ce temps là. Finition Déposer le foie gras sur un grand morceau de film alimentaire et l'envelopper en serrant un peu afin de lui donner une jolie forme. Piquer le film à l'aide d'une aiguille afin de chasser les bulles d'air. Poser le foie gras dans le fond de la terrine et le recouvrir entièrement de la graisse de canard liquide. Déposer au réfrigérateur pendant au moins 20 jours.

Source: danslacuisinedesophie.blogspot.com

Une très bonne recette tirée du bouquin "Le livre des pâtes" aux éditions d'Alain Ducasse Un ouvrage qui nous propose un tour d'horizon des pâtes. Sous influence méditerranéenne ou asiatique, les recettes paraissent savoureuses et originales: -conchiglioni, crème roquefort et mangue -taglierini en carpaccio de foie gras et truffes noires -riccioli aux endives, stilton et granny smith -soba aux légumes et thé noir -tagliatelle de riz, filets de dorade, ail thaï, jus d'agrumes et noisettes -udon aux pointes d'asperges vertes, pistou d'algues et crevettes -udon frites au safran, fromage blanc et miel -spaghettini caramélisés au cacao et glace mascarpone -lasagne de pommes, lait de coco et safran -lasagne en fraisier contemporain -ravioli de chocolat crousti-fondants etc, etc, etc Il a été difficile de choisir une recette tant elles m'ont presque toutes donné l'eau à la bouche. Finalement, j'ai opté pour celle avec des pâtes à l'encre de seiche tout bêtement car je n'en ai jamais mangées ! Et comme le frigo gorgeait d'oeufs, la recette tombait à pic. Il s'agit d'un plat typique de la région de Naples. La veille, on mange les spaghetti aux tomates et le lendemain, on fait une omelette avec les restes ! D'habitude, on utilise des spaghetti ordinaires, mais les spaghetti noirs font un joli contraste visuel avec l'omelette. Succulent ! Entrée pour 4 personnes: 100 g de spaghetti noirs (j'ai utilisé des tagliolini) 5 tomates mûres 1 gousse d'ail 1 branche de basilic 8 oeufs 50 g de parmesan râpé 30 g de beurre vinaigre balsamique (de la crème balsamique pour moi) huile d'olive sel et poivre Monder les tomates. Les couper en quatre, retirer les pépins et hacher finement la pulpe. Peler l'ail et l'écraser. Le faire dorer dans une sauteuse avec de l'huile d'olive. Ajouter la branche de basilic et la pulpe de tomate, saler et poivrer. Faire réduire la sauce 3 minutes à feu doux, retirer du feu, ôter l'ail et le basilic. Faire cuire les pâtes 7 minutes dans de l'eau bouillante salée (si vous utilisez des taglioni, le temps de cuisson et d'environ 4 minutes). Egoutter et verser dans la sauce tomate. Poursuivre la cuisson 5 minutes à feu vif en remuant puis laisser refroidir. Préchauffer le four à 180C. Casser les oeufs dans un saladier, ajouter le parmesan, du sel et du poivre puis battre le tout au fouet. Fondre le beurre dans une poêle antiadhésive. Verser les spaghetti aux tomates, puis les oeufs battus. Cuire 5-6 minutes au four à 180C en contrôlant la cuisson des oeufs. Laisser reposer l'omelette ainsi obtenue pendant 5 minutes, puis couper en bâtonnets. Les dresser sur une assiette et arroser d'un filet de vinaigre balsamique.

Source: yeuxfriandsetbouchebee.blogspot.com

Cette charlotte a été dégustée et fortement appréciée à la fin d'un de mes repas d'anniversaire. Vous ne fêtez pas plusieurs fois, vous ? Elle est légère, peu sucrée et acide juste comme il faut. Un gros coup de cœur culinaire que je referai très certainement, en essayant de remplacer la gélatine par de l'agar agar. La recette est tirée du livre " 190 cours illustrés à l'école de cuisine Alain Ducasse ". Je cherchais un livre un peu plus technique tout en restant abordable pour le cuisinier amateur. Ce livre répond parfaitement à mes attentes ; les recettes sont classées selon leur difficulté et les étapes de la réalisation sont hyper détaillées. Un bémol néanmoins : sur les 3 recettes testées, au moins une présente un manque de précision. Alors, soit c'est moi, soit certains secrets de fabrication doivent être préservés. Mis à part ce point, c'est un livre qui permet d'aller plus loin ; je sens que vous allez avoir droit à d'autres réalisations dans les prochains temps :-) Charlotte aux agrumes (dessert à faire la veille) Ingrédients pour un moule à charlotte Pour la gelée d'orange (une partie de la gelée va être coulée en disques qui intégreront la charlotte, l'autre partie servira à imbiber les biscuits) - 400g de jus d'orange - 2 oranges non traitées - 10g de gélatine (5 feuilles) - 180g de sucre - 45g de jus de citron (environ 2 citrons) Ramollir la gélatine dans un bol d'eau froide pendant 5 minutes. Zestez les 2 oranges. Faites chauffer un peu du jus d'orange. Hors du feu, incorporez la gélatine égouttée. Ajoutez le reste du jus d'orange, les zestes, le sucre et le jus de citron. Laissez infuser à température ambiante pendant 1 heure. Prélevez les suprêmes des 2 oranges zestées : coupez les extrémités d'une orange, posez l'orange bien à plat et pelez la à vif à l'aide d'un couteau bien aiguisé. Glissez ensuite le couteau entre les peaux afin de détacher les suprêmes. La recette dit ensuite de couler un disque de gelée et de garder une partie pour imbiber les biscuits. Ok, mais combien ? Pas de précision ... J'ai choisi de faire 2 disques de gelée, et de garder environ 1/4 pour l'imbibage. Chemisez 2 boites tupperware d'un diamètre inférieur à l'intérieur de la charlotte avec du film plastique. Coulez y environ 3/4 de la gelée d'orange. Coupez les suprêmes d'une orange en morceaux, et répartissez les sur les disques de gelée. Faites prendre au congélateur pendant 1 heure (trop facile ce samedi, j'ai tout placé sur le rebord de la fenêtre !). Pour la mousse au citron - 1 citron non traité, zeste et 20g de jus - 2g de gélatine (1 feuille) - 35g de sucre - 150g de fromage blanc - 150g de crème fleurette Zestez et pressez le citron. Faites ramollir la gélatine dans un bol d'eau froide pendant 5 minutes. Chauffez le jus de citron. Hors du feu, incorporez la gélatine égoutté, puis le sucre, le zeste et le fromage blanc. Montez la crème en chantilly et mélangez la délicatement à l'appareil au citron. Pour la finition - une trentaine de biscuits cuillère - le bouquin dit : un zeste de citron vert pour le décor, et 100g de gelée de pommes ou d'abricot, j'ai complètement oublié ! Trempez les biscuits dans le reste de la gelée d'orange, posez les sur une grille pour les égoutter. Tapissez le bord d'un moule à charlotte, coté sucré des biscuits vers l'extérieur. Tapissez ensuite le fond, coté sucré vers l'intérieur. Colmatez les trous avec des morceaux de biscuits. Versez une couche de crème au citron. Renversez un disque de gelée d'orange, versez un peu de mousse, le deuxième disque, puis le reste de mousse. Finissez avec une couche de biscuits imbibés, coté sucré à l'intérieur de la charlotte. Couvrez, et placez au frais pour 12 heures. Au moment de servir Démoulez la charlotte sur une belle assiette. Disposez le reste des suprêmes sur le dessus et servez de suite. Pour améliorer la déco, vous pouvez faire chauffer la gelée et la badigeonner au pinceau sur les suprêmes pour les rendre brillants, et râper le zeste du citron vert par dessus.

Source: secotinemaligne.blogspot.com

Les premiers jours de printemps ça vous donne des envies de légèreté. Un peu comme en début d'année où il est de tradition de prendre de bonnes résolutions, on a envie de se faire encore plus de bien dans l'assiette mais on veut aussi de la nouveauté... Je suis tombée sur une nouvelle collection des éditions Larousse "saveur et bien-être" . 3 ouvrages sont déjà sortis dont Quinoa, boulgour et autres céréales de Valéry Drouet. Dans mon placard, j'ai plein de sortes de céréales mais j'avoue que ma main plonge beaucoup plus naturellement vers les pâtes, les lentilles ou le riz que vers le quinoa ou le millet. Ce livre, à l'instar du Nature, simple, sain et bon d'Alain Ducasse et Paule Neyrat (diététicienne) fait redécouvrir avec gourmandise et sans complexes ces céréales dont on ne sait pas toujours comment les cuisiner. Ici c'est le docteur Florence Solsona, nutritionniste, qui donne ses conseils. Le langage est précis et apporte des informations intéressantes. Les recettes sont vraiment gourmandes et les photos de Pierre-Louis Viel mettent en appétit. On passe de l'apéritif au dessert avec un sentiment de légèreté, de facilité : pas de recette compliquée, elles sont applicables au quotidien et variées. Quinoa, boulgour, épeautre, kamut, orge, avoine, millet, sarrasin... Il y en pour tous les goûts.On y retrouve aussi des recettes végétariennes mais ce n'est pas le coeur de l'ouvrage. J'ai testé cette recette qui en a surpris plus d'un à table. Et j'ai vu avec plaisir tout le monde se resservir. C'est un plat sucré-salé un peu fusion food, léger et nourrissant. Une jolie découverte. Poêlée de quinoa aux aiguillettes de volaille et aux abricots Pour 4 personnes 300 de quinoa blanc 16 aiguillettes de poulet 12 abricots secs moelleux 2 cuillères à soupe de miel liquide 3 cuillères à soupe d'huile d'olive 80 g de pistaches non salées 3 cuillères à soupe de sauce soja "salée" 3 cuillères à soupe de sauce soja "sucrée" 1/2 botte de ciboulette 25 g de beurre sel, poivre Préparation et cuisson Rincer soigneusement le quinoa dans une passoire. Le placer dans une casserole avec deux fois son volume d'eau froide. Saler puis porter à ébullition, puis laisser cuire 7 à 8 minutes à feu moyen. Oter du feu, couvrir et laisser le quinoa gonfler pendant 15 minutes. Pendant ce temps, détailler les abricots en lamelles et concasser grossièrement les pistaches. Dans une grande poêle, faire chauffer l'huile d'olive et y saisir les aiguillettes de poulet sur les deux faces. Saler légèrement et poivrer. Verser le miel puis ajouter les morceaux d'abricots et les pistaches concassées. Laisser légèrement caraméliser et verser les deux sauces soja. Poursuivre la cuisson 3 à 4 minutes sur feu vif. Finition et service Egoutter le quinoa et le mélanger avec le beurre. Répartir le quinoa dans des assiettes, ajouter les aiguillettes de poulet aux abricots et aux pistaches. Ciseler la ciboulette et la parsemer sur les assiettes. Servir de suite.

Source: danslacuisinedesophie.blogspot.com

Il suffit d'une promenade dans un jardin pour donner l'envie d'une recette. On découvre de la sauge et quelqu'un lâche : Du veau à la sauge ! Immédiatement on a envie de faire cette recette ! Et comme la saison s'y prête, on se lance, plein de légumes !!! Bien printanier ! Ingrédients : 1 escalope de veau par personne 1 ou 2 feuilles de sauge par escalope 1 kg de tomates 2 ou 3 carottes 1 botte d'oignons nouveaux 2 poignées de fèves, pelée et écossées (ou congelées, Picard) 2 belles poignées de petits pois 1 petite courgette 2 verres de vin blanc huile d'olive pique en bois La recette : Laver les tomates, les couper en deux, les presser pour enlever au maximum les graines et l'eau. Faire chauffer le four th 165°, déposer les tomates sur une plaque de cuisson, chair vers le bas, saler, une pincée de sucre ,enfourner 2 h. Au bout de ce temps, ôter la peau des tomates qui part seule, récupérer la chair et la faire sécher 4 mn à la poêle si nécessaire. Ajouter un filet d'huile d'olive Ecraser les escalpes, ou le faire faire par votre boucher. Entre deux films plastique, écraser les au rouleau à pâtisserie, ou casserole ou autre ! défoulez -vous ! Les couper en gros rectangles, déposer une belle cuillères de tomates confites, les rouler et piquer avec le pique en bois. Ciseler les oignons nouveaux (s'ils sont petits vous pouvez les laisser entiers) les faire fondre dans un peu d'huile dans une sauteuse. Peler les carottes, les couper en longueur et ôter le bois (la couleur centrale blanche) (conseil de Chef Simon), puis en biseaux. Les jeter dans la sauteuse avec les oignons fondus, Ajouter un verre d'eau, une noix de beurre, laisser cuire 2 ou 3 mn en couvrant d'un papier sulfurisé à la taille de la casserole avec un trou au milieu. Chef Simon (voire la technique) Au bout de ce temps jeter les autres légumes, dans une autre poêle faire sauter les escalopes dans l'huile bien chaude. Juste bien faire dorer...des deux côtés...à toute vitesse... Les ajouter à la sauteuse de légumes, Déglacer la poêle de cuisson de la viande avec le vin blanc. (faire bouillir assez fort le vin blanc dans la poêle non lavée, qui contient tous les sucs de la viande. Ajouter le vin blanc à la sauteuse....STOP ! C'est prêt...pas de sur-cuisson...tout est croquant ? le veau est rosé ? C' EST BON ! Réalisé en quelques minutes...un plat frais léger, vous pouvez ajouter les légumes que vous voulez, ou pas de légumes et des pâtes fraîches...un peu de speck (jambon italien) si vous voulez dans les escalopes... La recette de tomates est de Ducasse, les saltimboccas sont inspirées du net, et de l'atelier des chefs... Toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux thermes des articles L111-1 et L112-2 du code de la propriété intellectuelle. Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont, par conséquent, interdits sans autorisation du titulaire des droits.

Source: unefaimdeloup.blogspot.com

Un apéritif économique, idéalement frais, aux fruits de saison, à déguster avec modération durant les journées estivales. Figues fraîches, orange, mûres, fraises, pêche, eau de rose, eau de fleurs d'oranger, miel et vin blanc moelleux... un rêve d'apéro... Sangria blanche aux fruits de saison, eaux florales, miel tracy ducasse Recette de sangria blanches aux fruits de saison, arômes de fleurs d'oranger, de rose, miel 2 figues fraîches ½ orange 5 mûres, 5 fraises, 1 pêche 50 ml d’eau de rose 10 ml d’eau de fleur d’oranger 2 cas de miel 1 ½ l de vin blanc moelleux glaçons Préparation : Versez le vin blanc dans une casserole, avec l’eau de fleur d’oranger, le miel, l’eau de rose. Faites chauffer à feu doux, tout en remuant. Portez à ébullition et retirer du feu, laissez refroidir. Coupez les fruits en petits morceaux, versez dans la casserole, avec le vin blanc, faites cuire à feu doux. Mélangez intimement, lorsque les fruits se décomposent, retirez du feu et laissez refroidir. Laissez reposer 24 heures, puis filtrez. Mettez en bouteille et conservez au frais pendant trois jours. Servez très frais avec des glaçons. A lire : une sélection de recettes pour l'apéro

Source: streetfoodetcuisinedumonde.blogspot.fr

Pizza aux courgettes et au Sainte-Maure selon Alain Ducasse Mon mari a horreur des courgettes, pour lui en faire manger c'est la croix et la bannière ! Quelle ne fût pas ma surprise quand, il y a quelques jours, alors qu'il lisait un article il me dit : " ah tiens, des courgettes faites comme ça je veux bien en manger..."! Et il me montre une vidéo avec une recette de pizza signée Alain Ducasse, agrémentée de chèvre de Sainte-Maure . Je ne sais pas si c'est à cause du fromage qui vient de notre région (la Touraine) ou de la signature du chef que ses papilles ont été éveillées, en tout cas l'occasion était à saisir d'urgence ! Très motivé, il est allé acheter un Sainte-Maure tandis que je préparais une pâte à pizza (il faut battre le fer quand il est chaud), puis je m'en suis allée cueillir des courgettes et du thym au jardin. Le temps aussi de préparer des pétales de tomates confits et le soir même nous avons dégusté cette excellente et très graphique pizza de Chef. Et bien croyez-le ou non Monsieur a a-do-ré (et moi aussi )!!! Comme quoi, il ne faut jamais désespérer... Allez je vous donne la recette ! Pour 4 personnes - Préparation : 20 mn - Cuisson : 1h30 mn +20 mn 1 pâte à pizza de 400 g ( recette ici ) Pétales de tomates confits 3 tomates huile d'olive thym frais sel, Poivre du moulin sucre en poudre Marmelade de courgette 4 courgettes vertes 1 bouquet de basilic 1 gousse d'ail 1 brin de thym Garniture 1 oignon blanc 1 Sainte­-Maure frais mais cendré 8 pétales de tomates confites 1 douzaine d' olives noires dénoyautées 1 - Ébouillantez les tomates quelques secondes. Pelez-les, coupez-les en quartier et enlevez les graines. Déposez-les sur une plaque munie de papier cuisson, arrosez-les d'un filet d'huile d'olive. Salez, poivrez et sucrez légèrement. Saupoudrez de thym et mettez au four à 90°C environ 1 h 30 mn. 2 - Rincez les courgettes. Détaillez deux courgettes en petits dés et le reste en fines rondelles. Effeuillez et ciselez le basilic. Faites chauffer un filet d'huile d'olive dans une sauteuse et faites revenir la brunoise de courgettes avec l'ail simplement incisé et le thym. Assaisonner de sel puis cuisez à couvert pendant 10 minutes. Écrasez les courgettes à la fourchette, ajoutez le basilic et mélangez. 3 - Préchauffez le four à 180 °C . Fariner légèrement le plan de travail et abaisser la pâte à pizza en rectangle sur 4 mm d'épaisseur. Déposez-la sur une plaque beurrée et enfournez 3 minutes . Étalez la marmelade de courgette sur la pâte et parsemez la moitié de l'oignon émincé dessus. Disposez le Sainte-­Maure coupé en tranche en intercalant avec les rondelles de courgette et les tomates confites. Agrémenter du reste d'oignon et d'olives. Enfourner de nouveau pendant 15 à 20 minutes, le fromage doit légèrement blondir. 4 - Assaisonnez la pizza avec de la fleur de sel, du poivre du moulin et un filet d'huile olive. Servez chaud. Le petit plus... Nous avons dégusté notre pizza avec un verre de Touraine blanc bien frais. Source : Le Point

Source: lasoupealacitrouille.blogspot.com

- 50 g de beurre noisette - 1 cl de vinaigre de Xérès - 2 cl de vinaigre balsamique - 2 échalotes - 40 cl de fond blanc de volaille - 10 cl d'huile d'olives très mûres - huile d'olive - 1 cuillère à café de poivre mignonnette - les barbes des St- Jacques Préparation Etape 1 Émincez les échalotes. Faites revenir les barbes dans de l'huile d'olive. Etape 2 Dès que la première eau apparaît, jetez-la et égouttez. Etape 3 Rincez la casserole, puis remettez un filet d'huile d'olive pour faire suer les échalotes. Etape 4 Remettez les barbes, poivrez et laissez mijoter 5 minutes. Etape 5 Déglacez aux vinaigres et laissez réduire à glace (comme un jus épais et joliment brillant). Etape 6 Mouillez à hauteur avec le fond blanc et laissez cuire à frémissement 10 à 15 minutes environ. Etape 7 Écumez si besoin. Etape 8 Une fois le temps écoulé, laissez reposer 5 minutes puis passez au chinois. Etape 9 Remettez la sauce à chauffer en la faisant réduire à nouveau quelques minutes. Etape 10 Émulsionnez au fouet en incorporant l'huile et le beurre.

Source: ptitchef.com

Ingrédients : 1 boule de céleri-rave 1 citron 1/2 bouquet de persil 1/2 bouquet d'estragon 1/3 bouquet de ciboulette pour la mayonnaise : 1 jaune d'oeuf 1 càs de moutarde 2 càs de vinaigre 20 cl d'huile d'olive* sel et poivre *j'ai remplacé l'huile d'olive par une huile neutre Préparation : Laver et éplucher le céleri rave. Le râper finement et ajouter le jus de citron pour éviter qu’il ne noircisse. Laver, sécher et effeuiller le persil et l’estragon. Réserver le quart environ des feuilles d’estragon et ciseler le reste ainsi que le persil et la ciboulette. Prendre soin que tous les ingrédients sont à température ambiante. Dans un bol, mélanger le jaune d’œuf, la moutarde et quelques gouttes d'eau. Monter ensuite la mayonnaise en versant progressivement l’huile. Quand la texture est bien onctueuse, ajouter le vinaigre, saler et poivrer. Rassembler le céleri râpé et les herbes ciselées puis ajouter la mayonnaise et bien mélanger le tout. Goûter et rectifier l’assaisonnement. Réserver au frais pendant au moins 2 heures. Dresser le céleri rémoulade dans un cercle sur un lit de salade de mâche et parsemer dessus les feuilles d’estragon (je n'en avais pas).

Source: theblogdeclementine.blogspot.fr/search/label/recette

Aujourd'hui nous allons tenter de voir la vie en vert, si si en vert , car aujourd'hui je participe au jeu « recette autour d’un ingrédient » lancé par les deux blogueuses Samar, du blog mes inspiration culinaires et Soulef du blog amour de cuisine . La marraine du jeu, Soulef du blog Amour de cuisine a choisi comme ingrédient « Les pois (Frais, petits, gourmands ou cassés)» pour être la vedette de ce mois . Et comme chacun le sait les petits pois sont verts (et non les petits poissons rouges ^^ ) uhuh Et comme chez moi j'ai des adeptes du petits pois et des heu non merci j'aime pas trop j'ai rusé pour leur préparer cette jolie soupe , que l'on peut servir froide , comme un gaspacho , mais aussi chaude , si comme par chez moi vous avez un temps délicieusement automnal avec pluie et orages au rendez vous . Pour 4 à 6 personnes vous aurez besoin de : - 500 grammes de petits pois ( frais ou surgelés ) écossés - 100 grammes de petits oignons grelots , ou d'oignon blanc doux - 3 c à soupe d'huile d'olive - 1 bouillon cube de légumes - 2 morceaux de sucre - 2 c à soupe de menthe sèche ( pour un parfum plus doux prenez de la menthe fraiche ) - 1 c à soupe d'ail semoule ou deux gousses d'ail -200 grammes de chèvre frais - 5 cl de crème fleurette Dans une cocottes faites revenir les oignons dans l'huile d'olive à feu doux , vous ne voulez pas les colorer juste les attendrir, ajoutez les petits pois et la menthe , mélangez bien. Ajoutez 75 cl d'eau et le bouillon cube de légumes , le sucre et l'ail semoule , laissez mijoter à feu moyen pendant 25 minutes, jusqu'à ce que les petits pois soient tendres. Salez et poivrez selon votre gout. Mixez la soupe au mixeur plongeur jusqu'à ce qu'elle soit bien lisse. Dans le bol du robot lame en s mélangez la crème avec le chèvre frais , mixez jusqu'à obtenir une préparation lisse et mousseuse . Servez une fois bien refroidi (ou chaud s'il fait un temps tout moche ^^ ) avec la chantilly de chèvre frais. Régalez vous. Et comme les petits pois c'est un délice (si si ma fille c'est très bon les petits pois ^^ ) on va piocher de belles idées chez les copines : Soulef du blog Amour de cuisine du blog Amour de cuisine avec Paella terre et mer Michèle du blog Croquant fondant gourmand avec Velouté glacé de petits pois d’Hélène Darroze Ponpon du blog Miam ponpon avec Omelette aux petits pois d’Alain Ducasse S0-cuizine du blog So-cuiZine avec Moelleux aux petits pois Martine du blog Kilomètre-0 avec Sots l'y laisse à la mousse de petits pois Hélène du bog Keskonmangemaman avec un gaspacho de petits pois à la menthe et sa chantilly au chèvre frais Marion du blog cuisine.chez-la-marmotte.fr avec salade de chou-fleur, petits pois et courgette à la chermoula Jackie du blog jackiecuisine.com avec Galettes de petits pois à la menthe et à la feta Samar du blog mesinspirationsculinaires.com avec Nouilles sautées au boeuf et petits pois Coco de Nice du blog cuisinenfolie.blogspot.com avec Crème de petits pois au fenouil, céleri et piment d’Espelette, oeuf en cage, pétales d’artichaut violet frits Miechambo du blog miechambo.canalblog.com avec Nage de moules, crème de petits pois . Delphine du blog ohlagourmandedel.com avec Cabillaud et pois gourmands au cookéo Amal du blog lacuisinedeamal.com avec râgout de petit pois et carottes Brigitte / Les filles à table du blog du blog lesfillesatable.com avec Agneau aux petits pois à l’italienne Fabienne du blog famoh.net avec Omelette tomate et petits pois Catalina du blog leblogdecata.com avec Rôti de porc aux petits pois Michelle du blog plaisirs-de-la-maison.com avec Gnocchi aux petits pois et menthe latabledeclara du blog latabledeclara avec terrine macédoine de légumes oeufs durs et estragon Natly du blog cuisine.voozenoo avec Gratin de coquillettes à la vénétienne Lic du blog lic_ Aussi délicieux qu’un gâteau avec gâteau bébé pois Christine du blog pause nature avec Nouilles soba aux petits pois Rosa du blog Rosa culinaire avec omelette ouverte de petits pois lardons et boudin noir Virginie du blog ç a ne sent pas un peu le brulé la avec Petits pois à la française .

Source: keskonmangemaman.blogspot.fr

Recettes24 is a recipe search engine that find recipes with advanced filters like ingredients, categories and keywords.
Recettes24 does not host recipes, only links to other sites. | FAQ | Privacy
Copyright 2021 ® v3 - Contact