marinade pour brochette de poulet | marinade pour brochette poulet | marinade pour brochettes de poulet | marinade pour brochette de poulet | recette salade de pates | marinade pour brochette poulet
Se Connecter

Connectez-vous pour recettes24 pour enregistrer vos recettes préférées

Si vous n'êtes pas encore enregistré(e), inscrivez-vous maintenant!

Mot de passe oublié?

Si vous avez suivi mes derniéres aventures culinaires, vous avez pu lire que j'ai eu la chance d'être conviée à passer une journée au potager d'Alain Passard . Un beau panier garni des légumes nous avait gentiment été offert à l'issue de cette belle journée. Dedans se trouvait une botte d'une dizaine d'asperges blanches. Je dois bien avouer que depuis que j'ai mon blog, cela fait la seconde fois que je cuisine des asperges. La première fois c'était pour faire un cappucino de crevettes aux asperges & aux oeufs de saumon . Je ne sais pas pourquoi mais je n'en achète jamais et pourtant je les apprécies. Alors pour ce coup-ci, j'ai voulu les cuisiner comme au potager d'Alain Passard c'est-à-dire poêler. A la lecture de la recette, vous verrez que c'est ultra simple, que ça ne mérite même pas d'être sur le blog. En tous les cas, à table, je fus ravie de découvrir que mon fiston a apprécié ces légumes. Ingrédients : - 1 dizaines d'asperges blanches - du beurre - du persil plat - de la fleur de sel aux trois poivres (offert par le site Edélices ) Préparation : Epluchez les asperges. Coupez-les en morceaux. Ciselez du persil plat à votre convenance. Faites fondre du beurre dans une poêle et ajoutez-y ensuite le persil plat et les asperges jusqu'à ce qu'elles soient croquantes et cuites. En fin de cuisson, dressez vos asperges dans les assiettes et parsemez de fleur de sel aux trois poivres. Dégustez aussitôt. IMPRIMER LA RECETTE

Source: philomavie.blogspot.com

Voici une petite quiche qui, comme dans son titre l'indique, est composée de quelques légumes d' Alain PASSARD himself ! Vous allez me dire comment ai-je pu avoir ses légumes ???!!! Ca vous le saurez aprés la recette dont j'ai trouvé inspiration sur Marmiton . Ingrédients pour la pâte : - 250 grs de farine - 125 grs de beurre mou - 1 oeuf - 1 cuillère à café de crème fraîche Ingrédients pour la garnitre : - 2 moyens pavés de saumon frais - 4 petits poireaux d'Alain Passard ou à défaut de votre maraîcher ;-) - 2 petites échalotes toujours d'Alain - 20 cl de crème fraîche épaisse - 1 cuillère à soupe de moutarde d'Orléans offerte par Alain - 5 cuillères à soupe de lait - 2 cuillères à soupe d'huile d'Olive Château Les Gardis - 3 oeufs - Persil plat ... encore d'Alain Passard - Sel & poivre Préparation : Préparez la pâte brisée en mettant la farine dans un saladier avec une pincée de sel. Travaillez le beurre coupé en cubes avec la farine en faisant passer comme du sable entre les doigts. Faites un puits au centre de ce mélange et ajoutez l'oeuf légèrement battu puis une cuillère à café de crème fraîche. A l'aide d'une spatule, travaillez lentement le mélange pour obtenir une pâte sans grumeaux et formez une boule. Placez-la dans du film étirable et réfrigérez 30 minutes à une heure avant de l'utiliser. Préchauffez le four à 180° C. Mettez à pocher les pavés de saumon pendant 10 minutes avec quelques herbes (bouquet de laurier pour moi) . Pendant ce temps, lavez les poireaux et les échalotes et coupez-les en petits morceaux. Faites-les revenir 5 minutes à la poêle avec l'huile d'olive jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Etalez votre pâte brisée au rouleau et placez-la dans votre moule à tarte avec dans le fond du papier sulfurisé. Parmesez le fond de la tarte avec les poireaux et les échalotes. Ajoutez les pavés de saumon coupés en petits morceaux. Parmesez de persil ciselé. Dans un saladier, battez ensemble les oeufs, la crème, la moutarde, le lait, du poivre et un peu de sel. Versez sur la tarte et laissez cuire environ 40 minutes. IMPRIMER LA RECETTE .-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-. Alors pourquoi donc je vous parle des légumes d' Alain Passard . Tout simplement parce qu'une joyeuse bande de bloggeurs ( Elodie , Emilie ,  Karen , Clémence , Hélène , Adèle , Edouard , Anna , Sophie , Paprikas ) donc je fais partie, a eu le privilège d'être conviée le 27 Mai dernier à venir découvrir la nouvelle gamme de frigo No Frost de la marque LG . Nous avons fait l'aller/retour au Mans avec Alain Passard et des journalistes pour nous rendre à son potager situé à Fillé sur Sarthe . Pour ceux qui ne connaissent pas Alain PASSARD , il est le propriétaire du restaurant L'Arpège à Paris . Il nous a donc fait découvrir sa parcelle de 2 hectares où ses légumes poussent de façon 100% naturelle. En s'associant avec LG , Alain PASSARD souhaite montrer aux consommateurs que LG propose d'excellents produits électroménagers et de performance énergique. Ainsi du 4 Juin au 15 Septembre 2010, LG et Alain PASSARD s'associe à une opération promotionnelle nationale autour d'un théme : faire aimer les légumes aux enfants. Cette opération se fait en 2 volets : - Une prime consommateur , c'est-à-dire qu'à l'achat d'un réfrigérateur de la gamme Total No Frost, le livret de Recettes Magiques d'Alain Passard vous sera offert - Une opération citoyenne , c'est-à-dire que LG s'engage à l'achat d'un réfrigérateur à acquérir une parcelle de 1 m² du potager d'Alain Passard soit 1 kg de légumes et d'en faire don aux cantines scolaires de Carrières sur Seine. L'engagement minimum de LG étant de 7 tonnes de légumes 100% naturels soit l'équivalent de 35 000 repas. Beau projet non ????!!!! Ca valait bien le coup que j'aille à cette journée pour pouvoir vous faire partager cette opération !!! Merci Houda Le Chef en tenue de maître ! Quelques petits plats que nous avons dégusté (et encore il en manque pas mal non photographiés) dont du homard & des couteaux ... une tuerie Le Chef à la découpe d'une vollaile vraiment extra accompagnée de potatoes parsemés de fleur de sel Un aperçu du potager du Chef Après la visite du potager, une belle coupelle de fraises s'imposait ... Enfin pour clotûrer cette journée, un panier composé du livret des recettes magiques d'Alain PASSARD, de moutarde d'Orléans, de persil plat, d'échalotes, de poireau, de carottes & d'asperges nous a été offert .-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-. Et pour finir ce billet, voici l'huile d'olive que j'ai utilisé pour ma quiche : Château Les Gardis . Cette huile d'olive provient du village provençal Lourmarin . Cette huile d'olive est issue d'une plantation de 960 oliviers, soit une dimension humaine à laquelle une attention est plus facilement adaptée. Cette huile a également tout récemment était médaillée d'Argent au Concours Général Agricole de Paris 2010.

Source: philomavie.blogspot.com

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen Lorsque j’ai reçu le mail de So Ouest qui m'annonçait que je faisais partie des 12 gagnants du dîner étoilé par Alain Passard, j’ai été bien sûre ravie d’autant plus que j’avais oublié ma participation. En fait je me souvenais très bien d’avoir envoyé une photo de carottes et d’avoir demandé à quelques amis et collègues de voter pour moi, mais j’avais oublié tout bêtement la fin du concours. Une semaine après cette bonne nouvelle, nous voici tous réunis dans le centre commercial So Ouest. Le chef est présent et passe tous nous saluer, la presse est également là et je retrouve aussi Lilibox dont la photo gagnante lui a permis d’inviter Anne également... et surprise à notre table Stella est également présente. Les blogueuses savent montrer leurs plus belles photos quand il s’agit de décrocher un dîner 3 étoiles. Surtout si le Chef est Alain Passard, dont j'admire la passion et le travail à proposer des plats exceptionnels autour des légumes. Quelques amuses-bouches pour patienter dont un fin taboulé de légumes accompagné d’un fine crème au sumac absolument délicieuse, le dîner nous est servi alors que partent les derniers clients du Centre. Champagne Billecart Salmon brut , et un fin sushi de betterave au raifort frais viennent sonner la clochette du diner, c’est frais, délicieusement vinaigré. Suivent un Arlequin de légumes en aigre doux miel et citron accompagné d’un vin de Loire, un Jasnières «les rosiers» domaine Bellivière, 2011 (vin sec mais aux jolies notes florales que j'ai beaucoup apprécié). L’arlequin est un plat emblématique de Passard qui le réalise toute l’année en fonction des légumes de saison. Poireaux crayons, asperges, jeunes fêves, radis, carottes betteraves et pousses, et leur condiment au miel doux du domaine d’Alain Passard dans la Sarthe. On passe au plat, une lotte magnifique au Côtes du Jura, pommes de terre fumées, chou croquant et asperges vertes. J’ai adoré ce plat et n’avais jamais mangé une lotte de cette qualité. Très très bon, plat servi avec un rouge nature des Côtes du Roussillon «Clos du rouge gorge» de chez Cyril Fahl, 2009 , un rouge presque trop animal pour le poisson. Je crois que nous avons tous saucé notre assiette tellement la sauce aux Côtes du Jura était délicieuse. Pour finir la fameuse, tarte Bouquet de roses et dragées, si chère à Alain Passard que son nom est déposé. Servie avec un caramel laitier, elle était en dessous de mes attentes. Bien sûr nous n’étions pas dans les conditions de la cuisine de l’Arpège, mais la pâte manquait de croustillant. Par contre la rose est parfaitement calibrée au format d’une bouchée... voilà qui va m’obliger à me rendre à l’Arpège, vérifier si elle est meilleure sur place. Infusion du jardin et mignardises viennent conclure le repas réalisé dans des conditions exceptionnelles. Comme à l'Arpège, un Opinel gravé nous est remis à la fin du repas. Ce dîner a été une excellente manière de découvrir la cuisine d’Alain Passard et son univers. Jolie opération de relations publiques pour le centre commercial So Ouest que je fréquente régulièrement notamment pour le Marks & Spencer. J’espère que des opérations similaires seront organisées... en tout cas, je prépare déjà l’appareil photo. Pour finir, un petit dessert rapide, car je vous ai un peu délaissé en avril. Cela faisait longtemps que je n’avais pas utilisé mon thé matcha et j’aime bien l’associer à la fraise. Cette fois-ci les gariguettes sont belles et présentes sur les étals. Il est temps d’en profiter. La custard est une crème anglaise épaisse. Je vous présente ici la recette de Sainsbury’s. Custard au thé matcha, fraises et nougat Pour 4 personnes 275 ml de crème double 3 jaunes d’oeufs 1 cuillère à thé de maizena 25 g de sucre en poudre 1 cuillère à thé de matcha 100 g de fraises 50 g de nougat de Montélimar Dans une casserole à fond épais, faites chauffer doucement la crème. Dans un cul de poule, mélangez vivement au fouet les jaunes d’oeuf, le sucre, le thé matcha et la maizena. Quand la crème est chaude (mais non bouillante) incorporez la doucement au mélange aux oeufs sans arrêter de mélanger. Une fois que toute la crème est intégrée, reversez le mélange dans la casserole. Avec une maryse, mélangez doucement à feu doux jusqu’à ce que la crème épaississe. Lorsque la crème nappe bien la maryse, coupez le feu et versez la custard dans un saladier. Couvez la surface afin d’éviter qu’un film ne se forme sur la crème. Pendant ce temps coupez les fraises et le nougat en dés le plus fins possible. Servez votre custard dans des jolis bols, décorés des dés de fraises et nougat. Vous pouvez saupoudrez d’un fin nuage de thé matcha. Je devrais être de retour pour le 1 er mai car je suis encore sur le départ après Nantes et Annecy, ce week-end sera marseillais. De grandes verticales à travers la France mais toujours sous la pluie.

Source: veryeasykitchen.blogspot.com

Voilà bientôt deux ans que l’Agapé a ouvert à Paris, auréolé d'une étoile dès la première année. Bertrand Grébaut, a vraiment découvert la cuisine qu’il aime, celle des produits plutôt que de la technique, à l’Arpège d’Alain Passard. Laurent Lapaire, maître d’hôtel d’Alain Passard pendant 10 ans et Olivier Lefranc l’appellent pour tenir les cuisines de l’Agapé, restaurant qu’ils ouvrent dans le 17ème. La salle est petite mais le personnel est nombreux, masculin et charmant. Le menu du midi est à 35 euros mais il faut le découvrir le soir soit en menu Carte Blanche (120 €) comprenant une dizaine de services. Nous avons profité d’une offre Menu Carte blanche + Accord mets et vins à 40 % de réduction. La table est sobre et de bon goût (Bernardaud, Putman pour les ronds de serviette, carafe Ovarius). Pour le reste, nous sommes totalement dans le name-dropping à croire qu’il n’y a point de salut en dehors des marques et des maîtres sensés réunir tout le monde autour de leur glorieux noms : Bordier, Poujauran (la ficelle n’est pas terrible), Genin pour les chocolats, Desnoyers pour la viande, Antony pour les fromages… j’aimerais plus de découvertes, de prises de risques et que l’on ne cède pas à la facilité et au snobisme parisien. Alors qu’est ce que cela donne dans l’assiette ? Si vous aimez comme moi les légumes, vous allez apprécier cet endroit. Ils viennent du potager du Gros Chesnay à Fillé sur Sarthe (celui de Passard bien sûr). Amuse bouche Crème de chou-fleur et gelée de pomme verte Le ton est mis : simplicité et goût Entrée Carpaccio de noix de veau fumé de Corrèze, vanille citron vert, champignon et herbes fines Je suis un peu passée à coté de ce plat. Foie gras mi-cuit de canard de Chalosse, condiment cédrat pomme verte Le foie adore l'acidulé et ce condiment cédrat pétille sur le foie gras. Très intéressant. Velouté de persil racine, espuma de persil. La saveur légèrement sucrée du persil racine est ravivée par la fraîcheur du persil. 100% végétal. Vin : 100 % Chardonnay de Loire, vin sec. Je n'ai pas retenu le nom. Plat St-jacques, lard de Colonnata, purée de navet et lamelles de radis noi r Ma première impression a été de trouver les St-Jacques petites, mais j'ai vraiment adoré la purée de navets un de mes légumes préférés. Chevreuil, endives carmine pour l’amertume , purée de coings pour la douceur , sauce acide pour la vivacité , éclats de macadamia pour le croquant La cuisson de chaque élément est parfaite. j'aurais aimé plus de saveur pour le coing que j'ai trouvé assez fade. Côte du Roussillon Domaine du Bout du Monde – cuvée Hop là 2006 Voilà ce qu’en dit Olif sur le millésime 2005 : Robe rubis éclatante, belle pureté de fruit. Attaque souple, vin presque trop sage, finale chaude et un peu alcooleuse, avec sensation de surcroît finale. Un vin plus consensuel, qui devrait plaire. 70% Carignan 15% Syrah, 15% Grenache Fromages Abondance, chèvre et Abbaye de Tamié Pré-dessert : lait de poule citronnelle – sorbet noix de coco Aucun intérêt Dessert : Tarte chocolat Samana, glace vanille bourbon, caramel beurre salé – Ce dessert est à la carte depuis 2 ans. Ultra classique. J'étais déçue de finir sur une note aussi sucrée. J'aurais préféré la subtilité d'un fruit pour finir le repas. Mignardises Genin : chocolat et caramel avec le café (excellent) Pour être honnête, je vous avoue que ce restaurant en l'état ne me laisse pas un souvenir particulier. J'ai bien mangé, de bons produits, bien cuisinés, maîtrisés mais aucun déclic pour moi, pas de révélation qui me font dire : je reviendrai pour un déjeuner (je suis à 10 minutes en voiture) ou ce plat est à se damner. C'est dommage car j'ai bien aimé l'atmosphère détendue du lieu, le service impeccable, le timing entre les plats (durée du dîner 2h30). En revanche, gros bémol sur les prix pour 1 étoile car il faut l'avouer : c'est très cher pour des produits de qualité certes mais qui ne sont pas "luxueux". Je préfère de loin un Alain Périllat, qui prend plus de risques en cuisine pour 2 fois moins cher, ou Alexandre Bourdas à Honfleur, chez SA-QUA-NA. Prochain post sur un restaurant : Déjeuner au Grand Véfour en février... L'Agapé 51 rue Jouffroy-d'Abbans 750017 Paris 01.42.27.20.18 PS: Laurent de Gastro on Tour vient de me signaler que Bertrand Grébaut était remplacé par Guillaume Bracaval, second de l'Ambroisie; Bertrand s'envolant pour un tour du monde gastronomique.

Source: veryeasykitchen.blogspot.com

Vacances. La vie d'une pomme de terre c'est parfois prendre une teinte un peu girly. A l'origine, des betteraves cuites en croûte de sel façon Alain Passard qui sont devenues pour certaines un peu trop salées (d'ailleurs je ne m'explique pas bien encore ce mystère) et que je ne voulais pas jeter. De l'autre, des pommes de terre ramassées dans le potager et qui ne demandaient qu'à être dégustées en purée. La touche de vanille est venue toute seule, pour apporter de la rondeur à l'ensemble avec une huile d'olive bien parfumée. Si vous n'en avez pas, un beurre doux au bon goût de noisette ira parfaitement. Pour aller avec ces arômes de terre et de sucre, j'ai réalisé des grillades de porc à la plancha. Quelques pluches de persil, et voilà, c'est prêt. A table ! Purée de pommes de terre rose à la vanille, grillade de porc à la plancha Pour 4 personnes 800 g de pommes de terre 1/2 tranche de betterave cuite 1/5 de gousse de vanille 6 cuillères à soupe d'huile d'olive 4 grillades de porc sel, poivre quelques pluches de persil plat Préparation et cuisson de la purée de pommes de terre.  Peler les pommes de terre et les faire cuire à l'eau bouillante sans sel pour des betteraves cuites en croûte de sel, sinon bien sûr saler l'eau. Lorsqu'elles sont cuites les égoutter puis les passer au moulin à légumes. Détailler en très petits cubes la betterave et les ajouter à la purée. Récupérer les graines de vanille et les mélanger avec l'huile d'olive. Ajouter ce mélange petit à petit dans la purée obtenue jusqu'à la consistance et au goût désiré (ajouter un peu d'eau si elle est trop sèche). Poivrer. Mélanger un dernière fois. Réserver au chaud. Préparation et cuisson des grillades de porc.  Verser un peu d'huile sur la plancha et la faire chauffer sur feu moyen. Faire saisir les grillades de porc préalablement salées et poivrées sur les deux faces. Poursuivre la cuisson sur feu doux pour ne pas dessécher la viande. Finition et service. Répartir la purée de pomme de terre dans chaque assiette et disposer les grillades de porc. Parsemer de quelques pluches de persil plat et finir par quelques gouttes d'huile d'olive à la vanille si il vous en reste. Servir de suite.

Source: danslacuisinedesophie.blogspot.com

Versione italiana più giù L'hiver est la période des choux colorés et variés. L'idée de cette salade tiède légume-fruit à la couleur unique m'est venue en me souvenant de l' article publié par Anne du blog Papilles et Pupilles , sur Alain Passard . En particulier j'ai été attirée par cette approche: l'association des ingrédients par la couleur pour finalment créer un plat monchrome et très harmonieux (comme cette salade par exemple). Un exercice rigolo et créatif. Comme vous savez, j'adore les couleurs, les fruits et les légumes. Je voulais donc rendre le choux plus gai et peu mystérieux. Les myrtilles apportent une petite saveur fraiche-acidulée qui casse la monotonie du choux, elles se dissimulent bien d'ailleurs. Et c'est vrai, ces deux ingrédients semblent être faits l'un pour l'autre. J'ai servi la salade avec un mélange de poivres trouvé chez Goumanyat afin d'apporter une petite palette de parfums supplémentaires. Un plat tout simple, sain, goûteux et intéréressant. P.S. Comme chaque année, AFTouch Cuisine organise un classement des blogs de cuisine. Si vous avez envie vous pouvez voter pour ce blog ici , tous les jours, jusqu'en avril. C'est aussi l'occasion d'en découvrir d'autres ;-) Salade tiède de chou rouge aux myrtilles (pour 2 personnes) - 300 g de chou rouge (sans la base, plus dure, que les feuilles) - 100 g de myrtilles (même surgelées) - 30 g de sucre de canne 1 petite échalote - huile d'olive, sel, persil - Mélange de poivres (j'ai utilisée le mélange cinq baies de Goumanyat composé de poivre noir et blanc de Sarawak , poivre vert, piment de Jamaique et poivre rose) Emincer finement le chou rouge et l'écahalote. Dans une poêle, faire revenir 30 g d'huile d'olive avec l'échalote, puis ajouter le chou rouge. Saupoudrer de sucre, d'une pincée de sel puis faire cuire couvert à feu moyen pendant 30 minutes environ (le chou doit rester encore légèrement croustillant). Ajouter les myrtilles et cuire encore un quart d'heure environ. Saler, poivrer et servir chaud ou tiède avec un peu d'huile d'olive et quelques feuilles de persil. IMPRIMER LA RECETTE Versione italiana Quest'insalata nasce da un lato per dar un po' di gioia e mistero al cavolo (simbolo d'inverno) e dall'altra come esercizio di stile. In effetti avevo letto mesi fa' da una foodblogger francese, l'approccio, molto interessante, del grande Chef Alain Passard (conosciuto soprattutto per aver nobiltato tutte le verdure e già questo lo rende simpatico): gli ingredienti dello stesso colore si abbinano benissimo. Già avevo provato a farlo con successo nell'insalata d' indivia . Come sapete, adoro i colori, la verdura e la frutta. Ho quindi associato il cavolo rosso (diciamo viola) con i mirtilli che gli danno un tocco fresco leggermente acidulo molto piacevole che rompe la monotonia del cavolo ;-). Ed è vero, questi due ingredienti si fondono magicamente e sembrano fatti l'uno per l'altro. Ho aggiunto un miscuglio di pepi per dare una sfumatura aromatica. Un piatto semplice, sano, gustoso ed interessante. P.S. Scusate se sono un po' meno presente da voi, ho delle scadenze professionali a breve e spero tornare presto a un po' più di calma :-) Insalata tiepida di cavolo rosso e mirtilli (per 2 persone) - 300 g di cavolo rosso (netto, senza la parte centrale più coriacea) - 100 g di mirtillli (anche surgelati) - 30 g di zucchero di canna - 1 piccolo scalogno - olio d'oliva, sale, prezzemolo - Pepi misti (on utilizzato il miscuglio cinq baies di Goumanyat , composto da pepe nero e bianco di Sarawak , pepe verde, peperoncino della Giamaica, pepe rosa) Affettare finemente il cavolo rosso e lo scalogno. In una padella, far rinvenire 30 g d'olio d'oliva con lo scalogno poi aggiungere il cavolo. Cospargere di zucchero, un po' di sale e far cuocere a fuoco medio per una trentina di minuti (deve essere ancora leggermente croccante). Aggiungere i mirtilli e cuocere ancora per un quarto d'ora circa. Salare, pepare e servire caldo o tiepido con filo d'olio e un po' di prezzemolo. STAMPARE LA RICETTA

Source: undejeunerdesoleil.blogspot.com

Magrets de canard odeur agréable, qui nous fait penser à un moment de fête, hibiscus l'exotique, le mystérieux. Merci M. Passard Chef du Restaurant L'Arpège à Paris, vous qui cuisinez suivant l'inspiration du moment, et qui ne faîtes que des plats qui régalent notre palais, merci de partager ce plat avec nous. Je dévoile cette recette, je sais que tous vos admirateurs l' attende !!!!!! Pour nos Magrets de Canard à L'Hibiscus et Fondue d'Orange il nous faut : Pour 6 personnes 3 magrets de canard 10 + 70 g de fleurs d'hibiscus séchées (magasins bio) 2 oranges non traitées + 15 cl de jus d'orange 2 clous de girofle 1/2 étoile de badiane 1 pointe de muscade 1 pointe de couteau de cannelle 2 cuil. à soupe de vinaigre balsamique 3 cuil. à soupe de sauce soja 100 g de beurre salé 1 dl d'huile d'olive 40 + 20 g de sucre Fleur de sel Retirez l'excès de gras des magrets, incisez la peau en croisillons avec la pointe d'un couteau. Chauffez une poêle, cuisez les magrets 6 mn à feu vif peau dessous (au fur et à mesure enlevez le gras rendu) ; retournez, cuisez 4 mn à feu moyen. Enfermez les 4 mn entre 2 assiettes creuses chaudes. Mixez 40 g de sucre et 10 g de fleurs d'hibiscus, tamisez à travers une passoire fine. chauffez 8 dl d'eau dans une grande casserole. Au premier bouillon, ôtez du feu, ajoutez 70 g de fleurs d'hibiscus, girofle, badiane, muscade, cannelle, 20 g de sucre ; couvrez, infusez 30 mn ; Puis filtrez. Faîtes évaporer la moitié de cette infusion dans une casserole. Ajoutez d'un coup le beure morcelé en fouettant sans cesse. Ajoutez la sauce soja, vinaigre et sans des magrets récupéré dans l'assiette. Hors du feu, couvrez et gardez au chaud. Morcelez les oranges non pelées, mixez en fine purée avec le jus d'orange. Versez dans une casserole moyenne avec l'huile ; posez dans une grande casserole à demi remplie d'eau chaude, chauffez 10 mn à feu très doux. Salez à la fleur de sel. En même temps, préchauffez le grill du four. Poudrez la peau des magrets de sucre d'hibiscus, faîtes le fondre et dorer sous le gril. Hors du four, semez de la fleur de sel, tranchez les. Pour servir : verser la sauce dans 6 assiettes creuses et chaudes, posez les tranches de magret et une quenelle de fondue d'orange. MAGRETS DE CANARD A L'HIBISCUS & FONDUE D'ORANGE BONNE DEGUSTATION !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Source: mespetitesrecettessavoureuses.blogspot.com

J'ai trouvé 2 versions sur des blogs de cette recette d'Alain Passard parue dans le magazine Regal. Les deux blogueses se réfèrent à ce magazine, mais l'une mentionne l'ingrédient piment vert et l'autre non. J'ai opté pour un petit piment vert du jardin. Si quelqu'un a la recette originale, je suis preneuse. Ingrédients : 3 belles tomates bien mûres 4 petites figues bien mûres 2 petits oignons nouveaux 1 petit piment vert huile d'olive , poivre fleur de sel Préparation : Mondez les tomates, retirez le pédoncule et coupez-les en quartier. Videz les graines. Placez-les dans votre blender avec les figues, et mixez. Ajouter les oignons nouveaux, le piment, l'huile, le sel et le poivre. Mixez. Si le mélange est trop épais ajouter des glaçons et remixez. Mettre au moins 1 heure au frigidaire avant de servir. Saupoudrez d'un peu de persil haché. Il m'en restait un peu et le lendemain j'ai servi le gazpacho avec une feuille de sauge et une tranche de pain grillée, arrosée avec de l'huile d'olive et garnie avec une feuille de sauge hachée. Recette d' Alain Passard

Source: theblogdeclementine.blogspot.fr/search/label/recette

Il y a bien longtemps que je n'avais plus eu un tel COUP DE COEUR pour un livre culinaire ! Ce "On va déguster" , de l'excellente émission radio culinaire éponyme du dimanche matin animée par le gourmet François-Regis Gaudry sur France Inter, c'est tout simplement une bombe ! Enfin un livre culinaire qui décale et transforme le genre. Pas de blabla ni de longs discours verbeux, pas de photos studio sans vie ou kitch déjà vues et revues, ni de recettes qui n'en sont pas, répétées à l'infini, où seul un ingrédient change #onsefoutdenous . Non! Ici il y a du contenu, des infos pointues et pertinentes, des illustrations intelligentes et ludiques, des anecdotes, des histoires,... c 'est frais, léger et plein à la fois. Au rayon mise en page , c'est parfait comme un macaron qui a fait sa collerette ! C'est dynamique et coloré, pas une page qui se ressemble. C'est à l'image de l'émission, éclectique, pointu, riche, dense, varié, drôle et convivial . Ça va dans tous les sens, on ne se lasse pas. Comme un bon roman ou une bonne série TV, une fois qu'on commence, on a sacrément du mal à décrocher... Chaque page est un voyage, une découverte, une rencontre, ... Bien au-delà d'un simple livre de recettes, c'est 335 pages dans lesquelles on se perd des heures à découvrir les meilleures adresses de bouillabaisse à Marseille ou Paris, ou encore de pizza à Napoli ou de carbonara à Roma,à connaitre les 5 règles d'or de la fameuse ratatouille , à reconnaitre les différentes race de cochon qui font le bon jambon cru ou cuit, à revivre les classiques du cinéma à travers la table, à se risquer à la recette du pâté en croute par Christian Etchebest et Eric Ospital, à savoir que parfois manger tue, à rencontrer des chefs comme Alain Passard, Escoffier, Eugénie Brazier, ou encore Edouard Nignoon, ou Olivier Roellinger, à comprendre le système digestif , à passer du vin à la cuisine, en allant de la France aux Etats-Unis en passant par l'Italie, l'Espagne ou le Japon,... ...et tout ceci n'est qu'un petit échantillon de la diversité de sujet et de contenu que l'on retrouve dans ce "On va déguster"! C'est plus de 80 contributeurs qui ont collaboré au contenu riche et dense de cette bible gastronomique ! (Ah non, pas bible, car "il impose pour seule religion culinaire celle de ne pas en avoir" !:-)) Si vous ne l'avez pas encore, courrez vous l'acheter, c'est déjà un classique ! A (s')offrir, offrir et encore offrir à tout qui aime le monde merveilleux de la gastronomie! Et... chapeau bas Monsieur Gaudry! On va déguster Francois-Régis Gaudry et ses amis Ed. Marabout 35 eur p-

Source: squisitoo.blogspot.com

Vous qui êtes des lecteurs réguliers, bref mon fan club adoré (je suis en tongs du coup les chevilles qui enflent c'est pas grave) vous vous souvenez sûrement de ce billet: " des fraises en hiver? t'es pas ouf toi?! " Billet où je me faisais militante passionnée de la cause du défi pour la terre de Nicolas Hulot. Nicolas Hulot c'est un peu notre Leonardio DiCaprio national, un pourfendeur ultramediatisé des pollueurs et gaspilleurs. Quand on m'a proposé de proposer de concocter des recettes de saison faciles à préparer j'ai sauté sur l'occasion. Et le tout pro-bono. Pour me "remercier" mon portrait ( ici pour les curieux que vous êtes) est parmi ceux de chefs de renom: Julie Andrieu , Marc Veyrat , Jean Montagard , Alain Passard , Michel Bras , Cyril Lignac et la blogueuse star Anne ! La première de mes recettes est mon quinoa façon taboulé(recette à découvrir sur ce lien) : La seconde, je vous la laisse découvrir sur le site: Houmous de petits pois Télécharger le livret du défi pour la Terre pour fair ses courses ! N'oubliez pas de jouer à mon jeu: partager votre brunch pour la bonne cause, 5 DVDs Kitchen connection à gagner! (date limite pour participer: 31 juillet!) A lire également: - ma rubrique éco-citoyen! - ma rubrique c'est la crise! - ma rencontre avec Cyril Lignac - shopping écolo-chic

Source: lacuisinedebabeth.blogspot.com

Encore une recette improbable de dessert aux légumes, comme je les affectionne. Ici j'ai donc réalisé un soufflé à l'avocat, parfumé au citron vert. J'ai repris la recette d'Alain Passard, trouvée chez Assiettes gourmandes , et après un premier test, j'ai décidé d'enlever le coeur de chocolat de la recette iniitale, pour simplement profiter de la saveur de l'avocat rehaussée du citron vert. Le soufflé est facile à réaliser, l'avocat étant naturellement gras, il n'y a aucun problème pour que le soufflé monte. J'ai accompagné ce soufflé de morceaux d'ananas caramélisés et quelques tranches de fruits frais. Ingrédients (pour 2-3 parts) - 1 bel avocat mûr à point - 2 blancs d'oeufs - 20g de sucre blanc - 1 citron vert Couper l'avocat en deux, retirer le noyau. Prélever délicatement la chair avec une petite cuillère, afin de conserver intactes les deux moitiés de peau : elles serviront de contenant. Mixer finement la chair de l'avocat (j'ai utilisé un mixer plongeant). Ajouter le zeste du citron vert (j'ai utilisé une râpe micro-plane). Monter les blancs en neige en ajoutant le sucre lorsque les blancs commencent à ressembler à de la mousse à raser. Avec une spatule ou une maryse, incorporer délicatement les blancs à l'avocat mixé. Garnir les deux moitiés d'avocat avec la préparation (j'ai simplement utilisé une cuillère). S'il reste de la préparation, garnir un petit moule à soufflé ou conserver au réfrigérateur et utiliser/manger dans les 24 heures (on peut la manger comme mousse). J'ai placé mes moitiés d'avocat dans un petit plat en céramique en les calant avec du gros sel. Enfourner à four chaud (220°C). Cuire pendant 8 min, surveiller la cuisson : le dessus doit dorer, mais pas brunir. Manger à la sortie du four. Pour encore plus de gourmandise, j'ai servi une boule de glace avec mon soufflé, mais c'est facultatif.

Source: serial-baker.blogspot.com

Recettes24 is a recipe search engine that find recipes with advanced filters like ingredients, categories and keywords.
Recettes24 does not host recipes, only links to other sites. | FAQ | Privacy