marinade pour brochette de poulet | marinade pour brochette poulet | marinade pour brochettes de poulet | marinade pour brochette de poulet | recette salade de pates | marinade pour brochette poulet
Se Connecter

Connectez-vous pour recettes24 pour enregistrer vos recettes préférées

Si vous n'êtes pas encore enregistré(e), inscrivez-vous maintenant!

Mot de passe oublié?

Si vous avez suivi mes derniéres aventures culinaires, vous avez pu lire que j'ai eu la chance d'être conviée à passer une journée au potager d'Alain Passard . Un beau panier garni des légumes nous avait gentiment été offert à l'issue de cette belle journée. Dedans se trouvait une botte d'une dizaine d'asperges blanches. Je dois bien avouer que depuis que j'ai mon blog, cela fait la seconde fois que je cuisine des asperges. La première fois c'était pour faire un cappucino de crevettes aux asperges & aux oeufs de saumon . Je ne sais pas pourquoi mais je n'en achète jamais et pourtant je les apprécies. Alors pour ce coup-ci, j'ai voulu les cuisiner comme au potager d'Alain Passard c'est-à-dire poêler. A la lecture de la recette, vous verrez que c'est ultra simple, que ça ne mérite même pas d'être sur le blog. En tous les cas, à table, je fus ravie de découvrir que mon fiston a apprécié ces légumes. Ingrédients : - 1 dizaines d'asperges blanches - du beurre - du persil plat - de la fleur de sel aux trois poivres (offert par le site Edélices ) Préparation : Epluchez les asperges. Coupez-les en morceaux. Ciselez du persil plat à votre convenance. Faites fondre du beurre dans une poêle et ajoutez-y ensuite le persil plat et les asperges jusqu'à ce qu'elles soient croquantes et cuites. En fin de cuisson, dressez vos asperges dans les assiettes et parsemez de fleur de sel aux trois poivres. Dégustez aussitôt. IMPRIMER LA RECETTE

Source: philomavie.blogspot.com

Vacances. La vie d'une pomme de terre c'est parfois prendre une teinte un peu girly. A l'origine, des betteraves cuites en croûte de sel façon Alain Passard qui sont devenues pour certaines un peu trop salées (d'ailleurs je ne m'explique pas bien encore ce mystère) et que je ne voulais pas jeter. De l'autre, des pommes de terre ramassées dans le potager et qui ne demandaient qu'à être dégustées en purée. La touche de vanille est venue toute seule, pour apporter de la rondeur à l'ensemble avec une huile d'olive bien parfumée. Si vous n'en avez pas, un beurre doux au bon goût de noisette ira parfaitement. Pour aller avec ces arômes de terre et de sucre, j'ai réalisé des grillades de porc à la plancha. Quelques pluches de persil, et voilà, c'est prêt. A table ! Purée de pommes de terre rose à la vanille, grillade de porc à la plancha Pour 4 personnes 800 g de pommes de terre 1/2 tranche de betterave cuite 1/5 de gousse de vanille 6 cuillères à soupe d'huile d'olive 4 grillades de porc sel, poivre quelques pluches de persil plat Préparation et cuisson de la purée de pommes de terre.  Peler les pommes de terre et les faire cuire à l'eau bouillante sans sel pour des betteraves cuites en croûte de sel, sinon bien sûr saler l'eau. Lorsqu'elles sont cuites les égoutter puis les passer au moulin à légumes. Détailler en très petits cubes la betterave et les ajouter à la purée. Récupérer les graines de vanille et les mélanger avec l'huile d'olive. Ajouter ce mélange petit à petit dans la purée obtenue jusqu'à la consistance et au goût désiré (ajouter un peu d'eau si elle est trop sèche). Poivrer. Mélanger un dernière fois. Réserver au chaud. Préparation et cuisson des grillades de porc.  Verser un peu d'huile sur la plancha et la faire chauffer sur feu moyen. Faire saisir les grillades de porc préalablement salées et poivrées sur les deux faces. Poursuivre la cuisson sur feu doux pour ne pas dessécher la viande. Finition et service. Répartir la purée de pomme de terre dans chaque assiette et disposer les grillades de porc. Parsemer de quelques pluches de persil plat et finir par quelques gouttes d'huile d'olive à la vanille si il vous en reste. Servir de suite.

Source: danslacuisinedesophie.blogspot.com

Je vois cette recette sur deux blogs ; celui de Manue et celui de Nawal .Elle vient de M. Alain Passard, dans les cuisine de l'Arpège à Paris. C'est joli et voici une tentative d'adaptation.   Ingrédients Pâte brisée ou feuilletée (feuilletée selon Nawal c'est mieux) Pommes 1kg dans mon cas des Granny au lieu de Poudre d'amandes (dans mon cas j'ajoute un peu de poudre de noisettes) Miel Sucre en poudre Abaisser la pâte et garnir un moule à tarte. Saupoudrer de poudre d'amandes, le fond de tarte. J'y ajoute un peu de poudre de noisettes. Garnir avec les "pétales" de Pommes obtenues en épluchant les fruits avec un économe.  Je les avais arroser et réserver avec du jus de citron. Enfourner pour une trentaine de minutes à 180°C. A la sortie du four, arrocer les pommes et tout particulièrement le coeur des fleurs avec un peu de miel. Finalement, saupoudre enfin d'un voile de sucre glace.

Source: foliealdente.blogspot.com

Vous avez déjà goûté la rhubarbe crue ou son acidité vous a effrayé. Je vous laisse tester cette idée du chef Alain Passard, ajouter quelques cubes de rhubarbe crue dans un taboulé de légumes. J'ai personnellement beaucoup aimé, je vous laisse essayer. pour 4 personnes : 80 g de semoule fine un bocal de coeur d'artichauts 6 peites carottes nouvelles 1 tige de rhubarbe un peu d'huile d'olive 1/2 citron sel, poivre, ail semoule Eplucher les carottes et les faire cuire 10 minutes à l'eau bouillante. Les détailler en petites rondelles. Egoutter les coeurs d'artichauts et les couper en quatre. Eplucher la rhubarbe et la déatiller en tout petits cubes. Préparer la semoule en l'arrosant d'un filet d'huile d'olive puis en ajoutant le volume d'eau bouiilante nécessaire. Laisser gonfler à couvert pendant quelques minutes puis émietter à la fourchette. arroser de jus de citron et d'huile d'olive. Ajouter les légumes, bien mélanger, saler, poivrer et incorporer un peu d'ail semoule. Réserver au frais avant de servir.

Source: dans-mon-assiette.blogspot.com

#pin-wrapper > a {background-image:none !important;} Dans une semaine c'est noël et une semaine plus tard le 1er de l'an est déjà annoncé… Et je n'ai pas le début du soupçon d'une idée de ce que je vais pouvoir faire à manger ! Et je sens que l'état de gallinacé affolé me guette comme c'est souvent le cas quand je n'arrive pas à trouver, je n'arrive pas, je n'arrive pas… Du coup j'ai vu arriver le dernier Yummy ! Magazine avec un appétit curieux. Et je me suis jeté dessus pour fouiller les menus de la Yummy Team, je suis allé de Provence en Italie et de gourmandises en gourmandises… J'ai aussi exploré les menus du Noël idéal de Christophe Felder, Alain Passard, Grégory Cuilleron, Alba Pezone, William Ledeuil ... Histoire d'attraper les idées de quelques-uns de mes chefs préférés. Et avec tout ça maintenant j'ai deux millions d'idées et je ne sais plus quoi choisir ! Du coup je fais des boîtes, des petites boîtes, des grandes boîtes, des boîtes et encore des boîtes… Des Yummy boîtes ! Histoire de les remplir de cadeaux gourmands… enfin dès que j'aurai trouvé… Et si vous aussi vous êtes en train de sentir les plumes de gallinacé affolé pousser… n'hésitez pas ! - Pour le feuilleter en ligne : cliquer ICI - Pour le télécharger : cliquer ICI Et si vous aussi vous voulez faire des boîtes…C'est aussi dans le Yummy ! Magazine que ça se passe ! Et n'oubliez pas de penser au prochain numéro en préparant vos petites recettes à base de poireau, d'agrumes ou de mousses sucrées ou salées. Mais pourquoi, je vais quand même pas leur refaire des coquillettes… quoique… est-ce que je vous raconte ça…

Source: doriannn.blogspot.com

#pin-wrapper > a {background-image:none !important;} Petit, j'étais un anti-légumes en culottes courtes et j'utilisais régulièrement la célèbre technique dite de l'éparpillement quand j'avais face à moi une assiette contenant " des choses vertes qui ne se mangent pas ", haricots, petits pois et autres salades cuites… La stratégie de l'éparpillement quand on est petit parait être une technique d'évitement du légume tout à fait efficace, par contre quand on est grand et de l'autre côté… L'éparpillement consiste simplement à étaler tout ce qu'on ne veut pas manger de manière à faire croire qu'il n'y a plus rien dans l'assiette. En gros si l'on prend l'exemple du petit pois, la plus proche des petites billes vertes doit être à au moins deux centimètres de tous ses voisins, il faut de la science et de la maitrise ! Le problème c'est que ma mère, comme moi maintenant, ne respectait pas mes travaux de camouflage, et d'un seul coup de fourchette ramasseuse elle regroupait le troupeau de petits pois et coupait court à tous mes espoirs d'un, bon maintenant tu finis ton assiette ! Quelques années plus tard moi aussi je suis devenu un ramasseur, je regroupe et je tacle d'un perfide, et dire qu'ils avaient failli se perdre dans ton assiette tous ces jolis petits pois ! tout ça sous l'œil dépité de mon hamster qui se pose alors des questions sur ma paternité. Le problème, c'est que j'ai du vindicatif à la maison, du qui se rebelle, du qui conteste l'autorité, c'est pratiquement la révolution permanente dès que les assiettes arrivent sur la table ! Faut dire qu'avec ma première merveille je me doutais que certains débats seraient rudes et longs, je m'en doutais depuis le jour ou vers ses 5ans elle nous avait parlé des droits de l'enfant et d'esclavage moderne un jour où nous avions sous-entendu qu'elle pourrait peut-être ranger quelques jouets dans sa chambre… Du coup ma bande de petits ragondins n'utilise pas toujours la ruse pour éviter de manger rutabagas, haricots, céleris, salsifis et autres choses étranges poussant dans de la terre sale. Et c'est ainsi, lors d'une de mes dernières tentatives légumières, alors que j'avais préparé avec amour un petit sauté de légumes aux p'tits oignons, que ma grande merveille m'a dit après avoir tourné et retourné son plat, le regardant sous tous les angles, papa je suis désolée mais ce n'est pas de la nourriture… Le temps de ramasser ma mâchoire subitement tombée par terre, je me suis alors gratté la tête me demandant quel argument je pourrais utiliser. Mais devant mon manque d'inspiration je suis allé sangloter quelques instant la tête dans mon frigo… Depuis je continue la lutte, face à ma bande d'anti-légumes à culottes plus aussi courtes que ça. Et quand j'ai vu le livre de Lavande, Savez-vous planquer les choux ? de Nathalie Cahet chez Tana éditions , arriver j'ai eu un sourire vengeur aux lèvres, et quand en plus elle m'a demandé de participer à son jury avec Birgit , Chantal et Tiusha pour un concours portant le même titre, le sourire est devenu machiavélique ! J'allais découvrir encore plus de recettes pour alimenter mon combat ! Alors, c'est donc à vous de jouer, c'est chez Lavande que ça se passe, là : Savez-vous planquer des choux ? et c'est jusqu'au 10 Octobre ! Il y a quelques livres à gagner pour l'occasion. Et comme des fois il m'arrive d'être contrariant, pour l'occasion j'ai décidé de me souvenir de deux recettes d' Alain Passard vues lors d'un atelier LG plus ou moins remises à mon goût, où là ce sont des fruits qui sont planqués au milieu des légumes ! Haricots verts et poires et girolles aux herbes Ingrédients : 1 belle poignée de haricots verts – ½ poire – 4 ou 5 petites giroles en lamelles – 10g de beurre – des fleurs ou des feuilles de menthe – quelques feuilles de marjolaine – sel et poivre Commencez par cuire dans de l'eau salée les haricots verts, ils doivent rester très croquants. Dès qu'ils sont à point passez les sous l'eau froide, ne les égouttez pas trop. Taillez la poire en bâtonnets sans enlever la peau. Mettez le beurre dans une poêle et faites-le chauffer à feu doux. Ajoutez les haricots et réchauffez-les pendant 4 ou 5 minutes. Ajoutez la poire et poursuivez une minute ou 2 sans trop remuer, la poire est très fragile. Posez les lamelles de girolles, remuez rapidement et retirez du feu. Versez dans une assiette, salez et poivrez et saupoudrez ensuite avec les fleurs de menthe et les feuilles de marjolaine, mangez sans attendre. Betteraves, mûres et basilic aux couleurs d'automne Ingrédients : 2 ou 3 petites betteraves de préférence de couleurs différentes – 150g de mûres – quelques feuilles et fleurs de basilic mauve (vous pouvez aussi essayer avec du vert) – 1càs de sauce soja – 5g de beurre salé – huile d'olive - sel et poivre Faites cuire les betteraves, vous pouvez en garder ½ crue que vous couperez au final en tranches très très fines. Pelez-les et découpez-les ensuite à votre goût, en gros quartiers pour moi. Mettez le beurre dans une poêle et faites-le chauffer à feu doux. Ajoutez les mûres et 5 ou 6 petites feuilles de basilic et cuisez le tout pendant 3 minutes. Pendant la cuisson écrasez les mûres à la fourchette mais sans trop insister. Ajouter la sauce soja et poursuivez la cuisson 3 minutes de plus. Servez les betteraves dans une assiette avec éventuellement les tranches crues, ajoutez la sauce aux mûres, saupoudrez avec les fleurs ou les feuilles de basilic et finissez avec un tout petit trait d'huile d'olive en salant et poivrant. Mangez sans attendre les fleurs se fanent très vite. Mais pourquoi, qui c'est la reine des courges… va savoir… est-ce que je vous raconte ça…

Source: doriannn.blogspot.com

#pin-wrapper > a {background-image:none !important;} Et voilà ma semaine à suivre à la péniche LG s'est terminée il y a quelques temps et je l'ai enfin croisée et tout ça s'est fini sur l'eau , avec Alain et moi… Oui, Alain Passard maintenant pour moi c'est Alain, bon il faudrait peut-être que je lui annonce parce que j'ai pas encore osé, mais depuis qu'il m'a tutoyé au pied d'un plan de poireau, pour moi Alain Passard est devenu Alain… Pour lui, vu le regard étonné qu'il m'a lancé quand je suis venu lui serrer la main lors de cette nouvellesrencontre, je dois être un " qui c'est celui là qui semble me connaître et qui a bien une tête qui me dit quelque chose mais que j'sais plus bien de quoi et d e quand… c'est pas le plombier... ", mais ce n'est pas grave tout ça n'était pas grave… Surtout que j'étais prêt à lui pardonner bien des choses depuis que je savais qu'il m'avait préparé un petit pique-nique de ses propres mains, avec ses couteaux et ses légumes… bon il l'avait aussi préparé pour les autres, les dizaines d'autres invités, mais ça non plus ce n'était pas grave, puisqu'il l'avait aussi préparé pour moi ! Et puis je l'ai vu s'arrêter devant un des fameux frigos et je l'ai vu le regarder bien autrement que moi, j'ai bien vu tous ses signes, ses attentions, et vas-y que je te passe la main sur la carrosserie et vas-y que je te remets la clayette en place et que je te secoue le tiroir à légumes. Un peu plus et je le sentais prêt à hurler oooooh mon frigooo ooo o oooo ooooo tu es le plus beau des frigooooo oooo… Et même si je sais qu'il est grand, qu'il est beau, qu'il sent bon le sable chaud et que moi je ne fais même pas de glaçons à la demande et même pas le vide quand on me referme le tiroir, et même si je sais donc tout ça, moi j'ai quand même un cœur !!! un petit cœur qui souffre… Et puis quand après avoir couru voir passer la péniche, il m'a remis mon petit panier avec dans l'œil un " c'est à lui que j'ai serré la main mais… d’où j'le connais… y'serait pas venu relever le gaz… " je n'ai pas eu le cœur à m'asseoir sur l'herbe au milieu des rires et des chants sur… enfin de pique-niquer au milieu des autres et je suis donc rentré le faire dans mon petit jardin et en dégustant sa tarte bouquet de rose je me suis dit qu'Alain resterait sans doute Passard maintenant qu'il y avait un frigo entre lui et moi, le plus grand du monde… Pour La Curieuse et Elvira qui ont dit dans les commentaires d'un précédent article qu'elles ne connaissaient pas " Alain " Passar d, et pour toutes celles qui sont co mme elles. En deux mots ,Alain Passard est le chef multi-étoilé de l'Arpège et un cuisinier qui après avoir été un cuisinier " comme tout le monde " selon ses mots, parce qu'il pratiquait aussi la viande, a décidé de travailler les légumes en les mettant au premier plan de ses assiettes… Cela étant dit quelque soit son grand talent on peut évidemment vivre très bien sans jamais en avoir entendu parlé… en tout cas pour plus d'info sur lui c'est par là : Alain Passard Tarte au pêches confites et aux framboise fraîches Ingrédients : 5 pêches blanches – 1càs de miel d'acasia (ou un autre miel assez liquide et pas trop fort) – 1 pincée de coriandre (facultatif) - 125g de farine – 60 g d'amandes en poudre – 60g de sucre - 80g de beurre – 1oeuf - 1 pincée de sel Commencez par préparer la pâte. Versez dans un saladier la farine, l'amande en poudre, et le sucre et mélangez le tout. Ajoutez 75g de beurre assez froid et coupé en petits cubes et mélangez du bout des doigts jusqu'à obtenir une sorte de sablé. Ajoutez l'oeuf et mélangez cette fois rapidement. Mettez la pâte en boule, filmez-la et laissez au frais pendant une heure. Pendant ce temps préparez les pêches. Mettez les 5g de beurre restant dans une poêle qui ne colle pas... et faites-le bien chauffer, ajouter les pêches et laissez-les sur petit feu jusqu'à ce qu'elles aient rendues presque tout leur liquide, on doit encore voir les morceaux même si elles sont alors proche de la compote, ajoutez le miel et remuez rapidement. Versez le tout dans un tamis posé au dessus d'un saladier et laisser égoutter pendant la réalisation de la pâte. Etalez la pâte dans le moule, elle est très friable, n'hésitez pas à colmater les fissures puis à la lisser avec le dos d'une cuillère. Piquez-la avec une fourchette et faites-la cuire pendant 5minutes à 180°. Etalez sur la pâte la compote de pêche et enfournez de nouveau pendant une quinzaine de minutes toujours à 180°. Vous pouvez en fin de cuisson passez la tarte très rapidement sous le grill pour caraméliser légèrement le dessus. Pendant que la tarte cuit, versez le liquide qui s'est écoulé des pêches dans une petite poêle et faites réduire jusqu'à obtenir la consistance d'un sirop. Retirez du feu et quand la tarte est prête versez les framboises dans le sirop (si le sirop est devenu trop compact, ajoutez un tout petit peu d'eau et réchauffez-le rapidement), remuez rapidement et versez-les sur la tarte. Dégustez cette tarte sans attendre, et surtout évitez de la préparer trop à l'avance, la garniture humide risquerait de détremper complètement la pâte et de la rendre beaucoup moins bonne. Mais pourquoi, et d'abord s'il veut jouer la mijaurée direction chez Senderens… est-ce que je vous raconte ça…

Source: doriannn.blogspot.com

Magrets de canard odeur agréable, qui nous fait penser à un moment de fête, hibiscus l'exotique, le mystérieux. Merci M. Passard Chef du Restaurant L'Arpège à Paris, vous qui cuisinez suivant l'inspiration du moment, et qui ne faîtes que des plats qui régalent notre palais, merci de partager ce plat avec nous. Je dévoile cette recette, je sais que tous vos admirateurs l' attende !!!!!! Pour nos Magrets de Canard à L'Hibiscus et Fondue d'Orange il nous faut : Pour 6 personnes 3 magrets de canard 10 + 70 g de fleurs d'hibiscus séchées (magasins bio) 2 oranges non traitées + 15 cl de jus d'orange 2 clous de girofle 1/2 étoile de badiane 1 pointe de muscade 1 pointe de couteau de cannelle 2 cuil. à soupe de vinaigre balsamique 3 cuil. à soupe de sauce soja 100 g de beurre salé 1 dl d'huile d'olive 40 + 20 g de sucre Fleur de sel Retirez l'excès de gras des magrets, incisez la peau en croisillons avec la pointe d'un couteau. Chauffez une poêle, cuisez les magrets 6 mn à feu vif peau dessous (au fur et à mesure enlevez le gras rendu) ; retournez, cuisez 4 mn à feu moyen. Enfermez les 4 mn entre 2 assiettes creuses chaudes. Mixez 40 g de sucre et 10 g de fleurs d'hibiscus, tamisez à travers une passoire fine. chauffez 8 dl d'eau dans une grande casserole. Au premier bouillon, ôtez du feu, ajoutez 70 g de fleurs d'hibiscus, girofle, badiane, muscade, cannelle, 20 g de sucre ; couvrez, infusez 30 mn ; Puis filtrez. Faîtes évaporer la moitié de cette infusion dans une casserole. Ajoutez d'un coup le beure morcelé en fouettant sans cesse. Ajoutez la sauce soja, vinaigre et sans des magrets récupéré dans l'assiette. Hors du feu, couvrez et gardez au chaud. Morcelez les oranges non pelées, mixez en fine purée avec le jus d'orange. Versez dans une casserole moyenne avec l'huile ; posez dans une grande casserole à demi remplie d'eau chaude, chauffez 10 mn à feu très doux. Salez à la fleur de sel. En même temps, préchauffez le grill du four. Poudrez la peau des magrets de sucre d'hibiscus, faîtes le fondre et dorer sous le gril. Hors du four, semez de la fleur de sel, tranchez les. Pour servir : verser la sauce dans 6 assiettes creuses et chaudes, posez les tranches de magret et une quenelle de fondue d'orange. MAGRETS DE CANARD A L'HIBISCUS & FONDUE D'ORANGE BONNE DEGUSTATION !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Source: mespetitesrecettessavoureuses.blogspot.com

Comme vous le savez, avec Monsieur, nous nous sommes remis au sport. En parallèle, je me suis remise à faire attention à mon alimentation. J'imprime nos menus via la fabrique à menus . Je note mes kcalories sur myfitnesspal . La semaine dernière, j'ai craqué sur une promo flash pour un bracelet connecté FitBit . J'ai pour objectif de faire 10 000 pas par jour. C'est plutôt facile vu que j'ai 10 minutes de marches à pied pour aller au travail. Je fais 25 à 30 minutes de sport par jour... Bref, je bouge, je revis. Les résultats se font déjà bien sentir. En 1 mois, j'ai perdu 2kg alors que j'avais mis près de 4 mois perdre les deux premiers. J'ai retrouvé mon poids d'avant la chimiothérapie qui m'avait fait prendre 6kg. Plus que 3kg et je retrouve mon poids de forme. J'arrive à fermer mes pantalons d'été mais je suis encore trop serrée dedans. Tout ça me motive pour continuer. Sylvie m'a décerné un Liebster Award. Je ne vais pas faire tout ce qu'il y a faire dans les règles. Je vais juste écrire 11 choses sur moi et répondre aux 11 questions posées par Sylvie. Après, si ça vous tente de participer. N'hésitez pas à me l'écrire en commentaire. Ecrire 11 choses sur moi. 1. J'ai hâte d'être en vacances pour me mettre au vert au milieu des Landes chez Tonton. 2. Je rêve de partir en voyage en Australie dans une réserve naturelle. 3. J'adore avoir les ongles longs même si c'est pas facile lorsqu'on travaille. 4. Avec ma remise en forme et la reprise du sport, je mange plus qu'avant et surtout plus équilibré. 5. J'ai repris goût à la cuisine. 6. J'ai acheté une robe fourreau sans bretelle, une grande nouveauté dans ma garde-robe. 7. J'ai un faible pour le magaine Cosmopolitain alors que les magazines de filles, c'est pas mon truc. 8. Je commence enfin à avoir la main verte. Mon balcon est tout fleuri. Merci Maman. Les cours de jardinage se font ressentir. 9. J'ai hâte de reprendre mon travail à temps plein en septembre mais j'ai également peur de ne pas tenir le ryhtme. Il faudra que je garde une hygiène de vie irréprochable pour rester en forme... 10. Du coup, en septembre, je me mets à l'alimentation sans gluten. En attendant, je vide mes placards pour qu'il n'y ait plus de tentations pour la rentrée. 11. J'aime mon chéri encore plus qu'aux premiers jours. Répondre aux 11 questions de Sylvie . 1.Quel est ton légume préféré ? Je dirais la carotte. Petite, j'en donnais un morceau au cochon d'inde et j'en mangeais en même temps un morceau. Je me souviens qu'une fois je me suis fait pincer le doigt parce que le morceau était fini et que je ne regardais pas vu que je mangeais mon morceau. 2.Quel est ton fruit préféré ? Le melon sans hésiter 3.Quelle est ton expérience culinaire la plus marquante ? Il y a eu un tournage de TopChef juste devant mon lieu de travail. J'ai guetté par la fenêtre pour pouvoir faire une photo avec le chef. J'avais même demander à Monsieur de ramener l'appareil photo. 4.L’idée d’un blog cela t’est venu comment ? J'étais étudiante. Je venais d'emménager avec Monsieur depuis environ 1 an. Je passais pas mal de temps à cuisiner et à regarder les blogs de cuisine. Du coup, je me suis lancée. 5.Quelle est ta recette fétiche ? La tarte poireaux et saumon. 6.Quel est ton dessert préféré ? Un gâteau au yaourt avec des pommes en lamelles sur le dessus. 7.Quelle est la spécialité française que tu préfères ? En tant que poitevine, j'ai un faible pour le farçi poitevin . 8. Quelle est la spécialité étrangère que tu préfères ? Les sushis, les makis californiens... Monsieur d'ailleurs commence à en avoir marre. 9.La recette qui te manque que tu aimerais trouvé ? Comment faire de la confiture de lait avec le cook-in. 10.S’il n’y avait pas de limite budgétaire quel restaurant aimerais tu tester ? Le restaurant d'Alain Passard. J'en rêve! 11.Quelle est ta passion ? La confection de bijoux que je vends sur ALittleMarket .

Source: lemondedebblinou83.blogspot.com

2 recettes coup de cœur à croquer en novembre : L’entrée : Tapas au kaki et au saumon fumé sur lit d’endives de Cyril Lignac Le kaki vous ne connaissez pas ? C’est le fruit de l’automne originaire de la Chine et la Corée : il se déguste une fois par an lors de la fête de mi- automne avec les Moon cake et un fruit noir exotique le châtaigne d’eau (voir mon billet sur les Moon cakes ici ). Le kaki contient de nombreuses substances bioactives qui lui confèrent un fort potentiel antioxydant. Utiliser un kaki bien mûr : Il se glisse en petits dés dans les salades d’endives qui elles-mêmes contiennent des fibres pour réguler le transit ; des oligoéléments et du potassium, pour contrôler la pression artérielle. Avec le saumon gorgé d’Oméga 3, c’est encore mieux ! Les saveurs s’accordent bien d’ailleurs. Tapas de kaki, endive et saumon fumé de Cyril Lignac Ingrédients pour 6 personnes : 2 tranches de saumon fumé découpées en lamelles 1 kaki persimmon 1 oignon nouveau avec sa tige (j’ai omis !) 1 citron vert 6 feuilles d’endive Huile d’olive Sel et poivre Découper le kaki en petits cubes. Placer dans chaque feuille d’endive une fine lamelle de saumon fumée puis d’une zester et de fines rondelles d’oignon nouveau. Assaisonner avec un trait d’huile d’olive, saler et poivrer. oOo Le souper : La recette toute branchée publiée juste samedi dernier par le chef trois étoiles de L’Arpège à Paris ; Alain Passard : les légumes sont soupe au lait ! Les légumes de tous les couleurs sont râpées en fines rubans à l’aide d’une mandoline et ensuite faites cuire dans le lait à ébullition juste pendant 3 minutes avant d’être mixé au blender. La touche magique finale est grâce au goût d’une cuillerée de moutarde de Dijon ! Mes légumes sont oignon nouveau frais avec tige(1), carottes fane (1 botte), courgette verte(1), radis noir(1), navet mauve(1), panais(1), fenouil (1/2). La soupe de lait aux légumes croquantes d’Alain Passard ( Le point.fr ) « Ce matin, place au velouté de légumes avec une palette de couleurs complètement folle : du vert, du jaune, du blanc, du mauve, du pourpre, du rouge, du noir... Commencez par faire chauffer du lait dans votre casserole, ajoutez un généreux trait d'huile d'olive et un beau copeau de beurre salé. Râpez à la mandoline vos légumes : carottes jaunes, carottes blanches, carottes oranges, courgettes vertes, courgettes jaunes, radis rouges, navets mauves, fenouil... On croirait des cheveux d'ange ! Lorsque le lait est à ébullition, déposez votre farandole de légumes dedans. Quelles magnifiques essences de terre. Après trois minutes de cuisson, laissez tiédir trois minutes l'ensemble en déplaçant votre casserole au coin du fourneau. Mettez tous vos légumes et presque tout votre lait dans un blender. La saveur mystère ? Disséminez une cuillère de moutarde fine. C'est parti pour mixer tous les ingrédients durant trois minutes. Versez votre velouté de légumes dans une assiette creuse. Ajoutez le restant du lait pour peaufiner votre texture. Pas besoin d'assaisonnement puisque la moutarde s'en sera malicieusement chargée. Dispersez quelques traits d'huile d'olive en spirale. Il n'y a plus qu'à savourer. Bonne table! »

Source: delicesetcaprices.blogspot.com

J'ai trouvé 2 versions sur des blogs de cette recette d'Alain Passard parue dans le magazine Regal. Les deux blogueses se réfèrent à ce magazine, mais l'une mentionne l'ingrédient piment vert et l'autre non. J'ai opté pour un petit piment vert du jardin. Si quelqu'un a la recette originale, je suis preneuse. Ingrédients : 3 belles tomates bien mûres 4 petites figues bien mûres 2 petits oignons nouveaux 1 petit piment vert huile d'olive , poivre fleur de sel Préparation : Mondez les tomates, retirez le pédoncule et coupez-les en quartier. Videz les graines. Placez-les dans votre blender avec les figues, et mixez. Ajouter les oignons nouveaux, le piment, l'huile, le sel et le poivre. Mixez. Si le mélange est trop épais ajouter des glaçons et remixez. Mettre au moins 1 heure au frigidaire avant de servir. Saupoudrez d'un peu de persil haché. Il m'en restait un peu et le lendemain j'ai servi le gazpacho avec une feuille de sauge et une tranche de pain grillée, arrosée avec de l'huile d'olive et garnie avec une feuille de sauge hachée. Recette d' Alain Passard

Source: theblogdeclementine.blogspot.fr/search/label/recette

Recettes24 is a recipe search engine that find recipes with advanced filters like ingredients, categories and keywords.
Recettes24 does not host recipes, only links to other sites. | FAQ | Privacy
Copyright 2018 ® - Contact