poulet chasseur jehane benoit | content | oeuf mimosa ricardo | salade couscous royale | madeleine de paul bocuse | verrine crevette avocat boursin | blanquette de veau daniel pinard
Se Connecter

Connectez-vous pour recettes24 pour enregistrer vos recettes préférées

Si vous n'êtes pas encore enregistré(e), inscrivez-vous maintenant!

Mot de passe oublié?

Pour aujourd'hui, la recette répond au thème du concours mensuel organisé par le site picard 750g , la Courgette ... Soulignons d'ailleurs la réception récente d'un duo de Moulins Peugeot (Sel et Poivre) gagné au mois de Décembre par l'intermédiaire de ce même concours ... Bref, depuis quelques temps, je participais, mais profitais de recettes publiées sur le blog à peu près au même moment avec le produit de saison concerné. Ce qui n'est pas le cas " présentement ", le Tzatziki de Courgette répondant spécifiquement à la demande. Perso, la courgette je l'aime petite et crue, avec son croquant, ses vitamines, sa légère âpreté ... cuite, je la trouve sans grand intérêt gustatif ... Parti de là, dur s'avérait le challenge ... Du coup, j'ai pensé à changer de cucurbitacée pour le Tzatziki grec, et par là même le traditionnel yaourt, pour un résultat plus léger en bouche et légèrement plus croquant. Pour l'occasion, j'ai épicé avec " beaucoup de parcimonie " la préparation, pour coller un peu mieux aux cuisses de grenouille "tandoori" (selon Eric Frechon ) ... Pour 25cl de Tzatziki (4 pers. environ) / Préparation : 15 min / Repos : 2h minimum Ce qu'il faut: ... pour le Tzatziki: - 3 petites Courgettes non traitées, - 1 petite Gousse d'Ail dégermée, - 1 portion de " Vache qui Rit ", - 2 belles CàC (bien bombées) de Mascarpone, - 1/2 bouquet de Coriandre fraiche finement hachée, - 1 CàS d'Huile d'Olive extra vierge, - Sel  & Poivre. ... tranches de Pain de Mie revenues à l'huile d'olive puis égouttées, ... pour les Cuisses de Grenouille: - 24 Cuisses de Grenouille, - 2 CàS rases de mélange Tandoori, - 1 CàS rase de Farine, - Filet d'Huile d'Olive, - QS Beurre, - Sel & Poivre. Ce qu'il faut faire: 1/ Laver les courgettes, éponger, vider et mixer au hachoir électrique. Réduire l'ail en purée, l'incorporer avec la vache qui rit aux courgettes. 2/ Fouetter le mascarpone très froid (à la manière d'une chantilly) , l'incorporer à l'appareil précédent. Ajouter ensuite la coriandre, l'huile d'olive, et assaisonner. 3/ Réserver au froid 2h minimum, idéalement 12h. 4/ Préparer les cuisses de grenouille, les plonger dans le mélange farine/épices/sel et poivre. Les faire revenir dans l'huile quelques minutes à feu vif, baisser celui-ci et jeter le beurre en parcelles afin de finir la cuisson avec un beurre mousseux. Bien remuer, dresser ...

Source: paladar-lepet.blogspot.com

Alors voilà, aujourd'hui nous abordons la première des deux recettes de la semaine dédiées aux vieux légumes ... et vous verrez lesquels ;o) ... Rappelons qu'il s'agit la plupart du temps de légumes, oubliés depuis une bonne cinquantaine d'années pour une, voire deux raisons principales: certains gardaient la connotation de "légumes de guerre" (et à la Libération, "on" ne voulait plus en entendre parler) , la plupart ne correspondait pas aux critères de rendements de l'agriculture intensive. Bref, ici, il s'agit du dorénavant répandu Potiron , mais en version " Mini Jack " ... la recette est d' Eric Fréchon , qui la propose en version Potimarron (dans les mêmes proportions) avec de la truffe blanche d'Alba ... là, ce seront des Suprêmes de Pigeon, Gnocchis à la Châtaigne, Coulis de Potiron ... c'est goûteux, de saison, et pas excessif (sauf pour les pigeons ... dont les restes ont servi à la confection d'un fond) ... Ce qu'il faut: ... pour les Gnocchis: - 150g de pulpe de PdT cuite et sèche (préférer la cuisson en robe des champs, au four) , - 40g de Farine, - 10g de Parmesan râpé, - 45g de Beurre, - 1 Jaune d'œuf, - 15g de Marron cuit, - Sel & Poivre. ... pour le Coulis de Potiron: - 100g de Potiron (ici, Mini Jack) , - 10g d'Oignon, - 10g de Marron Cuit, - 10g de Poireau, - 10 cl de Fond (blanc de volaille, ou de canard) , - Sel & Poivre. ... pour le Pigeon: - 4 Suprêmes de Pigeon, - Sel, Poivre, Mélange d'épices pour Pain d'épices, - 4 gousses d'Ail en chemise, - feuille de Laurier, branche de Thym, - Jus de Cuisson réduit. Ce qu'il faut faire: 1/ Mélanger le beurre en parcelles à la chair de PdT encore chaude, avec la farine, le jaune d'œuf, le parmesan. Obtenir une pâte homogène. Ajouter ensuite le marron en fine brunoise. Réaliser des boudins, former des gnocchis et les cuire à l'eau bouillante salée. Dès leur remontée, les sortir, les égoutter, et terminer leur cuisson au moment de servir, en les colorant au beurre dans une poêle. 2/  Tailler le potimarron en cubes, émincer l'oignon et le poireau. Mettre à suer ces deux derniers durant 3 min à feu doux, ajouter le potimarron et le marron, mouiller avec le fond. Saler, cuire une 20aine de minutes, mixer, passer et réserver. 3/ Assaisonner les pigeons, enfourner 30 à 45 min à 65°C, avec les aromates, terminer la cuisson de la viande à la poêle. Dégraisser le jus de cuisson et réduire. Dresser ...  

Source: paladar-lepet.blogspot.com

Il s'agit bien entendu d'Auguste Escoffier. Et si je vous ne parle aujourd'hui, c'est que j'ai eu la chance de participer à un dîner d'Epicure, organisé par son arrière petit-fils, Michel Escoffier. C'était au Parc Lenôtre à Mougins, à l'occasion des Etoiles de Mougins et du Forum de l'hôtellerie et de la restauration , vendredi dernier. J'ai eu le plaisir d'être la Table de Michel Escoffier, Eric Frechon (Le Bristol), le Maire de Mougins et c'est que j'ai découvert la passion de Michel et surtout le Musée dédié à l'art culinaire. Un conseil si vous êtes dans le Sud, allez-y Lien sur le Musée Escoffier de l'art culinaire à Villeneuve Loubet . ---------------------------- Recettes d'iKi - Net-iKi.org

Source: recettesjura.blogspot.com

.fullpost{display:inline;} J'ai découvert que les gaufres n'étaient pas réservées au sucré! Merci au chef Eric Fréchon. Je les ai trouvées délicieuses en accompagnement de saumon fumé! Ces gaufres de pomme de terre sont originales et vraiment bonnes, bien moelleuses... Ca change des blinis! En plus, la recette est vraiment très simple. Il faut juste un appareil à gaufres. Je ne sais pas ce que ça donne si on utilise une poêle, c'est peut-être faisable mais je ne l'ai jamais fait! Ingrédients (pour 4 gaufres) : Pour les gaufres 400 g de pommes de terre 160 g de crème fraiche 30 % de matière grasse 2 oeufs entiers 1 jaune d'oeuf sel, poivre et noix de muscade Pour la crème quelques brins de ciboulette 100 g de crème fraîche le jus d'un citron jaune sel, poivre Recette : Préchauffez votre appareil à gaufres en l'ayant préalablement huilé au pinceau. Epluchez et rapez vos pommes de terre comme vous le feriez pour des carottes rapées! Ensuite, mettez-les dans une passoire et pressez pour en faire sortir l'amidon. Essuyez-les. Réservez. Dans un bol, mélangez les oeufs, la crème, le sel, le poivre et la noix de muscade. Ajoutez les pommes de terre. Versez le tout dans l'appareil à gaufres en étalant bien les pommes de terre. Refermez et laissez cuire 5 bonnes minutes jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées. Pendant la cuisson des gaufres, préparez votre crème acidulée en mélangeant tous les ingrédients. Servez le tout avec du saumon fumé par exemple, c'est un délice!! Imprimer ma recette Mes gaufres de pommes de terre et saumon fumé façon Eric Frechon!

Source: atelier-gourmand.blogspot.com

J'assume totalement de vous confesser que c'est la première fois de ma vie que je fais une mayonnaise. Sur Facebook, une connaissance me disait qu'elle en faisait depuis ses 8 ans. Je lui répondais qu'au final, en tant que bloggeuse, j'ai essayé un tas de recettes plus complexes (quoique) , que j'ai fini par en oublier les basiques ultra simples. Du coup, cette recette du livre " Un chef dans ma cuisine - Eric Fréchon - Apéros " aux Editions Solar m'a permis de tenter l'expérience de la mayonnaise. C'est ultra simple mais comme le disait une autre, l'inconvénient c'est de se rendre compte de la quantité d'huile ... Ingrédients pour 4/5 petites verrines : - 1 filet de saumon frais de 250 g - 1 tranche de saumon fumé - 1/2 botte d'aneth - 1 trait d'huile d'olive - 1 citron vert - 1 jaune d'oeuf - 10 cl d'huile d'arachide - 2 cuillères à café de moutarde - 1 pointe de curry - Sel & poivre Préparation : Préchauffez le four à 130° C. Préparez la mayonnaise en pressant le citron vert pour extraire le jus. Dans un cul de poule, mettez le jaune d'oeuf, du sel, du poivre, la moutarde et le curry. Mélangez bien à la fourchette, puis versez l'huile en filet peu à peu pour monter la mayonnaise au fouet ou à la fourchette. Juste avant la fin, rajoutez la moitié du jus de citron. Puis réservez. Taillez l'aneth finement. Taillez la tranche de saumon fumé en dés. Déposez le filet de saumon désarêté, salé et poivré dans un plat allant au four. Versez dessus un trait d'huile d'olive, puis enfournez. Laissez cuire pendant 10 minutes. Une fois que le saumon est cuit, sortez-le du four et arrosez-le avec le reste du jus de citron vert. Laissez refroidir le saumon, puis émiettez-le grossièrement dans un cul de poule. Ajoutez ensuite la mayonnaise, l'aneth et les dés de saumon fumé. Mélangez le tout délicatement et présentez les rillettes en verrines. IMPRIMER LA RECETTE

Source: philomavie.blogspot.com

Je me sais attendue avec cette recette car je l'ai servi à l'occasion de la méga-super-géniale fête pour les 40 ans de mon mari et je dois dire qu'elle a eu un sacré succès. La recette provient d'un Chef de référence puisqu'elle est dans le livre " Un chef dans ma cuisine - Apéros " d' Eric Fréchon aux éditions Solar . Je vous la livre donc avec plaisir ... Ingrédients pour environ une quinzaine de mini-cakes : - 1 petit chorizo piquant - 7 oeufs - 80 g de beurre - 100 g de crème fraîche épaisse - 150 g d'olives noires dénoyautées - 150 g de tomates séchées - 350 g de farine - 1 sachet de levure chimique - Sel & poivre Préparation : Faites fondre le beurre au four à micro-ondes. Coupez le chorizo en petits cubes. Coupez les tomates séchées en petits morceaux. Préchauffez le four à 180 °C. Dans un saladier, battez les oeufs. Versez la farine et la levure. Mélangez bien et ajoutez le beurre fondu refroidi et la crème fraîche épaisse. Mélangez de nouveau jusqu'à l'obtention d'une pâte bien homogène. Ajoutez ensuite les cubes de chorizo, les morceaux de tomates séchées, les olives noires. Salez et poivrez à votre convenance. Versez la préparation dans des moules à mini-cakes en silicone, enfournez et laissez cuire pendant 20 minutes. IMPRIMER LA RECETTE

Source: philomavie.blogspot.com

Au tout début de mes vacances, j'ai eu la chance d'aller cueillir des cerises aigres avec ma petite mère dans un petit coin de nature oublié qui fait, chaque année notre plus grand bonheur. L'objectif, après un dénoyautage fastidieux, était d'en mettre quelques sachets au congélateur afin de confectionner de bonnes tartes pendant l'hiver! Parce que j'sais pas vous, mais, moi, les cerises aigres, je n'aime pas trop les manger crues, en revanche je les adore cuites, dans une tarte on ne peut plus simple, réalisée à base de pâte brisée, des-dites cerises, d'un peu de sucre, et c'est tout! C'est d'ailleurs ce que je me suis empressée de faire avec une partie des cerises fraîchement cueillies. En réalité, ces cerises aigres, je les aime aussi dans les clafoutis, et c'est également à cet usage que serviront les quelques sachets sagement entreposés au congélateur. Aussi, après la tarte, j'ai aussi eu envie de confectionner un clafouti, mais je n'avais pas envie de faire celui de mon enfance. J'avais envie de changer un peu et de tester de nouvelles saveurs et de nouvelles textures. Ça tombait bien car, quelques temps auparavant, sur les conseils de Nadia du blog Paprikas , j'ai acheté le livre d'Eric Frechon intitulé " Clafoutis " et je n'avais encore pas eu l'occasion de tester une seule de ses recettes. Dans le même temps, j'avais envie de pistache. Sauf que, si je sais qu'elle se marie à merveille avec les cerises noires, en revanche j'avais un gros doute quant à l'association avec les cerises aigres. D'ailleurs, dans l'ouvrage, les cerises utilisées sont des cerises noires. Qu'à cela ne tienne, je suis restée sur mon idée et j'ai adapté la recette à mes ingrédients (pas de pistaches concassées!). Je suis donc passée à l'action. Le soir même, nous étions attendus chez belle-maman pour aller cueillir des bigarreaux et dîner. J'ai donc décidé d'apporter le clafoutis, tout en précisant que je n'avais jamais testé cette recette et encore moins l'association avec la pistache. Et bien, je peux vous dire que le clafoutis a remporté un succès fou, même auprès d'un des neveux pourtant pas fan de cerises cuites à ses dires! Et même que belle-maman attend ma recette! Forte de ce succès, j'en ai refait une fournée qui a, à nouveau été appréciée des testeurs, à commencer par ma petite mère qui attend elle-aussi la recette! Du coup, j'ai renouvelé une nouvelle fois l'expérience (en versions individuelles sur les photos) afin de partager la recette avec vous, et, une chose est sûre, je la réaliserai à nouveau en plein cœur de l'hiver grâce aux cerises surgelées. Cela permettra d'apporter un petit rayon de soleil et d'été, à l'occasion d'un week-end qui s'annoncera gris et froid (je ne doute malheureusement pas qu'il y en ait!)! ...quelle belle invention que le congélateur! :-p La petite particularité gourmande des recettes d'Eric Frechon est qu'il tapisse tapisse le fond et les bords du moule de différents produits : tantôt de sucre, tantôt de poudre d'amande... C'est de la poudre d'amandes qu'il préconise cette fois et moi j'ai opté pour de la poudre d'amandes brute. Hummmmmmm un régal! Ingrédients : (pour un moule ovale de 26 x 19cm) 200g de cerises aigres dénoyautées 1 œuf + 1 jaune 50g (5cl) de lait 100g (10cl) de crème liquide 45g de sucre 6g d'arôme pistache pâteux (en vente chez G. Detou à Paris) 10g de maïzena 25g de poudre d'amandes (brute pour moi) une noisette de beurre (pour le moule) L'arôme pistache pâteux peut évidemment être remplacé par de la pâte de pistache (plus onéreuse) dont la quantité sera à adapter en fonction de vos habitudes. Réalisation : Préchauffer le four à 200°C. Beurrer le fond et les parois de votre moule et saupoudrer l'ensemble, uniformément, de poudre d'amandes. Dans un saladier battre l’œuf et le jaune. Ajouter la maïzena et l'arôme pistache pâteux, et fouetter jusqu'à obtenir un mélange sans grumeaux. Ajouter ensuite le lait et la crème liquide, puis le sucre. Bien mélanger le tout jusqu'à l'obtention d'une préparation lisse et homogène. Répartir les cerises uniformément dans le fond du moule. Verser délicatement la préparation à clafoutis par dessus. Enfourner et laisser cuire pendant 30mn. Les température et temps de cuisson varient selon les fours Le mien chauffant peu, je cuis souvent plus chaud que la température préconisée Aussi, pour cette recette, 180°C suffiront sans doute pour des fours qui chauffent normalement. Pour un grand moule à gratin, et donc pour un grand clafoutis, multiplier les quantités par 2. Les cerises aigres peuvent évidemment être remplacées par des cerises noires.

Source: destinationgourmandise.blogspot.com

Longue à la détente? Pas du tout, la référence au diesel serait bien trop simple pourtant j'ai l'impression qu'il me faut un certain temps (de grosse feignasse) avant de parler d'un sujet (en règle générale) qui me tient pourtant vraiment à cœur et dont j'ai, qui plus est, très envie de parler!!! Je me frustre moi même finalement... Tout ça pour dire qu'il y a, DÉJÀ, deux semaines se déroulait la soirée Avant Première de la talentueuse créatrice toulousaine Mulot.B pour la présentation de sa nouvelle collection "Older". Pour ceux qui ne la connaisse pas, ce petit brin de fille, a la finesse même au bout des doigts et une intelligence affutée et maitrisée. Utilisation de matières nobles et assemblage de précision pour un rendu élégant, identitaire et raffiné mais avec le petit détail qui en fait également une pièce de caractère. Être en possession d'un bijoux Mulot.B vous fait rentrer dans ce cercle de privilégiées car en effet chaque pièce de la collection n'est disponible qu'en 8 exemplaires. Autant dire que vous ne risquez pas un jour, en faisant vos courses, de constater que les 4 filles devant vous, tendant leur bras afin d'insérer leur carte bleue lors du paiement, possèdent la même bague ( pas de référence notable quoique...) ou le même bracelet... que vous! Bref, vous pourrez oublier cette sensation, plus que dérangeante, du "tiens on loge tous au même camping?!" (Les adeptes comprendront la référence face au bracelet que l'on doit tous se farcir pendant la totalité d'un séjour camping !) Cette collection Older nous transportes le temps d'un instant dans ces fameuses soirées des années 30 façon Nouvel Orléans. Du temps où le bijoux faisait parti intégrante de la tenue. La magie des créations Mulot.B réside justement dans cette faculté qu'elles ont à se fondre parfaitement sur votre silhouette et à créer le détail qui vous révélera aux yeux des autres. Parler c'est bien mais le mieux est encore que vous vous rendiez sur son site pour vous rendre compte de son talent! http://mulotb.com Lors de cette soirée se sont croisés et côtoyés les amis, les clients fidèles ainsi que les collaborateurs de Marie alias Mulot.B! Des discussions censées d'autre moins! des fous rires, des poses, des masques, des dégustations, des essayages mais toujours dans la bonne humeur et une impression latente de temps en suspension... Un photobooth sous l’œil avisé de la talentueuse photographe Marie du blog ChezvousChezmoi et une mise en abyme par notre reporter sans frontières "culturelle" à nous Hortense de l'incontournable blog créatif et authentique Bric'n'Broc ! Enfin en ce qui me concerne j'ai eu le privilège de m'occuper de la partie petits fours! Preuve de confiance qui m'a vraiment fait plaisir et début de montée en pression pour moi. Petits défis personnel puisque je ne pouvais échapper à une partie sucrée. Aprés proposition les mets retenus furent : Pomme-d'amour tomates cerise Sablés parmesan, chèvre & petits légumes Sucettes au miel Brownies façon cookie au beurre de cacahuète Cheesecake au citron vert J'ai été ravie de cuisiner en l'honneur de cet évènement et je me plais à dire que nous avons formé à toute les quatre une équipe de choc! Alors c'est tout beau une fois fini mais cela va sans dire que la partie sucrée fut une épreuve et je ne peux pas finir ce témoignage ( sinon en plus du titre de feignasse je pourrais aussi me coller celui d'ingrate) sans remercier ma maman qui, je peux le dire, à largement contribué à la réussite du cheesecake "marathon"! Merci également à Hortense pour avoir été une commis hors paire! Quelques photos de Marie Marchandise pour immortaliser l'instant, les recettes quand à elles sont disponibles à la fin de l'article. Les recettes proviennent du magazine Living etc pour les cookies, du livre un chef dans ma cuisine Eric Frechon pour les sablés et les pommes d'amour, du blog Dollyjessy pour le cheesecake, de mon cerveau pour les sucettes au miel. ................. pomme d'amour de tomates cerise pour 4 [20 tomates cerise/ 1 citron vert / 300g de miel et de sucre semoule/ 50g de sésame blanc et de sésame noir] .Lavez les tomates cerise en les essuyant bien et plantez y un pique. .Pressez le citron vert pour extraire le jus .Préparez dans un bol le sésame noir et blanc et mettez le de côté à température ambiante .Mettez le miel et le sucre dans une casserole et faite cuire à feux doux jusqu'à obtention d'un caramel blond. Remuez de temps en temps. Retirez du feu et ajoutez le jus de citron vert et laissez reposer 2min. .Trempez les tomates dans le caramel afin de créer une fine couche sur l'ensemble de la tomate et parsemez les de graines de sésame de façon uniforme. Sablés parmesan crème de chèvre & petits légumes pour 4 [ La Pâte : 1 oeuf + 1 jaune/ 80g de beurre/ 15g de pistaches décoquillées/ 40g de poudre d'amande/ 50g de parmesan rapé/ 90g de farine/ 1 pincée de noix de muscade/ 1 pincée de piment d’Espelette/ sel poivre ] [ La Garniture : 100g de chèvre frais/ 1asperge/ 2radis/ 2carottes fanes/ 5olives(de Nice c'est mieux)/ 1branche de basilic/ 1 trait d'huile d'olive/ poivre ] .Dans un saladier versez la poudre d'amande, le parmesan, la farine et ajoutez le beurre en pommade. Mélangez bien jusqu'à obtention d'un mélange sablé. AJoutez l’œuf entier et le jaune. UNe pincée de sel, la noix de muscade, le poivre et le piment. Mélangez pour former une pâte bien homogène. .Etalez la sur du papier sulfurisé en un rectangle épais de 1cm. Réservez pendant 2h au frais. Préchauffez le four à 160°C. .Concassez les pistaches. Mettez le beurre à température ambiante. Ecrasez le chèvre à la fourchette puis versez l'huile d'olive de façon à obtenir une pâte bien lisse. Réservez .Epluchez et lavez l'asperge (je m'étais abstenue car elle n'était pas de saison) et les carottes puis taillez les très finement dans la longueur à l'aide d'une mandoline si vous avez. Taillez finement les radis et les olives. Effeuillez le basilic et réservez. .Découpez des disques de pâte de 5cm de diamètre, une fois les 2h écoulées, à l'aide d'un emporte pièce. Déposez les sur la plaque du four en les espaçant et laissez cuire 20min. .Une fois refroidis disposez sur chacun une rosace de crème de chèvre, les légumes et enfin le basilic. Ajoutez une goutte d'huile d'olive et parsemez de poivre. Sucettes au miel .Rien de plus simple vous mettez à cuire sur feu doux tant pour tant de miel et de sucre et tout en remuant vous attendez d'obtenir un caramel blond. .Versez votre caramel dans des moules à sucette, parsemez de sucre doré et réservez au frais pendant 30min avant de les démouler. Cookie façon brownie au beurre de cacahuète pour 12 [ Les cookies : 350g de chocolat noir écrasé/ 40g de beurre/ 2oeufs/ 150g de sucre/ 1cuillière à café d'extrait de vanille/ 35g de farine/ 1cuillière à café de levure chimique] [ Le beurre de cacahuète : 160g de sucre glace/ 280g de beurre de cacahuète/ 80g de beurre/ 1cuillière à café d'extrait de vanille/ 80ml de crème liquide] .Préchauffez le four à 180°C. .Dans une casserole faites chauffer 200g de chocolat avec le beurre et laissez fondre. Réservez .Mixez pendant 15min les oeufs, le sucre et l'extrait de vanille jusqu'à ce que le mélange devienne crémeux. .Ajoutez au mélange la farine, la levure, le chocolat fondu et le reste de chocolat écrasé, mélangez et laissez reposer 10min. .Formez des petits tas espacés à l'aide d'une cuillère sur papier sulfurisé et laissez cuire vos fournées 8 à 10min afin qu'ils soient craquants. .POur le beurre de cacahuète, mixez pendant 6min le beurre de cacahuète, le sucre glace et la vanille jusqu'à ce que le mélange devienne aérien. Ajoutez la crème et mélangez pendant 2min. Ajoutez ce beurre au milieu de chacun de vos cookies Cheesecake citron vert 16cm sur une recette de DOLLY JESSY (texte y compris) 600 g de Philadelphia (fromage frais qui se trouve dans tous les supermarchés) à température ambiante 150 g de crème fraiche (je l’ai prise allégée à 15% de matière grasse, ça convient très bien !) 25 g de farine soit 2 CS (j’ai repris l’astuce de ma grand mère pour la tarte au fromage) 2 oeufs 100 g de petits beurre 120 g de sucre 50 g de beurre fondu Zeste d’un citron vert Jus d’un ou deux citrons verts selon votre goût Recette: Préchauffer le four à 160°C 1 Placer les petits beurre dans un sac congélation fermé et se défouler avec un rouleau à pâtisserie pour réduire le tout en miettes (mon moment préféré ^^). Ou prenez un mixeur si vous en avez un ;) Ajouter le beurre fondu et bien répartir le tout. Sur une plaque, placer une feuille de papier sulfurisé, y déposer un cercle à gâteau beurré et tapisser le fond avec les biscuits écrasés sur un bon centimètre: il est important de bien tasser avec le dos d’une cuillère ou avec vos doigts. Faire cuire 10 mn et mettre de côté. (Un moule à manqué amovible devrait convenir: ouvrir le moule, placer une feuille de papier sulfurisé sur le fond puis refermer le moule). 2 Travailler le Philadelphia avec une cuillère en bois (ou avec la feuille du robot si vous avez aussi cette chance) pour bien l’assouplir. Si vous avez un robot, utilisez la « feuille » pour tout le reste. Si vous n’en avez pas, ajouter le sucre, la farine et bien mélanger. Ajouter la crème fraiche, puis les zestes et le jus de citron en mélangeant bien à chaque fois. Ajouter le premier oeuf, bien l’incorporer puis ajouter le deuxième. Pour avoir un mélange bien uniforme si vous n’avez pas de robot, vous pouvez battre un petit peu au fouet (doucement et pas plus de 2 mn au risque de faire « tomber » la crème qui ne prendrait plus à la cuisson). Ne pas hésiter à re-beurrer le cercle si nécessaire, puis verser le mélange sur le biscuit. Bien lisser la surface avec une spatule et mettre au four 1h30 à 90°C (le secret pour notamment éviter la coloration. C’est le temps idéal pour mon four à chaleur tournante. Avec un four classique il faudra peut-être ajouter 30 mn de cuisson). A la fin de la cuisson les bords du cheesecake ont pris mais le centre est tout tremblotant, c’est parfait ! (cela peut donner l’impression qu’il n’est pas cuit mais il va se raffermir en refroidissant ;)) Le laisser refroidir une bonne heure dans le four éteint, le démouler doucement puis le placer au frais au moins 12 heures. Après 12h, il est alors devenu bien ferme. - See more at: http://dollyjessy.com/2013/07/03/new-york-cheesecake-au-citron-vert/#more-1049 600 g de Philadelphia (fromage frais qui se trouve dans tous les supermarchés) à température ambiante 150 g de crème fraiche (je l’ai prise allégée à 15% de matière grasse, ça convient très bien !) 25 g de farine soit 2 CS (j’ai repris l’astuce de ma grand mère pour la tarte au fromage) 2 oeufs 100 g de petits beurre 120 g de sucre 50 g de beurre fondu Zeste d’un citron vert Jus d’un ou deux citrons verts selon votre goû - See more at: http://dollyjessy.com/2013/07/03/new-york-cheesecake-au-citron-vert/#more-1049 600 g de Philadelphia à température ambiante/ 150 g de crème fraiche/ 25 g de farine soit 2 CS/ 2 oeufs/ 100 g de petits beurre/120 g de sucre/50 g de beurre fondu/Zeste d’un citron vert/Jus d’un ou deux citrons verts selon votre goût .Placer les petits beurre dans un sac congélation fermé et se défouler avec un rouleau à pâtisserie pour réduire le tout en miettes. Ou prenez un mixeur si vous en avez un. Ajouter le beurre fondu et bien répartir le tout. .Sur une plaque, placer une feuille de papier sulfurisé, y déposer un cercle à gâteau beurré et tapisser le fond avec les biscuits écrasés sur un bon centimètre: il est important de bien tasser avec le dos d’une cuillère ou avec vos doigts. Faire cuire 10 mn et mettre de côté. (Un moule à manqué amovible devrait convenir: ouvrir le moule, placer une feuille de papier sulfurisé sur le fond puis refermer le moule) .Travailler le Philadelphia avec une cuillère en bois (ou avec la feuille du robot si vous avez aussi cette chance) pour bien l’assouplir. Si vous avez un robot, utilisez la « feuille » pour tout le reste. Si vous n’en avez pas, ajouter le sucre, la farine et bien mélanger. .Ajouter la crème fraiche, puis les zestes et le jus de citron en mélangeant bien à chaque fois. Ajouter le premier oeuf, bien l’incorporer puis ajouter le deuxième. Pour avoir un mélange bien uniforme si vous n’avez pas de robot, vous pouvez battre un petit peu au fouet (doucement et pas plus de 2 mn au risque de faire « tomber » la crème qui ne prendrait plus à la cuisson). .Ne pas hésiter à re-beurrer le cercle si nécessaire, puis verser le mélange sur le biscuit. Bien lisser la surface avec une spatule et mettre au four 1h30 à 90°C . A la fin de la cuisson les bords du cheesecake ont pris mais le centre est tout tremblotant, c’est parfait !Pour les fours classiques prévoyez 30min de plus certainement. 600 g de Philadelphia (fromage frais qui se trouve dans tous les supermarchés) à température ambiante 150 g de crème fraiche (je l’ai prise allégée à 15% de matière grasse, ça convient très bien !) 25 g de farine soit 2 CS (j’ai repris l’astuce de ma grand mère pour la tarte au fromage) 2 oeufs 100 g de petits beurre 120 g de sucre 50 g de beurre fondu Zeste d’un citron vert Jus d’un ou deux citrons verts selon votre goût Recette: Préchauffer le four à 160°C 1 Placer les petits beurre dans un sac congélation fermé et se défouler avec un rouleau à pâtisserie pour réduire le tout en miettes (mon moment préféré ^^). Ou prenez un mixeur si vous en avez un ;) Ajouter le beurre fondu et bien répartir le tout. Sur une plaque, placer une feuille de papier sulfurisé, y déposer un cercle à gâteau beurré et tapisser le fond avec les biscuits écrasés sur un bon centimètre: il est important de bien tasser avec le dos d’une cuillère ou avec vos doigts. Faire cuire 10 mn et mettre de côté. (Un moule à manqué amovible devrait convenir: ouvrir le moule, placer une feuille de papier sulfurisé sur le fond puis refermer le moule). 2 Travailler le Philadelphia avec une cuillère en bois (ou avec la feuille du robot si vous avez aussi cette chance) pour bien l’assouplir. Si vous avez un robot, utilisez la « feuille » pour tout le reste. Si vous n’en avez pas, ajouter le sucre, la farine et bien mélanger. Ajouter la crème fraiche, puis les zestes et le jus de citron en mélangeant bien à chaque fois. Ajouter le premier oeuf, bien l’incorporer puis ajouter le deuxième. Pour avoir un mélange bien uniforme si vous n’avez pas de robot, vous pouvez battre un petit peu au fouet (doucement et pas plus de 2 mn au risque de faire « tomber » la crème qui ne prendrait plus à la cuisson). Ne pas hésiter à re-beurrer le cercle si nécessaire, puis verser le mélange sur le biscuit. Bien lisser la surface avec une spatule et mettre au four 1h30 à 90°C (le secret pour notamment éviter la coloration. C’est le temps idéal pour mon four à chaleur tournante. Avec un four classique il faudra peut-être ajouter 30 mn de cuisson). A la fin de la cuisson les bords du cheesecake ont pris mais le centre est tout tremblotant, c’est parfait ! (cela peut donner l’impression qu’il n’est pas cuit mais il va se raffermir en refroidissant ;)) Le laisser refroidir une bonne heure dans le four éteint, le démouler doucement puis le placer au frais au moins 12 heures. Après 12h, il est alors devenu bien ferme. - See more at: http://dollyjessy.com/2013/07/03/new-york-cheesecake-au-citron-vert/#more-1049 600 g de Philadelphia (fromage frais qui se trouve dans tous les supermarchés) à température ambiante 150 g de crème fraiche (je l’ai prise allégée à 15% de matière grasse, ça convient très bien !) 25 g de farine soit 2 CS (j’ai repris l’astuce de ma grand mère pour la tarte au fromage) 2 oeufs 100 g de petits beurre 120 g de sucre 50 g de beurre fondu Zeste d’un citron vert Jus d’un ou deux citrons verts selon votre goût Recette: Préchauffer le four à 160°C 1 Placer les petits beurre dans un sac congélation fermé et se défouler avec un rouleau à pâtisserie pour réduire le tout en miettes (mon moment préféré ^^). Ou prenez un mixeur si vous en avez un ;) Ajouter le beurre fondu et bien répartir le tout. Sur une plaque, placer une feuille de papier sulfurisé, y déposer un cercle à gâteau beurré et tapisser le fond avec les biscuits écrasés sur un bon centimètre: il est important de bien tasser avec le dos d’une cuillère ou avec vos doigts. Faire cuire 10 mn et mettre de côté. (Un moule à manqué amovible devrait convenir: ouvrir le moule, placer une feuille de papier sulfurisé sur le fond puis refermer le moule). 2 Travailler le Philadelphia avec une cuillère en bois (ou avec la feuille du robot si vous avez aussi cette chance) pour bien l’assouplir. Si vous avez un robot, utilisez la « feuille » pour tout le reste. Si vous n’en avez pas, ajouter le sucre, la farine et bien mélanger. Ajouter la crème fraiche, puis les zestes et le jus de citron en mélangeant bien à chaque fois. Ajouter le premier oeuf, bien l’incorporer puis ajouter le deuxième. Pour avoir un mélange bien uniforme si vous n’avez pas de robot, vous pouvez battre un petit peu au fouet (doucement et pas plus de 2 mn au risque de faire « tomber » la crème qui ne prendrait plus à la cuisson). Ne pas hésiter à re-beurrer le cercle si nécessaire, puis verser le mélange sur le biscuit. Bien lisser la surface avec une spatule et mettre au four 1h30 à 90°C (le secret pour notamment éviter la coloration. C’est le temps idéal pour mon four à chaleur tournante. Avec un four classique il faudra peut-être ajouter 30 mn de cuisson). A la fin de la cuisson les bords du cheesecake ont pris mais le centre est tout tremblotant, c’est parfait ! (cela peut donner l’impression qu’il n’est pas cuit mais il va se raffermir en refroidissant ;)) Le laisser refroidir une bonne heure dans le four éteint, le démouler doucement puis le placer au frais au moins 12 heures. Après 12h, il est alors devenu bien ferme. - See more at: http://dollyjessy.com/2013/07/03/new-york-cheesecake-au-citron-vert/#more-1049

Source: saveurs-espiegles.blogspot.com

Je ne sais pas si vous avez eu l'opportunité de feuilleter le livre " Oeufs " d' Eric FRECHON aux Editions Solar mais pour ma part j'ai craqué pour cette recette. Au fond de cette cocotte, on y retrouve des endives. Là, j'ai eu peur de la réaction des hommes mais finalement c'est très bien passé. Donc un petit plat à refaire pour les dimanches soirs :-) Ingrédients pour 4 personnes : - 4 oeufs - 2 petites endives - 50 g de noix fraîches - 20 cl de crème liquide - 50 g de beurre - 150 g de roquefort - Sel & poivre Préparation : Coupez finement les endives en petits carrés. Coupez le roquefort en petits cubes. Décoquillez et concassez grossièrement les noix. Beurrez les 4 ramequins. Préchauffez le four à 160° C. Dans une casserole, faites fondre une noix de beurre. Ajoutez les endives émincées et faites-les cuire jusqu'à évaporation complète de leur eau. Salez, poivrez puis mettez une cuillère à soupe d'endives cuites au fond de chaque ramequin. Déposez dessus quelques noix concassées. Cassez les oeufs en séparant les blancs des jaunes. Gardez les jaunes de côté et versez un blanc d'oeuf dans chaque ramequin. Salez et poivrez. Posez les ramequins dans un plat allant au four, versez de l'eau chaude jusqu'à 2 cm de hauteur de manière à faire un bain-marie. Enfournez et laissez cuire pendant 7 à 9 minutes. Pendant ce temps, faites bouillir la crème liquide. Ajoutez le roquefort, poivrez, puis battez la préparation au fouet jusqu'à l'obtention d'une préparation onctueuse et nappante. Conservez à feu très doux jusqu'au moment de verser dans les ramequins. Une fois les blancs cuits, ajoutez dans chaque ramequin 2 cuillères à soupe de crème au roquefort puis un jaune d'oeuf et servez. IMPRIMER LA RECETTE

Source: philomavie.blogspot.com

Des makis de langoustine au chou vert, surmontés de cubes de foie gras qui viennent enrichir au moment du service un bouillon de pinces infusé à la citronnel...

J'ai découvert pour la première fois son visage et son travail lorsque j'ai regardé Qui sera le prochain grand pâtissier sur France 2 . Laurent Jeannin* - chef pâtissier de l'hôtel Le Bristol - accueillait deux candidats dans ses cuisines pour deux jours de stage. Il leur avait demandé d'imaginer un dessert à l'assiette autour de la fraise et le lendemain de participer au service du restaurant en montant les desserts. Dès les premières minutes, j'avais perçu cette exigence naturelle et cette rigueur que l'on retrouve chez les grands chefs, cette imagination, cette sensibilité et ce bonheur de faire plaisir à ceux qui viennent s'asseoir à sa table. Je l'avais trouvé discret mais sans être effacé. Peut-être un peu sévère mais qui ne l'aurait pas été lorsque vous mettez l'excellence de votre cuisine en jeu à chaque service ? Les desserts avaient l'air somptueusement bons. Au regard, c'était si beau, délicat, subtil. Dans mon salon, je rêvais de pouvoir les attraper à travers l'écran... Il y a un mois, Laurent Jeannin a sorti un livre aux éditions Solar intitulé Pâtisseries au fil du jour . Blanc, presque immaculé, ce livre est un très bel ouvrage à s'offrir ou à se faire offrir. Souvent les livres de grand chefs restent un peu, beaucoup, à la folie... inaccessibles. Celui-ci pas du tout. Découpé en instants de vie d'une journée - du lever du soleil à la tombée de la nuit - on passe des croissants aux pancakes ; des profiteroles au chocolat aux babas ; des madeleines aux éclairs ; du fraisier à la nage de pêche ; du chocolat manjari en origami aux figues pochées au jus de fraise épicé. 60 recettes pour se perdre dans une gourmandise élégante, intergénérationnelle, généreuse et contemporaine. Les photos réalisées par la talentueuse Virginie Garnier confèrent à ces desserts de la douceur et de la générosité. Le stylisme et la conception graphique tout en finesse d' Aline Caron apporte beaucoup de lisibilité et d'apaisement. En pâtisserie, les choses peuvent rapidement sembler complexe. Ici les difficultés semblent gommées. J'ai beaucoup apprécié les photos pas à pas "les bons gestes" pour certaines préparations. Ce livre m'a donné envie de tout faire. Il fallait bien commencer par une première recette. J'ai choisi un dessert dont je raffole, la panna cotta . Ni chantilly, ni crème liquide, elle est crémeuse à souhait et servie ici avec un caramel épicé, idéal pendant cette période de noël :). Panna cotta au caramel épicé Pour 6 personnes Pour la panna cotta 500 g de crème liquide 50 g de sucre semoule 2 feuilles de gélatine 1 gousse de vanille Pour le caramel épicé 250 g de crème liquide 75 g de sucre semoule 1 gousse de vanille 1/2 étoile de badiane 1/2 bâton de cannelle 2 g de graine de coriandre 1 gousse de cardamone Préparation et cuisson de la panna cotta Mettre la gélatine à ramollir dans un bol d'eau bien froide. Dans une casserole, porter à ébullition la moitié de la crème liquide et le sucre avec la gousse de vanille ouverte et raclée. Couvrir et laisser infuser 10 minutes. Filtrer dans une passoire fine. Réchauffer légèrement la crème vanillée et ajouter la gélatine préalablement bien essorée pour la faire fondre. Ajouter le reste de crème liquide. Mélanger puis répartir cette crème dans des petits pots. Couvrir d'un film alimentaire et réserver au frais pendant 1 heure. Préparation et cuisson du caramel épicé Verser toute la crème dans une casserole, ajouter la gousse de vanille ouverte et raclée, les graines de coriandre et la cardamone légèrement écrasées ainsi que la badiane et la cannelle. Porter à ébullition. Couvrir et laisser infuser 20 minutes. Dans une casserole, faire fondre le sucre sur feu doux jusqu'à obtention d'un caramel légèrement foncé. Décuire en plusieurs fois : verser la crème petit à petit sur le caramel. Porter à nouveau à ébullition et laisser réduire 2 à 3 minutes à feu moyen. Le caramel doit légèrement épaissir. Filtrer dans une passoire très fine et laisser refroidir. Service Napper les panna cotta de caramel épicé et servir. *Laurent Jeannin est le chef pâtissier du Bristol depuis 2007. Après une formation complète de pâtissier- chocolatier-confiseur-glacier à Avermes, il entre en 1986 chez Fauchon, aux cotés de Pierre Hermé. Puis il décide d'aller à l'hôtel Crillon, où il travaillera aux cotés de Christophe Felder. En 1999, place à un autre palace parisien : le George V. En 2009, c'est la consécration, il partage au Bristol, avec le chef des cuisines Eric Fréchon une troisième étoile au Guide Michelin. La même année, il est également désigné chef pâtissier de l'année par le guide Champérard. Et 2011, c'est la reconnaissance de ses pairs avec un nouveau titre de chef pâtissier de l'année.

Source: danslacuisinedesophie.blogspot.com

Je ne peux pas dire que nous sommes assommés par la chaleur; loin de là! Mais j'essaye de faire attention à ma ligne en prévision de l'été (enfin si été il y a!!!). Du coup cette recette de gaspacho tombe à pic. J'ai pu par la même occasion tester le blender de mon nouveau robot Kenwood pour mixer la soupe. Un beau joujou que je vous présenterai encore certainement! Je me suis régalée mais j'en ai quand même laissé pour le reste de la famille ce soir! Recette tirée du blog: " Dans ma coquerie, recettes de cuisine" Ingrédients : (pour 4 personnes) 5 tomates bien mûres 2 poivrons rouges 1 gros oignon 3 gousses d'ail 1 concombre 1 tranche de pain de mie 10 cl de lait 10 cl d'huile d'olive 2 cuillères à soupe de concentré de tomate 5 cl de vinaigre de Xérès tabasco à votre convenance sel à votre convenance Préparation : La veille, lavez les tomates et les poivrons et pelez-les. Coupez-les en morceaux. Éliminez les extrémités du concombre, pelez le, coupez le en enlevant les graines. Coupez le pain en morceaux sans la croûte. Mettez tous les ingrédients dans un saladier (sauf le vinaigre, le sel et le tabasco), ajoutez le lait, l'huile, le concentré de tomate et laissez macérer toute une nuit. Le jour même, mixez la préparation. (Il est dit de passer la soupe au chinois mais je ne l'ai pas fait car je voulais une consistance moins liquide). Salez, ajoutez le tabasco , le vinaigre et mélangez. Au moment de servir, vous pouvez ajouter des glaçons et une feuille de basilic pour la déco! Vous pouvez également la servir en verrine à l'apéritif. Miam, maman j'ai faim part en escapade pour quelques jours.... A bientôt! Si vous voulez ne pas perdre une miette de mes recettes, n'oubliez pas d'inscrire votre e-mail dans le cadran en haut à gauche de la page d'accueil. De cette façon, vous serez informés dès la parution d'une nouvelle recette. Lorsque vous recevez mes recettes par mail, pensez à cliquer sur le titre de la recette pour être dirigé automatiquement vers le blog et ainsi découvrir les autres rubriques qui se cachent à l'intérieur.

Source: miammamanjaifaim.blogspot.de

Recettes24 is a recipe search engine that find recipes with advanced filters like ingredients, categories and keywords.
Recettes24 does not host recipes, only links to other sites. | FAQ | Privacy
Copyright 2018 ® - Contact