poulet chasseur jehane benoit | content | oeuf mimosa ricardo | salade couscous royale | madeleine de paul bocuse | verrine crevette avocat boursin | blanquette de veau daniel pinard
Se Connecter

Connectez-vous pour recettes24 pour enregistrer vos recettes préférées

Si vous n'êtes pas encore enregistré(e), inscrivez-vous maintenant!

Mot de passe oublié?

Voilà une recette qui sent bon le sud-ouest, une recette qui fleure bon les produits de la terre et de la mer, et une recette généreuse qui respire la convivialité parce qu'on la présente dans un grand plat au milieu de la table pour une table pleine de convives heureux et affamés ! Les ingrédients pour 6 personnes : une quarantaine de grosses langoustines (ou écrevisses), 6 cuisses de canard confites, 1/2 chou pomme, 3 poireaux, 200 g de haricots blancs secs type mogette, 4 carottes, 1 foie gras entier cru, de la graisse d'oie, 6 tablettes de bouillon de poule, 300 g de champignons (pleurottes ou girolles, selon ce que vous trouverez sur les étals), sel et poivre. Préparation : Les légumes : lavez soigneusement les légumes et épluchez-les légumes en gros morceaux réguliers. Faites bouillir les 2 litres d'eau avec le bouillon et mettez-y à cuire les légumes en commençant par les choux (environ 3 mn), les poireaux (5 mn), les carottes (5mn), les haricots (environ 45 mn). Après cuisson, récupérer les légumes avec une écumoire et réservez-les dans un saladier. Dans une grande cocotte en fonte ou cuivre, faites fondre une noix de graisse d'oie. Mettez les légumes égouttés, et laissez mijoter le plus doucement possible sur le coin de la plaque pendant 1 heure en ajoutant régulièrement un peu de bouillon de cuisson des légumes ; les légumes vont ainsi confire à petit feu. Langoustines et cuisses de canard : décortiquez à cru les langoustines (ou écrevisses) en ne conservant que le bout de la queue, retirez le petit fil noir avec un couteau d'office. Dans une poêle, faites fondre une petite noix de graisse d'oie et faites revenir à feu vif les langoustines durant deux minutes environ,  puis retirez la graisse et les langoustines et mettez à la place les cuisses de canard confit et maintenez sur le feu. Les champignons : dans une casserole, déposez une petites noix de graisse de canard et faites revenir pendant deux ou trois minutes les pleurottes ou girolles bien nettoyées au préalable. Le foie gras : au dernier moment, coupez le foie gras en 6 tronçons régulièrs ; faites revenir ces tranches, directement à la poêle chaude sans autre matière grasse. Retournez-les en cours de cuisson. Pendant ce temps, faites griller quelques tranches fines de pain de campagne. Présentation  : déposez les écrevisses et les cuisses de canard sur les légumes dans votre plat de présentation, répartissez les champignons. Posez sur le dessus les tranches de foie gras elles-mêmes posées sur le pain grillé. Le vin idéal à mon sens pour ce plat on ne peut plus terroir du sud-ouest : un madiran ample et bien charpenté fera des merveilles. (recette inspirée par Eric Frechon, grand chef cuisinier au Bristol à Paris)

Source: unecuillerepourpapa.blogspot.com

Tout a commençé au mois de mars à la sortie de "Cuisine by Cyril Lignac #1" . Je m 'étais régalée de regarder les photos soignées de ce magazine de cuisine et de lire et relire certains articles. Mais celui qui m'a le plus marqué était celui situé sur la toute dernière page de ce premier numéro... Il y avait une page consacrée à un souvenir gourmand, un souvenir d'enfance d'Eric Fréchon, Chef du Bristol à Paris, 2 étoiles. Il décrivait un souvenir d'enfance, celui de sa première dégustation du "Gâteau Marie-Louise" lorsqu'il avait une dizaine d'années. Sa description l'assimilait à un soufflé fin et léger, qui se mange froid. J'étais restée sur ma faim car la recette était simplement décrite sans pour autant mentionner les proportions exactes... Déception...pour une gourmande deux étoiles...Malgré un appel d'une lectrice, les rédacteurs du magazine répondent que E. Fréchon n'a pas donné la recette exacte... Hier en flanant à la Maison de la Presse du bourg voisin, je fais mon petit tour au rayon cuisine et je décide d'acheter le numéro 3 et là Oh miracle, un lecteur - Merci André- a transmis la recette du gâteau Marie-Louise à la Rédaction de "Cuisine By..." Alors là autant vous dire que cela a fait tilt dans la tête et ma casserole dès ce soir!!! Tadam, Tadam, le fameux gâteau Marie-Louise le voici le voilà... Un gâteau magique si si! Gâteau Marie-Louise, si cher à Eric Frechon 1/2 l de lait, 3 CS de farine, 100 g de sucre, 15 morceaux de sucre, 125 g de beurre, 4 oeufs - Ma touche perso: une cuiller à café d'extrait de vanille - Préchauffer le four à 180°C. Dans une casserole, travaillez au fond la farine et le lait jusqu'à la disparition des grumeaux. Portez à ébullition sans cesser de tourner et laissez frémir 5 minutes. Ajouter le sucre en poudre et le beurre, l'extrait de vanille (facultatif), mélangez et laissez tièdir, fouettez les blancs d'oeufs en neige pour qu'ils soient très fermes. Incorporez au mélange lait-farine, les jaunes d'oeufs, un par un, puis les blancs. Dans une casserole, préparez un caramel en faisant cuire les morceaux de sucre et 1/2 verre d'eau. Quand le caramel est doré, versez dans un moule à savarin et faites cuire au four dans unn bain marie pendant 1 h. Laissez refroidir. Trempez le moule dans de l'eau chaude quelques secondes afin de pouvoir démouler. On peut parfumer le caramel avec du gingembre ou de la cannelle en poudre. (Source: André, lecteur de Cuisine By...#3) Ce que j'en ai pensé: Je n'ai pas résisté à y plonger la cuiller pour prendre la photo... Ouh là là certes on est bien loin du gâeau diététique au fromage blanc à 0% mais franchement c'est la première fois que je mange un gâteau si curieux en bouche...Je me suis prise pour un ange l'espace de quelques secondes... BOn daccord là j'abuse mais bon... On va dire alors que je me suis sentie pousser des ailes en medisant, mais alors c'est ça le gateau Marie-Louise... C'est comme un soufflé au fromage mais encore plus moelleux et sucré bien sûr!!! Je vous assure que ce gâteau mérite au moins d'être réalisé une fois dans sa vie, tellement sa texture est déconcertante... Il est tout comme l'a décrit Eric Frechon (ce qui m'a confirmé que je l'avais réussi hi hi hi). Ce n'est pas une mousse, ni un bavarois, ni un biscuit, c'est un nuage....une texture particulière inimittable, indescriptible... Il faut l'avoir eu sur le bout de la langue pour se faire sa propre idée. Je cite Eric Frechon: "Je me souviens... avoir trouvé ça très original. Le gâteau Marie-Louise n'est ni une mousse ni un biscuit. La texture est déstabilisante: quand on le voit, on pense que c'est un gâteau qui se tient, puis on plonge la cuiller et on se rend compte que c'est aérien. C'est mou comme une éponge et ça se tient. Je n'ai jamais vu ça ailleurs, même chez les grands pâtissiers et les chefs, épris de cuisine moléculaire." Voilà vous avez maintenant tout entre les mains pour vous faire votre propre idée d'autant que, finalement, cette recette est d'une simplicité déconcertante... avec les ingrédients que toute ménagère a dans son placard lait, farine, oeufs, sucre beurre et puis c'est tout... le reste n'est que magie! laissez-vous tenter. Je vous assure que vous ne serrez pas déçus!

Source: lessenssansdessusdessous.blogspot.com

Pour aujourd'hui, la recette répond au thème du concours mensuel organisé par le site picard 750g , la Courgette ... Soulignons d'ailleurs la réception récente d'un duo de Moulins Peugeot (Sel et Poivre) gagné au mois de Décembre par l'intermédiaire de ce même concours ... Bref, depuis quelques temps, je participais, mais profitais de recettes publiées sur le blog à peu près au même moment avec le produit de saison concerné. Ce qui n'est pas le cas " présentement ", le Tzatziki de Courgette répondant spécifiquement à la demande. Perso, la courgette je l'aime petite et crue, avec son croquant, ses vitamines, sa légère âpreté ... cuite, je la trouve sans grand intérêt gustatif ... Parti de là, dur s'avérait le challenge ... Du coup, j'ai pensé à changer de cucurbitacée pour le Tzatziki grec, et par là même le traditionnel yaourt, pour un résultat plus léger en bouche et légèrement plus croquant. Pour l'occasion, j'ai épicé avec " beaucoup de parcimonie " la préparation, pour coller un peu mieux aux cuisses de grenouille "tandoori" (selon Eric Frechon ) ... Pour 25cl de Tzatziki (4 pers. environ) / Préparation : 15 min / Repos : 2h minimum Ce qu'il faut: ... pour le Tzatziki: - 3 petites Courgettes non traitées, - 1 petite Gousse d'Ail dégermée, - 1 portion de " Vache qui Rit ", - 2 belles CàC (bien bombées) de Mascarpone, - 1/2 bouquet de Coriandre fraiche finement hachée, - 1 CàS d'Huile d'Olive extra vierge, - Sel  & Poivre. ... tranches de Pain de Mie revenues à l'huile d'olive puis égouttées, ... pour les Cuisses de Grenouille: - 24 Cuisses de Grenouille, - 2 CàS rases de mélange Tandoori, - 1 CàS rase de Farine, - Filet d'Huile d'Olive, - QS Beurre, - Sel & Poivre. Ce qu'il faut faire: 1/ Laver les courgettes, éponger, vider et mixer au hachoir électrique. Réduire l'ail en purée, l'incorporer avec la vache qui rit aux courgettes. 2/ Fouetter le mascarpone très froid (à la manière d'une chantilly) , l'incorporer à l'appareil précédent. Ajouter ensuite la coriandre, l'huile d'olive, et assaisonner. 3/ Réserver au froid 2h minimum, idéalement 12h. 4/ Préparer les cuisses de grenouille, les plonger dans le mélange farine/épices/sel et poivre. Les faire revenir dans l'huile quelques minutes à feu vif, baisser celui-ci et jeter le beurre en parcelles afin de finir la cuisson avec un beurre mousseux. Bien remuer, dresser ...

Source: paladar-lepet.blogspot.com

Alors voilà, aujourd'hui nous abordons la première des deux recettes de la semaine dédiées aux vieux légumes ... et vous verrez lesquels ;o) ... Rappelons qu'il s'agit la plupart du temps de légumes, oubliés depuis une bonne cinquantaine d'années pour une, voire deux raisons principales: certains gardaient la connotation de "légumes de guerre" (et à la Libération, "on" ne voulait plus en entendre parler) , la plupart ne correspondait pas aux critères de rendements de l'agriculture intensive. Bref, ici, il s'agit du dorénavant répandu Potiron , mais en version " Mini Jack " ... la recette est d' Eric Fréchon , qui la propose en version Potimarron (dans les mêmes proportions) avec de la truffe blanche d'Alba ... là, ce seront des Suprêmes de Pigeon, Gnocchis à la Châtaigne, Coulis de Potiron ... c'est goûteux, de saison, et pas excessif (sauf pour les pigeons ... dont les restes ont servi à la confection d'un fond) ... Ce qu'il faut: ... pour les Gnocchis: - 150g de pulpe de PdT cuite et sèche (préférer la cuisson en robe des champs, au four) , - 40g de Farine, - 10g de Parmesan râpé, - 45g de Beurre, - 1 Jaune d'œuf, - 15g de Marron cuit, - Sel & Poivre. ... pour le Coulis de Potiron: - 100g de Potiron (ici, Mini Jack) , - 10g d'Oignon, - 10g de Marron Cuit, - 10g de Poireau, - 10 cl de Fond (blanc de volaille, ou de canard) , - Sel & Poivre. ... pour le Pigeon: - 4 Suprêmes de Pigeon, - Sel, Poivre, Mélange d'épices pour Pain d'épices, - 4 gousses d'Ail en chemise, - feuille de Laurier, branche de Thym, - Jus de Cuisson réduit. Ce qu'il faut faire: 1/ Mélanger le beurre en parcelles à la chair de PdT encore chaude, avec la farine, le jaune d'œuf, le parmesan. Obtenir une pâte homogène. Ajouter ensuite le marron en fine brunoise. Réaliser des boudins, former des gnocchis et les cuire à l'eau bouillante salée. Dès leur remontée, les sortir, les égoutter, et terminer leur cuisson au moment de servir, en les colorant au beurre dans une poêle. 2/  Tailler le potimarron en cubes, émincer l'oignon et le poireau. Mettre à suer ces deux derniers durant 3 min à feu doux, ajouter le potimarron et le marron, mouiller avec le fond. Saler, cuire une 20aine de minutes, mixer, passer et réserver. 3/ Assaisonner les pigeons, enfourner 30 à 45 min à 65°C, avec les aromates, terminer la cuisson de la viande à la poêle. Dégraisser le jus de cuisson et réduire. Dresser ...  

Source: paladar-lepet.blogspot.com

Hola ... Premier Jour d'Hiver ... Dernière ligne droite avant la première vague ... perso, côté cuisine, pas grand-stress: je ne suis pas "d'astreinte" cette année pour l'organisation du repas. Par contre, le 31 sera une " autre paire de manches ", je me colle aux fourneaux, pour du haut de gamme, mais pas à l'aveugle: Fréchon et Adrìa seront sûrement les sources (comme ça, on ne se trompe pas, hein ?!) . Pour aujourd'hui, je vous propose quelque chose pouvant se caler en entrée ou en premier plat, selon la composition du menu, un Dos de Cabillaud & Papaye, Sauce Exotique aigre-douce . Rien de bien original, tout est dans la douceur du plat: le cabillaud est cuit en basse température, fondant, accompagné de papaye et de fine lamelles de carottes justes poêlées, servi avec une sauce Mangue/Passion réhaussée par des vinaigres de riz et d'ananas. Pour 2 pers. / Préparation : 20 min / Cuisson : 40 min Ce qu'il faut: ... pour le Poisson: - 300 à 400g de Dos de Cabillaud partagés en deux, - Sel et Poivre, - 1 Papaye verte mûre mais qui se tient encore, - 2 Carottes Jaunes moyennes. ... pour la Sauce: - 1/2 Mangue bien mûre, mixée et passée, - le Jus passé de 4 Fruits de la Passion, - 1 Échalote, - 20 cl de Fumet de poisson, - 5 cl de Rhum, - 3 cl de Vinaigre de Riz + 3 cl de Vinaigre de Vin d'Ananas, - 1 CàC de Nuoc Mam Ce qu'il faut faire: 1/ Suer légèrement l'échalote finement ciselée, mouiller avec le rhum, laisser 1 min, ajouter ensuite la mangue, le jus de fruit de la passion, le fumet, les vinaigres et le nuox mam. Laisser 40 min, à feu moyen. 2/ Assaisonner le cabillaud, mettre dans un plat, filmer et enfourner 30 min à 45°C. Détailler la papaye en fines tranches, et les carottes en fins bâtonnets. Les poêler minutes dans un filet d'huile d'olive, assaisonner, dresser.  

Source: paladar-lepet.blogspot.com

Il s'agit bien entendu d'Auguste Escoffier. Et si je vous ne parle aujourd'hui, c'est que j'ai eu la chance de participer à un dîner d'Epicure, organisé par son arrière petit-fils, Michel Escoffier. C'était au Parc Lenôtre à Mougins, à l'occasion des Etoiles de Mougins et du Forum de l'hôtellerie et de la restauration , vendredi dernier. J'ai eu le plaisir d'être la Table de Michel Escoffier, Eric Frechon (Le Bristol), le Maire de Mougins et c'est que j'ai découvert la passion de Michel et surtout le Musée dédié à l'art culinaire. Un conseil si vous êtes dans le Sud, allez-y Lien sur le Musée Escoffier de l'art culinaire à Villeneuve Loubet . ---------------------------- Recettes d'iKi - Net-iKi.org

Source: recettesjura.blogspot.com

Je me sais attendue avec cette recette car je l'ai servi à l'occasion de la méga-super-géniale fête pour les 40 ans de mon mari et je dois dire qu'elle a eu un sacré succès. La recette provient d'un Chef de référence puisqu'elle est dans le livre " Un chef dans ma cuisine - Apéros " d' Eric Fréchon aux éditions Solar . Je vous la livre donc avec plaisir ... Ingrédients pour environ une quinzaine de mini-cakes : - 1 petit chorizo piquant - 7 oeufs - 80 g de beurre - 100 g de crème fraîche épaisse - 150 g d'olives noires dénoyautées - 150 g de tomates séchées - 350 g de farine - 1 sachet de levure chimique - Sel & poivre Préparation : Faites fondre le beurre au four à micro-ondes. Coupez le chorizo en petits cubes. Coupez les tomates séchées en petits morceaux. Préchauffez le four à 180 °C. Dans un saladier, battez les oeufs. Versez la farine et la levure. Mélangez bien et ajoutez le beurre fondu refroidi et la crème fraîche épaisse. Mélangez de nouveau jusqu'à l'obtention d'une pâte bien homogène. Ajoutez ensuite les cubes de chorizo, les morceaux de tomates séchées, les olives noires. Salez et poivrez à votre convenance. Versez la préparation dans des moules à mini-cakes en silicone, enfournez et laissez cuire pendant 20 minutes. IMPRIMER LA RECETTE

Source: philomavie.blogspot.com

Des makis de langoustine au chou vert, surmontés de cubes de foie gras qui viennent enrichir au moment du service un bouillon de pinces infusé à la citronnel...

J'ai découvert pour la première fois son visage et son travail lorsque j'ai regardé Qui sera le prochain grand pâtissier sur France 2 . Laurent Jeannin* - chef pâtissier de l'hôtel Le Bristol - accueillait deux candidats dans ses cuisines pour deux jours de stage. Il leur avait demandé d'imaginer un dessert à l'assiette autour de la fraise et le lendemain de participer au service du restaurant en montant les desserts. Dès les premières minutes, j'avais perçu cette exigence naturelle et cette rigueur que l'on retrouve chez les grands chefs, cette imagination, cette sensibilité et ce bonheur de faire plaisir à ceux qui viennent s'asseoir à sa table. Je l'avais trouvé discret mais sans être effacé. Peut-être un peu sévère mais qui ne l'aurait pas été lorsque vous mettez l'excellence de votre cuisine en jeu à chaque service ? Les desserts avaient l'air somptueusement bons. Au regard, c'était si beau, délicat, subtil. Dans mon salon, je rêvais de pouvoir les attraper à travers l'écran... Il y a un mois, Laurent Jeannin a sorti un livre aux éditions Solar intitulé Pâtisseries au fil du jour . Blanc, presque immaculé, ce livre est un très bel ouvrage à s'offrir ou à se faire offrir. Souvent les livres de grand chefs restent un peu, beaucoup, à la folie... inaccessibles. Celui-ci pas du tout. Découpé en instants de vie d'une journée - du lever du soleil à la tombée de la nuit - on passe des croissants aux pancakes ; des profiteroles au chocolat aux babas ; des madeleines aux éclairs ; du fraisier à la nage de pêche ; du chocolat manjari en origami aux figues pochées au jus de fraise épicé. 60 recettes pour se perdre dans une gourmandise élégante, intergénérationnelle, généreuse et contemporaine. Les photos réalisées par la talentueuse Virginie Garnier confèrent à ces desserts de la douceur et de la générosité. Le stylisme et la conception graphique tout en finesse d' Aline Caron apporte beaucoup de lisibilité et d'apaisement. En pâtisserie, les choses peuvent rapidement sembler complexe. Ici les difficultés semblent gommées. J'ai beaucoup apprécié les photos pas à pas "les bons gestes" pour certaines préparations. Ce livre m'a donné envie de tout faire. Il fallait bien commencer par une première recette. J'ai choisi un dessert dont je raffole, la panna cotta . Ni chantilly, ni crème liquide, elle est crémeuse à souhait et servie ici avec un caramel épicé, idéal pendant cette période de noël :). Panna cotta au caramel épicé Pour 6 personnes Pour la panna cotta 500 g de crème liquide 50 g de sucre semoule 2 feuilles de gélatine 1 gousse de vanille Pour le caramel épicé 250 g de crème liquide 75 g de sucre semoule 1 gousse de vanille 1/2 étoile de badiane 1/2 bâton de cannelle 2 g de graine de coriandre 1 gousse de cardamone Préparation et cuisson de la panna cotta Mettre la gélatine à ramollir dans un bol d'eau bien froide. Dans une casserole, porter à ébullition la moitié de la crème liquide et le sucre avec la gousse de vanille ouverte et raclée. Couvrir et laisser infuser 10 minutes. Filtrer dans une passoire fine. Réchauffer légèrement la crème vanillée et ajouter la gélatine préalablement bien essorée pour la faire fondre. Ajouter le reste de crème liquide. Mélanger puis répartir cette crème dans des petits pots. Couvrir d'un film alimentaire et réserver au frais pendant 1 heure. Préparation et cuisson du caramel épicé Verser toute la crème dans une casserole, ajouter la gousse de vanille ouverte et raclée, les graines de coriandre et la cardamone légèrement écrasées ainsi que la badiane et la cannelle. Porter à ébullition. Couvrir et laisser infuser 20 minutes. Dans une casserole, faire fondre le sucre sur feu doux jusqu'à obtention d'un caramel légèrement foncé. Décuire en plusieurs fois : verser la crème petit à petit sur le caramel. Porter à nouveau à ébullition et laisser réduire 2 à 3 minutes à feu moyen. Le caramel doit légèrement épaissir. Filtrer dans une passoire très fine et laisser refroidir. Service Napper les panna cotta de caramel épicé et servir. *Laurent Jeannin est le chef pâtissier du Bristol depuis 2007. Après une formation complète de pâtissier- chocolatier-confiseur-glacier à Avermes, il entre en 1986 chez Fauchon, aux cotés de Pierre Hermé. Puis il décide d'aller à l'hôtel Crillon, où il travaillera aux cotés de Christophe Felder. En 1999, place à un autre palace parisien : le George V. En 2009, c'est la consécration, il partage au Bristol, avec le chef des cuisines Eric Fréchon une troisième étoile au Guide Michelin. La même année, il est également désigné chef pâtissier de l'année par le guide Champérard. Et 2011, c'est la reconnaissance de ses pairs avec un nouveau titre de chef pâtissier de l'année.

Source: danslacuisinedesophie.blogspot.com

Ola hoje eu trago uma sobremesa que fiz para o dia do pai que foi no domingo passado. Esta sobremesa ela é muito mas muito boa é de um grande chef Frances .Vao mesmo que ter que seguir a receita como eu meti nao metao caramelo liquido de compra pois assim nao da pois eu sei da um pouco de trabalho mas so vous posso dizer vale mesmo a pena fazer . A receita ela diz 10 minutos mas eu o meu foi 20 minutos depende dos fornos . Chef eu sei que o meu nao esta como o seu tao bonito mas o gosto ele sim esta muito bom. Atençao a forma tem que ser uma com o buraco no meio como da foto muito importante. Bem deixamos de falar e vamos a receita . Ingre: - 1 l de leite -120 g de frarinha -450 g de açucar -125 g de manteiga -8 ovos -sal Pre: Aqueça o forno a 180°C .Num tacho leve meta 205 g de açucar com 15 cl de agua fria leve ao lume até fazer um caramelo ,depois com muito cuidado adicione um pouco de agua para fazer um caramelo liquido mas um pouco grosso .Untte com este caramelo uma forma com burraco por toda a forma . Num tacho meta a farinha com o leite e leve a ferver por uns 5 minutos nao mais em lume baixo mas mexendo sempre com um fouet ,quando ferver adicione 100 g de açucar e a manteiga e mexa .Separe as gemas dos ovos . Fora do lume junte as gemas uma a uma e mexa bem e rapido para nao cozer as gemas reserve .Numa tegela bata as claras em neve com uma pitada de sal ,quando estiver a ficar quase em castelo junte o resto do açucar e bata mais um pouco até ficarem firmes .Adicione depois com muito cuidado ao preparado das gemas e mexa de baixo para cima sem partir as claras .Meta depois na forma e leve a cozer em banho maria por 10 minutos no meu forno foi 20 minutos depende dos fornos .Leve ao frio e desemforme so quando estiver bem frio ou seija no outro dia . P.s da para 12 pessoas por isso é que leva muitos ovos e açucar .Podem fazer so metade. Deseijo a todos uma feliz semana. Beijinhos .

Source: apaixaodaisa.blogspot.com

En acceptant mon partenariat avec la célèbre marque de chips Bret's , ma mission était de publier une recette à base de chips. Alors j'ai testé cette recette d'omelette mêlée aux chips Bret's saveur barbecue, et en y ajoutant des oignons séchés (idée du chef étoilé Eric Frechon). En voici la recette : Ingrédients : ( pour 2 personnes ) 6 œufs 100 g de chips Bret's goût barbecue 100 g d'oignons séchés Huile d'olive Poivre Préparation : Concasser grossièrement 50 g de chips. Dans un bol, casser les œufs puis les battre à l'aide d'une fourchette. Assaisonner avec du poivre. Ajouter les 50 g de chips concassés et 50 g d'oignons séchés. Mélanger. Dans une poêle, graisser à l'huile d'olive. Lorsque la poêle est chaude, verser l'omelette et laisser cuire 3 à 4 minutes à feu très doux. En fin de cuisson, parsemer sur l'omelette les 50 g de chips et 50 g d'oignons séchés restants. Lorsque l'omelette est cuite, la retirer du feu et la servir immédiatement. Merci Bret's !

Source: lesrecettesdelolo.blogspot.fr

Je ne peux pas dire que nous sommes assommés par la chaleur; loin de là! Mais j'essaye de faire attention à ma ligne en prévision de l'été (enfin si été il y a!!!). Du coup cette recette de gaspacho tombe à pic. J'ai pu par la même occasion tester le blender de mon nouveau robot Kenwood pour mixer la soupe. Un beau joujou que je vous présenterai encore certainement! Je me suis régalée mais j'en ai quand même laissé pour le reste de la famille ce soir! Recette tirée du blog: " Dans ma coquerie, recettes de cuisine" Ingrédients : (pour 4 personnes) 5 tomates bien mûres 2 poivrons rouges 1 gros oignon 3 gousses d'ail 1 concombre 1 tranche de pain de mie 10 cl de lait 10 cl d'huile d'olive 2 cuillères à soupe de concentré de tomate 5 cl de vinaigre de Xérès tabasco à votre convenance sel à votre convenance Préparation : La veille, lavez les tomates et les poivrons et pelez-les. Coupez-les en morceaux. Éliminez les extrémités du concombre, pelez le, coupez le en enlevant les graines. Coupez le pain en morceaux sans la croûte. Mettez tous les ingrédients dans un saladier (sauf le vinaigre, le sel et le tabasco), ajoutez le lait, l'huile, le concentré de tomate et laissez macérer toute une nuit. Le jour même, mixez la préparation. (Il est dit de passer la soupe au chinois mais je ne l'ai pas fait car je voulais une consistance moins liquide). Salez, ajoutez le tabasco , le vinaigre et mélangez. Au moment de servir, vous pouvez ajouter des glaçons et une feuille de basilic pour la déco! Vous pouvez également la servir en verrine à l'apéritif. Miam, maman j'ai faim part en escapade pour quelques jours.... A bientôt! Si vous voulez ne pas perdre une miette de mes recettes, n'oubliez pas d'inscrire votre e-mail dans le cadran en haut à gauche de la page d'accueil. De cette façon, vous serez informés dès la parution d'une nouvelle recette. Lorsque vous recevez mes recettes par mail, pensez à cliquer sur le titre de la recette pour être dirigé automatiquement vers le blog et ainsi découvrir les autres rubriques qui se cachent à l'intérieur.

Source: miammamanjaifaim.blogspot.de

Recettes24 is a recipe search engine that find recipes with advanced filters like ingredients, categories and keywords.
Recettes24 does not host recipes, only links to other sites. | FAQ | Privacy
Copyright 2019 ® - Contact