brochette de poulet | marinade pour brochette de poulet | marinade pour brochette poulet | marinade pour brochettes de poulet | marinade brochette poulet | confiture de figues au thermomix
Se Connecter

Connectez-vous pour recettes24 pour enregistrer vos recettes préférées

Si vous n'êtes pas encore enregistré(e), inscrivez-vous maintenant!

Mot de passe oublié?

Cela fait seulement quelques mois que le risotto est entré dans notre cuisine, mais depuis, on peut vous dire qu'on les enchaîne : le véritable milanais au safran, celui aux champignons, version nature au parmesan, ou avec des pointes d'asperges vertes ...  on expérimente et on ne s'en lasse pas! Le dernier en date? Et bien "p'tits pois-jambon" à l'occasion du challenge lancé par Riso Gallo pour l'ouverture de sa page facebook . Et sachez que cette version de risotto est bien célèbre du côté de Venise, chez "les rois du ptit pois", mais sous une appellation tellement plus douce à l'oreille : le Risi e Bisi (avec l'accent je vous prie, et là, on fond littéralement...)! Il est réalisé de préférence avec de la pancetta. (Merci Stéphanie !) C'est parti pour la recette, astuces et conseils à la clé! Ingrédients (pour 4 personnes): 300 g de riz carnaroli 1 petit oignon 1 verre de vin blanc 1 litre de bouillon de volaille ou de légumes 100 g de petits pois écossés 60 g de tranches très fines de jambon de Parme 30 g de parmesan Ptits pois - jambon Ecosser les petits pois et les plonger dans une eau bouillante salée pendant quelques minutes, le temps qu'ils cuisent suffisamment tout en restant fermes. Placer les tranches de jambon de Parme sur du papier sulfurisé, à plat, entre deux plaques de cuisson et enfourner pour une petite dizaine de minutes à 180°C pour qu'elles cuisent et deviennent un peu croustillantes. Tailler le jambon en petits morceaux. Cuisson du risotto Préparer un litre de bouillon de volaille ou de légumes. Il devra être frémissant tout au long du mouillage du riz, donc le laisser à feu tout doux à proximité. Couper l'oignon finement. Le faire revenir rapidement sans le colorer. Ajouter le riz et mélanger jusqu'à le nacrer. Ajouter le vin blanc et lancer le chrono pour 18 min à peu près! Dès que le vin est absorbé, commencer le mouillage du riz en versant deux louches de bouillon. Remuer constamment et rajouter une louche à chaque fois que la précédente est complètement absorbée. Continuer jusqu'à épuisement du bouillon ou du temps, mais n'oubliez pas de goûter, la cuisson peut bien sûr être de plus ou moins 18 min. Ajouter les petits pois et les dés de jambon de Parme. Mélanger le temps de réchauffer les derniers ingrédients ajoutés. Couper le feu et ajouter le parmesan. Laisser à couvert pendant quelques minutes puis servir. Indispensable! - remuer sans cesse le riz en maintenant un feu suffisamment vif mais pas trop non plus - ne rajouter du bouillon que lorsque la précédente louche a été absorbée - éviter les bouillons-cubes classiques qui sont souvent trop salés et peu naturellement parfumés au point de dénaturer complètement le goût du risotto (par exemple, nous on aime bien utiliser la version bouillon à infuser Ariaké de Robuchon).

Source: 4hbricoleur.blogspot.com

Pour 4 personnes : 4 poitrines de volaille avec la peau Pesto : 70 gr de feuille de basilic 3 gousses d’ail 2 cuillères à soupe de parmesan râpé Huile d’olive Sel, poivre Farce et sauce : 18.5 cl de vin blanc 5 cl de vinaigre balsamique blanc 30 cl d’eau 100 gr de champignons déshydratés ½ oignon 1 branche de thym 1 branche de romarin 1 feuille de laurier 5 grains de poivre 1 cuillère à café de sucre 20 cl de crème liquide 35% 2 cuillères à soupe de vinaigre balsamique 2 gousses d’ail Sel, poivre Écrasé de Pomme de terre : 5 pommes de terre 8 champignons de paris 1 grosse échalote 2 gousses d’ail 1 bosse de coriandre fraiche 20 gr de Beurre Huile d’olive Préparez les volailles : Réservez les aiguillettes des volailles pour la farce, et taillez la poitrine en portefeuille. Gardez le tout au frais le temps de préparer la farce. Le Pesto : Dans une petite casserole d’eau bouillante bien salée, faites blanchir les feuilles de basilic pendant 2 minutes, puis refroidissez-les dans un bol d’eau froide avec des glaçons. Égouttez bien les feuilles de basilic et séchez-les un peu dans du papier absorbant. Mixez les avec l’ail, le parmesan, une pincé de sel, du poivre et ajoutez petit à petit environ un quart de tasse d’huile d’olive. Réservez. La Farce aux Champignons Sauvages : Dans une grande casserole, mettez à bouillir 15 minutes à couvert: le vin blanc, le vinaigre balsamique blanc, l’eau, les herbes, le poivre, le demi-oignon émincé, le sucre et 1 gousse d’ail écrasée (avec la peau). Filtrez le bouillon et remettez le à chauffer. Rincez les champignons déshydratés et mettez les à cuire dans le bouillon pendant 10 minutes  à frémissement. Filtrez le bouillon, mettez les champignons à refroidir au frigo et mettez le bouillon à réduire (au moins de moitié). Quand les champignons sont froids, mixez les aiguillettes de poulet au robot. Hachez grossièrement les champignons au couteau et mélangez-les aux aiguillettes avec du sel et du poivre. Mettez les pommes de terre non épluchées à cuire dans de l’eau froide salée. Le montage des Ballottines : Mettez une grande marmite d’eau à chauffer pour pocher les ballottines. Assaisonnez l’intérieur des volailles en portefeuille, étalez une couche de pesto, puis une couche de farce aux champignons. Roulez les volailles en boudins en rabattant légèrement les bords, et enroulez les fermement dans un film alimentaire que vous nouerez de chaque coté : c’est en les filmant que vous leur donnerez une belle forme de ballottine.  Je conseille de les filmer deux fois afin d’éviter une éventuelle infiltration d’eau. Vérifiez la température de l’eau dans la marmite avec un thermomètre de cuisine : elle doit avoisiner les 80 °C. Piquez dans la plus grosse des ballottines pour que la pointe du thermomètre atteigne le cœur, et plongez les ballottines dans l’eau. Laissez cuire jusqu’à ce que le thermomètre indique 64 °C . Mettez les ballottines à refroidir dans un bain d’eau glacée quand la température est atteinte. Pendant la cuisson des ballottines : L’écrasé de pomme de terre : Pendant la cuisson des ballottines : Taillez les champignons en quartiers et dans une cocotte faites les sauter dans de l’huile d’olive bien chaude. Quand elles sont cuites, épluchez les pommes de terre encore chaudes et écrasez les avec une fourchette. Ajoutez les pommes de terre dans la cocotte et mélangez bien avec les champignons, le beurre, et la gousse d’ail hachée. Salez, poivrez, si l’écrasé vous parait un peu sec, rajoutez du beurre ou de l’huile d’olive. Au dernier moment rajoutez la coriandre ciselée. La sauce : Ajoutez la crème liquide à la réduction du bouillon de champignons ainsi que la gousse d’ail hachée et le vinaigre balsamique et mettez à réduire pendant une dizaine de minutes. Finition : Déballez les ballottines et épongez les avec du papier absorbant, et faites les colorer dans une poêle bien chaude  avec de l’huile d’olive, quand elles sont colorées, éteignez le feu et couvrez la poêle pour les faire réchauffer. (Il est aussi possible de les réchauffer au four à 180 ° C). Quand elles sont bien chaudes, taillez les en biseaux et parsemez de Fleur de Sel de Guérande (j'ai la chance d'en avoir directement de la bas !). Dressez les joliment avec l’écrasé de pomme de terre et la sauce légèrement mixée ou fouettée pour la faire mousser. Pour ce qui est de la sauce et de l'écrasé de pomme de terre, je me suis inspirée de la recette de Filet de Bar poêlé à l'embeurrée de pomme de terre du Livre Robuchon Facile , un excellent recueil plein d'idées vraiment intéressantes !! Et Bon Appétit Bien sûr !!

Source: gaelleetgourmandises.blogspot.com

Une recette facile de barres de céréales pour faire avec les enfants Fudge au riz soufflé et aux chamallows/ guimauves. Une recette facile pour faire avec les enfants Bonjour mes amis, Aujourd'hui je veux partager avec vous la recette d'un dessert très amusant: fudge au riz soufflé et aux chamallows ! Pour la faire, il ne faut pas être Joël Robuchon , ni même avoir beaucoup de temps. De plus, vous pouvez faire ce dessert avec vos enfants , qui pourront l'emporter à l'école comme goûter . Il y a quelque chose de mieux à manger que ce que nous-mêmes avons préparé? Ingrédients pour le fudge au riz soufflé et aux chamallows Pour 8 barres: 200 grammes de chamallows/ guimauves 30 grammes de beurre 160 grammes de céréales (j'ai utilisé du riz soufflé et des raisins et j'ai réservé quelques raisins pour décorer) 100 grammes de chocolat pour pâtisserie Préparation du fudge au riz soufflé et aux chamallows Fudge au riz soufflé et aux chamallows/guimauves. Une recette facile pour faire avec les enfants Tout d'abord, il faut avoir ou acheter du riz soufflé . Comme je ne savais pas où l'acheter je l'ai fait à la maison. Bien que le procès ne soit pas trop compliqué, est assez long. Ainsi, il faut cuisiner du riz comme on fait habituellement (20 minutes dans l'eau bouillant); le sécher dans le four pendant 1 heure et 30 minutes à 100 grades; et, pour finir, le frire dans la poêle avec de l'huile de tournesol et le zeste d'une orange. Après tout cela, le riz devient très croustillant. Le seul problème est réussir que tous les grains de riz soient homogénement cuisinés, donc il ne faut pas essayer de cuisiner une grande quantité en même temps. Du riz soufflé maison Une fois que vous avez du riz soufflé , il faut graisser le moule où vous placerez la pâte à fudge . Moi, j'ai mis une feuille de papier sulfurisé sur une moule rectangulaire. Préparer le moule avant de commencer à faire la pâte est très important, car les guimauves / chamallows deviennent solides très vite. Pour finir, il faut fondre les guimauves/ chamallows dans la poêle avec du beurre. Des guimauves/chamallows en train de se fondre Alors, il faut ajouter les céréales et les mélanger avec la pâte aux guimauves / chamallows . Comme j'ai dit avant, vous pouvez utiliser du riz soufflé , des raisins, et, en général, n'importe quel céréale ou fruit sec. D'autre part, j'ai réservé quelques raisins pour décorer le fudge . Pâte de fudge avec du riz soufflé et des chamallows Pour finir, il faut verser la pâte dans le moule et la décorer avec quelques raisins, par  exemple. Alors, il faut attendre jusqu'à qu'elle soit froide et solide. Pâte de fudge avec du riz soufflé et des guimauves Une fois que la pâte à fudge est froide il faut la couper. Pâte de fudge avec du riz soufflé et des chamallows Vous pouvez faire des barres, des carrés... Pâte de fudge coupée en barres Pour finir, vous pouvez fondre du chocolat pour enrober les barres de fudge . Fudge au riz soufflé et aux guimauves. Une recette facile pour faire avec les enfants Et voilà! Bon appétit :D

Source: gateauxenespagne.blogspot.com

Bonjour à tous! Je reviens vous donner des petites nouvelles gourmandes, et pas n'importe lesquelles! Avec ce temps bien automnal qui arrive, tout cela me donne envie de balades en forêt pour aller ramasser quelques marrons, des ptits champignons et m'imprégner de cette odeur si particulière de bois et mousse humides! J'adore! Et justement, je trouve de très bon ton de vous proposer de gagner le livre "Retour de chasse" de Jean-François Mallet aux éditions Larousse Cuisine ... pas mal, qu'est-ce que vous en pensez?! Ce livre est une petite perle, je vous assure, mon coup de cœur de la fin d'année! Des recettes magnifiques, superbement illustrées, mettant à l'honneur les plaisir du gibier et de la cuisine traditionnelle! Au fil des 250 pages, ça respire l'odeur de tartes aux fruits d'hiver, les ragoûts savoureux, les fricassées de champignons... quel bel hommage à la cuisine du terroir, respectueuse des produits et surtout, mettant à l'honneur tout ce que cuisiner contient de sens: la recherche du bon produit, le contact avec la nature, qui ne se laisse pas toujours fair e, et puis cette éternelle volonté d'actualiser nos savoirs! C'est ce que Jean-François Mallet, acolyte des plus grands (comme Joël Robuchon), par ses recettes aussi savoureuses en bouche que visuellement attractives, arrive à nous transmettre avec passion! Et ce sont les éditions Larousse Cuisine qui nous propose ce bel ouvrage d'une valeur de 25€... et moi je vous propose de la gagner! De quoi vous inspirer pour les futures fêtes de fin d'année! JEU CONCOURS Comment faire?? C'est tout simple! Répondez à ma question "gourmande" en commentaire de cet article et le gagnant sera tiré au sort le 10 novembre matin et recevra ce superbe livre! Le nom du ou de la gagnante sera affiché sur le blog le jour même et le livre lui sera envoyé par les éditions Larousse! * Quelle serait votre p'tite idée recette autour du chevreuil? * Bonne chance à tous!! Bisous, bisous!

Source: onyvapasavecledosdelacuillere.blogspot.com

Quoi, je suis encore en retard ? Voilà ce que vous devez vous dire en voyant ces jolis abricots trempant dans un épais sirop de sucre ... Ben oui, encore ! Mais il faut dire que l'été indien que nous vivons cette année n'est pas là pour nous secouer les puces ... Alors bon, pour un petit moment, retrouvons-nous au tout début de l'automne ... Lorsque la chaleur se fait moins violente ... et que les fruits d'été sont à leur meilleur ... C'est le temps des confitures et de quelques conserves, à la maison ... Les abricots ont toujours la vedette, c'est sûr ... Bien confits, ils feront la joie des tartineurs, cet hiver ... Et sur une gaufre brûlante en plein mois de février, quel régal ... C'est aussi le moment de préparer les fameuses tomates confites de ma copine VEB. Mais bon, ça, vous savez où les trouver, maintenant. Non ? Alors allez voir par là ... Vous pourrez traîner en chemin ... C'est qu'il y en a, des merveilles, sur le blog de cette dame ... Moi, je m'y perds toujours avec délice ... Septembre, c'est le moment idéal pour aller se promener dans la campagne ... Une de mes destinations préférées, à une petite demi-heure de la maison, c'est le Château d'Astros, dans le Var, pas loin de Vidauban. L'endroit parfait, avec un joli parc où se poser ... et de petites clairières ... ... pour sortir tables ... ... et victuailles en toute tranquillité ... On se lève de bonne heure, on passe au marché ... Le petit Italien de Forville est parfait pour faire ce genre de courses-là ... On lui prend quelques fromages ... ... et du jambon de Parme ... Du salami aux graines de fenouil et de la spianata bien piquante ... On fait le plein de raisin mûr, une grappe de muscat et une autre de chasselas ... ou de celui que vous voudrez ... Comme ça, il y en aura pour tous les goûts. Pour moi, quelques tranches de poires font merveille avec le fromage. Surtout avec le gorgonzola fondant ... Ajoutons à cela quelques grappes de petites tomates, un bocal de bonnes olives de Nice, la petite caillettier, j'en raffole ... et puis forcément un pot de ces tomates séchées dont je viens de vous parler. J'en ai traité 11 kilos, figurez-vous, cette année ... Je suis parée pour un siège, je vous le dis ! ;o) Ah, surtout, ne lésinons pas sur la qualité de la baguette de pain. Elle doit être fraîche et bien croquante surtout ... Allez, je vous ai préparé une assiette. Asseyez-vous et écoutez les oiseaux chanter ... La vie est belle, comme ça ... Pour le dessert, prendrez-vous un de ces biscuits ? Je les ai cuits quelques minutes avant de partir de la maison. Ils sont encore tièdes ... Une base de gâteau au yaourt, quelques pommes coupées en gros morceaux , du zeste de citron et un peu de cannelle, de muscade, de girofle et de cardamome ... Vous aurez droit aussi à une belle tranche de pastèque ... pour la soif ... parce que la poire, vous l'avez déjà mangée ! ;o) Profitez-en pour goûter la dernière tournée de confiture d'abricot ... Toute simple, le fruit mûr dans sa plus simple expression ... Alors, tout va bien ? Quand vous vous sentirez d'attaque, vous pourrez aller marcher dans les vignes, pas encore vendangées ... Moi, ce que j'aime, c'est tourner autour des arbres et examiner l'écorce de leurs troncs ... Ce sont de vrais tableaux de maîtres ... Un plaisir simple, vous voyez ... Et puis comme nous sommes au Château d'Astros ... ... allons ramasser quelques pommes dans les vergers qui viennent d'ouvrir, pour cette année, au public ... Pas encore des tonnes de variétés mais la Golden est délicieuse et l'Idared n'est pas mal non plus ... De quoi préparer compotes et croustades pendant quelques semaines ... En septembre, l'alimentation change, vous avez remarqué ? Les soirées devenant plus fraîches ... ... on se dépêche de revenir à des plats plus ... moelleux ? ;o) Ce gratin de ravioles aux cèpes façon Kashyle , en est la preuve ... Pas compliqué à faire mais un effet boeuf. Je vous explique, en gros, comment procéder. C'est une cuisine d'instinct, pas besoin de peser tous les éléments ... Des ravioles, juste passées à l'eau bouillante salée pour les ramollir un peu ... Des échalotes, pas mal d'échalotes, ciselées et revenues dans un morceau de beurre. On ajoute les cèpes (des secs, assez gros, réhydratés parce qu'il n'y en a pas encore de frais par ici à cette époque). On laisse revenir un moment. On ajoute de la crème liquide et puis plein de Comté râpé. On laisse épaissir cette sauce dans la poêle. On sale, on poivre. On mélange sauce et ravioles dès leur sortie de leur bain brûlant ... On verse dans un plat à gratin. Encore un peu de Comté sur le dessus. On laisse griller au four quelques instants ... On sert ... On savoure ... et on remercie Catherine, surtout ! ;o))) Ça vous dirait de venir faire un tour au marché Forville avec moi ? La transition été-automne y est toujours intéressante ... et jolie. Les dernières tomates sont sur les étals ... Les navets ont bien grossi ! ;o) Le potimarron fait son entrée, tout comme la courge butternut. La reine-claude est au meilleure de sa forme ... Et voilà les poireaux ! Premiers cèpes, mais pas du coin ... On attendra encore un peu ... Un petit apéro au Café de l'Horloge avant de remonter à la maison ? Il est sympa, l'apéro, là-bas. et puis ce n'est plus l'heure du café-croissant, là ! On a bien traîné, ce matin ... Rhoo, déjà midi et demi ! Allez zou, on file ! Nous déjeunerons encore aujourd'hui à l'heure espagnole ! ;o))) Parce que même si le repas ne sera pas très long à préparer, il faudra quand même laisser au poulet le temps de cuire ... Allez, on s'y met. Déballons nos courses, d'abord ... J'ai entrevu sur le site de la boutique d'huiles Oliviers & Co une belle recette de poulet rôti avec du potiron. Parfait pour aujourd'hui. À l'origine, la bestiole devait être badigeonnée d'une confiture de poires et châtaignes vendue dans la boutique. Je n'en ai pas sous la main, vous pensez bien, mais j'ai acheté de belles poires bien mûres et il me reste au fond d'un placard un minuscule pot de crème de marron. Cela devrait faire l'affaire ... Je commence donc à éplucher les poires, des très mûres pour la marmelade et d'autres, plus fermes, pour le dessert ... Très vite, les poires sont dans la poêle avec un quart de leur poids en sucre ... Avec l'ajout de crème de marron en fin de cuisson, ce sera bien assez sucré ! Je laisse bouillonner une dizaine de minutes. Voilà, c'est terminé. Il n'y aura plus qu'à ajouter la crème de marron avant de badigeonner les poulets du mélange ... Pendant que la marmelade cuit, je prépare une pâte sablée. Une bonne, pleine de beurre et d'oeuf ! ;o))) Ne mégotez pas, dans ce genre de dessert, c'est la qualité de la pâte qui fait toute la différence ! Je viens de retrouver la recette du Clafoutis de Poires au Miel de Joël Robuchon que je faisais, il y a vingt ans de cela, à presque tout mes "grands" dîners ... Un régal ... Choisissez la pâte que vous préférez. Je reste fidèle à la mienne, quant à moi ... Clafoutis de poires au miel façon Joël Robuchon ... Pour la pâte sucrée ... façon Robuchon : - 70g de sucre glace - 75g de beurre - 3 jaunes d’oeufs - 180g de farine Ou pour la pâte sucrée selon moi ... ;o) - 70 g de sucre glace - 125 g de beurre - 250 g de farine - 1 oeuf entier Pour la garniture : - 700g de poires - 100g de miel toutes fleurs (prenez surtout un miel léger, au goût pas trop puissant) - 2 oeufs + 2 jaunes - 80g de sucre en poudre - - 20g de fécule de pomme de terre - 25cl de crème liquide - 30g d’amandes effilées - Sucre glace Préparation de la pâte sucrée : 1. Mélangez à la spatule le sucre glace et le beurre. Lorsque le mélange est lisse et homogène, incorporez le ou les jaunes d’oeufs (suivant que vous prenez la recette de Robuchon ou la mienne ...). Ajoutez la farine en pluie et mélangez rapidement, et faites une boule avec la pâte, que vous laissez reposer quelques heures au réfrigérateur. 2. Étalez la pâte au rouleau sur 2 mm d’épaisseur. Foncez votre moule à tarte, si possible un avec le fond amovible. Laisser reposer pendant 30 minutes au frais. 3. Faites cuire à blanc 10 minutes à 180°C, en ayant pris soin de placer une feuille de papier alu sur la pâte et de l'avoir recouverte de légumes secs ou de billes en céramique. Préparation de la garniture : 1. Pelez les poires, coupez-les en quatre, retirez-en les cœurs et détaillez-les en tranches de 2 cm d’épaisseur. Placez-les dans une poêle avec le miel. Lorsqu’il le miel a fondu, baissez le feu et poursuivez la cuisson en remuant fréquemment. Retirez les poires du feu lorsqu'elles sont juste tendres et égouttez-les sur une grille. 2. Pendant ce temps, placez dans un saladier les 2 œufs entiers ainsi que les 2 jaunes. Battez-les avec un fouet. Ajoutez le sucre en poudre et fouettez jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez alors la fécule de pomme de terre que vous aurez auparavant dilué dans un petit peu du mélange, puis ajoutez la crème liquide. Disposez les quartiers de poire sur la pâte sucrée cuite à blanc. Parsemez, si vous le souhaitez, les poires d’amandes effilées (pas fait car pas d'amandes effilées de qualité correcte). Répartissez la garniture dans le moule à l’aide d’une petite louche, en prenant soin de ne pas trop faire bouger les quartiers de poires bien rangés. Enfourner à nouveau pour une trentaine de minutes à 180 °C . Saupoudrez le clafoutis de sucre glace dès sa sortie du four et servez chaud. Avec un peu de chance, il en restera pour le goûter ... Et si on passait au plat de résistance, maintenant ? Une recette très largement inspirée par le site Oliviers & Co, donc ... Poulet rôti à la Confiture de Poires aux Châtaignes ... Ingrédients pour 6 personnes : - 1 gros poulet ... ou deux plus petits, comme ici ... Le principal est qu'il soit de bonne qualité, votre poulet ! - 1 petit bol de confiture de poires aux châtaignes - Poivre de Sichuan - 6 tranches de potiron avec la peau, que l'on recoupera chacune en deux - 1 cuillère à café de fleur de sel - 6 cuillères à soupe d’huile d’olive - 4 branches de thym frais - 6 échalotes - Poivre du moulin Préparation : 1. Lavez les échalotes avec la peau. Posez le poulet au centre d’un grand plat à rôtir, disposez les échalotes épluchées et les morceaux de potiron autour. Glissez le thym à l’intérieur du poulet, salez et poivrez l’ensemble. Arrosez d’huile d’olive et enfournez à 180°C. Laissez cuire pendant 45 minutes environ, en arrosant régulièrement, ou jusqu'à ce que le poulet soit cuit et la peau bien croustillante. Badigeonnez alors la surface de la bête de confiture de poires à la châtaigne. Arrosez-le avec le jus de cuisson et remettez-le 10 minutes dans le four. Servez immédiatement . Comme on est en automne, on peut ajouter à ce plat une poêlée de pommes de terre aux champignons des bois et à l'ail en chemise ... Là, j'ai trouvé de belles chanterelles ... Mais bon, pour l'instant, tout cela cuit tranquillement. Cela nous laisse un peu de temps pour préparer une petite entrée découverte il y a peu par l'entremise de Nathalie, alias Garance, dont nous avons eu la chance d'assister au mariage ... Nous avions dégusté une superbe salade de tomates, de figues fraîches et de fromage de chèvre frais du Mas Alègre ... Pour la préparer vous-même, il vous faudra de très belles tomates à pleine maturité ... des figues parfumées ... Les plus parfumées que vous puissiez trouver ... Et puis un bon fromage de chèvre frais. Le Mas Alègre est un peu loin d'ici mais nous avons celui de la Ferme Autogérée de la Roya , que j'achète au marché Forville lorsque je veux un vrai bon fromage de chèvre ... Un qui sente la chèvre, vous voyez ? ;o) On découpe tout cela et on pose sur un grand plat ... plat. C'est plus joli, et les éléments sont bien moins écrasés ... Allez, on laisse en attente un moment sur la terrasse, histoire qu'un rayon de soleil vienne lécher les tomates une dernière fois ... ;o) L'assaisonnement est prêt. On le mettra juste au moment de servir, pour que le délicieux vinaigre ne vienne "cuire" nos tomates trop vite ... Il reste un petit morceau de chèvre frais ... mais pas pour longtemps, si j'en crois les gourmands qui rôdent par ici ... Allez, on met la table ... On en profite pour sortir les bricoles que j'aime bien et qui sont trop souvent enfermées dans les placards surchargés ... On rentre la salade de tomates, figues et chèvre frais, bien meilleure à température ambiante ... On l'arrose d'un filet d'huile d'olive et de vinaigre balsamique. Ici, il s'agit de l'huile du Domaine de la Source , à Saint-Roman de Bellet. Je vous en ai déjà parlé plusieurs fois mais elle est vraiment bonne. Je me rends sur place deux fois par an pour en faire provision ... Ils font d'excellents vins, aussi. C'est d'ailleurs là leur vocation première, je pense ... ;o) Le vinaigre balsamique est celui que m'a offert ma copine Aline. Un balsamique de Modène IGP 4 feuilles ... Un balsamique de très belle qualité ... On déjeune ? Après la salade, on sort nos plats du four ... Ces deux grands plats que j'adore et que j'ai trouvés, je ne sais pas si vous vous en souvenez, à la brocante de Saint-Pantaléon, le lendemain du mariage de Nath. Bon appétit ! Je ne sais si vous aurez encore faim pour le dessert ... Quoiqu'une petite lichette avec le café ... ;o) Alors, il vous plaît, notre marché ? Parce que nous devons retourner y faire un tour ... Ça tombe bien, il y a ce matin un défilé de fanfares ... Un petit café ? L'Espérance de Cannes, c'est notre fanfare "officielle" et elle fête aujourd'hui ses 90 ans. On la croise dans tous les moments forts qui rythme la vie de la ville. Ce n'est pas rien, 90 ans ... C'est une harmonie-fanfare très active et l'âge moyen n'y est pas aussi élevé que l'on pourrait le croire. La jeunesse y est bien présente ... La relève semble assurée ! ;o) Pour fêter l'événement, d'autres fanfares amies ont été invitées et je peux vous assurer qu'il y a de l'ambiance, autour du marché, ce matin ! C'est donc en musique que nous irons voir comment le marché glisse doucement vers l'automne ... et l'hiver ... L'étal du marchand de champignons est plus fourni que jamais ... ... et les gens sont nombreux à y faire la queue ... Choux, navets, pommes de terre ... Les potées seront bientôt de retour ... Derrière les carottes noires, on aperçoit quelques topinambours. C'est bon, le topinambour ... Ravie qu'il revienne à la mode ... Toujours beaucoup de courges, et de beaux épinards ... On parlait de potées d'hiver ? On peut faire de jolies courses, en cette saison ... Figues et kakis sont bien mûrs ... Je prendrais bien quelques poignées d'olives à saler ... Et puis quelques noisettes, aussi ... Pour la truffe, on attendra encore un peu ... Mais je ne résisterai pas longtemps à ces roses mignonnes ... Déjeuner rapide de petites tourtes à la blette . Une pâte brisée et une farce toute simple faite de lardons, de vert de blette et d'oignons revenus à la poêle et mélangés avec une poignée de riz cuit, une pointe d'ail et beaucoup de thym frais ... On sale et on poivre bien. On passe au four et l'on déguste chaud ou froid, comme on veut. De quelque manière qu'on le fasse, ça reste toujours très bon. Sinon, on peut aussi préparer en vitesse une jolie salade, alliant les produits de saison rôtis, confits au four, et de fraîches pousses de mâche. Pour obtenir en deux temps, trois mouvements cette belle salade de courge, poire et raisins rôtis à la poitrine fumée et au sirop d'érable, on jette sur la plaque du four des tranches de courge muscade et des quartiers de poires pas trop mûres. On arrose d'un filet de sirop d'érable, on sale, on poivre bien et l'on enfourne à 210°C pendant une petite demi-heure, le temps que les fruits et légumes se laissent transpercer facilement de la pointe d'un couteau. Quelques flocons de piment chipotle, vous savez, ce piment mexicain fumé, font merveille là-dessus, si vous en avez ... On parsème de tranches de poitrine fumée (achetez-la chez le charcutier plutôt qu'en barquette, c'est incomparable) et de quelques cerneaux de noix 10 minutes avant la fin de la cuisson ... Pendant ce temps, on fait revenir dans une poêle une poignée de grains de raisin blanc bien fermes (évitez le bon chasselas, aux grains dorés mais à la peau trop fine ...). Si vous avez du temps devant vous, ne vous gênez pas et épépinez les grains ... Mais bon, moi, j'aime bien quand ça croque ... Servez rapidement, alors que tous les éléments de votre salade sont encore chauds, sur un lit de pousses de mâche. C'est la pleine saison, profitez-en ... Assaisonnez juste d'un peu d'huile d'olive et d'un trait de balsamique ... Vous m'en direz des nouvelles ... Quelques jours plus tard, soirée de fête ... On fête les vingt ans de Clément. Les vrais ... On a invité Rachel à partager ce moment. C'est qu'elle les connaît depuis toujours, mes garçons, ma copine Rachel ... Elle les aime fort et ils le lui rendent bien ! L'heure est à la rigolade ... Pour dîner, le repas préféré de Clément. Une blanquette, celle de ma maman ... faite par moi, cela dit ... mais la recette est la même ... Du bon veau fermier qui donne un fabuleux bouillon, de l'oignon, de la carotte, de la belle crème fraîche bien épaisse et surtout, un bon filet de jus de citron pour aciduler la sauce ... Je rajoute des chanterelles, en cette saison ... Un régal ... La voici dans son plat, façon bonne franquette ... ... ou plus élégante, servie à l'assiette. Je dois vous avouer que je préfère la première version ... J'aime la bonne cuisine des familles servie dans de grands plats généreux ... Là, c'est le plateau de fromages délicieux apporté par Rachel ... Un peu de pub gratuite pour son fromager, la maison Mons au Cannet ... ... et un Opéra de chez Lenôtre, parce que quand j'étais petite, LE gâteau dédié aux anniversaires était déjà l'Opéra. Celui de chez Dalloyau, le premier, le vrai ... Mais bon, maintenant, je ne suis plus à Paris mais à Cannes et je dois bien dire que celui de chez Lenôtre est merveilleux lui aussi ... Alors on s'adapte ! ;o))) Oups, on allait oublier la bougie ! ;o) Joyeux anniversaire, Clément ! On vous en offre un petit morceau ? Allons, laissez-vous tenter ! Bon ... Nous voilà donc à la fin du mois d'octobre ... Et qui dit fin octobre dit, dans les pays anglo-saxons, Halloween ... Certes, ce n'est pas une célébration traditionnelle chez nous mais c'est un rendez-vous que nous avons néanmoins pris avec mes patients pour faire la fête. Vous l'aurez noté, depuis le temps, tous les prétextes sont bons ! ;o) Chaque année, donc, vers le début du mois de septembre, j'axe les séances de rééducation fonctionnelle sur la décoration future de notre salle. Au lieu de manipuler cônes de rééducation et autres petits bâtons, ils vont manier les crayons et les ciseaux, avec beaucoup plus de plaisir et de ténacité, je dois dire ! ;o) Nous voilà donc partis sur un travail de 6 ou 7 semaines qui nous amènera tranquillement jusqu'à la fin octobre, où nous organisons avec quelques-uns une soirée "Halloween" ... Cette année, on ne peut attendre le 31 Octobre. Je serai à Londres à cette période-là. Pas grave, un Halloween anticipé ne gêne personne, ici ... Bienvenue donc dans notre antre ... Je vais vous faire visiter ... Ça commence bien, les effets surnaturels démarrent en force ... ;o) Derrière les fenêtres garnies de rideaux en papier crépon étiré, les fantômes guettent ... ... beaucoup de fantômes ... juste découpés dans du papier Canson blanc ... La cage à poulie a changé d'allure ... Une sorcière et un squelette y ont trouvé refuge ... Les poids de rééducation ont désormais le regard perçant ... Un chat noir grimpe sur une branche. Un hibou le surveille de près ... Avec Laurence, nous avons fabriqué un miroir ... Le décor est planté, un peu plus chaque jour ... César a encore très bien travaillé avec ses perles Hama, celles que l'on colle avec un fer à repasser. Il nous en fait sur tous les thèmes ... ... et certaines nous font même de jolis décors en 3D ... La jambe de Sylvie et Virginie pendouille dans la cage. Je me la prendrai souvent dans la tête ces jours-ci. Pas grave, elle est juste en papier mâché ... ;o) D'étranges créatures scrutent les alentours ... J'ai retrouvé des balles de ping pong que j'avais peintes il y a quelques années ... Collées sur ce morceau de bois flottée, elles lui donnent un look saisissant ! Tiens, une autre jambe traîne le long de l'espalier ... Pour la petite histoire, je l'ai trouvée dans la rue, encore accrochée à un mannequin de vitrine cassé ... J'ai scié la jambe et l'ai un peu grimée ... Et comme il me restait un peu de sang ... euh, non, pardon, de peinture laquée rouge ... dans ma seringue ... ... j'ai eu l'idée de ce petit décor-là en collant l'ensemble, papier sanglant compris, sur un vieux livre ... D'un autre de ces livres s'échappent deux petits fantômes facétieux ... Vive Pinterest, pour ce décor-là ! On ressort de nos placards une scénette bucolique ... ;o) ... et ces potirons en papier mâché qu'une autre Virginie avait fabriqués avec moi ... Nous les remplirons de bonbons en temps voulu ... Des petits extraterrestres pointent là aussi leurs yeux vers nous ... ... et des oiseaux ont envahi les murs ... Des rats, aussi ... Dans nos décors, nous utilisons beaucoup le papier. Il a l'avantage d'être peu cher et pratique à travailler. Des vieux cartons, aussi, et puis les verres de la machine à café, que quelques résidantes récupèrent avec soin ... Je suis aussi pro dans l'art de récupérer de vieux bouts de palettes dans la rue... On en fait de très jolis cadres mais c'est une denrée rare ... ;o) Dessus, on peut accrocher quelques-unes des cartes réalisées par celles et ceux dont je rééduque la dextérité des doigts, avec mon Ipad et l'appli Martha Stewart Craft Studio. Géniale, cette appli-là ! ... Cet été, on a aussi collecté les bouteilles de rosé-pamplemousse des uns et des autres. Eh oui, on picole, dans le Sud ! ;o) Elles sont aujourd'hui recouvertes de toiles d'araignées ... On recycle même les bougies tordues, chez nous ... Chaque année, je rapporte quelques décors de Londres, comme cette jolie guirlande ... Je les achète en solde là-bas et les ressors l'année d'après. Ça fait toujours de jolies redécouvertes, quand on ouvre nos boîtes à décors ... J'aime bien les anciennes réclames américaines ... Celles des années 50, surtout. Et puisque l'on parlait de sorcières ... ... voici une recette qui saura, je l'espère, vous plaire ... Merci Pinterest, là encore ... Sablés en Doigts de Sorcière ... Ingrédients : - 1 tasse de sucre - 250 g de beurre - 1 gros œuf - 3,5 tasses de farine - Extrait de vanille ou arôme selon goût - amandes effilées Préparation : Battez le sucre avec le beurre ramolli pour que le mélange soit mousseux. Incorporez alors rapidement le reste des ingrédients. Faites une boule que vous laisserez reposer une heure au frais. Détaillez ensuite en forme de doigts. Faites-les fins parce qu'ils vont gonfler à la cuisson; En même temps, rien n'a jamais interdit à une sorcière d'avoir les doigts oedématiés ! ;o) Placez une amande au bout de chaque doigt pour figurer l’ongle. Faites cuire quelques minutes dans un four préchauffé à 180°C. Gardez bien les biscuits tendres. Ils durciront en refroidissant. Voici ensuite quelques photophores faciles à réaliser, surtout avec les modèles trouvés sur le site de Martha Stewart ... On imprime, on découpe, on colle sur un pot de confiture vide et on glisse une petite bougie chauffe-plat dedans ... C'est joli, la nuit ... Et puisque nous parlons de nuit, regardez comme ces décors rendent bien, une fois justement la nuit tombée et les lumières éteintes ... Les flammes des bougies vacillent doucement .. ... créant une ambiance chaleureuse et un peu magique. Nos petits fantômes s'animent, bien dans leur élément ... Quant à la table, il faut la décorer ... Le centre de table sera vite trouvé. On remplit nos potirons de marshmallows et autres friandises ... On roule nos menus et on les dépose sur les assiettes ... Version halloweenesque ... ... ou version "normale" ! ;o) ... accompagnés d'une petite bricole que chacun pourra remporter à la fin de la soirée .. Ces petits potirons en papier sont remplis de M&M's ... Quelques gourmands n'attendront pas d'être chez eux pour les avaler ! ;o))) Le tutoriel est chez Martha Stewart aussi. Le lien est le même que celui indiqué un peu plus haut ... On parle recettes, maintenant ? Commençons par l'apéritif ... Un Cocktail Sang de Vampire … autrement dit, un cocktail cidre, jus d'amarena et limoncello ... - 3 bouteilles de Cidre brut glacé - 1/2 verre de sirop d’amarena, ou un peu plus ou un peu moins selon votre goût ... - 1 verre de Limoncello - Un trait de vodka si vous vous alcoolisez plus ... Vodka Mélangez tout dans un grand pichet. Servez tout de suite, bien glacé ... Crostini de Chèvre, Pomme et Miel, Graines de Grenade ... - Baguette de campagne - Ail - Chèvre frais - Tranches de pommes citronnées - Graines de grenade Faites griller légèrement de fines tranches de baguette de campagne ... Frottez d'ail ... Déposez sur chaque tartine une tranchette de chèvre frais. Posez dessus un morceau de pomme, puis quelques graines de grenade. Servez immédiatement ... Savoury Pumpkin Puffs ... d'après Martha Stewart ... Attention, la recette n'est volontairement pas tout à fait la même que chez Martha Stewart ... Une adaptation rendue nécessaire par le fait que je ne voulais pas que les personnes handicapées qui dîneraient avec nous se retrouvent avec les doigts gras dès le début du repas ... Pas pratique ... Je vous mets donc ici mon interprétation de la recette. Pour la vraie, suivez le lien ci-dessus ... Ingrédients pour une vingtaine de biscuits : - 2 blocs de pâtes feuilletées (j'utilise celle de chez Picard, à étaler, très bonne) - 1,5 cc de paprika - 65 g de beurre - 2.5 CS de moutarde de Dijon - 1,5 tasse de gruyère râpé - 1 tasse de parmesan râpé - Poivre du moulin Préparation : 1. Étalez vos deux pâtes feuilletées en deux rectangles de 35 cm sur 35 cm sur une épaisseur de 1/2 cm. 2. Préparez un mélange de beurre manié avec le paprika, la moutarde, le gruyère et le parmesan. Poivrez bien. Étalez ce mélange sur l'une des pâtes feuilletées. Couvrez de l'autre pâte. Farinez légèrement et passez le rouleau de façon à sceller le tout et à vous retrouver à nouveau avec une pâte d'1/2 cm d'épaisseur. Réservez au moins 30 minutes au froid. 3. Détaillez de petits potirons à l'aide d'un emporte-pièce. Faites quelques entailles superficielles sur chaque biscuit, pour imiter les nervures (cannelures ?) des potirons. Posez-les sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé. Laissez cuire jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Cela prend une quinzaine de minutes, à 180°C. Servez immédiatement. Que serait un repas d'Halloween sans une soupe à la courge ? Oui, mais pas une soupe habituelle, cette fois-ci ... Essayez celle-là ... C'est un délice, surtout si vous la servez accompagnée des petits muffins façon welsh rarebits dont la recette suit juste après .. Soupe à la Courge Butternut et à la Pomme ... à la façon de l'excellente revue "Bon Appétit" ... Pour la recette originale, c'est par là . Pour la recette en français, restez ici ! ;o) Ingrédients : - 30 g de beurre - 1 gros oignon haché - ½ cc de muscade râpée - 2.5 kg de butternut, pelée et coupée en dés pas trop gros - 4 ¼ tasse de bouillon de légumes - 1 pomme gala pelée, épépinée et coupée en dés - ½ tasse de jus de pommes - Crème aigre - Ciboulette hachée Préparation : Mélangez le beurre dans une grande cocotte et faites chauffer à feu moyen. Ajoutez l’oignon et la muscade. Faites sauter jusqu’à ce que les oignons commencent à brunir. Soit environ 5 minutes. Ajoutez la courge, le bouillon, la pomme et le jus de pomme. Amenez à ébullition. Baissez le feu et laissez frémir une trentaine de minutes, jusqu’à ce que la pomme et la courge soient tendres. Passez la purée au blender. Remettez dans la cocotte. Salez et poivrez. Laissez frémir. Servir dans des bols. Ajoute de la crème sure et de la ciboulette fraîchement hachée. Et comme promis, voici les muffins à servir avec ... Welsh Rarebit Muffins ... une recette de la revue Good Food ... Ingrédients pour 12 muffins : - 225 g de farine avec levure - 50 g de farine simple - 1 cc de levure chimique - ½ cc de bicarbonate de soude - ¼ cc sel - ½ cc moutarde en poudre - 100 g de cheddar fort ou de mimolette vieille, la moitié râpée, l’autre moitié en petits cubes - 6 CS d’huile - 125 ml de lait - 150 g de yaourt à la grecque - 1 gros œuf - 1 CS de Worcestershire sauce Préparation : Dans un saladier, mélangez tous les ingrédients secs. Dans un autre, tous les ingrédients mouillés. Mélangez ensuite le contenu des deux saladiers, en ne travaillant pas trop la pâte, juste ce qu'il faut pour que le mélange soit homogène. Cuire au four, préchauffé à 180°C, dans une plaque à empreintes à muffins, jusqu'à ce qu'un couteau plongé au coeur des muffins ressorte juste sec. Servez tiède, avec la soupe à la courge et aux pommes ... On continue avec ... Les spaghettis-boulettes les plus simples du monde ... selon Martha Stewart ... Ingrédients pour 4 personnes : - 1/4 tasse de parmesan râpé finement, et plus encore pour le service - 1/4 tasse de persil frais haché - 2 gousses d'ail, hachées - 1 gros œuf - 500 g de bœuf haché maigre - 1/4 tasse de chapelure - Huile d'olive : 1 cuillère à soupe - 800 g de tomates concassées en conserve - 400 g de spaghettis - Sel et poivre du moulin Préparation : 1. Portez une grande casserole d'eau salée à ébullition. Dans un bol, mélangez le parmesan, le persil, l'ail, l'œuf, 1 cuillère à café de sel et du poivre. Ajoutez le boeuf et la chapelure, mélangez délicatement. Formez 16 boulettes de ce mélange. 2. Dans une casserole à fond épais, faites chauffer l'huile à feu moyen. Ajoutez les boulettes de viande et laissez cuire, en tournant de temps, jusqu'à ce qu'elles brunissent, soit 8 à 10 minutes. Ajoutez les tomates et portez à ébullition. Réduisez le feu, couvrez partiellement et laissez chauffer, en remuant de temps en temps, jusqu'à ce que les boulettes sont cuites, soit 10 à 12 minutes. 3. Pendant ce temps, faites cuire les pâtes jusqu'à ce qu'elles soient al dente. Égouttez et remettez dans la casserole, ajoutez les boulettes de viande et la sauce et mélangez délicatement. Servez avec du parmesan. Comme il faut bien un peu de sucré pour amadouer fantômes et sorcières, voici des ... Mousses au Chocolat ... ou Toiles d'Araignées ... à servir avec les Doigts de Sorcières ... Ingrédients pour 18 gourmands ! - 600 g de chocolat noir - 18 blancs d’œufs en neige - 200 g de beurre + chocolat blanc pour le décor en toile d’araignée Préparation : Faites fondre le chocolat dans le beurre au bain-marie. Laissez tiédir un peu et incorporez les blancs d'œufs battus en neige. Versez dans des ramequins. Placez au frais pendant une nuit. Quand la mousse est bien ferme, faites fondre le chocolat blanc au bain-marie et dessinez à la surface des mousses des toiles d'araignées en utilisant un cornet de papier ou une poche munie d'une douille fine. Servez avec des doigts coupés, sur lesquels on a passé un peu e cacao en poudre avec un pinceau, pour les rendre un peu plus dégoûtant ! ;o) ... Petite gâterie finale ! ;o) Souris et leurs excréments ... ou souris en pâte d'amande et Chocolats pralinés aux Gavottes … d'après Boljo ... Ingrédients : - 150 g de chocolat noir de bonne qualité - 250 g de pralin - 50 g de beurre - 150 g de gavottes émiettées Préparation : 1. Faites fondre le chocolat et le beurre à feu doux et mélangez. 2. Brisez les gavottes dans un sac congélation en roulant dessus avec un rouleau à pâtisserie. 3. Ajoutez le pralin et les miettes à la préparation en mélangeant bien. 4. Chemisez deux moules à cake de film alimentaire ou un grand moule rectangulaire et versez le praliné sur une épaisseur d’environ 2 cm, lissez bien. 5. Réfrigérez quelques heures avant de démouler et de couper en dés. Servez au milieu d'une assiette de petites souris en pâte d'amandes, avec des yeux et une queue en réglisse ... Maintenant, je vous laisse entrer tranquillement dans la salle ... La table est prête ... Les sorcières viendront vous montrer votre place à table ... On a évité le pire ... Nous serons finalement quatorze à table ... Aucun traître à craindre parmi nous, par conséquent ? ;o) Uniquement des bons vivants ... Que des gens qui apprécient d'être ensemble ... ... autour d'une belle table couverte de choses délicieuses à grignoter ... ou à dévorer à pleines dents ... de vampires !!! Pour être moins serrés, (c'est qu'un fauteuil roulant électrique, ça prend de la place !) on a même rajouté au dernier moment une table ... Tout le monde a l'air bien, l'ambiance est agréable, décontractée, les conversations s'animent peu à peu ... On en profite pour souhaiter une bonne continuation à notre copine Zara qui nous quitte ... Allez, Champagne !!! ;o) On continue notre promenade au coeur de l'automne cannois ? Allez, un peu de courage ! J'ai encore quelques petites choses à vous raconter ... L'anniversaire de ma copine Rachel, par exemple ... Elle fêtait ses 50 ans il y a quelques jours et je lui ai organisé une petite fête qui réunirait nos bons copains ... Attention, voici une fin de billet constituée uniquement de recettes ! Dans ce billet, vous économiserez vos pieds ... mais pas vos papilles ! ;o)) Il faut savoir ce que l'on veut ! ;o) Comme nous étions plutôt nombreux, j'ai opté pour un buffet. De toute façon, vous savez combien j'aime préparer les buffets ... Celui-ci m'a semblé bien adapté à la saison ... Le vrai "Buffet Campagnard". Vous souvenez-vous, d'ailleurs, de cette publicité ... pardon, "réclame", à cette époque ... des Galeries Barbès, ce magasin de meubles parisien qui offrait un "buffet campagnard gratuit réservé aux clients" ? Depuis que j'ai 10 ans, cette phrase me trotte dans la tête ... Mon buffet campagnard sera "réservé aux amis" et voilà enfin le moment de me faire plaisir ... Et puis il sera sans doute plus complet que celui des Galeries Barbès, que je n'ai jamais eu l'occasion ni de voir, ni de goûter ! ;o))) J'ai pris l'essentiel de mes recettes dans cet excellent ouvrage de Stéphane Reynaud ... J'ai toujours aimé le travail de cet homme-là ... Bon, pour la première recette, et pour me faire mentir, voilà une adaptation de rillettes de canard du livre "Les Grands Apéros" paru chez Larousse. On y utilise des cuisses de canard gras. J'utilise quant à moi du confit de canard, ce qui me permet de diviser les temps de cuisson par trois. C'est la recette de ma version que je vous donne ici ... Rillettes de Canard aux Épices ... Ingrédients pour une terrine : - 1 boîte d’1,350 kg de manchons de canards confits - 1 gros oignon - 1 carotte - 1 branche de laurier - 1 cuillerée à soupe rase de quatre-épices - 1/2 cuillerée à soupe rase de gros sel - 1 cuillerée à soupe de poivre en grains - 1 branche de thym Préparation : 1. Épluchez et émincez l’oignon. 2. Déposez les manchons de canard désossés dans une cocotte en fonte. Ajoutez la graisse récupérée dans la boîte, le quatre-épices, le gros sel, le poivre, le thym effeuillé et les feuilles de laurier. Faites chauffer sur feu moyen, puis couvrez et baissez le feu. 3. Faites cuire à petit bouillon pendant 1h30, en vérifiant régulièrement le contenu de la cocotte. 4. Quand la viande tombe en lambeaux, laissez tiédir puis effilochez la chair avec 2 fourchettes. Versez dans une terrine. Couvrez la surface de la terrine de graisse de cuisson. Faites prendre au réfrigérateur pendant 24h. Je vous propose ensuite une autre terrine ... Terrine Beaujolaise ... une recette de Stéphane Raynaud ... Pour une terrine d’ 1 kg ... - 300 g de gorge de porc coupée en cubes - 300 g d’échine de porc coupée en cubes - 200 g de foie de porc coupé en cubes - 3 carottes émincées - 4 oignons, émincés - 4 gousses d'ail émincées - 1 feuille de laurier - 400 ml de Beaujolais - 100 ml de Porto rouge - Une crépine de porc - Sel et poivre Préparation : 1. Mélangez toutes la viande, les carottes, les oignons, l'ail et le laurier dans un plat, versez le vin et le porto et laissez mariner pendant 24 heures. 2. Faites tremper la crépine dans de l'eau froide et égouttez. Préchauffez le four à 180°C. Égouttez la viande et les légumes en réservant la marinade. Retirez et jetez la feuille de laurier. Hachez tous les ingrédients au hachoir grosse grille et assaisonnez avec le sel et le poivre. Incorporez la moitié du jus de la marinade réservée. 3. Versez le mélange dans une terrine en terre et recouvrez avec la crépine, en veillant à ce que les bords de la terrine soient bien recouverts. Mettez la terrine dans un plat à rôtir, ajoutez de l'eau bouillante jusqu'à mi-hauteur sur les côtés, et faites cuire au four pendant 2 heures, jusqu'à ce qu’elle soit dorée sur le dessus. Servez froid. La tarte qui suit, je vous en ai déjà donné la recette dans mon dernier billet ... C'est la Tarte aux Poires et au Gorgonzola de chez Cojean ... Je vous la redonne ici. Ce sera plus simple ... Tarte aux Poires, au Gorgonzola et aux Noix ... Ingrédients : - 480 g de poires Williams - 2 c à s de miel - 350g de pousses d’épinards - 20g de beurre - une pâte brisée, faite maison, c'est très facile et ça fait toute la différence ! - 150g de gorgonzola en cubes - 50g de cerneaux de noix - 40g de ciboulette + Un appareil à quiche composé de : - 2 oeufs - 2 jaunes d'oeufs - 12cl de crème épaisse et 25cl de crème liquide - Sel et poivre Préparation : 1. Préchauffez le four à 170°C. Lavez et épépinez les poires sans les peler, taillez-les en gros cubes, placez-les dans une poêle et faites-les revenir dans le miel à feu moyen pendant 5mn. 2. Lavez et égouttez les épinards, faites fondre le beurre dans une casserole puis mettez-y les épinards pour les faire "tomber". Pressez-les dans une passoire pour en retirer tout le liquide. 3. Déposez la pâte dans un moule, piquez-en le fond, mettez un papier sulfurisé et des billes en céramique ou des haricots secs et faites cuire la pâte à blanc pendant10 minutes. Sortez-la du four, retirez les billes et le papier, posez les épinards dans le fond de la tarte et répartissez dessus les poires revenues dans le miel, le gorgonzola et les noix. 4. Incorporez la ciboulette ciselée (j'ai mis de l'aneth) dans l’appareil à quiche que vous versez ensuite dans le moule. 5. Enfournez et faites cuire encore une demi-heure. Servez tiède ou à température ambiante. Vous aimez le pâté en croûte ? Je vous en propose un à base de champignons ... dans une pâte à pâté en croûte parfumée au romarin ... J'avais déjà fait une terrine de ce style avec la recette de Stéphane Reynaud, il y a deux ans de cela , pour les 18 ans de Clément ... La pâte était une pâte feuilletée. Cette fois-ci, j'essaye avec une vraie pâte à pâté en croûte, donc ... C'est la saison des champignons, profitons-en ... J'ai des trompettes de la mort, des chanterelles et des pleurotes ... Pâté en Croûte de Champignons des Bois au Romarin ... Ingrédients pour une terrine de 25 cm de long par 11 cm de large : - 250 g de pâte à pâté en croûte parfumée au romarin - 150 g de blancs de volaille - 3 œufs - 15 cl de crème liquide - 5 échalotes - 150 g de chanterelles - 150 g de trompettes de la mort - 150 g de pleurotes - 1 petit piment oiseau - 1 bouquet de persil frisé - 2 brins de romarin - 10 cl d'huile d'olive - 5 g de beurre - 5 g de farine - 1 jaune d'œuf - Fleur de sel Pâte à pâté en croûte ... - 650 g de farine - 50 g de saindoux - 60 g de beurre mou - 2 jaunes d'oeufs - 1 cc de sucre - 2 cc de sel - 180 ml d'eau - Deux brins de romarin hachés grossièrement Préparation : Préparer la pâte la veille du jour où l'on veut cuire le pâté, donc deux jours avant de le consommer ... Mélangez le beurre mou, le saindoux, les jaunes d'oeufs, le sucre, le sel, le romarin haché et la farine. Écrasez la pâte entre le doigts afin de bien incorporer le beurre et le saindoux. Versez peu à peu l'eau et mélangez. Pétrissez de façon à obtenir une pâte lisse, non collante et élastique. N'ajoutez l'eau que petit à petit et ajustez en fonction de la farine que vous utilisez. Faites une boule avec cette pâte, emballez-la dans du film plastique et laissez reposer 24h au réfrigérateur. Pour préparer le pâté en croûte, maintenant ... 1. Faites fondre le beurre. 2. Badigeonnez la terrine de beurre puis l'enduire de farine. Retirez l'excédent en tapant d'un coup sec contre une surface dure. 3. Épluchez les échalotes, émincez-les et hachez le piment. Faites revenir le tout à l'huile d'olive, ajoutez les champignons et laissez cuire 10 minutes, ou jusqu'à ce que le mélange soit bien sec. 4. Mixez la volaille avec les œufs et la crème, ajoutez le persil haché, le romarin effeuillé et les champignons. Mélangez bien. Salez. 5. Étalez la pâte en un long rectangle. Gardez-en une partie pour le couvercle. 6. Chemisez le moule avec le plus grand rectangle et remplissez avec la farce aux champignons. Dorez les bords avec le jaune d'œuf. Recouvrez du second rectangle de pâte. Dorez le dessus, ajoutez la fleur de sel. Faites un trou sur le dessus et glissez-y un cylindre de papier sulfurisé, pour que la vapeur puisse s'échapper à la cuisson. Enfournez et laissez cuire 1h15 dans un four à 150°C. Cette terrine se déguste tiède ou froide. Tout va bien ? alors on continue avec une ... ... Terrine de Poulet au Chorizo ... Ingrédients : - 400 gr de filets de poulet - 100 gr chorizo fort - 15 gr de beurre - 10 cl porto blanc - 1 pincée de muscade - 1 pincée de cannelle - 2 oignons doux - 3 oeufs - 10 cl de crème liquide - Sel Préparation : 1. Coupez 150 gr de poulet petits dés ainsi que le chorizo. 2. Epluchez et émincez les oignons. 3. Faites dorer le poulet et le chorizo dans le beurre. Ajoutez les oignons et laissez compoter. Ajoutez enfin le porto. Laissez réduire. 4. Hachez le reste du poulet et ajoutez la crème, les oeufs et les épices. Mélangez ce hachis à la compotée et salez. 5. Remplissez une terrine et enfournez dans un bain-marie pendant 45 minutes à 180°C. Et puis aussi ... ... Des Carottes, du Curry, du Cumin et du Sésame en Terrine … Ingrédients pour 6 à 8 personnes : - 1 kg de carottes - 40 cl de crème liquide entière - 5 oeufs - 1 pincée de safran - 1 pincée de curry - 1 cuillère à café de graines de cumin - 20 g de graines de sésame blond - Fleur de sel et poivre du moulin Préparation : 1. Epluchez les carottes et coupez-les dans la longueur en bandes de 2 mm d'épaisseur. Dans une casserole d'eau bouillante salée, cuisez les bandes de carottes al dente. 2. Mélangez les oeufs avec la crème, le safran et le curry, puis assaisonnez. 3. Huilez un moule à cake. Montez des couches de carottes en saupoudrant de graines de cumin. Recouvrez de l'appareil crème-safran-curry. Recouvrez d'un papier alu et faites cuire au bain-marie dans un four préchauffé à 180°C pendant 40 à 45 minutes. 4. Dans une poêle antiadhésive, colorez légèrement les graines de sésame. 5. Une fois que la terrine est refroidie, démoulez-la. Recouvrez de sésame doré (pas doré chez moi mais très bon quand même ...) et servez. Et que diriez-vous d'un gratin de ravioles aux cèpes ? Le même que celui dont je vous ai parlé plus haut dans ce billet ... Un autre "hit" de ce dîner, servi sur un chauffe-plat électrique laissé tiède ... Merci Cath, encore une fois, pour cette excellente recette ... Et que prendre comme pain, me direz-vous ? De la bonne baguette de campagne, d'abord ... Une mie moelleuse, une croûte craquante ... Et puis, pour le fromage, un pain aux noix et un autre aux fruits secs ... Pas de chance, plus aucun de ces pains fantaisie lorsque j'arrive chez mon boulanger quelques heures avant le repas ... Pas grave, je ressors ma recette d' Irish Soda Bread ... Celle de Paul Hollywood, en fait, dont je suis l'excellente série "Breads" sur la BBC ... L'Irish soda bread est le pain qu'il vous faut le jour où vous êtes en panne de pain, justement ... Pas de pétrissage, pas de levée, une vingtaine de minutes de cuisson et vous avez une belle miche de pain que vous pouvez agrémenter de tous les parfums que vous aimez ... Irish Soda Bread aux Noix et aux Airelles… Ingrédients : - 250 g de farine complète - 250 g de farine type 55 - 1 cc de bicarbonate de soude - 1 cc de sel - 420 ml de lait fermenté (quantité à ajuster selon votre farine …) - Encore de la farine pour saupoudrer le pain - Une poignée de cerneaux de noix concassés - Une poignée d'airelles séchées Préparation : 1. Préchauffez votre four à 200°C. 2. Dans un grand saladier, mélangez vos deux farines, le bicarbonate de soude et le sel. 3. Ajoutez le lait fermenté, les noix et les airelles et mélangez jusqu’à ce qu’une pâte collante se forme. Ne pétrissez pas cette pâte. 4. Farinez votre plan de travail. Versez votre pâte dessus. 5. Roulez et repliez deux fois votre pâte pour que tout soit bien amalgamé. Encore une fois, ne pétrissez pas. 6. Façonnez en forme de boule. Ecrasez doucement la boule avec votre main. Entaillez-la d’une croix profonde avec un couteau, de façon à la diviser en quatre quadrants. 7. Saupoudrez le pain de farine. Placez sur une plaque tapissée de papier sulfurisé et laissez reposer 20 minutes. Si vous êtes pressés, néanmoins, enfournez directement et laissez cuire 30 minutes à 200°C. Le pain doit être brun-doré et sonner creux lorsqu’on frappe le dessous. 8. Laissez refroidir sur une grille. Ce pain est meilleur s’il est mangé le jour de sa confection. Vous en prendrez bien une tranche ? Pour un peu de fraîcheur, que diriez-vous d'une petite salade d'endives, de pommes et de noix ? Avec une sauce acidulée faite de moutarde à l'ancienne, de vinaigre de vin blanc aromatisé à la noix de la maison Fallot (je ne te remercierai jamais assez, Marielle, de me l'avoir fait connaître, celui-là !) et d'huile de colza, ça vous irait ? Voici le gros plateau de fromage ... ... encore une fois de chez Mons ... Du raisin muscat, des noix, des poires bien mûres ... Et puis de jeunes pousses d'épinards ... ... à consommer sans modération avec une de mes plus jolies découvertes du moment ... La superbe huile d'olive d'Arnaud Gillet, une huile en provenance de Crête, goûtée pour la première fois il y a peu au mariage de ma copine Nathalie, des Cuisines de Garance ... Le producteur de cette huile habite Héraklion et sa production est tout à fait étonnante. Je n'avais honnêtement jusqu'à aujourd'hui jamais goûté une huile d'olive si épaisse, si enveloppante ... Ses parfums sont terribles et je dois avouer que la meilleur façon de la déguster s'est révélée être toute seule, avec du bon pain et une pincée de fleur de sel ... Mes invités du jour l'ont goutée aussi ... et plébiscitée ! D'ailleurs, je pense que nous passerons tous commande bientôt. Le système de livraison en bidons de 500 ml, avec des tarifs dégressifs dès lors qu'on commande en quantité, est bien pratique. Allez donc jeter un oeil sur le site d'Arnaud ... C'est par ici . Et n'hésitez surtout pas à commander, si l'envie d'y goûter à votre tour se mettait soudainement à vous obséder ... ;o) Sinon, vous ai-je déjà parlé des cerises au vinaigre, une autre de mes péchés-mignons ? ;o) Un condiment dont je prépare consciencieusement quelques pots chaque année, au printemps, avec de grosses cerises charnues et encore un peu fermes .. Je vous laisse la recette ... pour le printemps prochain ... Les Cerises au Vinaigre ... à la manière de Marie-Claude ... Ingrédients : - 1 kg de cerises - 1 l de vinaigre de vin - 200 g de cassonade - 3 clous de girofle - 1 petit bâton de cannelle - 1 cuil. à café de poivre en grains Préparation : Équeutez, lavez et séchez les cerises. Rangez-les dans un bocal. Versez le vinaigre dans une casserole, ajoutez la cassonade et les autres ingrédients. Portez à ébullition, laissez bouillonner 5 min puis laissez refroidir. Versez sur les cerises. Laissez macérer une nuit. Le lendemain, versez à nouveau le vinaigre aromatisé dans la casserole, en laissant les cerises dans le bocal. Refaites bouillir et versez à nouveau le vinaigre bouillant sur les cerises. Fermez le bocal et rangez-le à l’abri de la lumière pour au moins deux mois. Servez avec les terrine. C'est trop, trop bon ! ;o))) Un autre condiment ? Voici un chutney que vous devriez essayer ... Chutney de Pommes et de Tomates Vertes à l’Airelle … Ingrédients : - 2 CS d’huile d’olive - 1 petit oignon haché - 1 cuillerée à soupe de gingembre frais râpé - 1 cc de sel - Les graines de 3 gousses de cardamome - 1 bâton de cannelle - 2 pommes un peu acides - 2 belles tomates vertes - ½ tasse d’airelles séchées - ¼ tasse de sucre - 4 cuillerées à soupe de vinaigre de vin blanc Préparation : 1. Faites chauffer l’huile dans une casserole de taille moyenne. Ajoutez l’oignon, le gingembre, les épices et le sel. Faites sauter jusqu’à ce que le mélange devienne translucide, soit environ 5 minutes. 2. Ajoutez les airelles, les pommes pelées, épépinées et coupées en morceaux, ainsi que les tomates, en morceaux aussi. Ajoutez enfin le sucre et le vinaigre. Amenez à ébullition puis baissez le feu de façon à ce que le mélange frémisse. Laissez cuire, partiellement couvert, jusqu’à ce que les pommes et les tomates soient tendres, soit une quinzaine de minutes. Servez tiède ou à température ambiante. On termine par une autre de mes belles découvertes, trouvées sur un site anglais ... À tenter SANS FAUTE, vous m'entendez ? ;o) Chilli Jam ... ou Confiture de piments ... Ingrédients pour 900 g : - 1 kg de tomates Roma bien mûres - 500 g de sucre en poudre - 80 ml de vinaigre de vin blanc - 60 ml de jus de citron - Des piments rouges longs frais, finement émincés (la recette en préconise 8, j'en ai mis deux ... et c'était bien assez !) - 4 cm de gingembre frais, pelé et gratté - 3 gousses d’ail écrasées (pas mises car oubliées sur un coin de table ... C'est très bon sans, aussi ...)) Préparation : 1. Placez tous les ingrédients dans une cocotte et faites chauffer doucement jusqu’à ce que le sucre soit dissout. Puis amenez à ébullition. Baissez alors le feu et laissez frémir, en remuant de temps en temps, une heure environ ou jusqu’à ce que la confiture épaississe. Laissez tiédir 15 minutes. 2. Mixez au mixeur plongeant. Versez dans des pots propres et secs. Fermez, retournez. 3. Gardez dans un endroit sombre jusqu’à trois mois. Conservez au réfrigérateur après ouverture des pots. Avec les rillettes de canard au "quatre-épices" ou avec le fromage, c'est juste un régal ! Alors, ça vous plaît ? Vous voyez, moi, je trouve qu'il n'y a rien de meilleur que les produits simples ... Parlons dessert, enfin ... Ou plutôt parlons dessertS ... On commence par le plus simple et, je trouve, le meilleur, encore une fois ... La "bête" croustade aux pommes , que je fais toujours avec plus de plaisir, avec quelques variantes à chaque fois, suivant la saison et mes envies ... La Croustade de Pommes aux Noisettes et au Pralin ... Ingrédients pour une grande croustade ... Pour la pâte : - 150 g de beurre - 2 jaunes d'oeufs - 3 CS de sucre en poudre - 300 g de farine - 50 g de poudre de noisettes Pour la garniture : - 4 ou 5 pommes acidulées (selon leur taille) - 2 cuillerées à soupe de sucre en poudre - une bonne pincée de cannelle, une autre, plus petite, de muscade et un chouilla de girofle moulu - Quelques noisettes de beurre - 100 g de pralin Pour dorer : - 1 jaune d'oeuf Préparation : 1. Préparez une pâte sablée avec les ingrédients cités ci-dessus. Étalez-la pas trop finement et posez-la sur la plaque de votre four recouverte de papier sulfurisé. 2. Placez au centre des morceaux de pommes que vous aurez lavées et épépinées mais pas pelées ... saupoudrez de sucre, des épices et parsemez de quelques noisettes de beurre. Terminez en saupoudrant de pralin. Rabattez les bords sur la garniture. Dorez la pâte avec le jaune d'oeuf battu. 3. Faites cuire une trentaine de minutes à 210°C, ou jusqu'à ce que la pâte soit bien dorée et les pommes, fondantes ...Saupoudrez d'une cuillerée à soupe de sucre en poudre ... Servez chaud ou tiède. Si vous la préparez à l'avance, réchauffez-la au four juste avant de servir ... Et puis pour un tel anniversaire, il faut quand même un gâteau de fête ... Voici celui que j'ai choisi ... Un gâteau retrouvé il y a peu dans mes papiers, réservé aux adeptes de chocolat noir et aux amateurs ... d'amertume ! ;o) Un gâteau de princesse, aussi, bien sûr, pour notre Rachel ! Un pain de Gène au cacao coupé en 5 fines tranches tartinées de marmelade d'orange amère et de ganache au chocolat noir ... On couvre de ganache, on parsème de petites boules de sucre toutes roses et de poudre d'or alimentaire ... On ouvre la bouteille de cidre de glace, un copain de notre copine québécoise Anne, du blog La Famille Gerdel, conservée pour une bonne occasion ! ;o) On allume les bougies ... Il n'y a plus qu'à les souffler ! Allez Rachel, on te souhaite encore un très joyeux anniversaire ! On t'aime et on t'embrasse tous très fort !!!! Bon anniversaire à toi aussi, Annie ! ;o))) Allez, il reste quelques petites choses à grignoter ... Et si vous veniez tous à la maison ? On pourrait peut-être se faire un apéro-blog géant ?! ;o))) Bon, je plaisante, hein ? ;o))) Quoiqu'il en soit, je vous laisse pour quelques jours, histoire de me reposer un peu ... Je vais profiter de la douceur de l'automne pendant un petit moment encore ... Non, je plaisante, encore une fois ... Il va plutôt falloir que je me mette à mon billet anglais, maintenant ! ;o))) À très vite !!!

Source: questcequonmange.blogspot.com

Quoi, je suis encore en retard ? Voilà ce que vous devez vous dire en voyant ces jolis abricots trempant dans un épais sirop de sucre ... Ben oui, encore ! Mais il faut dire que l'été indien que nous vivons cette année n'est pas là pour nous secouer les puces ... Alors bon, pour un petit moment, retrouvons-nous au tout début de l'automne ... Lorsque la chaleur se fait moins violente ... et que les fruits d'été sont à leur meilleur ... C'est le temps des confitures et de quelques conserves, à la maison ... Les abricots ont toujours la vedette, c'est sûr ... Bien confits, ils feront la joie des tartineurs, cet hiver ... Et sur une gaufre brûlante en plein mois de février, quel régal ... C'est aussi le moment de préparer les fameuses tomates confites de ma copine VEB. Mais bon, ça, vous savez où les trouver, maintenant. Non ? Alors allez voir par là ... Vous pourrez traîner en chemin ... C'est qu'il y en a, des merveilles, sur le blog de cette dame ... Moi, je m'y perds toujours avec délice ... Septembre, c'est le moment idéal pour aller se promener dans la campagne ... Une de mes destinations préférées, à une petite demi-heure de la maison, c'est le Château d'Astros, dans le Var, pas loin de Vidauban. L'endroit parfait, avec un joli parc où se poser ... et de petites clairières ... ... pour sortir tables ... ... et victuailles en toute tranquillité ... On se lève de bonne heure, on passe au marché ... Le petit Italien de Forville est parfait pour faire ce genre de courses-là ... On lui prend quelques fromages ... ... et du jambon de Parme ... Du salami aux graines de fenouil et de la spianata bien piquante ... On fait le plein de raisin mûr, une grappe de muscat et une autre de chasselas ... ou de celui que vous voudrez ... Comme ça, il y en aura pour tous les goûts. Pour moi, quelques tranches de poires font merveille avec le fromage. Surtout avec le gorgonzola fondant ... Ajoutons à cela quelques grappes de petites tomates, un bocal de bonnes olives de Nice, la petite caillettier, j'en raffole ... et puis forcément un pot de ces tomates séchées dont je viens de vous parler. J'en ai traité 11 kilos, figurez-vous, cette année ... Je suis parée pour un siège, je vous le dis ! ;o) Ah, surtout, ne lésinons pas sur la qualité de la baguette de pain. Elle doit être fraîche et bien croquante surtout ... Allez, je vous ai préparé une assiette. Asseyez-vous et écoutez les oiseaux chanter ... La vie est belle, comme ça ... Pour le dessert, prendrez-vous un de ces biscuits ? Je les ai cuits quelques minutes avant de partir de la maison. Ils sont encore tièdes ... Une base de gâteau au yaourt, quelques pommes coupées en gros morceaux , du zeste de citron et un peu de cannelle, de muscade, de girofle et de cardamome ... Vous aurez droit aussi à une belle tranche de pastèque ... pour la soif ... parce que la poire, vous l'avez déjà mangée ! ;o) Profitez-en pour goûter la dernière tournée de confiture d'abricot ... Toute simple, le fruit mûr dans sa plus simple expression ... Alors, tout va bien ? Quand vous vous sentirez d'attaque, vous pourrez aller marcher dans les vignes, pas encore vendangées ... Moi, ce que j'aime, c'est tourner autour des arbres et examiner l'écorce de leurs troncs ... Ce sont de vrais tableaux de maîtres ... Un plaisir simple, vous voyez ... Et puis comme nous sommes au Château d'Astros ... ... allons ramasser quelques pommes dans les vergers qui viennent d'ouvrir, pour cette année, au public ... Pas encore des tonnes de variétés mais la Golden est délicieuse et l'Idared n'est pas mal non plus ... De quoi préparer compotes et croustades pendant quelques semaines ... En septembre, l'alimentation change, vous avez remarqué ? Les soirées devenant plus fraîches ... ... on se dépêche de revenir à des plats plus ... moelleux ? ;o) Ce gratin de ravioles aux cèpes façon Kashyle , en est la preuve ... Pas compliqué à faire mais un effet boeuf. Je vous explique, en gros, comment procéder. C'est une cuisine d'instinct, pas besoin de peser tous les éléments ... Des ravioles, juste passées à l'eau bouillante salée pour les ramollir un peu ... Des échalotes, pas mal d'échalotes, ciselées et revenues dans un morceau de beurre. On ajoute les cèpes (des secs, assez gros, réhydratés parce qu'il n'y en a pas encore de frais par ici à cette époque). On laisse revenir un moment. On ajoute de la crème liquide et puis plein de Comté râpé. On laisse épaissir cette sauce dans la poêle. On sale, on poivre. On mélange sauce et ravioles dès leur sortie de leur bain brûlant ... On verse dans un plat à gratin. Encore un peu de Comté sur le dessus. On laisse griller au four quelques instants ... On sert ... On savoure ... et on remercie Catherine, surtout ! ;o))) Ça vous dirait de venir faire un tour au marché Forville avec moi ? La transition été-automne y est toujours intéressante ... et jolie. Les dernières tomates sont sur les étals ... Les navets ont bien grossi ! ;o) Le potimarron fait son entrée, tout comme la courge butternut. La reine-claude est au meilleure de sa forme ... Et voilà les poireaux ! Premiers cèpes, mais pas du coin ... On attendra encore un peu ... Un petit apéro au Café de l'Horloge avant de remonter à la maison ? Il est sympa, l'apéro, là-bas. et puis ce n'est plus l'heure du café-croissant, là ! On a bien traîné, ce matin ... Rhoo, déjà midi et demi ! Allez zou, on file ! Nous déjeunerons encore aujourd'hui à l'heure espagnole ! ;o))) Parce que même si le repas ne sera pas très long à préparer, il faudra quand même laisser au poulet le temps de cuire ... Allez, on s'y met. Déballons nos courses, d'abord ... J'ai entrevu sur le site de la boutique d'huiles Oliviers & Co une belle recette de poulet rôti avec du potiron. Parfait pour aujourd'hui. À l'origine, la bestiole devait être badigeonnée d'une confiture de poires et châtaignes vendue dans la boutique. Je n'en ai pas sous la main, vous pensez bien, mais j'ai acheté de belles poires bien mûres et il me reste au fond d'un placard un minuscule pot de crème de marron. Cela devrait faire l'affaire ... Je commence donc à éplucher les poires, des très mûres pour la marmelade et d'autres, plus fermes, pour le dessert ... Très vite, les poires sont dans la poêle avec un quart de leur poids en sucre ... Avec l'ajout de crème de marron en fin de cuisson, ce sera bien assez sucré ! Je laisse bouillonner une dizaine de minutes. Voilà, c'est terminé. Il n'y aura plus qu'à ajouter la crème de marron avant de badigeonner les poulets du mélange ... Pendant que la marmelade cuit, je prépare une pâte sablée. Une bonne, pleine de beurre et d'oeuf ! ;o))) Ne mégotez pas, dans ce genre de dessert, c'est la qualité de la pâte qui fait toute la différence ! Je viens de retrouver la recette du Clafoutis de Poires au Miel de Joël Robuchon que je faisais, il y a vingt ans de cela, à presque tout mes "grands" dîners ... Un régal ... Choisissez la pâte que vous préférez. Je reste fidèle à la mienne, quant à moi ... Clafoutis de poires au miel façon Joël Robuchon ... Pour la pâte sucrée ... façon Robuchon : - 70g de sucre glace - 75g de beurre - 3 jaunes d’oeufs - 180g de farine Ou pour la pâte sucrée selon moi ... ;o) - 70 g de sucre glace - 125 g de beurre - 250 g de farine - 1 oeuf entier Pour la garniture : - 700g de poires - 100g de miel toutes fleurs (prenez surtout un miel léger, au goût pas trop puissant) - 2 oeufs + 2 jaunes - 80g de sucre en poudre - - 20g de fécule de pomme de terre - 25cl de crème liquide - 30g d’amandes effilées - Sucre glace Préparation de la pâte sucrée : 1. Mélangez à la spatule le sucre glace et le beurre. Lorsque le mélange est lisse et homogène, incorporez le ou les jaunes d’oeufs (suivant que vous prenez la recette de Robuchon ou la mienne ...). Ajoutez la farine en pluie et mélangez rapidement, et faites une boule avec la pâte, que vous laissez reposer quelques heures au réfrigérateur. 2. Étalez la pâte au rouleau sur 2 mm d’épaisseur. Foncez votre moule à tarte, si possible un avec le fond amovible. Laisser reposer pendant 30 minutes au frais. 3. Faites cuire à blanc 10 minutes à 180°C, en ayant pris soin de placer une feuille de papier alu sur la pâte et de l'avoir recouverte de légumes secs ou de billes en céramique. Préparation de la garniture : 1. Pelez les poires, coupez-les en quatre, retirez-en les cœurs et détaillez-les en tranches de 2 cm d’épaisseur. Placez-les dans une poêle avec le miel. Lorsqu’il le miel a fondu, baissez le feu et poursuivez la cuisson en remuant fréquemment. Retirez les poires du feu lorsqu'elles sont juste tendres et égouttez-les sur une grille. 2. Pendant ce temps, placez dans un saladier les 2 œufs entiers ainsi que les 2 jaunes. Battez-les avec un fouet. Ajoutez le sucre en poudre et fouettez jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez alors la fécule de pomme de terre que vous aurez auparavant dilué dans un petit peu du mélange, puis ajoutez la crème liquide. Disposez les quartiers de poire sur la pâte sucrée cuite à blanc. Parsemez, si vous le souhaitez, les poires d’amandes effilées (pas fait car pas d'amandes effilées de qualité correcte). Répartissez la garniture dans le moule à l’aide d’une petite louche, en prenant soin de ne pas trop faire bouger les quartiers de poires bien rangés. Enfourner à nouveau pour une trentaine de minutes à 180 °C . Saupoudrez le clafoutis de sucre glace dès sa sortie du four et servez chaud. Avec un peu de chance, il en restera pour le goûter ... Et si on passait au plat de résistance, maintenant ? Une recette très largement inspirée par le site Oliviers & Co, donc ... Poulet rôti à la Confiture de Poires aux Châtaignes ... Ingrédients pour 6 personnes : - 1 gros poulet ... ou deux plus petits, comme ici ... Le principal est qu'il soit de bonne qualité, votre poulet ! - 1 petit bol de confiture de poires aux châtaignes - Poivre de Sichuan - 6 tranches de potiron avec la peau, que l'on recoupera chacune en deux - 1 cuillère à café de fleur de sel - 6 cuillères à soupe d’huile d’olive - 4 branches de thym frais - 6 échalotes - Poivre du moulin Préparation : 1. Lavez les échalotes avec la peau. Posez le poulet au centre d’un grand plat à rôtir, disposez les échalotes épluchées et les morceaux de potiron autour. Glissez le thym à l’intérieur du poulet, salez et poivrez l’ensemble. Arrosez d’huile d’olive et enfournez à 180°C. Laissez cuire pendant 45 minutes environ, en arrosant régulièrement, ou jusqu'à ce que le poulet soit cuit et la peau bien croustillante. Badigeonnez alors la surface de la bête de confiture de poires à la châtaigne. Arrosez-le avec le jus de cuisson et remettez-le 10 minutes dans le four. Servez immédiatement . Comme on est en automne, on peut ajouter à ce plat une poêlée de pommes de terre aux champignons des bois et à l'ail en chemise ... Là, j'ai trouvé de belles chanterelles ... Mais bon, pour l'instant, tout cela cuit tranquillement. Cela nous laisse un peu de temps pour préparer une petite entrée découverte il y a peu par l'entremise de Nathalie, alias Garance, dont nous avons eu la chance d'assister au mariage ... Nous avions dégusté une superbe salade de tomates, de figues fraîches et de fromage de chèvre frais du Mas Alègre ... Pour la préparer vous-même, il vous faudra de très belles tomates à pleine maturité ... des figues parfumées ... Les plus parfumées que vous puissiez trouver ... Et puis un bon fromage de chèvre frais. Le Mas Alègre est un peu loin d'ici mais nous avons celui de la Ferme Autogérée de la Roya , que j'achète au marché Forville lorsque je veux un vrai bon fromage de chèvre ... Un qui sente la chèvre, vous voyez ? ;o) On découpe tout cela et on pose sur un grand plat ... plat. C'est plus joli, et les éléments sont bien moins écrasés ... Allez, on laisse en attente un moment sur la terrasse, histoire qu'un rayon de soleil vienne lécher les tomates une dernière fois ... ;o) L'assaisonnement est prêt. On le mettra juste au moment de servir, pour que le délicieux vinaigre ne vienne "cuire" nos tomates trop vite ... Il reste un petit morceau de chèvre frais ... mais pas pour longtemps, si j'en crois les gourmands qui rôdent par ici ... Allez, on met la table ... On en profite pour sortir les bricoles que j'aime bien et qui sont trop souvent enfermées dans les placards surchargés ... On rentre la salade de tomates, figues et chèvre frais, bien meilleure à température ambiante ... On l'arrose d'un filet d'huile d'olive et de vinaigre balsamique. Ici, il s'agit de l'huile du Domaine de la Source , à Saint-Roman de Bellet. Je vous en ai déjà parlé plusieurs fois mais elle est vraiment bonne. Je me rends sur place deux fois par an pour en faire provision ... Ils font d'excellents vins, aussi. C'est d'ailleurs là leur vocation première, je pense ... ;o) Le vinaigre balsamique est celui que m'a offert ma copine Aline. Un balsamique de Modène IGP 4 feuilles ... Un balsamique de très belle qualité ... On déjeune ? Après la salade, on sort nos plats du four ... Ces deux grands plats que j'adore et que j'ai trouvés, je ne sais pas si vous vous en souvenez, à la brocante de Saint-Pantaléon, le lendemain du mariage de Nath. Bon appétit ! Je ne sais si vous aurez encore faim pour le dessert ... Quoiqu'une petite lichette avec le café ... ;o) Alors, il vous plaît, notre marché ? Parce que nous devons retourner y faire un tour ... Ça tombe bien, il y a ce matin un défilé de fanfares ... Un petit café ? L'Espérance de Cannes, c'est notre fanfare "officielle" et elle fête aujourd'hui ses 90 ans. On la croise dans tous les moments forts qui rythme la vie de la ville. Ce n'est pas rien, 90 ans ... C'est une harmonie-fanfare très active et l'âge moyen n'y est pas aussi élevé que l'on pourrait le croire. La jeunesse y est bien présente ... La relève semble assurée ! ;o) Pour fêter l'événement, d'autres fanfares amies ont été invitées et je peux vous assurer qu'il y a de l'ambiance, autour du marché, ce matin ! C'est donc en musique que nous irons voir comment le marché glisse doucement vers l'automne ... et l'hiver ... L'étal du marchand de champignons est plus fourni que jamais ... ... et les gens sont nombreux à y faire la queue ... Choux, navets, pommes de terre ... Les potées seront bientôt de retour ... Derrière les carottes noires, on aperçoit quelques topinambours. C'est bon, le topinambour ... Ravie qu'il revienne à la mode ... Toujours beaucoup de courges, et de beaux épinards ... On parlait de potées d'hiver ? On peut faire de jolies courses, en cette saison ... Figues et kakis sont bien mûrs ... Je prendrais bien quelques poignées d'olives à saler ... Et puis quelques noisettes, aussi ... Pour la truffe, on attendra encore un peu ... Mais je ne résisterai pas longtemps à ces roses mignonnes ... Déjeuner rapide de petites tourtes à la blette . Une pâte brisée et une farce toute simple faite de lardons, de vert de blette et d'oignons revenus à la poêle et mélangés avec une poignée de riz cuit, une pointe d'ail et beaucoup de thym frais ... On sale et on poivre bien. On passe au four et l'on déguste chaud ou froid, comme on veut. De quelque manière qu'on le fasse, ça reste toujours très bon. Sinon, on peut aussi préparer en vitesse une jolie salade, alliant les produits de saison rôtis, confits au four, et de fraîches pousses de mâche. Pour obtenir en deux temps, trois mouvements cette belle salade de courge, poire et raisins rôtis à la poitrine fumée et au sirop d'érable, on jette sur la plaque du four des tranches de courge muscade et des quartiers de poires pas trop mûres. On arrose d'un filet de sirop d'érable, on sale, on poivre bien et l'on enfourne à 210°C pendant une petite demi-heure, le temps que les fruits et légumes se laissent transpercer facilement de la pointe d'un couteau. Quelques flocons de piment chipotle, vous savez, ce piment mexicain fumé, font merveille là-dessus, si vous en avez ... On parsème de tranches de poitrine fumée (achetez-la chez le charcutier plutôt qu'en barquette, c'est incomparable) et de quelques cerneaux de noix 10 minutes avant la fin de la cuisson ... Pendant ce temps, on fait revenir dans une poêle une poignée de grains de raisin blanc bien fermes (évitez le bon chasselas, aux grains dorés mais à la peau trop fine ...). Si vous avez du temps devant vous, ne vous gênez pas et épépinez les grains ... Mais bon, moi, j'aime bien quand ça croque ... Servez rapidement, alors que tous les éléments de votre salade sont encore chauds, sur un lit de pousses de mâche. C'est la pleine saison, profitez-en ... Assaisonnez juste d'un peu d'huile d'olive et d'un trait de balsamique ... Vous m'en direz des nouvelles ... Quelques jours plus tard, soirée de fête ... On fête les vingt ans de Clément. Les vrais ... On a invité Rachel à partager ce moment. C'est qu'elle les connaît depuis toujours, mes garçons, ma copine Rachel ... Elle les aime fort et ils le lui rendent bien ! L'heure est à la rigolade ... Pour dîner, le repas préféré de Clément. Une blanquette, celle de ma maman ... faite par moi, cela dit ... mais la recette est la même ... Du bon veau fermier qui donne un fabuleux bouillon, de l'oignon, de la carotte, de la belle crème fraîche bien épaisse et surtout, un bon filet de jus de citron pour aciduler la sauce ... Je rajoute des chanterelles, en cette saison ... Un régal ... La voici dans son plat, façon bonne franquette ... ... ou plus élégante, servie à l'assiette. Je dois vous avouer que je préfère la première version ... J'aime la bonne cuisine des familles servie dans de grands plats généreux ... Là, c'est le plateau de fromages délicieux apporté par Rachel ... Un peu de pub gratuite pour son fromager, la maison Mons au Cannet ... ... et un Opéra de chez Lenôtre, parce que quand j'étais petite, LE gâteau dédié aux anniversaires était déjà l'Opéra. Celui de chez Dalloyau, le premier, le vrai ... Mais bon, maintenant, je ne suis plus à Paris mais à Cannes et je dois bien dire que celui de chez Lenôtre est merveilleux lui aussi ... Alors on s'adapte ! ;o))) Oups, on allait oublier la bougie ! ;o) Joyeux anniversaire, Clément ! On vous en offre un petit morceau ? Allons, laissez-vous tenter ! Bon ... Nous voilà donc à la fin du mois d'octobre ... Et qui dit fin octobre dit, dans les pays anglo-saxons, Halloween ... Certes, ce n'est pas une célébration traditionnelle chez nous mais c'est un rendez-vous que nous avons néanmoins pris avec mes patients pour faire la fête. Vous l'aurez noté, depuis le temps, tous les prétextes sont bons ! ;o) Chaque année, donc, vers le début du mois de septembre, j'axe les séances de rééducation fonctionnelle sur la décoration future de notre salle. Au lieu de manipuler cônes de rééducation et autres petits bâtons, ils vont manier les crayons et les ciseaux, avec beaucoup plus de plaisir et de ténacité, je dois dire ! ;o) Nous voilà donc partis sur un travail de 6 ou 7 semaines qui nous amènera tranquillement jusqu'à la fin octobre, où nous organisons avec quelques-uns une soirée "Halloween" ... Cette année, on ne peut attendre le 31 Octobre. Je serai à Londres à cette période-là. Pas grave, un Halloween anticipé ne gêne personne, ici ... Bienvenue donc dans notre antre ... Je vais vous faire visiter ... Ça commence bien, les effets surnaturels démarrent en force ... ;o) Derrière les fenêtres garnies de rideaux en papier crépon étiré, les fantômes guettent ... ... beaucoup de fantômes ... juste découpés dans du papier Canson blanc ... La cage à poulie a changé d'allure ... Une sorcière et un squelette y ont trouvé refuge ... Les poids de rééducation ont désormais le regard perçant ... Un chat noir grimpe sur une branche. Un hibou le surveille de près ... Avec Laurence, nous avons fabriqué un miroir ... Le décor est planté, un peu plus chaque jour ... César a encore très bien travaillé avec ses perles Hama, celles que l'on colle avec un fer à repasser. Il nous en fait sur tous les thèmes ... ... et certaines nous font même de jolis décors en 3D ... La jambe de Sylvie et Virginie pendouille dans la cage. Je me la prendrai souvent dans la tête ces jours-ci. Pas grave, elle est juste en papier mâché ... ;o) D'étranges créatures scrutent les alentours ... J'ai retrouvé des balles de ping pong que j'avais peintes il y a quelques années ... Collées sur ce morceau de bois flottée, elles lui donnent un look saisissant ! Tiens, une autre jambe traîne le long de l'espalier ... Pour la petite histoire, je l'ai trouvée dans la rue, encore accrochée à un mannequin de vitrine cassé ... J'ai scié la jambe et l'ai un peu grimée ... Et comme il me restait un peu de sang ... euh, non, pardon, de peinture laquée rouge ... dans ma seringue ... ... j'ai eu l'idée de ce petit décor-là en collant l'ensemble, papier sanglant compris, sur un vieux livre ... D'un autre de ces livres s'échappent deux petits fantômes facétieux ... Vive Pinterest, pour ce décor-là ! On ressort de nos placards une scénette bucolique ... ;o) ... et ces potirons en papier mâché qu'une autre Virginie avait fabriqués avec moi ... Nous les remplirons de bonbons en temps voulu ... Des petits extraterrestres pointent là aussi leurs yeux vers nous ... ... et des oiseaux ont envahi les murs ... Des rats, aussi ... Dans nos décors, nous utilisons beaucoup le papier. Il a l'avantage d'être peu cher et pratique à travailler. Des vieux cartons, aussi, et puis les verres de la machine à café, que quelques résidantes récupèrent avec soin ... Je suis aussi pro dans l'art de récupérer de vieux bouts de palettes dans la rue... On en fait de très jolis cadres mais c'est une denrée rare ... ;o) Dessus, on peut accrocher quelques-unes des cartes réalisées par celles et ceux dont je rééduque la dextérité des doigts, avec mon Ipad et l'appli Martha Stewart Craft Studio. Géniale, cette appli-là ! ... Cet été, on a aussi collecté les bouteilles de rosé-pamplemousse des uns et des autres. Eh oui, on picole, dans le Sud ! ;o) Elles sont aujourd'hui recouvertes de toiles d'araignées ... On recycle même les bougies tordues, chez nous ... Chaque année, je rapporte quelques décors de Londres, comme cette jolie guirlande ... Je les achète en solde là-bas et les ressors l'année d'après. Ça fait toujours de jolies redécouvertes, quand on ouvre nos boîtes à décors ... J'aime bien les anciennes réclames américaines ... Celles des années 50, surtout. Et puisque l'on parlait de sorcières ... ... voici une recette qui saura, je l'espère, vous plaire ... Merci Pinterest, là encore ... Sablés en Doigts de Sorcière ... Ingrédients : - 1 tasse de sucre - 250 g de beurre - 1 gros œuf - 3,5 tasses de farine - Extrait de vanille ou arôme selon goût - amandes effilées Préparation : Battez le sucre avec le beurre ramolli pour que le mélange soit mousseux. Incorporez alors rapidement le reste des ingrédients. Faites une boule que vous laisserez reposer une heure au frais. Détaillez ensuite en forme de doigts. Faites-les fins parce qu'ils vont gonfler à la cuisson; En même temps, rien n'a jamais interdit à une sorcière d'avoir les doigts oedématiés ! ;o) Placez une amande au bout de chaque doigt pour figurer l’ongle. Faites cuire quelques minutes dans un four préchauffé à 180°C. Gardez bien les biscuits tendres. Ils durciront en refroidissant. Voici ensuite quelques photophores faciles à réaliser, surtout avec les modèles trouvés sur le site de Martha Stewart ... On imprime, on découpe, on colle sur un pot de confiture vide et on glisse une petite bougie chauffe-plat dedans ... C'est joli, la nuit ... Et puisque nous parlons de nuit, regardez comme ces décors rendent bien, une fois justement la nuit tombée et les lumières éteintes ... Les flammes des bougies vacillent doucement .. ... créant une ambiance chaleureuse et un peu magique. Nos petits fantômes s'animent, bien dans leur élément ... Quant à la table, il faut la décorer ... Le centre de table sera vite trouvé. On remplit nos potirons de marshmallows et autres friandises ... On roule nos menus et on les dépose sur les assiettes ... Version halloweenesque ... ... ou version "normale" ! ;o) ... accompagnés d'une petite bricole que chacun pourra remporter à la fin de la soirée .. Ces petits potirons en papier sont remplis de M&M's ... Quelques gourmands n'attendront pas d'être chez eux pour les avaler ! ;o))) Le tutoriel est chez Martha Stewart aussi. Le lien est le même que celui indiqué un peu plus haut ... On parle recettes, maintenant ? Commençons par l'apéritif ... Un Cocktail Sang de Vampire … autrement dit, un cocktail cidre, jus d'amarena et limoncello ... - 3 bouteilles de Cidre brut glacé - 1/2 verre de sirop d’amarena, ou un peu plus ou un peu moins selon votre goût ... - 1 verre de Limoncello - Un trait de vodka si vous vous alcoolisez plus ... Vodka Mélangez tout dans un grand pichet. Servez tout de suite, bien glacé ... Crostini de Chèvre, Pomme et Miel, Graines de Grenade ... - Baguette de campagne - Ail - Chèvre frais - Tranches de pommes citronnées - Graines de grenade Faites griller légèrement de fines tranches de baguette de campagne ... Frottez d'ail ... Déposez sur chaque tartine une tranchette de chèvre frais. Posez dessus un morceau de pomme, puis quelques graines de grenade. Servez immédiatement ... Savoury Pumpkin Puffs ... d'après Martha Stewart ... Attention, la recette n'est volontairement pas tout à fait la même que chez Martha Stewart ... Une adaptation rendue nécessaire par le fait que je ne voulais pas que les personnes handicapées qui dîneraient avec nous se retrouvent avec les doigts gras dès le début du repas ... Pas pratique ... Je vous mets donc ici mon interprétation de la recette. Pour la vraie, suivez le lien ci-dessus ... Ingrédients pour une vingtaine de biscuits : - 2 blocs de pâtes feuilletées (j'utilise celle de chez Picard, à étaler, très bonne) - 1,5 cc de paprika - 65 g de beurre - 2.5 CS de moutarde de Dijon - 1,5 tasse de gruyère râpé - 1 tasse de parmesan râpé - Poivre du moulin Préparation : 1. Étalez vos deux pâtes feuilletées en deux rectangles de 35 cm sur 35 cm sur une épaisseur de 1/2 cm. 2. Préparez un mélange de beurre manié avec le paprika, la moutarde, le gruyère et le parmesan. Poivrez bien. Étalez ce mélange sur l'une des pâtes feuilletées. Couvrez de l'autre pâte. Farinez légèrement et passez le rouleau de façon à sceller le tout et à vous retrouver à nouveau avec une pâte d'1/2 cm d'épaisseur. Réservez au moins 30 minutes au froid. 3. Détaillez de petits potirons à l'aide d'un emporte-pièce. Faites quelques entailles superficielles sur chaque biscuit, pour imiter les nervures (cannelures ?) des potirons. Posez-les sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé. Laissez cuire jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Cela prend une quinzaine de minutes, à 180°C. Servez immédiatement. Que serait un repas d'Halloween sans une soupe à la courge ? Oui, mais pas une soupe habituelle, cette fois-ci ... Essayez celle-là ... C'est un délice, surtout si vous la servez accompagnée des petits muffins façon welsh rarebits dont la recette suit juste après .. Soupe à la Courge Butternut et à la Pomme ... à la façon de l'excellente revue "Bon Appétit" ... Pour la recette originale, c'est par là . Pour la recette en français, restez ici ! ;o) Ingrédients : - 30 g de beurre - 1 gros oignon haché - ½ cc de muscade râpée - 2.5 kg de butternut, pelée et coupée en dés pas trop gros - 4 ¼ tasse de bouillon de légumes - 1 pomme gala pelée, épépinée et coupée en dés - ½ tasse de jus de pommes - Crème aigre - Ciboulette hachée Préparation : Mélangez le beurre dans une grande cocotte et faites chauffer à feu moyen. Ajoutez l’oignon et la muscade. Faites sauter jusqu’à ce que les oignons commencent à brunir. Soit environ 5 minutes. Ajoutez la courge, le bouillon, la pomme et le jus de pomme. Amenez à ébullition. Baissez le feu et laissez frémir une trentaine de minutes, jusqu’à ce que la pomme et la courge soient tendres. Passez la purée au blender. Remettez dans la cocotte. Salez et poivrez. Laissez frémir. Servir dans des bols. Ajoute de la crème sure et de la ciboulette fraîchement hachée. Et comme promis, voici les muffins à servir avec ... Welsh Rarebit Muffins ... une recette de la revue Good Food ... Ingrédients pour 12 muffins : - 225 g de farine avec levure - 50 g de farine simple - 1 cc de levure chimique - ½ cc de bicarbonate de soude - ¼ cc sel - ½ cc moutarde en poudre - 100 g de cheddar fort ou de mimolette vieille, la moitié râpée, l’autre moitié en petits cubes - 6 CS d’huile - 125 ml de lait - 150 g de yaourt à la grecque - 1 gros œuf - 1 CS de Worcestershire sauce Préparation : Dans un saladier, mélangez tous les ingrédients secs. Dans un autre, tous les ingrédients mouillés. Mélangez ensuite le contenu des deux saladiers, en ne travaillant pas trop la pâte, juste ce qu'il faut pour que le mélange soit homogène. Cuire au four, préchauffé à 180°C, dans une plaque à empreintes à muffins, jusqu'à ce qu'un couteau plongé au coeur des muffins ressorte juste sec. Servez tiède, avec la soupe à la courge et aux pommes ... On continue avec ... Les spaghettis-boulettes les plus simples du monde ... selon Martha Stewart ... Ingrédients pour 4 personnes : - 1/4 tasse de parmesan râpé finement, et plus encore pour le service - 1/4 tasse de persil frais haché - 2 gousses d'ail, hachées - 1 gros œuf - 500 g de bœuf haché maigre - 1/4 tasse de chapelure - Huile d'olive : 1 cuillère à soupe - 800 g de tomates concassées en conserve - 400 g de spaghettis - Sel et poivre du moulin Préparation : 1. Portez une grande casserole d'eau salée à ébullition. Dans un bol, mélangez le parmesan, le persil, l'ail, l'œuf, 1 cuillère à café de sel et du poivre. Ajoutez le boeuf et la chapelure, mélangez délicatement. Formez 16 boulettes de ce mélange. 2. Dans une casserole à fond épais, faites chauffer l'huile à feu moyen. Ajoutez les boulettes de viande et laissez cuire, en tournant de temps, jusqu'à ce qu'elles brunissent, soit 8 à 10 minutes. Ajoutez les tomates et portez à ébullition. Réduisez le feu, couvrez partiellement et laissez chauffer, en remuant de temps en temps, jusqu'à ce que les boulettes sont cuites, soit 10 à 12 minutes. 3. Pendant ce temps, faites cuire les pâtes jusqu'à ce qu'elles soient al dente. Égouttez et remettez dans la casserole, ajoutez les boulettes de viande et la sauce et mélangez délicatement. Servez avec du parmesan. Comme il faut bien un peu de sucré pour amadouer fantômes et sorcières, voici des ... Mousses au Chocolat ... ou Toiles d'Araignées ... à servir avec les Doigts de Sorcières ... Ingrédients pour 18 gourmands ! - 600 g de chocolat noir - 18 blancs d’œufs en neige - 200 g de beurre + chocolat blanc pour le décor en toile d’araignée Préparation : Faites fondre le chocolat dans le beurre au bain-marie. Laissez tiédir un peu et incorporez les blancs d'œufs battus en neige. Versez dans des ramequins. Placez au frais pendant une nuit. Quand la mousse est bien ferme, faites fondre le chocolat blanc au bain-marie et dessinez à la surface des mousses des toiles d'araignées en utilisant un cornet de papier ou une poche munie d'une douille fine. Servez avec des doigts coupés, sur lesquels on a passé un peu e cacao en poudre avec un pinceau, pour les rendre un peu plus dégoûtant ! ;o) ... Petite gâterie finale ! ;o) Souris et leurs excréments ... ou souris en pâte d'amande et Chocolats pralinés aux Gavottes … d'après Boljo ... Ingrédients : - 150 g de chocolat noir de bonne qualité - 250 g de pralin - 50 g de beurre - 150 g de gavottes émiettées Préparation : 1. Faites fondre le chocolat et le beurre à feu doux et mélangez. 2. Brisez les gavottes dans un sac congélation en roulant dessus avec un rouleau à pâtisserie. 3. Ajoutez le pralin et les miettes à la préparation en mélangeant bien. 4. Chemisez deux moules à cake de film alimentaire ou un grand moule rectangulaire et versez le praliné sur une épaisseur d’environ 2 cm, lissez bien. 5. Réfrigérez quelques heures avant de démouler et de couper en dés. Servez au milieu d'une assiette de petites souris en pâte d'amandes, avec des yeux et une queue en réglisse ... Maintenant, je vous laisse entrer tranquillement dans la salle ... La table est prête ... Les sorcières viendront vous montrer votre place à table ... On a évité le pire ... Nous serons finalement quatorze à table ... Aucun traître à craindre parmi nous, par conséquent ? ;o) Uniquement des bons vivants ... Que des gens qui apprécient d'être ensemble ... ... autour d'une belle table couverte de choses délicieuses à grignoter ... ou à dévorer à pleines dents ... de vampires !!! Pour être moins serrés, (c'est qu'un fauteuil roulant électrique, ça prend de la place !) on a même rajouté au dernier moment une table ... Tout le monde a l'air bien, l'ambiance est agréable, décontractée, les conversations s'animent peu à peu ... On en profite pour souhaiter une bonne continuation à notre copine Zara qui nous quitte ... Allez, Champagne !!! ;o) On continue notre promenade au coeur de l'automne cannois ? Allez, un peu de courage ! J'ai encore quelques petites choses à vous raconter ... L'anniversaire de ma copine Rachel, par exemple ... Elle fêtait ses 50 ans il y a quelques jours et je lui ai organisé une petite fête qui réunirait nos bons copains ... Attention, voici une fin de billet constituée uniquement de recettes ! Dans ce billet, vous économiserez vos pieds ... mais pas vos papilles ! ;o)) Il faut savoir ce que l'on veut ! ;o) Comme nous étions plutôt nombreux, j'ai opté pour un buffet. De toute façon, vous savez combien j'aime préparer les buffets ... Celui-ci m'a semblé bien adapté à la saison ... Le vrai "Buffet Campagnard". Vous souvenez-vous, d'ailleurs, de cette publicité ... pardon, "réclame", à cette époque ... des Galeries Barbès, ce magasin de meubles parisien qui offrait un "buffet campagnard gratuit réservé aux clients" ? Depuis que j'ai 10 ans, cette phrase me trotte dans la tête ... Mon buffet campagnard sera "réservé aux amis" et voilà enfin le moment de me faire plaisir ... Et puis il sera sans doute plus complet que celui des Galeries Barbès, que je n'ai jamais eu l'occasion ni de voir, ni de goûter ! ;o))) J'ai pris l'essentiel de mes recettes dans cet excellent ouvrage de Stéphane Reynaud ... J'ai toujours aimé le travail de cet homme-là ... Bon, pour la première recette, et pour me faire mentir, voilà une adaptation de rillettes de canard du livre "Les Grands Apéros" paru chez Larousse. On y utilise des cuisses de canard gras. J'utilise quant à moi du confit de canard, ce qui me permet de diviser les temps de cuisson par trois. C'est la recette de ma version que je vous donne ici ... Rillettes de Canard aux Épices ... Ingrédients pour une terrine : - 1 boîte d’1,350 kg de manchons de canards confits - 1 gros oignon - 1 carotte - 1 branche de laurier - 1 cuillerée à soupe rase de quatre-épices - 1/2 cuillerée à soupe rase de gros sel - 1 cuillerée à soupe de poivre en grains - 1 branche de thym Préparation : 1. Épluchez et émincez l’oignon. 2. Déposez les manchons de canard désossés dans une cocotte en fonte. Ajoutez la graisse récupérée dans la boîte, le quatre-épices, le gros sel, le poivre, le thym effeuillé et les feuilles de laurier. Faites chauffer sur feu moyen, puis couvrez et baissez le feu. 3. Faites cuire à petit bouillon pendant 1h30, en vérifiant régulièrement le contenu de la cocotte. 4. Quand la viande tombe en lambeaux, laissez tiédir puis effilochez la chair avec 2 fourchettes. Versez dans une terrine. Couvrez la surface de la terrine de graisse de cuisson. Faites prendre au réfrigérateur pendant 24h. Je vous propose ensuite une autre terrine ... Terrine Beaujolaise ... une recette de Stéphane Raynaud ... Pour une terrine d’ 1 kg ... - 300 g de gorge de porc coupée en cubes - 300 g d’échine de porc coupée en cubes - 200 g de foie de porc coupé en cubes - 3 carottes émincées - 4 oignons, émincés - 4 gousses d'ail émincées - 1 feuille de laurier - 400 ml de Beaujolais - 100 ml de Porto rouge - Une crépine de porc - Sel et poivre Préparation : 1. Mélangez toutes la viande, les carottes, les oignons, l'ail et le laurier dans un plat, versez le vin et le porto et laissez mariner pendant 24 heures. 2. Faites tremper la crépine dans de l'eau froide et égouttez. Préchauffez le four à 180°C. Égouttez la viande et les légumes en réservant la marinade. Retirez et jetez la feuille de laurier. Hachez tous les ingrédients au hachoir grosse grille et assaisonnez avec le sel et le poivre. Incorporez la moitié du jus de la marinade réservée. 3. Versez le mélange dans une terrine en terre et recouvrez avec la crépine, en veillant à ce que les bords de la terrine soient bien recouverts. Mettez la terrine dans un plat à rôtir, ajoutez de l'eau bouillante jusqu'à mi-hauteur sur les côtés, et faites cuire au four pendant 2 heures, jusqu'à ce qu’elle soit dorée sur le dessus. Servez froid. La tarte qui suit, je vous en ai déjà donné la recette dans mon dernier billet ... C'est la Tarte aux Poires et au Gorgonzola de chez Cojean ... Je vous la redonne ici. Ce sera plus simple ... Tarte aux Poires, au Gorgonzola et aux Noix ... Ingrédients : - 480 g de poires Williams - 2 c à s de miel - 350g de pousses d’épinards - 20g de beurre - une pâte brisée, faite maison, c'est très facile et ça fait toute la différence ! - 150g de gorgonzola en cubes - 50g de cerneaux de noix - 40g de ciboulette + Un appareil à quiche composé de : - 2 oeufs - 2 jaunes d'oeufs - 12cl de crème épaisse et 25cl de crème liquide - Sel et poivre Préparation : 1. Préchauffez le four à 170°C. Lavez et épépinez les poires sans les peler, taillez-les en gros cubes, placez-les dans une poêle et faites-les revenir dans le miel à feu moyen pendant 5mn. 2. Lavez et égouttez les épinards, faites fondre le beurre dans une casserole puis mettez-y les épinards pour les faire "tomber". Pressez-les dans une passoire pour en retirer tout le liquide. 3. Déposez la pâte dans un moule, piquez-en le fond, mettez un papier sulfurisé et des billes en céramique ou des haricots secs et faites cuire la pâte à blanc pendant10 minutes. Sortez-la du four, retirez les billes et le papier, posez les épinards dans le fond de la tarte et répartissez dessus les poires revenues dans le miel, le gorgonzola et les noix. 4. Incorporez la ciboulette ciselée (j'ai mis de l'aneth) dans l’appareil à quiche que vous versez ensuite dans le moule. 5. Enfournez et faites cuire encore une demi-heure. Servez tiède ou à température ambiante. Vous aimez le pâté en croûte ? Je vous en propose un à base de champignons ... dans une pâte à pâté en croûte parfumée au romarin ... J'avais déjà fait une terrine de ce style avec la recette de Stéphane Reynaud, il y a deux ans de cela , pour les 18 ans de Clément ... La pâte était une pâte feuilletée. Cette fois-ci, j'essaye avec une vraie pâte à pâté en croûte, donc ... C'est la saison des champignons, profitons-en ... J'ai des trompettes de la mort, des chanterelles et des pleurotes ... Pâté en Croûte de Champignons des Bois au Romarin ... Ingrédients pour une terrine de 25 cm de long par 11 cm de large : - 250 g de pâte à pâté en croûte parfumée au romarin - 150 g de blancs de volaille - 3 œufs - 15 cl de crème liquide - 5 échalotes - 150 g de chanterelles - 150 g de trompettes de la mort - 150 g de pleurotes - 1 petit piment oiseau - 1 bouquet de persil frisé - 2 brins de romarin - 10 cl d'huile d'olive - 5 g de beurre - 5 g de farine - 1 jaune d'œuf - Fleur de sel Pâte à pâté en croûte ... - 650 g de farine - 50 g de saindoux - 60 g de beurre mou - 2 jaunes d'oeufs - 1 cc de sucre - 2 cc de sel - 180 ml d'eau - Deux brins de romarin hachés grossièrement Préparation : Préparer la pâte la veille du jour où l'on veut cuire le pâté, donc deux jours avant de le consommer ... Mélangez le beurre mou, le saindoux, les jaunes d'oeufs, le sucre, le sel, le romarin haché et la farine. Écrasez la pâte entre le doigts afin de bien incorporer le beurre et le saindoux. Versez peu à peu l'eau et mélangez. Pétrissez de façon à obtenir une pâte lisse, non collante et élastique. N'ajoutez l'eau que petit à petit et ajustez en fonction de la farine que vous utilisez. Faites une boule avec cette pâte, emballez-la dans du film plastique et laissez reposer 24h au réfrigérateur. Pour préparer le pâté en croûte, maintenant ... 1. Faites fondre le beurre. 2. Badigeonnez la terrine de beurre puis l'enduire de farine. Retirez l'excédent en tapant d'un coup sec contre une surface dure. 3. Épluchez les échalotes, émincez-les et hachez le piment. Faites revenir le tout à l'huile d'olive, ajoutez les champignons et laissez cuire 10 minutes, ou jusqu'à ce que le mélange soit bien sec. 4. Mixez la volaille avec les œufs et la crème, ajoutez le persil haché, le romarin effeuillé et les champignons. Mélangez bien. Salez. 5. Étalez la pâte en un long rectangle. Gardez-en une partie pour le couvercle. 6. Chemisez le moule avec le plus grand rectangle et remplissez avec la farce aux champignons. Dorez les bords avec le jaune d'œuf. Recouvrez du second rectangle de pâte. Dorez le dessus, ajoutez la fleur de sel. Faites un trou sur le dessus et glissez-y un cylindre de papier sulfurisé, pour que la vapeur puisse s'échapper à la cuisson. Enfournez et laissez cuire 1h15 dans un four à 150°C. Cette terrine se déguste tiède ou froide. Tout va bien ? alors on continue avec une ... ... Terrine de Poulet au Chorizo ... Ingrédients : - 400 gr de filets de poulet - 100 gr chorizo fort - 15 gr de beurre - 10 cl porto blanc - 1 pincée de muscade - 1 pincée de cannelle - 2 oignons doux - 3 oeufs - 10 cl de crème liquide - Sel Préparation : 1. Coupez 150 gr de poulet petits dés ainsi que le chorizo. 2. Epluchez et émincez les oignons. 3. Faites dorer le poulet et le chorizo dans le beurre. Ajoutez les oignons et laissez compoter. Ajoutez enfin le porto. Laissez réduire. 4. Hachez le reste du poulet et ajoutez la crème, les oeufs et les épices. Mélangez ce hachis à la compotée et salez. 5. Remplissez une terrine et enfournez dans un bain-marie pendant 45 minutes à 180°C. Et puis aussi ... ... Des Carottes, du Curry, du Cumin et du Sésame en Terrine … Ingrédients pour 6 à 8 personnes : - 1 kg de carottes - 40 cl de crème liquide entière - 5 oeufs - 1 pincée de safran - 1 pincée de curry - 1 cuillère à café de graines de cumin - 20 g de graines de sésame blond - Fleur de sel et poivre du moulin Préparation : 1. Epluchez les carottes et coupez-les dans la longueur en bandes de 2 mm d'épaisseur. Dans une casserole d'eau bouillante salée, cuisez les bandes de carottes al dente. 2. Mélangez les oeufs avec la crème, le safran et le curry, puis assaisonnez. 3. Huilez un moule à cake. Montez des couches de carottes en saupoudrant de graines de cumin. Recouvrez de l'appareil crème-safran-curry. Recouvrez d'un papier alu et faites cuire au bain-marie dans un four préchauffé à 180°C pendant 40 à 45 minutes. 4. Dans une poêle antiadhésive, colorez légèrement les graines de sésame. 5. Une fois que la terrine est refroidie, démoulez-la. Recouvrez de sésame doré (pas doré chez moi mais très bon quand même ...) et servez. Et que diriez-vous d'un gratin de ravioles aux cèpes ? Le même que celui dont je vous ai parlé plus haut dans ce billet ... Un autre "hit" de ce dîner, servi sur un chauffe-plat électrique laissé tiède ... Merci Cath, encore une fois, pour cette excellente recette ... Et que prendre comme pain, me direz-vous ? De la bonne baguette de campagne, d'abord ... Une mie moelleuse, une croûte craquante ... Et puis, pour le fromage, un pain aux noix et un autre aux fruits secs ... Pas de chance, plus aucun de ces pains fantaisie lorsque j'arrive chez mon boulanger quelques heures avant le repas ... Pas grave, je ressors ma recette d' Irish Soda Bread ... Celle de Paul Hollywood, en fait, dont je suis l'excellente série "Breads" sur la BBC ... L'Irish soda bread est le pain qu'il vous faut le jour où vous êtes en panne de pain, justement ... Pas de pétrissage, pas de levée, une vingtaine de minutes de cuisson et vous avez une belle miche de pain que vous pouvez agrémenter de tous les parfums que vous aimez ... Irish Soda Bread aux Noix et aux Airelles… Ingrédients : - 250 g de farine complète - 250 g de farine type 55 - 1 cc de bicarbonate de soude - 1 cc de sel - 420 ml de lait fermenté (quantité à ajuster selon votre farine …) - Encore de la farine pour saupoudrer le pain - Une poignée de cerneaux de noix concassés - Une poignée d'airelles séchées Préparation : 1. Préchauffez votre four à 200°C. 2. Dans un grand saladier, mélangez vos deux farines, le bicarbonate de soude et le sel. 3. Ajoutez le lait fermenté, les noix et les airelles et mélangez jusqu’à ce qu’une pâte collante se forme. Ne pétrissez pas cette pâte. 4. Farinez votre plan de travail. Versez votre pâte dessus. 5. Roulez et repliez deux fois votre pâte pour que tout soit bien amalgamé. Encore une fois, ne pétrissez pas. 6. Façonnez en forme de boule. Ecrasez doucement la boule avec votre main. Entaillez-la d’une croix profonde avec un couteau, de façon à la diviser en quatre quadrants. 7. Saupoudrez le pain de farine. Placez sur une plaque tapissée de papier sulfurisé et laissez reposer 20 minutes. Si vous êtes pressés, néanmoins, enfournez directement et laissez cuire 30 minutes à 200°C. Le pain doit être brun-doré et sonner creux lorsqu’on frappe le dessous. 8. Laissez refroidir sur une grille. Ce pain est meilleur s’il est mangé le jour de sa confection. Vous en prendrez bien une tranche ? Pour un peu de fraîcheur, que diriez-vous d'une petite salade d'endives, de pommes et de noix ? Avec une sauce acidulée faite de moutarde à l'ancienne, de vinaigre de vin blanc aromatisé à la noix de la maison Fallot (je ne te remercierai jamais assez, Marielle, de me l'avoir fait connaître, celui-là !) et d'huile de colza, ça vous irait ? Voici le gros plateau de fromage ... ... encore une fois de chez Mons ... dont je vous rappelle l'adresse ... La Fromagerie Du Cannet 1 Rue de Cannes 06110 Le Cannet Du raisin muscat, des noix, des poires bien mûres ... Et puis de jeunes pousses d'épinards ... ... à consommer sans modération avec une de mes plus jolies découvertes du moment ... La superbe huile d'olive d'Arnaud Gillet, une huile en provenance de Crête, goûtée pour la première fois il y a peu au mariage de ma copine Nathalie, des Cuisines de Garance ... Le producteur de cette huile habite Héraklion et sa production est tout à fait étonnante. Je n'avais honnêtement jusqu'à aujourd'hui jamais goûté une huile d'olive si épaisse, si enveloppante ... Ses parfums sont terribles et je dois avouer que la meilleure façon de la déguster s'est révélée être toute seule, avec du bon pain et une pincée de fleur de sel ... Mes invités du jour l'ont goutée aussi ... et plébiscitée ! D'ailleurs, je pense que nous passerons tous commande bientôt. Le système de livraison en bidons de 500 ml, avec des tarifs dégressifs dès lors qu'on commande en quantité, est bien pratique. Allez donc jeter un oeil sur le site d'Arnaud ... C'est par ici . Et n'hésitez surtout pas à commander, si l'envie d'y goûter à votre tour se mettait soudainement à vous obséder ... ;o) Sinon, vous ai-je déjà parlé des cerises au vinaigre, une autre de mes péchés-mignons ? ;o) Un condiment dont je prépare consciencieusement quelques pots chaque année, au printemps, avec de grosses cerises charnues et encore un peu fermes .. Je vous laisse la recette ... pour le printemps prochain ... Les Cerises au Vinaigre ... à la manière de Marie-Claude ... Ingrédients : - 1 kg de cerises - 1 l de vinaigre de vin - 200 g de cassonade - 3 clous de girofle - 1 petit bâton de cannelle - 1 cuil. à café de poivre en grains Préparation : Équeutez, lavez et séchez les cerises. Rangez-les dans un bocal. Versez le vinaigre dans une casserole, ajoutez la cassonade et les autres ingrédients. Portez à ébullition, laissez bouillonner 5 min puis laissez refroidir. Versez sur les cerises. Laissez macérer une nuit. Le lendemain, versez à nouveau le vinaigre aromatisé dans la casserole, en laissant les cerises dans le bocal. Refaites bouillir et versez à nouveau le vinaigre bouillant sur les cerises. Fermez le bocal et rangez-le à l’abri de la lumière pour au moins deux mois. Servez avec les terrine. C'est trop, trop bon ! ;o))) Un autre condiment ? Voici un chutney que vous devriez essayer ... Chutney de Pommes et de Tomates Vertes à l’Airelle … Ingrédients : - 2 CS d’huile d’olive - 1 petit oignon haché - 1 cuillerée à soupe de gingembre frais râpé - 1 cc de sel - Les graines de 3 gousses de cardamome - 1 bâton de cannelle - 2 pommes un peu acides - 2 belles tomates vertes - ½ tasse d’airelles séchées - ¼ tasse de sucre - 4 cuillerées à soupe de vinaigre de vin blanc Préparation : 1. Faites chauffer l’huile dans une casserole de taille moyenne. Ajoutez l’oignon, le gingembre, les épices et le sel. Faites sauter jusqu’à ce que le mélange devienne translucide, soit environ 5 minutes. 2. Ajoutez les airelles, les pommes pelées, épépinées et coupées en morceaux, ainsi que les tomates, en morceaux aussi. Ajoutez enfin le sucre et le vinaigre. Amenez à ébullition puis baissez le feu de façon à ce que le mélange frémisse. Laissez cuire, partiellement couvert, jusqu’à ce que les pommes et les tomates soient tendres, soit une quinzaine de minutes. Servez tiède ou à température ambiante. On termine par une autre de mes belles découvertes, trouvées sur un site anglais ... À tenter SANS FAUTE, vous m'entendez ? ;o) Chilli Jam ... ou Confiture de piments ... Ingrédients pour 900 g : - 1 kg de tomates Roma bien mûres - 500 g de sucre en poudre - 80 ml de vinaigre de vin blanc - 60 ml de jus de citron - Des piments rouges longs frais, finement émincés (la recette en préconise 8, j'en ai mis deux ... et c'était bien assez !) - 4 cm de gingembre frais, pelé et gratté - 3 gousses d’ail écrasées (pas mises car oubliées sur un coin de table ... C'est très bon sans, aussi ...)) Préparation : 1. Placez tous les ingrédients dans une cocotte et faites chauffer doucement jusqu’à ce que le sucre soit dissout. Puis amenez à ébullition. Baissez alors le feu et laissez frémir, en remuant de temps en temps, une heure environ ou jusqu’à ce que la confiture épaississe. Laissez tiédir 15 minutes. 2. Mixez au mixeur plongeant. Versez dans des pots propres et secs. Fermez, retournez. 3. Gardez dans un endroit sombre jusqu’à trois mois. Conservez au réfrigérateur après ouverture des pots. Avec les rillettes de canard au "quatre-épices" ou avec le fromage, c'est juste un régal ! Alors, ça vous plaît ? Vous voyez, moi, je trouve qu'il n'y a rien de meilleur que les produits simples ... Parlons dessert, enfin ... Ou plutôt parlons dessertS ... On commence par le plus simple et, je trouve, le meilleur, encore une fois ... La "bête" croustade aux pommes , que je fais toujours avec plus de plaisir, avec quelques variantes à chaque fois, suivant la saison et mes envies ... La Croustade de Pommes aux Noisettes et au Pralin ... Ingrédients pour une grande croustade ... Pour la pâte : - 150 g de beurre - 2 jaunes d'oeufs - 3 CS de sucre en poudre - 300 g de farine - 50 g de poudre de noisettes Pour la garniture : - 4 ou 5 pommes acidulées (selon leur taille) - 2 cuillerées à soupe de sucre en poudre - une bonne pincée de cannelle, une autre, plus petite, de muscade et un chouilla de girofle moulu - Quelques noisettes de beurre - 100 g de pralin Pour dorer : - 1 jaune d'oeuf Préparation : 1. Préparez une pâte sablée avec les ingrédients cités ci-dessus. Étalez-la pas trop finement et posez-la sur la plaque de votre four recouverte de papier sulfurisé. 2. Placez au centre des morceaux de pommes que vous aurez lavées et épépinées mais pas pelées ... saupoudrez de sucre, des épices et parsemez de quelques noisettes de beurre. Terminez en saupoudrant de pralin. Rabattez les bords sur la garniture. Dorez la pâte avec le jaune d'oeuf battu. 3. Faites cuire une trentaine de minutes à 210°C, ou jusqu'à ce que la pâte soit bien dorée et les pommes, fondantes ...Saupoudrez d'une cuillerée à soupe de sucre en poudre ... Servez chaud ou tiède. Si vous la préparez à l'avance, réchauffez-la au four juste avant de servir ... Et puis pour un tel anniversaire, il faut quand même un gâteau de fête ... Voici celui que j'ai choisi ... Un gâteau retrouvé il y a peu dans mes papiers, réservé aux adeptes de chocolat noir et aux amateurs ... d'amertume ! ;o) Un gâteau de princesse, aussi, bien sûr, pour notre Rachel ! Un pain de Gène au cacao coupé en 5 fines tranches tartinées de marmelade d'orange amère et de ganache au chocolat noir ... On couvre de ganache, on parsème de petites boules de sucre toutes roses et de poudre d'or alimentaire ... On ouvre la bouteille de cidre de glace, un copain de notre copine québécoise Anne, du blog La Famille Gerdel, conservée pour une bonne occasion ! ;o) On allume les bougies ... Il n'y a plus qu'à les souffler ! Allez Rachel, on te souhaite encore un très joyeux anniversaire ! On t'aime et on t'embrasse tous très fort !!!! Bon anniversaire à toi aussi, Annie ! ;o))) Allez, il reste quelques petites choses à grignoter ... Et si vous veniez tous à la maison ? On pourrait peut-être se faire un apéro-blog géant ?! ;o))) Bon, je plaisante, hein ? ;o))) Quoiqu'il en soit, je vous laisse pour quelques jours, histoire de me reposer un peu ... Je vais profiter de la douceur de l'automne pendant un petit moment encore ... Non, je plaisante, encore une fois ... Il va plutôt falloir que je me mette à mon billet anglais, maintenant ! ;o))) À très vite !!!

Source: questcequonmange.blogspot.com

Un premier novembre un poil maussade, histoire de colorer notre journée un passage au Marché de Niort ce matin m'a donné une idée ! De façon imprévue je tombe sur le stand d'une productrice de tomates anciennes, à 3.80 euros le kilo, dans un premier temps je passe mon chemin, le prix me faisant hésiter, pour finalement revenir dessus en fin de marché et littéralement craquer sur ce panel de couleurs, de formes, de tailles. Il faut dire qu'une des précédentes épreuves de Masterchef avec Joël Robuchon me trottait en tête, sur cette recette de départ si simple : la salade de tomates et la transformer en un plat gastro. L'idée de relever un petit défi personnel me plaisait. A mon tour de transformer une simple salade de tomates en une entrée raffinée ! Je les déballe, les nettoie délicatement, les photographie sous toutes leurs coutures, puis vient la découpe et la dégustation, il y en a pour tous les goûts des sucrées, des acidulées, des fermes, des douces, des croquantes, des jaunes, des rouges, des oranges, des tachetées, des allongées, des rondes, etc ... Je me suis amusée à toutes les découper de façon différente, retirer les pépins à certaines d'autres pas, je me rends compte du boulot que ça demande, pour la disposition sur l'assiette je l'ai faite au feeling, l'impression d'avoir une toile blanche devant moi et de disposer de la peinture ici ou la. En même temps pas si simple, je suis pas une pro mais il faut trouver un équilibre visuellement. Vient la recette, je n'ai pas la prétention d'avoir fait une entrée gastro, mais juste travaillée et raffinée. Je me suis amusée du moment où j'ai choisie les tomates sur leur étal, leur découpe, la disposition dans l'assiette, la recherche d'une vinaigrette au terme de la dégustation ! Ma salade de Tomates : Pour 4 personnes Ingrédients : Environ 700 g de tomates anciennes de petites tailles 1 oignon rouge de la coriandre fraîche Ingrédients pour le vinaigrette : 4 cuillères à soupe d'huile de tournesol bio ou de bonne qualité 2 cuillères à soupe de sauce soja 1 cuillère à soupe de sauce worcestershire 1 cuillère à soupe de ketchup du poivre 1 petite gousse d'ail écrasée (retirez le germe !) Lavez vos tomates, les séchez délicatement, les découpez de différentes façons. Puis disposez les dans des petites assiettes. Coupez en rondelles très fines votre oignon rouge, avec une rondelle, détachez chaque cercle de cette dernière et disposez sur vos tomates. Émincez de la coriandre et la parsemez sur la salade. Enfin préparez votre vinaigrette, mélangez l'huile de tournesol, la sauce soja, la sauce worcestershire, le ketchup, l'ail et le poivre ( je ne mets pas de sel dans cette vinaigrette car la sauce soja et la sauce worcestershire en contiennent suffisamment). Versez l'équivalent d'une cuillère à soupe de vinaigrette sur et autour des tomates. A déguster de suite ! A accompagner avec du pain grillé frotté à l'ail et huile d'olive Quelques photos du Marché de Niort, bien fourni et coloré ... Bonne semaine Lily' FOLLOW ME ON Twitter / Facebook / Instagram

Source: lilyskitchenbook.blogspot.com

Une bonne soupe, c'est de saison et puis il n'y a pas que les veloutés pour se réchauffer. Couper les légumes en petits morceaux vous prendra un peu de temps mais la cuisson sera plus rapide et vous apprécierez le côté rustique de ce potage à mâcher car non mixé. Quelques morceaux de lard," nature", ajoutent de la consistance à ce potage du terroir. Pour 4 personnes: 60g de lard maigre 2 poireaux (le blanc et la partie tendre du vert) 90 g de chou vert 3 petites pommes de terre 1 branche de céleri 2 carottes moyennes 2 petits navets 30 g de beurre doux gros sel de mer 60 g de haricots verts frais poivre blanc du moulin Faites bouillir de l'eau dans une casserole. Plongez le lard maigre découpé en dés 10 secondes dans l'eau bouillante. Égouttez et réservez. Nettoyez soigneusement les poireaux sous l'eau froide après les avoir fendu en 4 dans la hauteur. Émincez les finement et réservez. Taillez le chou en fine julienne. Coupez les haricots verts en morceaux de 1,5 cm de long. Épluchez pommes de terre, carottes et navets puis coupez- les en petits dés. Lavez la branche de céleri puis coupez- la aussi en dés. Faites fondre 30 g de beurre sur feu doux dans une grande marmite. Ajoutez les poireaux, le céleri, les carottes, les pommes de terre et les navets. Salez et faites suer doucement sans coloration et en remuant souvent. Quand les légumes deviennent tendres ajoutez 1,4 litre d'eau et portez à ébullition. Ajoutez ensuite le lard maigre et le chou. Goûtez pour rectifier l'assaisonnement. Couvrez pour éviter que cela ne réduise trop et laissez cuire doucement une bonne demie- heure. Pendant ce temps préparez les haricots verts. Faites bouillir une grande casserole d'eau.. Salez, ajoutez les haricots et laissez les cuire 4mn avant de les égoutter et de les plonger dans de l'eau glacée pour qu'ils restent bien verts. Après une demie heure de cuisson , les légumes doivent être cuits mais encore un peu fermes, ajoutez les haricots verts et faites mijoter 5 minutes. Servez aussitôt et ajoutez un tour de moulin à poivre dans chaque assiette.. Source: le meilleur et le plus simple de Joël Robuchon avec quelques adaptations.

Source: lesbrevesdelagazette.blogspot.fr

Pour une belle terrine de foie gras mi-cuit : 1 foie gras de qualité (le mien pesait 500 g) 1 cuiller à café très pleine de sel rose de l'Himalaya 1/2 cuiller à café de poivre fraîchement moulu (environ 1 g) j'ai utilisé du poivre fumé Ducros 1/2 cuiller à café de fructose 1/4 de cuiller à café de mélange à pain d'épice Eric Bür (à défaut du 4 épices) muscade fraîchement râpée (au goût, j'ai été généreuse) Matériel : Une terrine avec couvercle d'1/2 litre un plat à gratin plus grand que votre terrine du film étirable du papier cuisson La terrine de foie gras se réalise au moins 3 à 4 jours avant dégustation, afin d'en développer les saveurs. Elle se conserve très bien au frais, pendant une dizaine de jours. L'avant-veille de la cuisson : - Si vos foies sont sanguinolents, faites les tremper 6 heures dans un mélange de 3 litres d'eau bien froide, additionné de 3 cuillers à soupe de sel fin. Retirez les foies de l'eau salée, égouttez-les et essuyez-les soigneusement avec du papier absorbant. La veille de la cuisson : Partie la plus délicate : éveinez vos foies (ou utilisez un foie déjà éveiné). Il existe plein de vidéos sur youtube pour vous y aider, si vous avez peur de vous râter... avec un couteau pointu, grattez la pellicule qui recouvre le bout de chaque lobe. Puis faites une incision de 3 cm de profondeur le long de chaque lobe, écartez les 2 parties et retirez les 2 veines du gros lobe. faites de même avec les petits lobes (une seule veine à retirer). N'insistez pas si c'est trop difficile mais veillez à retirer toutes les tâches de sang ou verdâtres qui apporteraient de l'amertume. Réunissez les épices dans un petit bol et mélangez. Appliquez ce mélange uniformément de tous les côtés de vos lobes de foies. Rassemblez les, face soyeuse sur l'extérieur et emballez-les dans du film étirable. Conservez au frais 8 à 12 h. Le jour de la cuisson : (au moins 3-4 jours avant dégustation) Découpez du papier cuisson de la façon suivante : un morceau, parfaitement ajusté, que vous déposerez au fond de votre plat à gratin, et que vous aurez pris soin de percer avec un cure-dent à de multiples endroits, - Et un morceau découpé à la forme du bord supérieur de votre terrine. Faites le nécessaire afin que le papier soit parfaitement ajusté. (cela évitera à l'eau d'éclabousser dans le plat à gratin et à la graisse de canard de se projeter sur le couvercle de votre terrine). Sortir vos foies du film étirable et placez les, dans la terrine, en mettant le plus gros des lobes au fond. (les petits lobes sont donc au-dessus, face soyeuse sur le dessus). Appuyez un peu pour retirer les éventuelles poches d'air. Nettoyez soigneusement les bords de la terrine avec du papier absorbant, qui doivent être parfaitement propres. Déposez la feuille de papier cuisson à la surface, puis le couvercle de la terrine par-dessus, qui va maintenir le papier cuisson bien et gardez au frais environ au minimum une heure. Préchauffez votre four à 120° C. Faites bouillir environ 1,5 l d'eau dans une bouilloire (ou autre). Mettez votre terrine dans le plat à gratin, dans lequel vous aurez déposé la feuille de papier cuisson perforée et versez de l'eau bouillante jusqu'à environ 2 cm du haut de la terrine. Enfournez pour 50 minutes de cuisson. Sortez la terrine du four et au bout de quelques minutes, retirez le couvercle et versez tout le gras qui s'échappera de la terrine dans un bol (vous pouvez vous aider en maintenant les foies avec une spatule large). Le jus de cuisson va tomber au fond du bol. Laissez reposer ainsi quelques minutes, puis versez une fine couche de graisse claire sur le foie gras, de manière à juste recouvrir les lobes. Jetez le jus coloré qui se trouve au fond du bol. Laissez la terrine reposer à découvert jusqu'à complet refroidissement (environ 3 heures). Puis posez le couvercle et déposez au réfrigérateur pendant 3 ou 4 jours. Le jour de la dégustation, sortez votre terrine 15 à 30 minutes avant de la démouler. Détachez le foie gras de la terrine en passant la lame d'un long couteau pointu, le long de tous les bords. Renouvelez l'opération autant que nécessaire puis retournez la terrine sur une planchette en bois et tapez la doucement pour faire tomber le foie gras. Coupez de belles tranches avec une lyre à foie gras et servir avec des morceaux de fruits frais (ici de mandarines pelées à vif et poudrées de cannelle, mais c'est également délicieux avec de la mangue fraîche), un peu de confiture de figues sans sucre ajouté (la marque Rigoni di Asiago est excellente) et un bon pain intégral (ici un pain de petit épeautre au levain) et pourquoi pas un petit verre de très bon vin rouge. Coucou les gourmands, Je vous avais déjà présenté une recette de terrine de foie gras, mais je reconnais que la recette de Joël Robuchon, tirée du livre "tout Joël Robuchon" est vraiment fabuleuse. le plus difficile est d'eveiner les foies, une opération un peu délicate, je le reconnais, mais vous pouvez très bien en utiliser des déjà eveinés, cela vous évitera ce côté quelque peu fastidieux... les foies Picard donnent de bons résultats mais pour une saveur optimale, n'hésitez pas à vous en procurer dans bon élevage, en cherchant bien, on en trouve d'excellente qualité chez des petits éleveurs locaux... sur les marchés par exemple... Pour en revenir à la recette, j'ai tout d'abord voulu saupoudrer mes foies de cacao pur, il paraît que c'est délicieux, mais mes gourmands ne l'entendaient pas de cette oreille... puis je me suis rappelée du livre de Joel Robuchon... les épices apportent vraiment un plus ! c'est savoureux à souhait ! De plus, la cuisson est vraiment parfaite. Les foies sont mi-cuits parfaitement. Et comme j'ai un peu de temps devant moi, je vous publie une seconde recette dans la foulée... celle de mon Christollen de Noël... À tout de suite les gourmands !

Source: mesrecettesdedessert.blogspot.com

Achards de palmistes (La Réunion) Antipasti de courgettes à la menthe (Italie) Antipasti de poivrons grillés (Italie) Asperges rôties à l'huile d'olive Artichauts confits (Italie) Aubergines à la vapeur au gingembre Aubergines au porc haché (Chine) Aubergines Donburi (Japon) Aubergines de Mansouria (Maroc) Brocolis grillés au piment et à l’ail Brocolis sautés au wok (Chine) Butternut, panais et pommes de terre rôtis aux herbes Cappuccino de carottes jaunes au bleu et piment d'Espelette Carottes en chermoula (Maroc) Caesar salad (USA) Chou-fleur rôti Cocos de Paimpol à la Elvira Cocos de Paimpol à la tomate Coleslaw aux cranberries (USA) Cumin rice (Inde) Fenouils braisés aux anchois et aux câpres (Italie) Fenouils confits au citron Frita Galettes de pommes de terre à la tomate et au chèvre Garbure (Pays Basque) Gâteau de pommes de terre au fromage de brebis basque Ginger caprese (Italie) Gratin de butternut à l’estragon Gratin de côtes de bette Gratin de côtes de bette au St Nectaire Gratin de courgettes à l’estragon Haricots Borlotti frais en salade (Italie) Harira (Maroc) Légumes sautés à l’indonésienne Lentilles façon Robuchon Mashed potatoes au cheddar (USA) Minestrone (Italie) Méli-mélo de légumes Patates au Bleu Petits pois au bacon et oignons nouveaux (Angleterre) Pommes de terre Hasselback Pommes de terre rôties a la graisse d’oie (Angleterre) Peperonata (Italie) Petits navets glacés Piperade (Pays Basque) Ratatouille Salade artichauts, tomates, feta Salade de bœuf façon thaï Salade de chou aigre-douce (Thaïlande) Salade de concombre (Thailande) Salade de crevettes à la citronnelle (Thaïlande) Salade de fenouil, grenade et estragon Salade de feuilles d’épinards ET fleurs de ciboulette Salade de papaye verte (Thailande) Salade de pastèque, féta et coriandre Salade de pommes de terre / Potato sarada (Japon) Salade de pommes de terre aux maquereaux, curry et amandes Salade de poulet, agrumes et grenade à la Nigel Slater Salade d'orange a la poutargue Salade Landaise Soupe de courge musquée aux épices torréfiées Soupe de tomates et haricots tarbais Soupe d'orties Tarbais frais façon sud-ouest Tarte aux cistes Tarte aux oignons caramélisés Tarte fine à la tomate ananas, poireau et camembert Tatins d’oignons, ventrèche et sirop d’érable Tortilla de patatas (Espagne) Velouté de chou-fleur au garam massala

Source: undimanche.blogspot.com

"BONNE ANNÉE" - 新年快乐 (Xinnian Kuaile) 2017 , selon l'astrologie chinoise, est l'année du COQ DE FEU qui commencera le 28 janvier 2017 avec le Nouvel An Chinois, pour se terminer le soir du 15 février 2018 et laisser place au signe chinois du Chien de Terre. Voici une recette de noix de Saint Jacques aux saveurs asiatiques. Ingrédients : pour 2 personnes 8 belles noix de Saint Jacques fraîches (moi je garde le corail, a vous de voir) 2 fines tranches de gingembre frais avec la peau 1 gousse d' ail 3 c.à s sauce soja claire 1 échalote 1 c.à c d'huile de sésame 2 c.à s d'huile sel de Guérande, poivre Préparation: Lavez et nettoyez les Saint Jacques. Épongez les sur papier absorbant. Épluchez les légumes. Émincez finement l'échalote, l'ail et le gingembre. Dans un wok, chauffez l'huile et faites revenir l'ail, l'échalote et le gingembre finement hachés. Ajouter les Saint Jacques et faites les revenir de chaque coté. Ajoutez la sauce soja claire, l'huile de sésame et faire revenir 5 minutes maximum. Servir de suite. Dégustez avec du riz nature. C'est une recette pour le défi #CataCookingChallenge01 . Pour le thème de janvier il faut réaliser une recette d'Asie centrale, d'Asie de l'Est ou d'Asie du Sud, soit une recette (ou plusieurs) : afghane , kazakhe , kirghize , ouzbèke , russe , tadjike , turkmène , chinoise , coréenne , japonaise , mongole , taïwanaise , bangladaise , bengalie , bhoutanaise , indienne , népalaise , pakistanaise Cette recette c'est l'occasion parfaite de m'associer à Sophie du très joli blog La tendresse dans la cuisine et de « Cuisiner pour la paix » avec elle. Le vin qui va avec ! Fourrey - Chablis 1er Cru Côte De Léchet - 2015 Vin BOURGOGNE Blanc Côte de Léchet est l un des terroirs les plus représentatifs de chablis par sa minéralité. Sur ce 2011, les arômes évoquent l iode, les pierres calcaires frottées les unes contre les autres, le silex. En bouche, le vin est à la fois riche et tranchant comme l acier. DOMAINE : Fourrey APPELLATION : Chablis RÉGION : Chablis, Auxerrois COULEUR : Blanc MILLÉSIME : 2015 (Voir le tableau des millésimes) ANNÉE DE GARDE : 3 A 6 ANS imprimez print Signe Chinois : Coq 鸡 / 雞 Personnalité : méticuleux, efficace, méthodique, consciencieux, Intelligent, honorable, notoirement candide Emploi idéal : vendeur, propriétaire de restaurant, coiffeur, agent des relations publiques, fermier, athlète, enseignant, serveur, journaliste, écrivain, dentiste, chirurgien, soldat, pompier, agent de sécurité, agent de police. Nombres porte-bonheur : 1, 5, 6, 12, 15, 16, 24 et 51 Compatibilité optimale : Bœuf ou Serpent Signe astro équivalent : Vierge "Coqs" célèbres : André Manoukian, Anna Kournikova, Bénabar, Bernard Montiel, Beyonce, Bixente Lizarazu, Bob Marley, Bob Sinclar, Britney Spears, Carole Bouquet, Cate Blanchett, Catherine Lara, Chantal Lauby, Christophe Lambert, Clémentine Célarié, Craig David, David Douillet, Dolph Lundgren, Dr Alban, Elijah Wood, Eric Clapton, Éric Judor, George Segal, Gloria Estefan, Gwen Stefani, Herbert Léonard, James Brown, Jay-Z, Jean-Paul Belmondo, Jean-Yves Lafesse, Jennifer Aniston, Jennifer Lopez, Jessica Alba, Joël Robuchon, Justin Timberlake, La Fouine, Marilyn Manson, Marina Foïs, Matthew McConaughey, MC Solaar, Michael Schumacher, Michelle Pfeiffer, Mimie Mathy, Natalie Portman, Nikos Aliagas, Nina Simone, Paul Pogba, Paris Hilton, Patrick Fiori, Puff Daddy, Rayane Bensetti, Richard Virenque, Rod Stewart, Roger Federer, Roman Polanski, Serena Williams, Sheila, Tom Selleck, Véronique Jannot, Yoko Ono, Zlatan Ibra Ibrahimovic... source: http://chine.in/

Source: leblogdecata.blogspot.fr

Recettes24 is a recipe search engine that find recipes with advanced filters like ingredients, categories and keywords.
Recettes24 does not host recipes, only links to other sites. | FAQ | Privacy
Copyright 2018 ® - Contact