brochette de poulet | marinade pour brochette de poulet | marinade pour brochette poulet | marinade pour brochettes de poulet | marinade brochette poulet | confiture de figues au thermomix
Se Connecter

Connectez-vous pour recettes24 pour enregistrer vos recettes préférées

Si vous n'êtes pas encore enregistré(e), inscrivez-vous maintenant!

Mot de passe oublié?

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen Je vous l’avais dit, je suis dans ma période concours de cuisine et celui sur la Bonnotte de Noirmoutiers était trop tentant. Premièrement parce que j’aime particulièrement ce coin de France et deuxièment, parce que les petites pommes de terre nouvelles et moi, c’est une grande histoire. Rien de meilleur que des petites pommes de terre juste sautées avec un peu de fleur de sel. La pomme de terre c’est simple mais toujours bon, comme le dit Robuchon. Plusieurs blogs partenaires pour cette opération: j'ai choisi de participer sur celui d' Audrey . Alors hors de question de perdre les qualités de ce produit d’exception en l’associant à des saveurs trop fortes qui cacheraient la finesse de sa chair légèrement iodée ou de la brutaliser en la réduisant en purée. En Savoie, dans les fermes, on mange des pommes de terre cuite à l’eau avec de la tomme fraiche ou du sérac. Un peu de sel, du poivre de la salade et le déjeuner était fait. C’est le plat préféré de maman. je me suis dit qu’il fallait donc associer cette Bonnotte avec un mets lui aussi d’exception : la burrata, une pâte filée italienne crémeuse que l’on peut déguster quand elle à la petite cuillère quand elle est fraiche. Un peu de poivre et du sel lui suffissent. Ensuite quelques jeunes légumes pour donner un peu de couleur au plat : carottes primeur et asperges vertes. Comme pour la mozzarella, on trouve plus de mauvaise burrata (très à la mode actuellement) que de bonnes. Faites donc attention à ce que vous achetez, et allez de préférence dans une épicerie fine italienne ou un fromager dont vous êtes sûr des fournisseurs.  Comme je n’ai pas pu choisir entre pommes de terre à l’eau et pommes sautées, j'ai associé les deux cuissons dans  cette assiette rustique que vous partagerez. Je n'ai pas choisi de faire un plat original mais un plat complet qui mette en valeur la pomme de terre. Sa saison est trop courte pour la gâcher. Bonnotte en deux cuissons, burrata et asperges Pour 2 personnes, plat à partager 1 burrata de 300 g environ Des bonnottes de Noirmoutiers (4 grosses et 8 petites) 4 asperges vertes 2 carottes primeurs 1 grosse noix de beurre salé fleur de sel  poivre huile d’olive quelques feuilles de basilic Lavez les pommes de terre, les carottes et les asperges. Coupez les tiges des asperges pour ne garder que la partie supérieure la plus verte. Frottez les Bonnotte au gros sel pour enlever une partie de la peau. Rincez les sous l’eau. Faites cuire à la vapeur ou à l’eau bouillante les 4 grosses Bonnotte et les asperges (il faut que les asperges restent al dente). Réservez-les. Faites chauffer le beurre salé et ajoutez les petites Bonnottes. Faites les revenir dan le beurre chaud, baissez le feu, couvrez et laissez les cuire environ 15 minutes en remuant régulièrement. Elles doivent être dorées et tendres au coeur. Dans une assiette, placez délicatement une burrata (ne jamais la piquer mais la servir avec une grosse cuillère pour ne pas percer la membrane). La Burrata doit être à température ambiante et surtout pas froide. Coupez les carottes en larges lanières ainsi que les tiges des asperges. Conservez les têtes pour une jolie présentation. Placez les autour de la Burrata. Coupez les Bonnottes cuites à l’eau en deux et les mettre dans l’assiette. Ajoutez les Bonnottes sautées chaudes, rajoutez de la fleur de sel sur le la burrata, poivrez, rajoutez un peu de basilic ciselé et un peu d’huile d’olive. Dégustez les Bonnottes avec un peu de Burrata. Totalement dément. La météo n'étant pas avec nous, nous n'avons pas pu préparer le potager avant le 1er mai. Voici donc le futur potager de près de 350 m2. Déjà plantés (et en fonction de la lune rousse actuelle) : les échalotes, oignons, poireaux, et pois gourmands. C'est le royaume et la passion de ma mère et je n'y fais pas grand-chose n'y allant qu'une fois par moi. Un tel potager représente 3 à 4 h de travail quotidien et une bonne activité physique. Et contrairement à Noirmoutiers nous n'aurons pas de pommes de terre nouvelles avant fin juillet.

Source: veryeasykitchen.blogspot.com

Suite de ma semaine marocaine, aujourd'hui, le plat principal: un tajine de coquelet aux citrons confits et aux olives. Quand je pense qu'il n'y a pas si longtemps on parlait plutôt de barbecues et de salades. La météo a bien changé (c'est même assez dramatique dans certaines régions) et ce genre de plat mijoté sera le bienvenu. C'est un classique de la cuisine marocaine. Il reprend des bases comme les olives, les épices et le citron confit. Je l'ai fait au coquelet, mais vous pouvez évidement le réaliser au poulet. Contrairement à beaucoup de préparations qui mêlent le sucré et le salé (avec miel, amandes, cannelle, pruneaux ou figues...) cette recette est uniquement salée. La cuisson est rapide et ne nécessite que peu de surveillance, donc c'est l'idéal quand on reçoit. Il n'y a pas de courgettes dans la recette d'origine, mais je préfère toujours associer un légume vert à ce genre de plat. On peut donc (ou non) les rajouter en fin de cuisson. J'espère surtout qu'il vous restera de la place après la pastilla au pigeon de lundi et le tajine, car je vous proposerai en fin de semaine une pastilla au lait et à la fleur d'oranger... à suivre donc! Le bar intérieur du "Café Arabe" où installés sur des poufs ou des tapis vous pourrez déguster un cocktail ou un thé à la menthe. Il faut se perdre dans la médina et pousser de jolies portes en bois pour trouver quelquefois des merveilles. Les plus beaux riads sont souvent bien cachés et il faut oser s'engager dans des ruelles pas toujours rassurantes (n'est-ce pas Fred?) pour pouvoir découvrir les plus belles adresses de Marrakech!  Une expérience à tenter au moins une fois: manger dans une des gargottes de la place Jemaa-el-Fna. Les stands se montent dès la fin de la journée et rivalisent de boniments pour vous attirer chez eux. On entend des arguments comme "je suis le fils spirituel de Robuchon"... le nom du cuisinier changeant selon les humeurs. Chaque stand porte un numéro: on vous tend une carte (prix imbattable) et on vous montre tout ce qui est au menu. Préférez ce qui est cuit (il n'y a pas de frigos), brochettes, tajine, tanjia... Chaque "restaurant" a ses spécialités: on voit des oeufs, des tripes, des escargots, des têtes de mouton ou de chèvre, mais surtout beaucoup de brochettes cuites à la minute sur un brasero. Suivant le vent, on mange dans les odeurs de fumée, mais c'est plutôt sympathique. Un de mes restaurants préférés à Marrakech: Le Foundouk . C'est un ancien caravansérail restauré et reconverti en restaurant. Les plats (cuisine marocaine et internationale) sont copieux et délicieux, l'accueil est chaleureux, le service parfait. La  décoration est superbe. Elle reprend les codes de la tradition marocaine, mais épurés, modernisés: c'est très réussi! Regardez les photos sur leur site... Vous pourrez manger ou boire un verre soit dans le riad (il y a plusieurs étages qui ouvrent tous sur la cour intérieure) soit en terrasse, avec une vue romantique sur la ville. Le restaurant est assez difficile à trouver de jour (à côté de la Médersa), de nuit c'est encore plus difficile, surtout si l'on ne connait pas les ruelles de la médina (aucune indication ni nom de rue). Pour vous simplifier les choses, il faut que vous preniez un taxi (ils connaissent tous). Vous serez déposé sur une petite place tout à côté du Foundouk et là, un employé en burnous vous attendra avec une lanterne pour vous mener au restaurant (même chose au retour). Il est préférable de réserver, surtout en fin de semaine... Tajine Berbère au Coquelet, Citrons Confits et Olives Pour 4 personnes: 2 coquelets 2 citrons confits au sel 2 oignons 2 gousses d'ail 2 cs d'huile d'olive 1 pincée de pistils de safran 1/2 cc de gingembre en poudre 1 cc de cumin en poudre 1/2 cc de paprika 200 g d'olives violettes 20 cl d'eau chaude sel, poivre 4 petites courgettes coupées en bâtonnets Coupez chaque coquelet en quatre. Faites chauffer l'huile dans une grande cocotte et faites-y revenir les morceaux de viande avec les oignons émincés. Lorsque le tout est bien coloré, ajoutez l'ail écrasé, les épices, le sel, le poivre, un des deux citrons confits coupé en quatre et l'eau chaude. Amenez à ébullition et laissez mijoter à couvert et à feu doux pendant 30 minutes. Coupez le dernier citron confit en quatre. Ne gardez que l'écorce et coupez-le en bâtonnets. Ajoutez dans la cocotte avec les olives. Mélangez, posez sur le dessus les courgettes coupées en tronçons (elles cuiront grâce à la vapeur du plat). Prolongez la cuisson une quinzaine de minutes. A part, préparez de la semoule de couscous. Dans des plats ou des assiettes individuelles, répartissez la semoule dans le fond. Posez par-dessus deux morceaux de coquelet. Ajoutez les courgettes, les olives. Versez un peu de sauce et servez bien chaud.

Source: devousamoi-dominique.blogspot.com

Achards de palmistes (La Réunion) Antipasti de courgettes à la menthe (Italie) Antipasti de poivrons grillés (Italie) Asperges rôties à l'huile d'olive Artichauts confits (Italie) Aubergines Donburi (Japon) Aubergines de Mansouria (Maroc) Brocolis sautés au wok (Chine) Butternut, panais et pommes de terre rôtis aux herbes Cappuccino de carottes jaunes au bleu et piment d'Espelette Carottes en chermoula (Maroc) Caesar salad (USA) Cumin rice (Inde) Cocos de Paimpol à la Elvira Coleslaw aux cranberries (USA) Fenouils confits au citron Frita Galettes de pommes de terre à la tomate et au chèvre Garbure (Pays Basque) Gâteau de pommes de terre au fromage de brebis basque Ginger caprese (Italie) Gratin de côtes de bette Gratin de courgettes à l’estragon    Harira (Maroc) Lentilles façon Robuchon Mashed potatoes au cheddar (USA) Minestrone (Italie) Méli-mélo de légumes Patates au Bleu Petits pois au bacon et oignons nouveaux (Angleterre) Pommes de terre rôties a la graisse d’oie (Angleterre) Petits navets glacés Piperade (Pays Basque) Ratatouille Salade artichauts, tomates, feta Salade de bœuf façon thaï Salade de chou aigre-douce (Thaïlande) Salade de concombre (Thailande) Salade de crevettes à la citronnelle (Thaïlande) Salade de feuilles d’épinards ET fleurs de ciboulette Salade de papaye verte (Thailande) Salade de pastèque, féta et coriandre Salade de pommes de terre / Potato sarada (Japon) Salade de pommes de terre aux maquereaux, curry et amandes Salade d'orange a la poutargue Salade Landaise Soupe de courge musquée aux épices torréfiées Soupe de tomates et haricots tarbais Soupe d'orties Tarbais frais façon sud-ouest Tarte aux cistes Tarte fine à la tomate ananas, poireau et camembert Tatins d’oignons, ventrèche et sirop d’érable Tortilla de patatas (Espagne)

Source: undimanche.blogspot.com

De tous les fruits de début-automne, j'avoue un grand faible pour la poire Williams. J'aime son onctuosité, sa saveur fraiche et sucrée, sa fragilité. Une poire bonbon, une poire pour la soif, tout simplement un beau fruit. Je regrette infiniment la disparition du vieux poirier du jardin, sa belle floraison blanche de printemps, la pluie de pétales qui s'ensuivait, l'abondance de fruits les bonnes années. Il faudrait en replanter un. C'est crue que je la préfère, évidemment, sans apprêt. Mais j'avais ces temps-ci besoin de douceur pour combattre le blues automnal qui s'installe peu à peu. J'ai eu envie de refaire cette recette de Robuchon que je n'avais pas faite depuis des années. Un cake terriblement riche, mais moelleux et suave comme la poire qu'il contient, un gros cake maison, un peu à l'anglaise, comme je les aime. Cake au poires caramélisées (pour 8 personnes - au moins) 1 kg de poires mûres 80g de beurre 50g de miel 250g de farine 250g de sucre glace 250g de beurre 4 œufs 1/2 sachet de levure 1 pincée de sel 5cl d'eau de vie de poire Préchauffer le four à thermostat 6-7. Beurrer ou chemiser de papier sulfurisé un grand moule à cake et le réserver au réfrigérateur. Eplucher et couper les poires en dés. Les faire colorer quelques minutes dans une poêle à feu vif avec 80g de beurre (bon, ça c'est la recette originale, vous pouvez en mettre un peu moins, mais ceci dit, avec cette quantité, le résultat est top). Ajouter le miel et laisser l'ensemble caraméliser jusqu'à la couleur blonde (attention à ne pas trop les cuire, quelques minutes suffisent, sinon on se retrouve vite avec une compote de poires, excellente certes). Egoutter les fruits et conserver le jus. Mélanger à la cuillère en bois ou au robot 250g de beurre pommade et 250g de sucre glace. Incorporer un à un les œufs, en mélangeant bien entre chaque ajout pour que l'appareil soit homogène. Ajouter la levure, la pincée de sel et la farine (j'ai gardé un fond de farine pour le mélanger avec les fruits, afin qu'ils se répartissent mieux dans la pâte). Enrober délicatement les fruits du restant de farine et les mélanger avec la pâte, ainsi que le jus. Ajouter l'alcool de poire. Verser cette pâte dans un grand moule à cake. le cuire au four pendant 50 minutes. Sortir du four, attendre 10 minutes et démouler sur une grille. Notes : -  j'ai préchauffé mon four à thermostat 6, soit 180°C, et il m'a fallu 1h10 pour le cake soit cuit - en vérifiant la cuisson à la pointe d'un couteau. Tout dépend des fours, mais je pense qu'il vaut mieux mettre le four sur 200°C pour ce gâteau. Bien vérifier la cuisson avant de le sortir du four. - Il vaut mieux prendre un moule à cake de grand contenance, pour éviter les débordements. D'après Les Dimanches de Joël Robuchon , Editions du Chêne.

Source: undimanche.blogspot.com

C'est le moment et c'est un peu inévitable... préparer des crêpes (et les faire beaucoup sauter) pour la Chandeleur ! Afin que vous ne soyez pas à court d'idées, voici quelques propositions salées et sucrées mais également des pancakes ou des crèmes pour accompagner nos crêpes adorées. Comme vous savez, à la maison c'est ma maman qui était la grande experte (forcément). Nous adorions ces repas très contractés avec des montagnes de crêpes neutres sur la table et à côté tous les condiments possibles, salés (salade, fromage, légumes...) et sucrés. Un repas sans ordre préétabli où en gros nous prenions ce que nous aimions. Et bien sûr il n'y en avait jamais assez. Quand je prépare des crêpes je ressens encore cette joie familiale et j'aime la lire dans les yeux des personnes autour de moi. Bonnes crêpes à tous pour demain ! 1. Recette de base de crêpes (salées et sucrées) 2. Cannelloni de crêpes au maïs ricotta et mortadella 3. Lasagnes de crêpes, ricotta et épinards 4. Crêpes façon Robuchon et sauce au caramel 5. Crêpes Suzettes 6. Crêpes sans gluten au cacao 7. Pancakes aux épinards et gorgonzola 8. Pancakes au lait fermenté et sirop d'érable 9. Pancakes au coco Que mettre sur les crêpes ? Confitures, curd... 1. Pâte à tartiner chocolat au lait et fruit de la passion 2. Curd au fruit de la passion 3. Curd au citron vert 4. Curd aux framboises 5. Confiture d'ananas coco et vanille 6. Confiture de marrons

Source: undejeunerdesoleil.blogspot.com

Pâtisserie des Rêves - Langues de chat noisettes-fleur de sel Versione italiana in corsivo Je vous ai souvent parlé de la Pâtisserie des Rêves et les douceurs de Philippe Conticini ... comme sa tarte douce au chocolat , son Paris-Brest , sa tarte à l'orange . Vous connaissez mes passions :-) Il y a des pâtissiers comme ça, que l'on aime non seulement parce que leur pâtisseries sont féeriques, les recettes superbes mais aussi parce qu'avec leurs gâteaux ils communiquent bien plus. La gourmandise profonde de l'enfance, la générosité, l'envie d'aller plus loin et de se régaler. Philippe Conticini et sa Pâtisserie des Rêves sont pour moi ainsi. Un univers doux, ludique, moelleux, croustillant, un hymne au sucré dans le sens gentil du terme. Vous pouvez donc imaginer mon enthousiasme quand j'ai été invitée, il y a quelques temps, découvrir en avant-première la nouvelle collection automne 2012, dans le salon de thé rue de Longchamp (que je connais bien, j'y emmène souvent les amis qui viennent à Paris ). Un havre de paix. Inutile de vous dire que je me suis régalée et ne savait plus où poser le yeux. Langues de chat au thé matcha - Conticini Les nouveautés ? J'adore, depuis son ouverture, les grands classiques comme le Saint-Honoré ou le Paris-Brest (pour moi les meilleurs de Paris et absolument indémodable. Mais là c'est encore plus intriguant. Un festival de chocolat, de café, de caramel, de mousses, de biscuits. Même des simples sablés (breton, normand) ou un financier ou cake font merveille. Mon grand grand coup de coeur (et je ne suis pas la seule) sont ses langues de chat au thé matcha . Un équilibre subtil entre le croustillant, l'amer, le doux, le crémeux... je pourrais en manger sans m'arrêter. Comme les langues de chat aux noisettes et fleur de sel . Et puis arrive le gâteau au café doux , un petit chef-d'oeuvre. Un entremets qui rappelle le tiramisù mais en plus léger, structuré et toujours la pointe de sel et de croustillant. Puis les biscuits à la cuillère caramel et fleur de sel, le Grand cru praliné, le financier coco-gingembre ... On sent le souci de perfection sans jamais oublier le goût. Même ses cakes ou ses financiers (cuits comme un cake) sont incroyables, moelleux, humides... Et j'ai un faible pour celui avec son confit d'orange . Il y avait toute sa nouvelle collection inspiration Japon pour fêter son ouverture à Kyoto et Osaka, comme la Meringue-Neige, le Kyoto-Brest, le biscuit roulé au yuzu... De belles pâtisseries. Gâteau café doux - Conticini Enfin, vous l'aurez compris :  c'est un endroit spécial. La nouvelle collection automne sera disponible à partir du 25 septembre 2012 . Ceci dit, la Pâtisserie des Rêves vaut le détour même avant n'est-ce pas ? Un vrai luxe... très accessible ;-) Un dernier mot sur Philippe Conticini. j'ai eu la chance de pouvoir le rencontrer en vrai. J'en avais toujours entendu du bien mais là l'émotion était forte. C'est quelqu'un d'une gentillesse et d'une générosité inouïes, à l'image de ses pâtisseries. Un grand Monsieur comme on dit. On pourrait l'écouter des heures sur ses émotions, ses envie de ressentir les plaisirs de l'enfance, de sa passion pour la fleur de sel, de comment il l'utilise... D'ailleurs en passant je vous conseille à nouveau son livre Sensations qui m'a très souvent inspirée (un autre devrait sortir bientôt et j'ai hâte ;-). Même la préface de Robuchon est belle. Et voilà, j'ai de nouveau envie d'y retourner maintenant, c'est malin... N.B . Les photos ne sont pas de moi  (et j'avais oublié mon appareil photo ;-( , mais m'ont été gentiment transmises par La Pâtisserie des Rêves Grand cru praliné - Conticini Vi ho parlato spesso di Conticini e della sua Pâtisserie des rêves . Ormai so che molte mie amiche non vengono a Parigi senza farci un salto ;-) Ecco poco tempo fa sono stata invitata (grande onore) ad assaggiare in anteprima la sua nuova collezione autunno 2012 (sì lo so, qui anche le pasticcerie si danno alle collezioni stagionali e devo dire che la cosa mi dispiace per niente). I suoi grandi classici sono il Saint-Honoré ed il Paris-Brest ad esempio, secondo me spettacolari, i migliori di Parigi. Ma qui la cosa era più intrigante: un festival di cioccolato, caffè, creme, croccante... Come nel gâteau doux au café (un dolce a più strati e senzazioni con cioccolato e caffè, un piccolo capolavoro). Poi ho adorato le lingue di gatto al tè matcha, un equilibrio stupendo. Senza parlare dei suoi cake sempre umidi e profumati, i sablés, il Kyoto-Brest... Insomma da fa girar la testa. Financier coco-gingembre - Conticini E la cosa bella è che lui è una persona adorabile, gentile, appassionato, generoso. È un piacere sentirlo parlare dei suoi dolci, della sua golosità. La nuova collezione sarà disponible a partire dal 25 settembre ma tanto lo sappiamo che vale la pena passare in qualunque momento. Tra l'altro vi consiglio anche la sala da tè, rue de Longchamp , piccola (meglio non andarci di sabato pomeriggio) ma con un'atmosfera, dolce, calma, luminosa... N.B . Le foto non sono mie ma mi sono stata trasmesse dalla Pâtisserie des Rêves

Source: undejeunerdesoleil.blogspot.com

Versione italiana più giù Il est vrai qu'il n'y a pas beaucoup de recettes de crêpes ici et pourtant, nous les aimons énormément. Elles ont bercé mon enfance. C'est la spécialité de ma maman, française, le plat cadeau qu'elle nous faisait le dimanche pour nous faire plaisir ou pendant les fêtes d'anniversaire avec nos copains (je n'oublierai jamais leur enchantement devant les crêpes chaudes au chocolat, ils ne s'y attendaient pas). En plus, même si cela peut surprendre, les crêpes ( crespelle ) sont aussi entrées dans la tradition culinaire italienne plutôt du centre-nord. Elles sont en général un peu plus épaisses et s'utilisent surtout salées à la place des pâtes fraîches (comme les lasagnes, et oui) mais je vous en reparlerai. Pour l'instant (et pour toute la semaine) nous restons dans la cuisine française :-) En cette semaine de chandeleur nous ne vous étonnerez pas que je vous propose la recette facile des crêpes dans ma rubrique techniques de base . C'est toujours pratique d'avoir la base sous la main non ? Les gestes sont simples mais il est important de bien choisir les matère première, appliquer quelques astuces pour le moelleux et surtout les faire reposer (je vous explique plus bas pourquoi). La recette est classique et inratable j'aime y ajouter de l'alcool ou de la bière mais vous pouvez les omettre. Autre point important, la chaleur de la poêle, ni tiède ni trop chaude, la pâte doit prendre mais ne pas figer trop vite. Vous verrez après la 2ème crêpe vous trouverez l'équilibre. Base de la pâte à crêpe (salée ou sucrée) pour une vingtaine - de 200 à 250 g de farine T55 (selon la densité souhaitée) - 3 oeufs (160-170 g) fermiers - 500 ml (gr) de lait frais entier ou 350 ml de lait + 150 ml d'eau (pour faire plus léger) - ½ càc de sel fin - 40 g de sucre (si sucrée, facultatif) - 1-2 cs de bière ou de rhum ou une pincée de levure chimique (facultatif) - 30-40 g (1cs + un peu) de beurre fondu légèrement noisette ou d'huile d'arachide - Beurre ou huile d'arachide pour la cuisson PR É PARATION A la main Verser la farine dans un saladier et former une fontaine. Ajouter le sel et le sucre. Verser au centre les oeufs un peu battus et incorporer avec une fourchette ou un fouet la farine peu à peu. Verser le lait au fur et à mesure, tout en continuant de mélanger jusqu'à obtenir une masse homogène. S'il reste encore de grumeaux passer au mixeur ou au chinois. Ajouter la bière ou l'alcool puis le beurre fondu froid. Remuer et laisser reposer au moins une heure (l'idéal serait plusieurs heures voir une nuit). Au mixeur (plus sûr) Verser les oeufs dans le bol puis ajouter le sel, le sucre et commencer à mixer. Verser le lait et enfin la farine. Mixer par à coup pour obtenir une pâte fluide et homogène. Ajouter le beurre et l'alcool. Laisser reposer au moins une heure. Pourquoi les faire reposer ? Comme pour beaucoup de pâtes c'est une affaire chimique. Les proteines contenues dans la farine et qui formeront le gluten doivent s'hydrater avec le lait pour former une sorte de tissu. La pâte sera donc plus stable, plus souple et ne se rétractera pas à al cuisson. Une astuce de Joël Robuchon pour éviter le repos (même si le mécanisme ne sera pas le même) consiste à verser du lait tiède-chaud. Moelleux ? Si la pâte a bien reposé, la crêpe sera moelleuse. On peut aussi ajouter un peu de levure chimique. La bière (qui contient des levures) donne du moelleux et rend les crêpes plus digestes. CUISSON Chauffer une poêle au fond bien plat (dans l'idéal un crêpière mais une bonne poêle fera l'affaire). La beurrer ou l'huiler très légèrement. Verser la pâte à l'aide d'une louche et la répartir finement de manière homogène. Cuire pendant 20-30 secondes (il doit se former des bulles). A l'aide d'un couteau ou une spatule en inox, détacher les bords puis toute la crêpe et la retourner, cuire encore 15-20 secondes environ. Poser la crêpes sur une assiette. Procéder de même avec le reste de pâte en ayant soin de graisser la poêle de temps à autre et de ne pas augmenter la température. Superposer les crêpes, les couvrir et les garder au chaud CONSERVATION L'idéal ce sera de les consommer à peine cuites (la pâte crue se garde bien au réfrigérateur 12 heures). Sinon il suffit de les couvrir avec du papier film et de les garder au frais 24 heures. Il suffira de les chauffer au dernier moment. Les crêpes peuvent aussi se congeler, bien filmées (pour éviter qu'elles ne se déshydratent). VARIANTES Vous pouvez remplacer une partie de la farine (pas plus d'1/3) par d'autres farines comme la farine complète, d'épeautre, de maïs, de chataîgne... Vous pouvez arômatiser la pâte avec un autre alcool, des zestes d'agrumes, de l'eau de fleur d'oranger, des herbes, des épices... Certans pâtissiers utilisent aussi plus de beurre ou de liquide mais chez moi la texture n'allait pas, je ne dois pas être une grande experte. Et si vous cherchez d'autres recettes : Salé : cannelloni de crêpes au maïs avec mousse de mortadella  Sucré : crêpes au caramel ultra riches et gourmandes de Robuchon Si vous avez une recette fétiche ou des astuces n'hésitez pas à les partager ! Versione italiana E' vero che sul blog non ci sono molte ricette di crêpes, les mitiche crêpes francesi, la specialità di mia madre che hanno accompagnato tutta la nostra infanzia. Mia madre le preparava spesso di domenica o durante le feste di compleanno con gli amichetti (che gioia le crêpes appena fatte con la nutella :-) Mi sono quindi detta che potevano diventare protagoniste di un post nella mia rubrica ricette di base (dopo gli gnocchi è logico no? ;-). Les crespelle, entrate anche nella nostra tradizione italiana, sono facili di fare. Si tratta di una pastella che richiede però alcuni accorgimenti (stupidissimi) tra cui il riposo della pasta (più giù vi indico perché). Per il resto tutto sta nel calore della padella, non troppo fredda né troppo calda, troverete da soli la giusta temperatura. Certo anch'io sogno di avere una crêpière come quelle che si trovano nelle strade di Parigi. Per il momento mi accontento della mia unica padella tuttofare ;-) Vi avevo promesso qualche ricetta da bistrot, comincio con questa :-) Base pasta per crespelle (salate o dolci): per una ventina - da 200 a 250 g di farina (a seconda della densità voluta) - 3 uova intere (160-170 g) - 500 ml (gr) di late fresco intero o 350 ml di latte + 150 ml d'acque (più leggero) - ½ cucchiaino da caffè di sale fino - 40 g di zucchero (se crespella dolce, facoltativo) - 1-2 cucchiai di birra o di rum o un pizzico di lievito chimico (facoltativo) - 30-40 g di burro fuso o d'olio d'arachidi - burro o olio di semi per cuocere PR EPARAZIONE A mano Versare la farina in una ciotola, formare una fontana. Aggiungere il sale e lo zucchero. Versare al centro le uova leggermente sbattute e incorporarle con una forchetta ou una frusta alla farina. Versare a poco a poco il latte in modo da ottenere una pastella liscia ed omogenea. Se rimangono grumi, frullare o passare al colino. Aggiungere la birra e il burro fuso freddo. Mescolare e far riposare almeno un'ora (anche diverse ore o tutta la notte) Con il mixer (più sicuro) Versare le uova nel bicchiere del robot, aggiungere il sale e lo zucchero poi il latte e infine la farina. Si deve ottenere un composto omogeneo. Aggiungere la birra o l'alcol e il burro fuso freddo. Lasciar riposare almeno un'ora. Perché il riposo? Come per molti impasti (come quelli delle crostate ad esempio) è una questione di chimica. Le proteine contenute nella farina si devono riposare e idratare con il latte per formare il glutine e una specie de tessuto stabile. Les vostre crêpes saranno quindi più elastiche e morbide. Il grande Joël Robuchon, consigliava se non si ha tempo di aggiungere latte tiepido-caldo invece di freddo (il meccanismo chimico sarà diverso ma funziona). Morbidezza? Se la pastella ha ben riposato, le crêpes saranno morbide. Anche la birra che contiene lieviti gli darà morbidezza oltre a rendere le crespelle più digeribili. COTTURA Scaldare la padella con fondo ben piatto. Imburrarla leggermente o oliarla. Versare l'impasto con un mestolo e distribuire bene la pasta, fina fina. Cuocere per 20-30 secondi (si devono formare delle bolle d'aria). La cottura dipende sia dal calore della padella che dallo spessore della pastella. Meglio metterne poca. Con l'aiuto di un coltello o un spatola inox staccare i bordi e rigirare la crespella. Cuocere ancora una ventina di secondi. Attenzione a non aumentare la temperatura. Sistemare in piatto e procedere con il resto della pasta avendo cura di oliare la padella di tanto in tanto. Sovraporre le crespelle, coprire e conservare in caldo. CONSERVAZIONE Idealmente, le crespelle vanno mangiate appena fatte. Altrimenti basterà tenerle in caldo una mezz'ora oppure coperte di pellicola in frigo per un giorno. Scaldarle prima di servire. Si possono anche congelare, sempre ben coperte. VARIANTI Potete sostituire una parte della farina con farina integrale, di mais o di castagne (non più di un terzo). Potete aromatizzare l'impasto con altri tipi di alcol, acqua di fiori d'arancio, erbe spezie, scorze d'agrumi... Altre ricette? Salato : cannelloni di crespelle di mais con mousse alla mortadella Dolce : crêpes golosissime al caramello salato, di Robuchon Se avete trucchetti o una ricetta particolare, ben vengano!

Source: undejeunerdesoleil.blogspot.com

Comme tous les passionnés et professionnels de la cuisine le savent, tous les deux ans Lyon accueille le Sirha . Et dans le cadre du Sirha sont organisées de nombreuses conférences, démonstrations et compétitions (dont la Coupe du monde de pâtisserie que l'équipe de France a remportée cette année !). Bref, Lyon est en effervescence pendant ces quelques jours et pendant plusieurs semaines avant le salon. Et du coup, il y a du boulot pour préparer tout ça afin que tout se passe bien. C'est comme ça que je me suis retrouvée au World Cuisine Summit pour assister des chefs du monde entier qui cuisinaient pour d'autres chefs du monde entier venus assister à des conférences sans doute très intéressantes que j'aurais bien aimé suivre d'ailleurs, mais j'avais des babas au rhum à surveiller ! En cuisine, découpe, mise en place, on fouette la crème, on goûte le sabodet, on effeuille le persil, on essaie de parler russe ou chinois mais ça ne marche pas alors on finit par parler anglais ou on imite l'accent québecois. Le service approche, le stress monte... Les cocktails du midi et du soir étaient orchestrés par Omnivore , qu'on ne présente plus dans l'événementiel culinaire. Ils ont créé un événement 100 % jeune cuisine, comme ils disent, et pour le coup, la mayonnaise a bien pris : bonne cuisine, DJ hyper hype, jeux de lumières, serveurs au top, ambiance décontractée mais classe... Tout y était pour que les invités soient impressionnés. A midi, ambiance Street Food, le tout servi depuis des camions fumants et rutilants... le camion du Nouveau Palais, tout droit venu du Texas, mais l'équipe vient de Montréal... C'est comme ça qu' Alain Ducasse a mangé les tacos de Grumman 78 préparés par la pétillante Gaëlle venue exprès de Montréal avec son acolyte et sa bonne humeur. L'équipe du Nouveau Palais a également contribué à réchauffer l'atmosphère avec ses burgers qui déménagent ! Il paraît qu' Anne-Sophie Pic aurait fait honneur au baba au rhum, mais j'étais partie chercher de la Chantilly alors je n'ai pas pu faire ma groupie de base. Après le service, on s'est rués sur les raviolis chinois préparés par centaines par de petites mains consciencieuses et précises. Il restait des babas, on a bien dû les goûter aussi afin de reprendre des forces pour la suite de la journée... Tartare de légumes au gingembre et huîtres Le soir, les camions rangés ont fait place aux Flying chefs, à la gastronomie lyonnaise et aux gueules de Lyon , fine équipe qui garantit l'ambiance.     Tartare de boeuf ou de saumon dans des cônes rigolos...   Saint-Jacques poêlées, condiment à la main de Bouddha  Par ici les bonnes charcuteries lyonnaises... On était un brin occupés alors on a juste aperçu Joël Robuchon et Jean-François Piège de loin et on a manqué plein de beau monde. Une journée bien remplie...

Source: epicesetcompagnie.blogspot.com

Un moment d'exception... Un lieu moderne aux aspirations et inspirations venues du monde entier. Un point final et exceptionnel de mon séjour parisien.  Un repas qui se passe de commentaires, je vous laisse apprécier par vous même. Mention spéciale à la légendaire mousseline de pomme de terre! Entrées...     Plats...   Mousseline légendaire de Mr Joël Robuchon Dessert... (dont un offert par la maison pour l'anniversaire!)     L'atelier Etoile de Joël Robuchon 133 av des Champs Élysées 75008 Paris 01 47 23 75 75  http://www.joel-robuchon.net/

Source: saveurs-espiegles.blogspot.com

Cela fait seulement quelques mois que le risotto est entré dans notre cuisine, mais depuis, on peut vous dire qu'on les enchaîne : le véritable milanais au safran, celui aux champignons, version nature au parmesan, ou avec des pointes d'asperges vertes ... on expérimente et on ne s'en lasse pas! Le dernier en date? Et bien "p'tits pois-jambon" à l'occasion du challenge lancé par Riso Gallo pour l'ouverture de sa page facebook . Et sachez que cette version de risotto est bien célèbre du côté de Venise, chez "les rois du ptit pois", mais sous une appellation tellement plus douce à l'oreille : le Risi e Bisi (avec l'accent je vous prie, et là, on fond littéralement...)! Il est réalisé de préférence avec de la pancetta. (Merci Stéphanie !) C'est parti pour la recette, astuces et conseils à la clé! Ingrédients (pour 4 personnes): 300 g de riz carnaroli 1 petit oignon 1 verre de vin blanc 1 litre de bouillon de volaille ou de légumes 100 g de petits pois écossés 60 g de tranches très fines de jambon de Parme 30 g de parmesan Ptits pois - jambon Ecosser les petits pois et les plonger dans une eau bouillante salée pendant quelques minutes, le temps qu'ils cuisent suffisamment tout en restant fermes. Placer les tranches de jambon de Parme sur du papier sulfurisé, à plat, entre deux plaques de cuisson et enfourner pour une petite dizaine de minutes à 180°C pour qu'elles cuisent et deviennent un peu croustillantes. Tailler le jambon en petits morceaux. Cuisson du risotto Préparer un litre de bouillon de volaille ou de légumes. Il devra être frémissant tout au long du mouillage du riz, donc le laisser à feu tout doux à proximité. Couper l'oignon finement. Le faire revenir rapidement sans le colorer. Ajouter le riz et mélanger jusqu'à le nacrer. Ajouter le vin blanc et lancer le chrono pour 18 min à peu près! Dès que le vin est absorbé, commencer le mouillage du riz en versant deux louches de bouillon. Remuer constamment et rajouter une louche à chaque fois que la précédente est complètement absorbée. Continuer jusqu'à épuisement du bouillon ou du temps, mais n'oubliez pas de goûter, la cuisson peut bien sûr être de plus ou moins 18 min. Ajouter les petits pois et les dés de jambon de Parme. Mélanger le temps de réchauffer les derniers ingrédients ajoutés. Couper le feu et ajouter le parmesan. Laisser à couvert pendant quelques minutes puis servir. Indispensable! - remuer sans cesse le riz en maintenant un feu suffisamment vif mais pas trop non plus - ne rajouter du bouillon que lorsque la précédente louche a été absorbée - éviter les bouillons-cubes classiques qui sont souvent trop salés et peu naturellement parfumés au point de dénaturer complètement le goût du risotto (par exemple, nous on aime bien utiliser la version bouillon à infuser Ariaké de Robuchon).

Source: 4hbricoleur.blogspot.com

Gros coup de mou ces jours-ci, et grand besoin de vitamine C. Marion l'avait certainement pressenti quand elle m'a apporté des bergamotes à la fin de la semaine dernière. Drôles d'agrumes encore une fois, de la taille d'une orange, un look très rustique. La chair n'est pas excellente, elle ressemble à celle d'un pamplemousse jaune pas très juteux. Tout l'arôme, délicieux, est dans le zeste. J'en ai fait des mini tartelettes, que les voisins nous ont aidés à terminer, parce que décidément, nous n'avions pas faim. Eux ne se sont pas fait prier. Le goût est légèrement différent de celui du citron, il y a un soupçon d'amertume supplémentaire, et le parfum de ... la bergamote. Je vous recommande aussi cette recette de pâte sucrée, un peu difficile à travailler, mais si fine, une vraie pâte de pâtissier. Mini tartelettes meringuées aux bergamotes (pour environ 12 pièces) pâte sucrée 1 gousse de vanille 60g de beurre à température ambiante 60g de sucre glace tamisé 2 jaunes d'œuf à température ambiante 150g de farine tamisée 1 pincée de sel fin Fendre la gousse de farine et mettre les graines dans le bol du robot. Ajouter le beurre et mixer jusqu'à consistance lisse. Ajouter le sucre et mixer jusqu'à ce que le mélange ait la consistance d'un glaçage épais. Ajouter les jaunes d'œufs, mixer. Ajouter 135g de farine et le sel. Mixer jusqu'à ce que la farine soit complètement absorbée. Si la pâte parait très collante, ajouter le reste de farine (je n'en ai pas eu besoin). La pâte ne doit pas former une boule, il ne faut pas trop la travailler. A l'aide d'une raclette, la verser sur du papier sulfurisé. L'aplatir en cercle et la mettre au réfrigérateur pendant au moins une heure et jusqu'à 24 heures. Note: c'est une recette tirée de Le meilleur et le plus simple de Robuchon , de Joël Robuchon et Patricia Wells. La première fois que je l'ai faite, je n'ai réussi que très difficilement à l'étaler, elle est très collante et se déchire. Cette fois-ci, juste après l'avoir faite, je l'ai étalée finement en cercle entre 2 feuilles de papier sulfurisé, et conservée au réfrigérateur jusqu'au lendemain. Le résultat était parfait. crème de bergamote jus de 2 bergamotes zeste d'une bergamote 1 oeuf entier plus 2 jaunes 1/2 tasse de sucre * 60g de beurre doux * mesure US - 1/2 cup = 118 ml Dans un cul de poule, fouetter ensemble le jus de bergamote, le sucre et les œufs. Faire cuire au bain marie sur une casserole d'au bouillante pendant environ 10 minutes, en remuant constamment, jusqu'à obtenir une consistance crémeuse. Hors du feu, incorporer le beurre et le zeste. Réserver. Meringue 3 blancs d'œufs 1/2 tasse de sucre glace Battre les blancs en neige. Ajouter le sucre et battre jusqu'à ce que la meringue forme un bec sur le batteur. Préchauffer le four à 170°C. A l'aide d'un verre ou d'un emporte-pièce, couper des cercles dans la pâte pré-étalée et garnir les moules à tartelettes. Cuire les fonds à blanc pendant 10 minutes (la pâte était très froide, elle ne s'est pas déformée). Garnir les fonds de crème à la bergamote, puis d'une grosse cuillerée de meringue. Remettre au four pendant environ 10 minutes, jusqu'à ce que la meringue soit un peu dorée. Non seulement c'est délicieux, mais en plus il reste de quoi faire un joli pot de bergamote curd à étaler sur vos tartines. Pour d'autres recettes de bergamote, allez voir le gâteau moelleux de Fabienne, et les petits gâteaux moelleux à la bergamote et huile d'olive de Lilo. En dehors des gâteaux, j'ai idée que ce goût irait très bien avec un poisson ou des coquilles st Jacques.

Source: undimanche.blogspot.com

Nous poussons les murs de nos étagères, avec des nouveaux et des moins nouveaux qu'on ne vous avait pas encore listés : Cuisine Japonaise et Coréenne de Anne Wilson c/o FLOREDITIONS Le meilleur de ma cuisine WOK & CO de Ken HOM, Mickaël Roulier et Giacomo Bretzel c/o Hachette Pratique Du lait d’amande à la purée de noisette de Geneviève Hervé c/o La Plage Les meilleures recettes de légumes de Roger Vergé c/o Flammarion Joël Robuchon Présente recettes de grands chefs : Légumes et Salades c/o Le livre de Poche Collection Bon Appétit Bien sur LE GRAND LIVRE Marabout de la cuisine facile 900 recettes c/o maraboutchef Et vous, ce sont lesquels vos livres de cuisine ? Avec photos ? Hyper thématiques ? Grand ou petit volume ? Un exemplaire ou la collection complète ?? Dîtes-nous tout : )

Source: lacompagniesansgluten.blogspot.com

Recettes24 is a recipe search engine that find recipes with advanced filters like ingredients, categories and keywords.
Recettes24 does not host recipes, only links to other sites. | FAQ | Privacy
Copyright 2020 ® v3 - Contact