brochette de poulet | marinade pour brochette de poulet | marinade pour brochette poulet | marinade pour brochettes de poulet | marinade brochette poulet | confiture de figues au thermomix
Se Connecter

Connectez-vous pour recettes24 pour enregistrer vos recettes préférées

Si vous n'êtes pas encore enregistré(e), inscrivez-vous maintenant!

Mot de passe oublié?

Déjà deux mois qu'il m'a été proposé de participer au concours Ariaké - 750g présidé par Joël Robuchon et voila que je vous la propose le dernier jour du concours.  L'idée m'est tout de suite venue mais le temps est passé plus vite que prévu entre le départ en vacances, la rentrée scolaire et toute la paperasse de début d'année. Il fallait donc que ce week-end je me lance en espérant ne pas louper la recette. Résultat en photo ci-avant, je suis contente de ce que cela a donné et malgré les râleries de mon fils quand il a vu qu'à la préparation il y avait du thon, il m'en a redemandé une seconde assiette :-)) Comme quoi !!!... Le jury composé de Joël Robuchon, Frédéric Anton, Damien Duquesne, Estérelle Payany et Philippe Asset choisira 5 finalistes pour le 08 Octobre et la finale se déroulera le 29 Octobre à l'école Ferrandi. Voici donc cher jury mon assiette fait avec amour. Ingrédients pour 4/5 personnes :   - 1 paquet de won-ton - 190 g de thon - 250 g de ricotta - 15 g de parmesan fraîchement râpé - 1 gousse d'ail - 3 feuilles de sauge - Sel & poivre - 40 cl de purée de tomates - 1 échalote - 2 cuillères à soupe d'huile d'olive - 2 jaunes d'oeufs - 4 sachets de bouillon Ariaké aux crustacés Préparation : Egouttez et pressez entre vos mains le thon afin d'en extraire le plus de jus possible. Dans un saladier, mélangez à la fourchette le thon, la ricotta, le parmesan râpé, la gousse d'ail coupée en petits morceaux et les feuilles de sauge ciselées. Déposez sur votre plan de travail une feuille de won-ton et mettez-y une cuillère à café de la préparation au thon. A l'aide d'un pinceau, badigeonnez les bords de la feuille de jaune d'oeuf. Repliez la feuille de won-ton pour former une raviole en faisant une pression pour bien souder les extrémités. Répétez l'opération jusqu'à épuisement des ingrédients. Dans un grand faitout, versez un litre 1/2 d'eau et ajoutez les 4 sachets de bouillon aux crustacés. Faites chauffer l'eau. Pendant ce temps là, émincez l'échalote. Faites chauffer dans une poêle 2 cuillères à soupe d'huile d'olive et faites-y revenir l'échalote. Ajoutez la purée de tomates, du sel et du poivre et laissez mijoter à feu doux. Dès que l'eau du faitout se met à bouillir, ajouter une poignée de gros sel. Mettez la moitié de vos ravioles dans l'eau et laissez cuire pendant environ 6 minutes. Egouttez bien et servez aussitôt avec la sauce tomate. IMPRIMER LA RECETTE

Source: philomavie.blogspot.com

Achards de palmistes (La Réunion) Antipasti de courgettes à la menthe (Italie) Antipasti de poivrons grillés (Italie) Asperges rôties à l'huile d'olive Artichauts confits (Italie) Aubergines Donburi (Japon) Aubergines de Mansouria (Maroc) Brocolis sautés au wok (Chine) Butternut, panais et pommes de terre rôtis aux herbes Cappuccino de carottes jaunes au bleu et piment d'Espelette Carottes en chermoula (Maroc) Caesar salad (USA) Cumin rice (Inde) Cocos de Paimpol à la Elvira Coleslaw aux cranberries (USA) Fenouils confits au citron Frita Galettes de pommes de terre à la tomate et au chèvre Garbure (Pays Basque) Gâteau de pommes de terre au fromage de brebis basque Ginger caprese (Italie) Gratin de côtes de bette Gratin de courgettes à l’estragon    Harira (Maroc) Lentilles façon Robuchon Mashed potatoes au cheddar (USA) Minestrone (Italie) Méli-mélo de légumes Patates au Bleu Petits pois au bacon et oignons nouveaux (Angleterre) Pommes de terre rôties a la graisse d’oie (Angleterre) Petits navets glacés Piperade (Pays Basque) Ratatouille Salade artichauts, tomates, feta Salade de bœuf façon thaï Salade de chou aigre-douce (Thaïlande) Salade de concombre (Thailande) Salade de crevettes à la citronnelle (Thaïlande) Salade de feuilles d’épinards ET fleurs de ciboulette Salade de papaye verte (Thailande) Salade de pastèque, féta et coriandre Salade de pommes de terre / Potato sarada (Japon) Salade de pommes de terre aux maquereaux, curry et amandes Salade d'orange a la poutargue Salade Landaise Soupe de courge musquée aux épices torréfiées Soupe de tomates et haricots tarbais Soupe d'orties Tarbais frais façon sud-ouest Tarte aux cistes Tarte fine à la tomate ananas, poireau et camembert Tatins d’oignons, ventrèche et sirop d’érable Tortilla de patatas (Espagne)

Source: undimanche.blogspot.com

Faire plaisir à Catherine qui m’avait apporté des citrons du jardin familial de Cavalaire en disant: "Prends en bien soin." Nous ne sommes pas des citrons ordinaires, me disaient-ils en attendant sagement dans la lumière, près de la fenêtre de la cuisine. Nous avons été cueillis bien mûrs, là-bas, dans le sud, sur l’arbre du jardin familial. Toi qui rêves des citronniers de la Côte Amalfitaine, tu ne peux pas nous traiter comme les citrons anonymes que tu presses sans y penser sur tes poissons. Bon, des citrons-stars à présent, qui demandent à être traités comme des princesses ! Une recette délicate s’imposait. Délicate comme cette tarte au citron de Robuchon, qui me tentait depuis si longtemps : une fine croûte de pâte sucrée à la vanille, une crème au citron très citronnée, des quartiers de citron confits au sirop de sucre sur le dessus, un glaçage léger de marmelade d’abricot pour finir. Une tarte pour tarte au citron-maniaque. J’allais en faire de délicieuses mini-tartelettes, je les voyais déjà... Sauf qu’il faut compter avec l’inexpérience pâtissière, la maturité des citrons, la taille des quartiers, la chaleur du sirop de sucre, la taille de la grille utilisée, que sais-je. Mes citrons n’ont pas supporté leur bain de sucre, ils se sont transformés en une bouillie informe. Adieu les tartelettes de pro. Mais vive les humbles tartelettes pas très sophistiquées, plus rurales, surmontées d’une compotée acidulée de citron, sorties de ma cuisine ce jour là. Le goût y était, sinon l’apparence. Très citron, pour les vrais amateurs de saveurs acidulées. Merci encore Catherine, pour ce rayon de soleil du midi. Je vous donne la recette complète, au cas où un fanatique de citron serait tenté par le challenge. Moi j’en ai fait des tartelettes, donc le temps de cuisson de la pâte à blanc était plus court, entre 10 et 15 minutes, à surveiller. La recette de la pâte est  la même que celle utilisée pour la tarte au chocolat . J’ai zappé l’aventure des zestes confits colorés à la grenadine. Et comme mes quartiers de citron confit n’ont pas tenu le choc, je les ai simplement égouttés un à un et étalé cette marmelade de citron sur la crème, avant de les abricoter. Tarte au citron Matériel 2 grilles à pâtisserie posées sur 2 plats à rôtir Ingrédients Pour la crème au citron : 6 C. à soupe de jus de citron fraîchement pressé, 100 g de sucre en poudre, 75 g de beurre doux coupé en petits morceaux, le zeste râpé d'un citron, 2 œufs 1 fond de tarte en pâte sucrée de 23 cm de diamètre, précuit et refroidi, les zestes de 3 citrons taillés en julienne (réservez les citrons), 6 cl de sirop de grenadine , 250 g de sucre en poudre, 8 citrons, 100 g de marmelade d'abricots, passée au tamis, sucre glace pour garnir. 1. Préparez la crème au citron. Mettez dans une casserole moyenne le jus de citron et le sucre. Remuez pour mélanger. Posez la casserole sur feu vif, ajoutez le beurre et le zeste de citron râpé. Portez à ébullition en fouettant sans arrêt. Faites cuire environ 5 minutes, jusqu'à ce que le mélange épaississe. Retirez la casserole du feu et incorporez les œufs en fouettant jusqu'à ce qu'ils soient entièrement absorbés. Passez ensuite ce mélange à travers une passoire fine dans une casserole propre. Remettez la casserole sur feu doux et faites cuire en fouettant sans arrêt pendant environ 15 minutes, jusqu'à consistance épaisse. Versez la crème au citron dans une petite jatte, couvrez et mettez au réfrigérateur. 2. Préparez le zeste confit. Mettez les zestes en julienne dans une petite casserole et couvrez d'eau à hauteur. Portez à ébullition sur feu vif pour les faire blanchir. Dès que l'eau se met à bouillir, versez les zestes dans une passoire et égouttez-les. Remettez-les dans la petite casserole vidée et essuyée. Ajoutez le sirop de grenadine et faites chauffer sur feu moyen. Lorsque le liquide se met à bouillir, baissez le feu et laissez cuire pendant 15 minutes jusqu'à ce que les zestes soient rouge vif. Égouttez-les soigneusement. Avec un couteau bien aiguisé, retaillez les zestes aussi finement que possible. Réservez. (La crème au citron et le zeste confit peuvent être préparés plusieurs heures à l'avance.) 3. Préparez le sirop. Mettez le sucre dans une casserole moyenne, ajoutez 25 cl d'eau et faites chauffer sur feu moyen. Remuez doucement pour faire dissoudre le sucre. Humectez un pinceau à pâtisserie et passez-le le long des parois de la casserole pour empêcher le sucre de brûler. Laissez mijoter doucement pendant 5 minutes. Réservez. 4. Préparez les quartiers de citron. Coupez les deux extrémités d'un citron et posez-le debout sur le plan de travail. Avec un petit couteau, détachez une portion d'écorce en partant du haut. Prenez soin de retirer soigneusement toute la peau blanche située sous l'écorce. Continuez à peler ainsi le citron tout autour. Pour séparer les quartiers les uns des autres, commencez par en extraire un délicatement en introduisant la lame du couteau entre la pulpe d'un quartier et la membrane qui l'enveloppe. Pour extraire les quartiers suivants, procédez de la même façon en glissant le couteau entre la pulpe et la membrane. Le couteau doit vous servir à faire doucement sortir le quartier de citron de sa membrane intact, en laissant celle-ci collée à celle du quartier voisin. Pelez ainsi tous les citrons, y compris ceux utilisés pour le zeste, et retirez tous les quartiers. Rangez-les au fur et à mesure sur une grille. Ne retirez pas les pépins tout de suite: l'opération sera plus facile à faire une fois que les quartiers de citron seront confits. 5. Mettez à nouveau le sirop sur le feu pour l'amener à l'ébullition. À l'aide d'une écumoire, plongez quelques quartiers de citron dans le sirop. Laissez-les cuire dans le sucre pendant 2 à 3 minutes. Égouttez-les et posez-les sur une grille pour les faire refroidir et sécher. Faites ainsi confire au sucre tous les quartiers de citron en procédant par petites quantités. 6. Étalez une mince couche de crème au citron sur le fond de tarte en vous servant d'une mince spatule en métal. Disposez les quartiers de citron confit sur la crème en commençant par la rangée de l'extérieur. Les quartiers doivent se chevaucher légèrement. Retirez les pépins éventuels avant de mettre les quartiers en place. Réservez. 7. Faites réchauffer doucement la marmelade d'abricot dans une petite casserole pour la fluidifier. À l'aide d'un pinceau à pâtisserie, abricotez délicatement le dessus de la tarte au citron, puis parsemez-la des zestes de citron confit. 8. Pour finir, saupoudrez de sucre glace le rebord de la croûte, en protégeant la garniture avec une raclette à pâte. Servez à température ambiante. Source : « Le meilleur et le plus simple de Robuchon » par Patricia Wells, Editions Robert Laffont. Imprimer la recette.

Source: undimanche.blogspot.com

Pour 4 personnes : 4 poitrines de volaille avec la peau Pesto : 70 gr de feuille de basilic 3 gousses d’ail 2 cuillères à soupe de parmesan râpé Huile d’olive Sel, poivre Farce et sauce : 18.5 cl de vin blanc 5 cl de vinaigre balsamique blanc 30 cl d’eau 100 gr de champignons déshydratés ½ oignon 1 branche de thym 1 branche de romarin 1 feuille de laurier 5 grains de poivre 1 cuillère à café de sucre 20 cl de crème liquide 35% 2 cuillères à soupe de vinaigre balsamique 2 gousses d’ail Sel, poivre Écrasé de Pomme de terre : 5 pommes de terre 8 champignons de paris 1 grosse échalote 2 gousses d’ail 1 bosse de coriandre fraiche 20 gr de Beurre Huile d’olive Préparez les volailles : Réservez les aiguillettes des volailles pour la farce, et taillez la poitrine en portefeuille. Gardez le tout au frais le temps de préparer la farce. Le Pesto : Dans une petite casserole d’eau bouillante bien salée, faites blanchir les feuilles de basilic pendant 2 minutes, puis refroidissez-les dans un bol d’eau froide avec des glaçons. Égouttez bien les feuilles de basilic et séchez-les un peu dans du papier absorbant. Mixez les avec l’ail, le parmesan, une pincé de sel, du poivre et ajoutez petit à petit environ un quart de tasse d’huile d’olive. Réservez. La Farce aux Champignons Sauvages : Dans une grande casserole, mettez à bouillir 15 minutes à couvert: le vin blanc, le vinaigre balsamique blanc, l’eau, les herbes, le poivre, le demi-oignon émincé, le sucre et 1 gousse d’ail écrasée (avec la peau). Filtrez le bouillon et remettez le à chauffer. Rincez les champignons déshydratés et mettez les à cuire dans le bouillon pendant 10 minutes  à frémissement. Filtrez le bouillon, mettez les champignons à refroidir au frigo et mettez le bouillon à réduire (au moins de moitié). Quand les champignons sont froids, mixez les aiguillettes de poulet au robot. Hachez grossièrement les champignons au couteau et mélangez-les aux aiguillettes avec du sel et du poivre. Mettez les pommes de terre non épluchées à cuire dans de l’eau froide salée. Le montage des Ballottines : Mettez une grande marmite d’eau à chauffer pour pocher les ballottines. Assaisonnez l’intérieur des volailles en portefeuille, étalez une couche de pesto, puis une couche de farce aux champignons. Roulez les volailles en boudins en rabattant légèrement les bords, et enroulez les fermement dans un film alimentaire que vous nouerez de chaque coté : c’est en les filmant que vous leur donnerez une belle forme de ballottine.  Je conseille de les filmer deux fois afin d’éviter une éventuelle infiltration d’eau. Vérifiez la température de l’eau dans la marmite avec un thermomètre de cuisine : elle doit avoisiner les 80 °C. Piquez dans la plus grosse des ballottines pour que la pointe du thermomètre atteigne le cœur, et plongez les ballottines dans l’eau. Laissez cuire jusqu’à ce que le thermomètre indique 64 °C . Mettez les ballottines à refroidir dans un bain d’eau glacée quand la température est atteinte. Pendant la cuisson des ballottines : L’écrasé de pomme de terre : Pendant la cuisson des ballottines : Taillez les champignons en quartiers et dans une cocotte faites les sauter dans de l’huile d’olive bien chaude. Quand elles sont cuites, épluchez les pommes de terre encore chaudes et écrasez les avec une fourchette. Ajoutez les pommes de terre dans la cocotte et mélangez bien avec les champignons, le beurre, et la gousse d’ail hachée. Salez, poivrez, si l’écrasé vous parait un peu sec, rajoutez du beurre ou de l’huile d’olive. Au dernier moment rajoutez la coriandre ciselée. La sauce : Ajoutez la crème liquide à la réduction du bouillon de champignons ainsi que la gousse d’ail hachée et le vinaigre balsamique et mettez à réduire pendant une dizaine de minutes. Finition : Déballez les ballottines et épongez les avec du papier absorbant, et faites les colorer dans une poêle bien chaude  avec de l’huile d’olive, quand elles sont colorées, éteignez le feu et couvrez la poêle pour les faire réchauffer. (Il est aussi possible de les réchauffer au four à 180 ° C). Quand elles sont bien chaudes, taillez les en biseaux et parsemez de Fleur de Sel de Guérande (j'ai la chance d'en avoir directement de la bas !). Dressez les joliment avec l’écrasé de pomme de terre et la sauce légèrement mixée ou fouettée pour la faire mousser. Pour ce qui est de la sauce et de l'écrasé de pomme de terre, je me suis inspirée de la recette de Filet de Bar poêlé à l'embeurrée de pomme de terre du Livre Robuchon Facile , un excellent recueil plein d'idées vraiment intéressantes !! Et Bon Appétit Bien sûr !!

Source: gaelleetgourmandises.blogspot.com

Une fois n'est pas coutume, aujourd'hui l'article sera bien long et pourtant vous n'y retrouverez aucune recette... De retour de week-end, je me suis retrouvée coincée à la maison suite à un oublie de clés, sans voiture. Le frigo et les placards étaient quasiment vides. Pas de pain, plus rien pour les petits déjeuners, plus de sucre en poudre (mais encore quelques morceaux), plus de... Pour faire simple, j'avais de bons œufs, du beurre au congélateur, de la farine, du temps (même beaucoup de temps, puisque mon programme de la journée tombait à l'eau) et deux enfants à nourrir. Je me suis donc tournée tout naturellement vers mon Thermomix, en espérant qu'il sauve les repas de la journée... C'est là que j'ai repensé à l'article publié il y a peu par Chef Nini . Un vrai procès pour le robot multifonction de Worwerk qui m'a quand même un petit peu chagrinée. Je ne me sens pas l’âme d'une pauvre fille victime du charme de son vendeur et qui a besoin de se persuader que son achat est valable (on me l'a offert d'abord!). Je ne suis pas non plus une passionnée prête à lui attribuer un petit nom. Non, je ne suis qu'une simple utilisatrice satisfaite de cet appareil, comme je pourrais l'être de mon frigo ou de ma télé... Au bout de 5 ans de cuisine commune, je peux affirmer qu'il n'est pas le robot magique qui va tout faire à notre place! Il ne faut quand même pas rêver! Si cet appareil existait il ne vaudrait pas la modique somme de 1000 euros! Ah oui, 1000 euros... Quand même! Ouais, mais l' Iphone, il vaut combien? Je peux affirmer qu'il n'est pas non plus bon à jeter à la poubelle! J'ai donc eu envie de mettre à profit cette journée pour écrire à mon tour un article. Pas de discours technique, pas de vérité, mais juste mon ressenti, mes expériences, mes anecdotes et le tout illustré de mes recettes parce que je pense que c'est ce qui parle le plus. J'espère avoir une position objective, réaliste et modérée. Des défauts, il en a, c'est sûr! Celui que je placerai en tête de liste, au risque d'en étonner certains, ce sont les livres... D'ailleurs, je n'en ai que trois, et je ne me sers que de celui livré avec l'appareil. Si les livres sont utiles au départ pour se familiariser avec les différentes fonctions, bien vite on se rend compte que certaines recettes manquent de précisions ou de saveurs. Si j'en étais restée là, j'aurai été certainement bien déçue de mon achat. Mais bon, comme de toute façon je suis incapable de suivre une recette du début à la fin sans apporter ma touche personnelle, j'ai bien rapidement pris le large et choisi d'adapter le robot à mes propres recettes, plutôt que l'inverse. C'est comme ça que j'ai bidouillé les crèmes au chocolat que vous avez été nombreux à apprécier et qui sont tellement meilleures que celles du bouquin. Autre défaut, il ne monte pas très bien les blancs d’œufs et la crème en chantilly. Pour ça, je continue à utiliser mon batteur à main, qui est rapide et efficace. Par contre le Thermomix fait tout de même de délicieuses îles flottantes. Iles flottantes au caramel au beurre salé Parfaites, non? Pourtant, pour corser un peu les choses, j'avais malencontreusement rajouter un peu de jaunes dans les blancs... Les résultats ne sont pas convaincants pour la chantilly, par contre, il réussit très bien le beurre . En théorie, il sait mijoter de la viande. En pratique, cela n'a pas vraiment d’intérêt, à moins de ne pas avoir une cocotte à disposition (ce qui peut arriver, par exemple en vacances!). De même, il peut permettre de cuire le riz, les pommes de terres, les pâtes à la vapeur. Là encore, je préfère ma casserole, même si ça peut être très pratique lors de cuissons multiples. Certaines recettes permettent en effet de faire la sauce dans le bol, le riz, les légumes et la viande à la vapeur. Quand on veut cuisiner bon, équilibré et rapidement pour 4 personnes, ça peut être très intéressant. Pour rester sur la cuisson vapeur, ce n'est pas mon mode de cuisson préféré. Je m'en sers de temps en temps pour le poisson, les moules, les pommes de terre... J'ai à l'occasion testé les brioches vapeur, le pain, les flans... Bon, tout ça reste de la vapeur! Mais si à l’avenir, je devais faire plus attention à ma ligne, je sais que je pourrais compter sur lui... J'ai fait pendant longtemps mes sorbets au Thermomix. Il suffit d'avoir des fruits congelés, et c'est vraiment excellent. Maintenant, j'ai une machine à glace, mais à l'occasion, je ne dis pas non à un sorbet minute. Pour les glaces, il en va différemment. Il faut d'abord faire la crème puis congeler en petites portions. C'est bon, mais pas très pratique à mettre en oeuvre! Passons maintenant aux fonctions qui me donnent le plus de satisfaction. Il fait parfaitement tous types de sauces et de crèmes, en permettant une cuisson à la juste température. Bien sûr, il faut parfois savoir s'éloigner quelques peu de la recette donnée et rajouter 2 à 3 minutes de cuisson pour avoir la consistance parfaite, surtout quand les ingrédients sortent du frigo, mais, il est tout de même bien difficile de rater une crème anglaise, ou une sauce hollandaise. Pour la fête des pères, mon fils de 9 ans était très fier d'avoir réussi (quasiment tout seul) une sauce béarnaise destinée à accompagner la côte de bœuf du repas. Ce jour là, j'ai voulu faire un mille-feuille pour le dessert et motivée, j'ai choisi de faire la crème pâtissière à la casserole. J'ai remué avec amour et, allez savoir pourquoi, ma crème était au final pas très réussie, un poil trop liquide. Comme quoi... Sauce façon béarnaise Il est aussi fort appréciable de laisser une béchamel se faire toute seule, sans avoir à se soucier de mélanger. Avec quelques petites adaptations de la recette de base, on peut faire très facilement d'autres plats très savoureux et surtout économiques. Coquilles St Jacques Et bien sur, on pourra retrouver sur le blog d'autres recette, comme par exemple celle du curd de rhubarbe ou encore les crèmes aux spéculoos . Pour rester au niveau des cuissons, il réussit parfaitement la purée. Bien sûr, on n'aura pas la purée de J. Robuchon, mais la résultat est quand même vraiment top et ce en 20 petites minutes et sans vaisselle. Oui, il faut quand même éplucher les pommes de terre... ça reste donc plus fatiguant qu'une purée Mousseline, mais c'est quand même bien meilleur! Hachis parmentier au haddock, et crumble au parmesan Concernant le risotto, c'est devenu mon plat préféré des soirs où je ne sais pas quoi cuisiner, où je manque de temps, mais où je veux tout de même régaler ma petite famille. Pour l'avoir aussi fait à la casserole, je peux affirmer que celui au Thermomix est excellent et sans avoir à passer 17 minutes à remuer. Risotto crémeux aux champignons et au cantal S'il avait fallu un plat pour me convaincre de l'utilité de ce robot, je crois que ça aurait été le riz au lait. Pas de risque de débordement, pas de casserole à récurer... Il fait tout seul et c'est réellement délicieux! Riz au lait et abricots poêlés au miel de romarin En plus de cuire, il mixe à votre convenance et de façon parfaite. Je ne suis pas très fan de soupes. Il m'arrive toutefois d'en faire 2 ou 3 par an quand il fait bien froid. Là encore, je ne prends pas de recettes toutes faites, et le résultat est à la hauteur de mon inspiration du moment. Mais la faute n'en revient pas à l'appareil qui lui cuit et mixe parfaitement... S'il y a bien une chose que je regrette, c'est de ne pas avoir eu ce robot quand mes enfants étaient encore bébé. Je me serai vraiment beaucoup amusée, avec beaucoup de facilité à leur préparé toutes sortes de purées plus ou moins mixées selon leur age! Par contre, je suis une grande fan des pestos en tout genre, que je réalise en quelques secondes. Pesto classique Il mixe tout ou presque. L'été dernier, j'ai eu la mauvaise idée d’échapper un noyau de pêche en voulant faire un smoothie. Il a été pulvérisé. Les lames, elles n'ont pas beaucoup apprécié. Il est solide, mais quand même... Par contre d'autres smoothies sont parfaitement réalisés. Il m'est même arrivée de faire ma farine de lentille comme pour ces financiers . Quand à la glace, elle est elle aussi pulvérisée pour la plus grande joie de mes enfants. Granita maison Et, je reste à chaque fois épatée par le jus de pomme sans dépôt qu'on obtient en mixant à grande vitesse. Jus de pomme Je pourrais aussi parler de toutes les pâtes à gâteaux, à crêpes... qu'il mélange ou des légumes qu'il hache en morceaux plus ou moins gros en quelques secondes, et aussi de la pâte feuilletée, et aussi... Bon, la liste est un peu longue! Feuilletés à la saucisse La dernière fonction qui me donne totale satisfaction est le pétrin. Il sait pétrir toutes sortes de pâtes, et il le fait très bien! La recette choisie au départ est forcément importante. Sans chercher à me vanter, je pense en avoir proposé d'excellentes sur ce blog au fil des articles comme les pains à hamburgers ou la brioche roulée aux framboises et au citron pour ne citer qu'elles... Petits pains au cantal vieux Il est aussi parfait pour réussir rapidement une pâte brisée pour une tarte carottes, poulet et cumin ou des pâtes fraîches comme les tagliatelles à la farine de châtaigne ... Pour finir: grâce au Thermomix, je m'offre le luxe de n'acheter quasiment aucun produit transformé. Les desserts, les gâteaux, les plats, sont au maximum fait maison. Encore une fois cet article n'a pas pour but de donner une vérité, ce n'est que mon expérience. Une autre pers onne, peut avoir une toute autre utilisation du Thermomix que la mienne. Je conçois aussi tout à fait que l'on puisse ne pas en être satisfait. Heureusement que l'on est pas tous semblables! Les recettes en photo qui illustrent mes propos du jour ont pour la plupart, été réalisées durant ces derniers jours. D'autres datent d'un peu plus longtemps. Comme je ne veux pas faire de mon blog un livre de recettes pour Thermomix, beaucoup ne seront jamais publiées... à moins que...

Source: chichichoc.blogspot.com

Cela fait seulement quelques mois que le risotto est entré dans notre cuisine, mais depuis, on peut vous dire qu'on les enchaîne : le véritable milanais au safran, celui aux champignons, version nature au parmesan, ou avec des pointes d'asperges vertes ... on expérimente et on ne s'en lasse pas! Le dernier en date? Et bien "p'tits pois-jambon" à l'occasion du challenge lancé par Riso Gallo pour l'ouverture de sa page facebook . Et sachez que cette version de risotto est bien célèbre du côté de Venise, chez "les rois du ptit pois", mais sous une appellation tellement plus douce à l'oreille : le Risi e Bisi (avec l'accent je vous prie, et là, on fond littéralement...)! Il est réalisé de préférence avec de la pancetta. (Merci Stéphanie !) C'est parti pour la recette, astuces et conseils à la clé! Ingrédients (pour 4 personnes): 300 g de riz carnaroli 1 petit oignon 1 verre de vin blanc 1 litre de bouillon de volaille ou de légumes 100 g de petits pois écossés 60 g de tranches très fines de jambon de Parme 30 g de parmesan Ptits pois - jambon Ecosser les petits pois et les plonger dans une eau bouillante salée pendant quelques minutes, le temps qu'ils cuisent suffisamment tout en restant fermes. Placer les tranches de jambon de Parme sur du papier sulfurisé, à plat, entre deux plaques de cuisson et enfourner pour une petite dizaine de minutes à 180°C pour qu'elles cuisent et deviennent un peu croustillantes. Tailler le jambon en petits morceaux. Cuisson du risotto Préparer un litre de bouillon de volaille ou de légumes. Il devra être frémissant tout au long du mouillage du riz, donc le laisser à feu tout doux à proximité. Couper l'oignon finement. Le faire revenir rapidement sans le colorer. Ajouter le riz et mélanger jusqu'à le nacrer. Ajouter le vin blanc et lancer le chrono pour 18 min à peu près! Dès que le vin est absorbé, commencer le mouillage du riz en versant deux louches de bouillon. Remuer constamment et rajouter une louche à chaque fois que la précédente est complètement absorbée. Continuer jusqu'à épuisement du bouillon ou du temps, mais n'oubliez pas de goûter, la cuisson peut bien sûr être de plus ou moins 18 min. Ajouter les petits pois et les dés de jambon de Parme. Mélanger le temps de réchauffer les derniers ingrédients ajoutés. Couper le feu et ajouter le parmesan. Laisser à couvert pendant quelques minutes puis servir. Indispensable! - remuer sans cesse le riz en maintenant un feu suffisamment vif mais pas trop non plus - ne rajouter du bouillon que lorsque la précédente louche a été absorbée - éviter les bouillons-cubes classiques qui sont souvent trop salés et peu naturellement parfumés au point de dénaturer complètement le goût du risotto (par exemple, nous on aime bien utiliser la version bouillon à infuser Ariaké de Robuchon).

Source: 4hbricoleur.blogspot.com

Un premier novembre un poil maussade, histoire de colorer notre journée un passage au Marché de Niort ce matin m'a donné une idée ! De façon imprévue je tombe sur le stand d'une productrice de tomates anciennes, à 3.80 euros le kilo, dans un premier temps je passe mon chemin, le prix me faisant hésiter, pour finalement revenir dessus en fin de marché et littéralement craquer sur ce panel de couleurs, de formes, de tailles. Il faut dire qu'une des précédentes épreuves de Masterchef avec Joël Robuchon me trottait en tête, sur cette recette de départ si simple : la salade de tomates et la transformer en un plat gastro. L'idée de relever un petit défi personnel me plaisait. A mon tour de transformer une simple salade de tomates en une entrée raffinée ! Je les déballe, les nettoie délicatement, les photographie sous toutes leurs coutures, puis vient la découpe et la dégustation, il y en a pour tous les goûts des sucrées, des acidulées, des fermes, des douces, des croquantes, des jaunes, des rouges, des oranges, des tachetées, des allongées, des rondes, etc ... Je me suis amusée à toutes les découper de façon différente, retirer les pépins à certaines d'autres pas, je me rends compte du boulot que ça demande, pour la disposition sur l'assiette je l'ai faite au feeling, l'impression d'avoir une toile blanche devant moi et de disposer de la peinture ici ou la. En même temps pas si simple, je suis pas une pro mais il faut trouver un équilibre visuellement. Vient la recette, je n'ai pas la prétention d'avoir fait une entrée gastro, mais juste travaillée et raffinée. Je me suis amusée du moment où j'ai choisie les tomates sur leur étal, leur découpe, la disposition dans l'assiette, la recherche d'une vinaigrette au terme de la dégustation ! Ma salade de Tomates : Pour 4 personnes Ingrédients : Environ 700 g de tomates anciennes de petites tailles 1 oignon rouge de la coriandre fraîche Ingrédients pour le vinaigrette : 4 cuillères à soupe d'huile de tournesol bio ou de bonne qualité 2 cuillères à soupe de sauce soja 1 cuillère à soupe de sauce worcestershire 1 cuillère à soupe de ketchup du poivre 1 petite gousse d'ail écrasée (retirez le germe !) Lavez vos tomates, les séchez délicatement, les découpez de différentes façons. Puis disposez les dans des petites assiettes. Coupez en rondelles très fines votre oignon rouge, avec une rondelle, détachez chaque cercle de cette dernière et disposez sur vos tomates. Émincez de la coriandre et la parsemez sur la salade. Enfin préparez votre vinaigrette, mélangez l'huile de tournesol, la sauce soja, la sauce worcestershire, le ketchup, l'ail et le poivre ( je ne mets pas de sel dans cette vinaigrette car la sauce soja et la sauce worcestershire en contiennent suffisamment). Versez l'équivalent d'une cuillère à soupe de vinaigrette sur et autour des tomates. A déguster de suite ! A accompagner avec du pain grillé frotté à l'ail et huile d'olive Quelques photos du Marché de Niort, bien fourni et coloré ... Bonne semaine Lily' FOLLOW ME ON Twitter / Facebook / Instagram

Source: lilyskitchenbook.blogspot.com

Après avoir éliminé les grosses feuilles de chou dures, j'ai utilisé les plus sombres pour la ribollita et les plus pâles pour cette recette campagnarde, typiquement auvergnate. Selon Robuchon : "Ce plat canaille qui sent bon la cuisine familiale n'a rien perdu de sa séduction". Si l'on ne dispose pas d'excellente chair à tomate, on peut utiliser un reste de viande bouillie mêlée à 50 g de jambon de Bayonne : poule au pot ou pot-au-feu comme pour cette recette . Pour 6 personnes 1 chou vert 400 g de chair à tomate 1 oignon 1 carotte 2 gousses d'ail écrasées 2 cs de persil haché 1 cs de chapelure 1 oeuf 25 cl de bouillon de volaille 2 cs de graisse de canard Sel, poivre Effeuiller le chou, ôter les côtes et plonger les feuilles dans une grande marmite d'eau salée pendant une dizaine de minutes à gros bouillons. Égoutter et rafraîchir le chou sous l'eau froide. Bien essuyer les feuilles. Faire revenir l'oignon émincé et la carotte détaillée en dés dans la moitié de la graisse de canard. Mixer très légèrement, sans insister, l'oignon et la carotte avec le coeur tendre du chou, puis ajouter farce, chapelure, ail, persil et oeuf, assaisonner. Mixer à peine, juste pour amalgamer. Tapisser un grand bol de feuilles de chou, puis poser au centre, une boulette de farce. Placer dessus une feuille puis une nouvelle couche de farce. Bien tasser. Procéder ainsi de suite en alternant les couches, jusqu'à épuisement des ingrédients. Le secret étant de bien tasser la garniture, pour permettre au chou de conserver sa forme et de le couper sans qu'il ne se délite . Rabattre les feuilles sur la base, Retourner le chou dans dans une cocotte : il retrouve sa forme initiale. Le tartiner de la graisse de canard restante à l'aide d'un pinceau, ou mieux le protéger de fines bardes de lard gras salé. Comme je n'en avais pas ... Mouiller avec le bouillon, couvrir et enfourner pour 1 h 30 à four préchauffé à 200°, en arrosant de temps en temps du jus de cuisson. A table, ôter le couvercle, découper le chou brûlant en quartiers comme un gâteau et le servir avec des pommes de terre cuites à l'eau avec la peau.

Source: cuisinedisca.blogspot.fr

Achards de palmistes (La Réunion) Antipasti de courgettes à la menthe (Italie) Antipasti de poivrons grillés (Italie) Asperges rôties à l'huile d'olive Artichauts confits (Italie) Aubergines à la vapeur au gingembre Aubergines au porc haché (Chine) Aubergines Donburi (Japon) Aubergines de Mansouria (Maroc) Brocolis grillés au piment et à l’ail Brocolis sautés au wok (Chine) Butternut, panais et pommes de terre rôtis aux herbes Cappuccino de carottes jaunes au bleu et piment d'Espelette Carottes en chermoula (Maroc) Caesar salad (USA) Chou-fleur rôti Cocos de Paimpol à la Elvira Cocos de Paimpol à la tomate Coleslaw aux cranberries (USA) Cumin rice (Inde) Fenouils braisés aux anchois et aux câpres (Italie) Fenouils confits au citron Frita Galettes de pommes de terre à la tomate et au chèvre Garbure (Pays Basque) Gâteau de pommes de terre au fromage de brebis basque Ginger caprese (Italie) Gratin de butternut à l’estragon Gratin de côtes de bette Gratin de côtes de bette au St Nectaire Gratin de courgettes à l’estragon Haricots Borlotti frais en salade (Italie) Harira (Maroc) Légumes sautés à l’indonésienne Lentilles façon Robuchon Mashed potatoes au cheddar (USA) Minestrone (Italie) Méli-mélo de légumes Patates au Bleu Petits pois au bacon et oignons nouveaux (Angleterre) Pommes de terre Hasselback Pommes de terre rôties a la graisse d’oie (Angleterre) Peperonata (Italie) Petits navets glacés Piperade (Pays Basque) Ratatouille Salade artichauts, tomates, feta Salade de bœuf façon thaï Salade de chou aigre-douce (Thaïlande) Salade de concombre (Thailande) Salade de crevettes à la citronnelle (Thaïlande) Salade de fenouil, grenade et estragon Salade de feuilles d’épinards ET fleurs de ciboulette Salade de papaye verte (Thailande) Salade de pastèque, féta et coriandre Salade de pommes de terre / Potato sarada (Japon) Salade de pommes de terre aux maquereaux, curry et amandes Salade de poulet, agrumes et grenade à la Nigel Slater Salade d'orange a la poutargue Salade Landaise Soupe de courge musquée aux épices torréfiées Soupe de tomates et haricots tarbais Soupe d'orties Tarbais frais façon sud-ouest Tarte aux cistes Tarte aux oignons caramélisés Tarte fine à la tomate ananas, poireau et camembert Tatins d’oignons, ventrèche et sirop d’érable Tortilla de patatas (Espagne) Velouté de chou-fleur au garam massala

Source: undimanche.blogspot.com

Gros coup de mou ces jours-ci, et grand besoin de vitamine C. Marion l'avait certainement pressenti quand elle m'a apporté des bergamotes à la fin de la semaine dernière. Drôles d'agrumes encore une fois, de la taille d'une orange, un look très rustique. La chair n'est pas excellente, elle ressemble à celle d'un pamplemousse jaune pas très juteux. Tout l'arôme, délicieux, est dans le zeste. J'en ai fait des mini tartelettes, que les voisins nous ont aidés à terminer, parce que décidément, nous n'avions pas faim. Eux ne se sont pas fait prier. Le goût est légèrement différent de celui du citron, il y a un soupçon d'amertume supplémentaire, et le parfum de ... la bergamote. Je vous recommande aussi cette recette de pâte sucrée, un peu difficile à travailler, mais si fine, une vraie pâte de pâtissier. Mini tartelettes meringuées aux bergamotes (pour environ 12 pièces) pâte sucrée 1 gousse de vanille 60g de beurre à température ambiante 60g de sucre glace tamisé 2 jaunes d'œuf à température ambiante 150g de farine tamisée 1 pincée de sel fin Fendre la gousse de farine et mettre les graines dans le bol du robot. Ajouter le beurre et mixer jusqu'à consistance lisse. Ajouter le sucre et mixer jusqu'à ce que le mélange ait la consistance d'un glaçage épais. Ajouter les jaunes d'œufs, mixer. Ajouter 135g de farine et le sel. Mixer jusqu'à ce que la farine soit complètement absorbée. Si la pâte parait très collante, ajouter le reste de farine (je n'en ai pas eu besoin). La pâte ne doit pas former une boule, il ne faut pas trop la travailler. A l'aide d'une raclette, la verser sur du papier sulfurisé. L'aplatir en cercle et la mettre au réfrigérateur pendant au moins une heure et jusqu'à 24 heures. Note: c'est une recette tirée de Le meilleur et le plus simple de Robuchon , de Joël Robuchon et Patricia Wells. La première fois que je l'ai faite, je n'ai réussi que très difficilement à l'étaler, elle est très collante et se déchire. Cette fois-ci, juste après l'avoir faite, je l'ai étalée finement en cercle entre 2 feuilles de papier sulfurisé, et conservée au réfrigérateur jusqu'au lendemain. Le résultat était parfait. crème de bergamote jus de 2 bergamotes zeste d'une bergamote 1 oeuf entier plus 2 jaunes 1/2 tasse de sucre * 60g de beurre doux * mesure US - 1/2 cup = 118 ml Dans un cul de poule, fouetter ensemble le jus de bergamote, le sucre et les œufs. Faire cuire au bain marie sur une casserole d'au bouillante pendant environ 10 minutes, en remuant constamment, jusqu'à obtenir une consistance crémeuse. Hors du feu, incorporer le beurre et le zeste. Réserver. Meringue 3 blancs d'œufs 1/2 tasse de sucre glace Battre les blancs en neige. Ajouter le sucre et battre jusqu'à ce que la meringue forme un bec sur le batteur. Préchauffer le four à 170°C. A l'aide d'un verre ou d'un emporte-pièce, couper des cercles dans la pâte pré-étalée et garnir les moules à tartelettes. Cuire les fonds à blanc pendant 10 minutes (la pâte était très froide, elle ne s'est pas déformée). Garnir les fonds de crème à la bergamote, puis d'une grosse cuillerée de meringue. Remettre au four pendant environ 10 minutes, jusqu'à ce que la meringue soit un peu dorée. Non seulement c'est délicieux, mais en plus il reste de quoi faire un joli pot de bergamote curd à étaler sur vos tartines. Pour d'autres recettes de bergamote, allez voir le gâteau moelleux de Fabienne, et les petits gâteaux moelleux à la bergamote et huile d'olive de Lilo. En dehors des gâteaux, j'ai idée que ce goût irait très bien avec un poisson ou des coquilles st Jacques.

Source: undimanche.blogspot.com

Recettes24 is a recipe search engine that find recipes with advanced filters like ingredients, categories and keywords.
Recettes24 does not host recipes, only links to other sites. | FAQ | Privacy
Copyright 2018 ® - Contact