poulet chasseur jehane benoit | content | oeuf mimosa ricardo | salade couscous royale | madeleine de paul bocuse | verrine crevette avocat boursin | blanquette de veau daniel pinard
Se Connecter

Connectez-vous pour recettes24 pour enregistrer vos recettes préférées

Si vous n'êtes pas encore enregistré(e), inscrivez-vous maintenant!

Mot de passe oublié?

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen                  Monastère de Tatev Voilà les vacances finies, vacances riches en découvertes d’un pays totalement méconnu. Nous connaissons bien sûr tous des arméniens issus de la diaspora mais demandez autour de vous de placer l’Arménie sur une carte... peu de personnes sauront la placer correctement dans le Sud Caucase. Malgré une grosse amputation de son territoire, c’est un pays riche d’une histoire oubliée et pourtant passionnante. Fier d’être le premier pays chrétien, fier de ses savants, de son écriture et des ses monastères médiévaux, nostalgique d’un empire qui fut envahi, occupé, partagé au prix d’un génocide, avant de s’endormir sous le joug soviétique pendant 70 ans. Aujourd’hui, durement soumise au double blocus turque à l’Ouest et azeris à l’Est, elle renait doucement. Membre du Conseil de l’Europe, elle occupe une position stratégique entre l’Iran et la Russie et partage les valeurs communes de démocratie et de droits de l’homme. Déclarations internationales et loi française sur la reconnaissance du génocide arménien L’Arménie est donc passionnante car elle mêle un héritage médiéval important en étant au carrefour de la Perse et de la Méditerranée. On peut aussi bien visiter des monastères antérieurs à nos église romanes que des restes de caravansérails rappelant qu’elle se trouvait sur l’une des routes de la Soie, ou se contenter de regarder les montagnes de cette petite "suisse" caucasienne. Cimetière de Noradous dont les plus anciennes pierres khatchkars  datent de l'an 800. Observatoire de Zorats Karer, datant du megalithique (équivalent à Carnac ou Stonehenge) Faisant partie du Caucase, de hautes montagnes dont le Mont Ararat (5 137 m) symbole biblique et nationaliste des arméniens, paradoxalement situé en terre turque (que l’on appelle Arménie historique), elle est un pays de volcans et de terribles tremblements de terre. Si l’on considère que la rivière Araxe délimitant la Turquie et l’Arménie est la frontière naturelle entre l’Europe et l’Asie, alors Ararat serait le plus haut sommet d’Europe, devant le Mont-Blanc. Les iraniens voisins qui viennent nombreux faire du tourisme en Arménie, la considèrent comme une petite Europe. Lac Sevan, 1/5 de la superficie du pays, 15°C au mois d'août car il est à 2000 m d'altitude mais poumon vert pour les arméniens. Mais pour nous Européens de l’Ouest nous voyons aussi malheureusement les douloureux restes des soviets : usines à l’abandon, HLM vétustes, tuyaux de gaz apparents, antiques Lada et Volga cotoyant des 4x4 luxueux, personnes âgées démunies, voiries défoncées par le gel, jardins publics figés dans un autre temps... partout ce même constat de délaissement dans les pays satellites que j’ai pu visiter en Asie Centrale. Fort d'Amber, Eglise Sainte Mère de Dieu, à 2000 m d'altitude au milieu des alpages Mais l’Arménie est surtout un pays de cocagne, un pays de vergers d’où proviennent nos cerisiers et autres abricotiers que l’on appelait Prune d’Arménie. Le mythe de l’Arche de Noé échouée sur le mont Ararat (de nombreuses enquêtes passionnantes sont à lire sur ce sujet) est toujours vivace et le jardin où la vie aurait reprise, se trouve à ses pieds en Arménie. Mont Ararat caché dans les brumes d'un orage, seul le petit Ararat à gauche est visible Le pays croule littéralement sous les arbres fruitiers, les grenadiers (fruit symbole de l'Arménie mais qui murit en septembre) les noyers et églantiers et les marchés regorgent de fruits plus beaux les uns des autres : fruits rouges, muriers, fraises des bois, prunes, pommes, cerises, griottes, pêches et abricots en juin. Toute l’agriculture est bio, les hivers très rudes détruisant toute vermine. Les fruits sont transformés en fruits secs ou confits sublimes comme dans toute l'Asie Centrale. Les montagnes sont couvertes de fleurs et les abeilles sont reines. On y déguste donc une cuisine fraîche, influencée par la Perse et la Méditerranée: tous les plats sont présentés en même temps sur la table : salade de tomates et concombres, tabuleh, muttaball (caviar d’aubergine), houmous, dolmas (feuilles de vignes ou de chou farcies), brochettes de viandes et pommes de terre (Khorovadz), etc. Et toujours des herbes fraiches, du yaourt, de la crème double ou de la crème aigre, divers fromages proches de la féta. On mange aussi des céréales comme le boulghour, le sarrasin et le riz pilaf servi avec des fruits secs à la mode persanne. Ou des mantis, sortes de raviolis que l’on avait découvert en Ouzbekistan.   Bien sûr au marché d'Erevan vous trouverez toutes les épices de l'Orient. J'aime l'ironie de cette photo: la machine à moudre le café s'appelle Georges... Les hivers sont durs et la soupe khashlama, mélange de pomme de terre et boeuf, parfumée avec de l’aneth est un vrai réconfort (nous y avons gouté par 35°C). Le pain arménien Lavash accompagne tous les plats. Je l’ai trouvé délicieux sortant du four, un peu moins bon après plusieurs jours (il se conserve deux mois si les fines feuilles de pain sont régulièrement humectées avec de l’eau). Les arméniens aiment aussi la viande séchée et les saucissons de boeufs secs et parfumés. L’eau du robinet est potable mais sinon bière et vin arméniens méritent d’être essayés même si les standards vinicoles ne sont pas encore les nôtres. Nous avons gouté à la truite Ichkhan du lac Sevan et aussi à de l’esturgeon grillé terriblement fondant. Enfin les délicieuses pizzas arméniennes Lahmajoun sont inévitables pour un repas sur le pouce, arrosées de tan, boisson d’origine persane à base de yaourt liquéfié et parfois gazeux. A moins que vous ne préfériez la vodka, héritage russe, même si les arméniens semblent beaucoup plus sages avec l’alcool que les russes. Tout le pays est d’ailleurs très calme. Les arméniens sont chaleureux, paisibles et aimables, un brin indolents sous la chaleur écrasante du mois de juin. Erevan est l’une des villes les plus sûres au monde et les terrasses sont pleines à la mode espagnole. Petit déjeuner à Goris Le fromage, omniprésent sur toutes les tables arméniennes. Pour le dessert, ce sont souvent les délicieux fruits qui sont proposés mais baklavas et brioche à la pâte de noix nous ont aussi été servis. Les confitures sont très présentes notamment la confiture de rose ou de grenade. Les arméniens sont plutôt sveltes car ils consomment beaucoup de légumes et fruits. McDo, Starbucks, KFC ne se sont pas encore implantés en Arménie... Mais les yeux des arméniennes sont fixées vers l'idole américaine : Kim Kardashian, même si l'on reconnait sa vulgarité bling bling, elle est un modèle de beauté pour les filles d'Erevan. Nous avons mangé de délicieux taboulés tous différents les uns des autres mais notre coup de coeur a été pour celui du restaurant Le Cilicia. Un taboulé d’herbes frais et citronné, délicieux avec des brochettes dont j’ai librement imaginé la recette. Taboulé d’herbes comme au Cilicia pour 4 personnes 1 bouquet de persil plat 1 bouquet de coriandre 1 bouquet de menthe 2 gros citrons jaunes 1 cuillère à thé de sumac 2 petits concombres avec peu de pépins 2 tiges d’oignons frais 150 g de boulghour 300 g d’eau chaude 2 tomates bien mûres sel et poivre huile d’olive ou huile d’arachide Rincez le boulghour à l’eau froide. Placez le dans un saladier et versez de l’eau chaude afin de le couvrir d’environ 1 bon centimètre. Ajoutez 1jus de citron. Laissez le gonfler pendant 1h30, le grain doit rester ferme. Attention le grain de boulghour ne doit pas cuire. Equeutez les herbes, et hachez les. Placez les dans un saladier. Hachez la moitié de la menthe et versez la dans le saladier avec les tiges d’oignons finement émincées. Coupez le concombre en petits cubes. Coupez la tomate en petits cubes et ne conservant que la partie ferme et sans pépin. Mélangez concombre et tomates aux herbes. Assaisonnez avec peu de sel, poivre, le jus du second citron et 4 cuillères d’huile d’olive. Une fois que le boulghour a absorbé l’eau, essorez le avec les mains afin de le rendre le plus sec possible. Mélangez le aux herbes. Saupoudrez de sumac et servez bien frais (le sumac légèrement citronné apporte un côté piquant pétillant très agréable). Je ne sais pas si je vous ai donné envie de visiter ce pays mais si un jour vous êtes invités à dîner chez des arméniens, vous comprendrez un peu plus leur culture et leur histoire. Un grand merci aussi à Tigran et à Astghik, qui nous ont guidés à travers leur pays. Manger Arménien à Paris : La Cantine de la Maison de la culture arménienne - Elle se cache au fond d'une jolie cour du IXe mais il n'y a pas besoin de sésame pour venir y déjeuner. L'accueil est chaleureux, la cuisine familiale, les tables occupées par des habitués - souvent membres d'associations arméniennes - qui s'y retrouvent. Plat du jour (aubergines farcies ou brochettes de poulet, 8 €), petit croissant fourré en dessert, c'est bon enfant et plein de gentillesse, dans un cadre de salle à manger vieillotte, aménagée en réfectoire pour grands. 17, rue Bleue, IXe.Tél. : 01 48 24 63 89 (le Figaro).

Source: veryeasykitchen.blogspot.com

Qui a dit que le poisson était compliqué à préparer? Aujourd'hui je vais encore vous prouver le contraire avec cette recette, complète et parfumée, de lotte cuite au four avec des pommes de terre. C'est le plat que j'ai préparé dimanche, avec le poisson que mon mari m'avait rapporté de Sète. Il va quelquefois travailler dans ce secteur et ne manque pas, s'il a le temps, d'aller faire un tour à la poissonnerie à côté de la criée. Il me passe alors un coup de téléphone pour me dire quelles sont les arrivages du jour et je passe commande... J'ai mon poisson tout frais dès le soir et j'ai souvent prévu une recette pour le préparer. Quand j'en ai une grande quantité, comme dans le cas de cette lotte, je coupe des morceaux que je congèle à plat, puis je les mets en sachet pour pouvoir les sortir en fonction du nombre de convives. C'est bien pratique et cela permet d'improviser un plat au dernier moment. Ce dimanche, les morceaux de lotte ont été sortis du congélateur le matin puis cuisinés pour le déjeuner. C'est un plat unique qui cuit tout seul au four. La préparation prend tout au plus 10 minutes. Ensuite le plat cuit tranquillement, presque sans surveillance. C'est idéal quand on reçoit, cela permet de consacrer plus de temps aux autres plats, ou tout simplement de passer du bon temps avec les invités, sans stress! Alors, convaincus? Il ne vous reste plus qu'à mettre ce plat au menu et me donner vos impressions. A la belle saison, remplacez les tomates séchées par des tomates fraiches. Vous pouvez également ajouter des olives ou des câpres. Présentez en accompagnement quelques carrés de citron et n'oubliez-pas de mettre au frais une bonne bouteille de vin blanc. Si on veut rester dans le même terroir, on peut servir en accompagnement un Picpoul de Pinet , vin blanc sec fruité et parfumé, avec un rapport qualité-prix imbattable! Vous connaissez Sète ? C'est avant tout une ville ouverte sur la mer que l'on nomme aussi "Venise languedocienne". C'est le premier port de pêche du littoral français méditerranéen. De loin elle apparait comme une ile, coincée entre la mer et l'étang de Thau. Les abords de l'étang ne manquent pas non plus de charme et d'attractions diverses: les villages de Bouzigues, Mèze, Marseillan, avec leurs parcs à huitres et l'arrivée du Canal du Midi... et bien sûr Sète dominée par le Mont Saint-Clair (182 m) qui fait penser à une baleine surplombant la mer, célébrée par Paul Valéry et Georges Brassens... Les herbes aromatiques apportent un parfum extraordinaire à cette recette. Ici il n'y a qu'à se baisser pour trouver au bord des chemins, selon la saison, du thym, du romarin, du fenouil sauvage... Autre solution pour ceux qui habitent en ville, et bien mieux que les herbes sèches, les petits pots de thym, romarin, origan ou marjolaine que l'on trouve dans toutes les jardineries. J'en ai toujours quelques pots dans ma cuisine. C'est très décoratif et plus durable que les fleurs... j'adore y passer la main pour que leur parfum embaume! Lotte Safranée au Four, Parfums de Garrigue Pour 4 personnes: 800 g de filets de lotte 2 oignons rouges 100 g de tomates séchées 8 pommes de terre 2 gousses d'ail 1 citron 1 bouquet d'herbes aromatiques 1 pincée de filaments de safran 10 cl de vin blanc 10 cl d'eau tiède 2 c. à soupe d'huile d'olive Sel, poivre Allumez le four th 6/180°C.  Épluchez l'ail, les oignons et les pommes de terre. Découpez la lotte en gros morceaux. Mettez les tomates séchées à tremper dans un peu d'eau chaude. Dans un grand plat allant au four, réunissez les pommes de terre coupées en rondelles assez fines, les oignons émincés, l'ail haché, le zeste de citron râpé et les tomates coupées en petits dés. Ajoutez les herbes et l'huile d'olive, du sel et du poivre, mélangez rapidement avec les mains. Posez les morceaux de poisson sur les légumes. Diluez le safran dans l'eau tiède. Ajoutez sur le poisson avec le vin blanc, salez, poivrez. Faites cuire au four pendant 45 minutes. Imprimez la recette

Source: devousamoi-dominique.blogspot.com

Macarons de Boulay Les macarons sont toujours à l'honneur dans mon blog : aujourd'hui, voyage jusqu'en Moselle avec les macarons de Boulay . La recette fut mise au point par Binès Lazard et son épouse Françoise en 1854. Encore une variante de l'alliance blanc d'oeuf - sucre - amandes, assez légère, avec comme particularité le dressage à la cuillère. Ils étaient prisés par le Général de Gaulle, le roi Georges VI, et l'Empereur Guillaume II.    Ingrédients :   - 170 g d'amandes en poudre - 200 g de sucre en poudre - 2 blancs d'oeufs (70 g)   Recette :   1. Mélangez la poudre d'amande avec les blancs d'oeuf.   2. Mettez 50 g de sucre dans une petite casserole avec une cuillerée à soupe d'eau. Faîtes bouillir jusqu'à obtenir un sirop (105° C, environ 1 min d'ébullition). Versez sur le mélange d'amandes en remuant. Lorsque le sirop est entièrement absorbé, ajoutez le sucre restant.   3. Mettez une feuille de papier sulfurisé sur une plaque de cuisson. Avec une petite cuillère, laissez tomber des tas espacés de pâte sur le papier. Laissez reposer 15 min avant.   4. Faîtes cuire dans un four préchauffé à 175°C pendant 15 min. Décollez après refroidissement.   Sources : site de vente des macarons de Boulay ; Frédéric Marie-Claire, La ronde des macarons , ed. First, p. 40.    Voir aussi : d'autres recettes lorraines sur recettes.de

Source: cc-cuisine.blogspot.com

Boudin blanc de mousse de chou-fleur cœur de brocolis Ingrédients Chou-fleur Brocolis Blancs d'oeuf Gélatine Je procède comme plus haut pour faire mousses de légumes. Je tapisse du film alimentaire de cuisson avec la mousse de chou fleur et au milieu un peu de mousse de courgette. Je referme le film alimentaire et en fermes extrémités. Je mets les boudins à la vapeur. Avec le reste de mousse de courgette je fais un boudin de courgette cœur de chèvre. Je les sers avec un peu de Wasabi. Le brunch du dimanche midi avec Georges et Georgette - les faux boudin ont cuits à la vapeur une bonne heure et de tiennent à peu près bien. Avec sel et poivre on se régale étonnamment ! La photo ne rend pas service mais il semble que tout le monde est conquit ! Deux consistances différentes qui rendent bien ensemble.

Source: foliealdente.blogspot.com

Macarons de Boulay Les macarons sont toujours à l'honneur dans mon blog : aujourd'hui, voyage jusqu'en Moselle avec les macarons de Boulay . La recette fut mise au point par Binès Lazard et son épouse Françoise en 1854. Encore une variante de l'alliance blanc d'oeuf - sucre - amandes, assez légère, avec comme particularité le dressage à la cuillère. Ils étaient prisés par le Général de Gaulle, le roi Georges VI, et l'Empereur Guillaume II. Ingrédients : - 200 g d'amandes en poudre - 200 g de sucre en poudre - 2 blancs d'oeufs (70 g) Recette : 1. Mélangez la poudre d'amande avec les blancs d'oeuf. 2. Mettez 50 g de sucre dans une petite casserole avec une cuillerée et demi à soupe d'eau. Faîtes bouillir jusqu'à obtenir un sirop (105° C, environ 1 min d'ébullition). Versez sur le mélange d'amandes en remuant. Lorsque le sirop est entièrement absorbé, ajoutez le sucre restant. 3. Mettez une feuille de papier sulfurisé sur une plaque de cuisson. Avec une petite cuillère, laissez tomber des tas espacés de pâte sur le papier. Laissez reposer 15 min avant. 4. Faîtes cuire dans un four préchauffé à 175°C pendant 15 min environ. Décollez après refroidissement. Sources : site de vente des macarons de Boulay ; Frédéric Marie-Claire, La ronde des macarons , ed. First, p. 40. Voir aussi : d'autres recettes lorraines sur recettes.de

Source: cc-cuisine.blogspot.com

Ici point de "poularde de Bresse au vin jaune et aux morilles" façon Georges Blanc... Dommage ! Mais pour me consoler de ne pas pouvoir en manger chez lui, voici au poulet au vin blanc et aux champignons de Paris : avec un poulet... banal, du vin... pas jaune, et des champignons des plus communs. Mais c'était quand-même délicieux. Non mais ! Ingrédients : - 4 cuisses de poulet - 330 ml de vin blanc - 600 g de champignons de Paris frais - 1 échalote - 1 cs d'huile d'olive - 20 cl de crème fraîche liquide * Dans une sauteuse avec 1 cs d'huile d'olive marquer les morceaux de poulet. Les réserver dès qu'ils sont dorés. * Faire revenir l'échalote finement ciselée dans la même sauteuse 3 minutes. * Ajouter les champignons émincés, et leur faire rendre leur eau de végétation. Les réserver. * Remettre le poulet et déglacer avec le vin blanc. * Ajouter la crème fraîche. Laisser mijoter 25 minutes à feu doux et à couvert. * Remettre les champignons. Finir la cuisson encore 5 minutes; * Servir bien chaud avec quelques pâtes.

Source: atable.blogspot.fr

Infos pratiques: - Quantité : 6 personnes - Difficulté : ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ - Préparation : 30 minutes - Cuisson : 35 minutes La liste de courses : - 1 kg de topinambours, - 4 pommes de terre, - 10 cl de crème fraiche liquide, - 6 tranches de bacon, - Huile d'olive (pour la décoration), - Sel et poivre. La liste des ustensiles : - 1 grande casserole, - 1 poêle, - 1 économe, - 1 mixeur plongeant. Ça faisait longtemps que je n'avais pas posté du salé, par ici... Malgré le retour du soleil, il fait encore nuit relativement tôt et la fraicheur s'invite encore régulièrement chez nous. Pour réchauffer un peu l'atmosphère, je vous propose une soupe (oui, encore une soupe, mais la soupe c'est bon, c'est facile à faire et ce n'est pas cher ! Comme dirait Georges, "what else ?" . Et puis, moi, la soupe c'est un peu ma marotte) . J'ai déterré cette recette d'un vieux magazine (sur les soupes, bizarrement) que j'avais acheté il y a plusieurs années ! C'est du Cyril Lignac, ce jeune chef aussi médiatique que sympathique et à l'accent chantant de l'Aveyron. Pas de tour de passe-passe ici, c'est simple mais succulent. Le topinambour est un vieux légume oublié au léger goût d'artichaut. Pendant la deuxième guerre mondiale, c'est lui qui remplaçait les pommes de terre et, depuis, il est un peu tombé dans l'oubli et c'est bien dommage... A la maison, tout le monde a vraiment adoré ce velouté original à la saveur si délicate que j'ai déjà refait plusieurs fois (et que je referai encore avant le retour des beaux jours !) ! Concrètement, cuisinons... 1. On commence par éplucher les topinambours et les pommes de terre, on les coupe en morceaux, on les rince et on place le tout dans une casserole remplie d'eau salée (pour l'eau, on en met juste assez pour recouvrir les légumes) . On porte à ébullition et on laisse cuire une petite demi-heure à feu doux : c'est prêt quand les légumes sont cuits. 2. On mixe la préparation jusqu'à obtenir une consistance très onctueuse. On ajoute alors la crème liquide et on remet un coup de mixeur. On rectifie l'assaisonnement. 3. Au moment de servir, on fait chauffer une poêle à blanc, c'est à dire sans matière grasse, et on fait faire un aller-retour à nos tranches de bacon que l'on réserve sur du papier absorbant pour ôter l'excédent de graisse. On découpe le bacon en lanière. 4. Dans l'assiette/le bol, on verse le velouté, on dépose quelques gouttes d'huile d'olive et les lanières de bacon. Servez bien chaud ! Astuces : - Cyril Lignac conseille, pour "plus de gourmandise" de servir ce velouté avec une chantilly au bacon (on mixe la crème liquide et le bacon et, ensuite, on monte tout simplement la crème). - Cette soupe est très simple à réaliser mais relativement longue. Qui ne s'est jamais attelé à l'épluchage de topinambours ne peut pas comprendre le pourquoi du comment... Ces petits tubercules tout biscornus sont une vraie plaie à éplucher. - Si on veut transformer ce velouté en soupe végétarienne, il suffit de ne pas ajouter le bacon au moment du service. On peut aussi imaginer en faire une entrée végétalienne, en n'ajoutant pas de crème. C'est excellent aussi et le goût de topinambour n'en sera que renforcé. En conclusion, dégustons !

Source: letabliergourmet.blogspot.com

Le mot Tiramisu a toujours été synonyme pour moi de calories, alors comme à mon habitude j'ai essayé d'alléger la recette en remplaçant le mascarpone par du fromage blanc à 0%.... succès garanti!! Mes invités sont toujours surpris quand je leur confie ma touche perso :) Temps de préparation: 20 min Nombre de parts: 6 Ingrédients: 250 grs de fromage blanc 0% 12 biscuits Cuillère 25 cl de café 2 cc de miel 2 cl de liqueur de café 3 oeufs 100 grs de sucre cacao non sucré en poudre Préparez un café très fort et laissez le refroidir; personellement j'utilise 2 capsules de Ristretto de chez Georges :) Dans un bol, mélangez les oeufs avec 80 grs de sucre et le miel. Travaillez énergiquement jusqu'à obtenir une crème onctueuse. Incorporez le fromage blanc. Dans une assiette creuse, mélangez le café avec le reste de sucre et la liqueur de café. Déposez un biscuit imbibé de café au fond de chaque verrine, recouvrir avec la moitié du mélange, ajoutez à nouveau un biscuit imbibé de café et terminez avec le reste du mélange. Laissez reposer au frais au moins 3h. Saupoudrez de cacao avant de servir. Partager / Share:

Source: dimsum-et-tartiflette.blogspot.com

. Après quelques jours de relâche "bloguesque" dû à la présence à Cannes du 63ème Festival International du Film, me revoilà donc avec de quoi, je l'espère, satisfaire la curiosité des foules ! ;o))) Entrons dès à présent dans le vif du sujet ... A Cannes, le mois de Mai est toujours attendu par la population avec grande impatience ... D'autant plus cette année où nous avons bien cru que le printemps ne se montrerait jamais ... On rêvait de farniente sur fond de plage de sable fin ... ... de ciel bleu et de soleil ... .. et aussi de baignade ... ... mais voilà que les éléments se sont déchaînés et que, quelques jours seulement avant que le Festival ne commence, les plages ont été submergées par un violent coup de labech ... ... Très vite, cependant, tout est redevenu tranquille ... Dans un grand élan, chacun a retroussé ses manches et quelques jours plus tard, c'était comme s'il ne s'était rien passé ... Juste l'effervescence habituelle ... la même qui précède chaque année l'arrivée d'un incroyable flot de festivaliers et de stars en tout genre ! ;o) Cette année, on mettait fébrilement la dernière touche à la nouvelle aile du Majestic ... Un travail colossal qui donne aujourd'hui, et c'est amusant, l'impression qu'elle a toujours existé ... Revenons donc un peu en arrière ... Nous sommes vendredi 7 Mai et je vous emmène en promenade ... Les immeubles qui bordent la Croisette ont revêtu leur habit de Festival ! Les vitrines des magasins célèbrent le 7ème art ... ... chacune à sa manière ... Cette année, Juliette Binoche sera à l'honneur sur l'affiche du Festival ... Mais le Festival de Cannes n'est pas seulement le lieu où l'on élit la célèbre Palme d'Or ... C'est aussi le premier Marché du Film au Monde, avec plus de 10 000 participants de plus de 100 pays, où se vendent et s'achètent les films déjà réalisés ou encore à l'état de projet qui sortiront un jour sur nos écrans ... C'est aussi, en marge de la Sélection Officielle, la Quinzaine des Réalisateurs qui, créée par la Société des Réalisateurs de Films après Mai 68, a pour objectif de découvrir les films de jeunes auteurs et de saluer les œuvres de réalisateurs reconnus. Pas de compétition à la Quinzaine des Réalisateurs mais la projection de courts et longs métrages, tant fictions que documentaires ... Depuis sa création, la Quinzaine des Réalisateurs a découvert les premiers films de réalisateurs comme Rainer Werner Fassbinder, George Lucas, Martin Scorsese, Ken Loach, Michael Haneke, Spike Lee, les frères Dardenne, Sofia Coppola ... C'est également la section dans laquelle on peut facilement voir des films sans posséder d'accréditation, ce qui est quand même une bonne chose ... Et puis il y a la Semaine de la Critique qui, depuis le 14ème Festival de Cannes en 1961, a pour ambition de permettre à la Critique Française de défendre et explorer au mieux la jeune création cinématographique ... Autant dire que le cinéma mondial est à Cannes entre de bonnes mains et que, même si le côté "fêtes et paillettes" est bien présent, on y travaille aussi beaucoup ! N'oublions pas l'ACID, non plus ... L'Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion a été créée en 1992 par des cinéastes qui refusaient la perspective d'un cinéma régi par un modèle unique (stratégie économique de quelques grands médias oblige), de plus en plus vide de ses significations essentielles, qu'elles soient sociales, culturelles, morales ou esthétiques ... Les cinéastes de l’ACID offrent ainsi leur soutien à d’autres cinéastes, qu'ils soient français ou étrangers. La programmation est de belle qualité. Auteurs, réalisateurs et public peuvent se rencontrer après les projections ... Voilà une belle ambition, un travail très pédagogique, aussi, qui permettra, on l'espère, de conserver le Cinéma au rang de véritable Art ... Voilà pour la minute culturelle ! ;o) Mais cela dit, si Cannes est en fête, soyons festifs aussi, plutôt que de nous morfondre dans nos maisons en attendant que cette marée humaine passe ! Voilà pourquoi nos sorties d'athlétisme en fauteuil roulant manuel prennent une saveur particulière durant cette quinzaine ... ;o) Rien ne nous arrête ! Alors voilà, on est toujours Vendredi 7 Mai et on fête l'anniversaire de Nicolas, sur la Croisette ! Et Dieu sait si ça lui fait plaisir ! ;o) On en profite pour suivre l'évolution des travaux le long du Quai de la Pantiero. Le bâtiment de Canal + avance bien ... Enfin ... le côté pile est terminé mais en ce qui concerne le côté face, il y a encore du boulot ! ;o))) Devant le Palais des Festivals ... ... on prépare les prochaines montées des marches. Aujourd'hui, des menuisiers construisent les estrades sur lesquelles prendront place les photographes ... ... et puis plus loin, sur la Croisette, les travaux vont bon train aussi ! Les plages ont été nettoyées, il est plus que temps de monter les structures qui accueilleront les fêtes du Festival ! Le matériel du Cinéma de la Plage a été amené ... On construit sur la plage de vrais bâtiments en dur ... ou presque ... Les festivaliers se trémousseront donc encore les pieds dans l'eau, cette année ... On vient même de livrer une forêt de bambous ! La ronde des camions ne s'arrête pas, durant la semaine qui précède le Festival ... La quantité de matériel livré est phénoménale ! Au Carlton, si la jolie structure temporaire est déjà installée ... ... c'est au bout du ponton qu'on s'active ... Qui aura cette année l'honneur d'avoir l'affiche de son film en "tête de gondole" ? ;o))) Vous le saurez un peu plus tard ! Elle est belle, la plage du Carlton ... Le plateau de Canal +, sur la plage du Martinez, est presque prêt ... Quelques équilibristes procèdent aux derniers réglages ... ;o) On sort de drôles d'engins ... Un grand piano est en curieuse posture sur le trottoir ... ;o) La Croisette est déjà décorée des traditionnelles affiches géantes qui couvrent les façades des grands hôtels ... Au Palais Stéphanie,c'est Julia Roberts qui tient le haut de l'affiche ... Au Grand Hôtel, on annonce la mise à l'écran du roman de Douglas Kennedy, connu en France sous le nom de "L'homme qui voulait vivre sa vie". Il y aura Romain Duris et j'aime les livres de Douglas Kennedy ... J'irai donc voir ce film ! ;o) Perchée au sommet du Carlton, il y a Angelina Jolie ... Un peu plus bas, l'Agence Tous Risques reprend du service ... ... partageant la vedette avec le Monde de Narnia ... Et puis tout devant, immense, étalé de tout son long, Jack Black se prend pour Gulliver ... ... faisant au passage une jolie pub pour les baskets Converse, les préférées de Paul et Clément ... ;o) Ici, Gaumont a déroulé une grande toile aux fleurs multicolores ... ... là, Pathé a investi le Grand Hôtel ... De belles voitures sont arrivées avec un peu d'avance ... ;o) Le grand manège de la Croisette est couvert d'affiches de vieux et grands films ... Le glacier Vilfeu a inauguré la belle saison en créant une coupe dite "spéciale", avec deux boules de ses sublimes glaces, un nappage au choix, framboise ou chocolat, de belles volutes d'une excellente chantilly et un décor au choix, qui va des bonbons gélifiés aux vermicelles bariolés en passant par des amandes grillées ou des petits grains de praliné ! Une belle meringue et une gaufrette en plus... et tout ça pour 5 malheureux euros ... Le tout servi avec le sourire et dégusté dans la boutique, sur de hauts tabourets, dans un décor américain des années 50 tout à fait adorable ... Une sympathique Foodista est venue en partager une avec nous ! Encore une belle rencontre ! Et comme elle fréquente Cannes très régulièrement, j'espère que nous aurons l'occasion de nous revoir souvent, pour partager de bons moments gourmands ! ;o) On peut aussi goûter à ces délices sur la terrasse installée depuis peu dans la rue Bivouac Napoléon ... Ce n'est que du bonheur ! Et si l'on ne veut pas succomber aux charmes des glaces, on peut essayer les délicieux donuts ... les muffins joliment décorés ... ... le double chocolat, servi tiède, est particulièrement délicieux ... n'est-ce pas, Paul ? ;o) ... ou encore, si une envie de salé vous prend, un délicieux hot dog ... Il paraît qu'ils font même des bagels mais je en les ai pas encore essayés ! ;o) Il vous faut absolument vous arrêter chez Vilfeu, si vous passez par ici ... Et faites-moi signe, je vous y accompagnerai volontiers ! Gilles Vilfeu ... Glacier à Cannes ... 14 rue du Bivouac Napoléon 06400 CANNES Reprenons notre promenade, sous le signe du cinéma qui s'infiltre partout dans la ville, même sur les autobus ! ;o) Le Festival n'est toujours pas commencé mais les stars sont déjà parmi nous ! ;o))) Enfin, certaines sont plus stars que d'autres ! Cette année, Clément va monter les marches pour la première fois grâce à son amie Camille qui a eu des places pour le film présenté en ouverture du Festival, le Robin des Bois de Ridley Scott ... Première montée des marches ... premier costume ! Obligé ! ;o))) Il est chic, non ? En attendant demain, on range le costume, la chemise et le nœud papillon ... On a de la chance, après le temps pourri de ces dernières semaines, il commence à faire plutôt beau ! On commence même à penser à la plage ... Et puis voilà, le Grand Jour arrive ... Mercredi 12 Mai 2010 ... Le Festival ouvre toujours un mercredi et nous ne manquons jamais de descendre arpenter la Croisette. En général, peu de personnalités connues dans les rues le premier jour ... elles n'ont pas encore bien pris leurs marques ... mais beaucoup de monde aux terrasses des cafés ... Cette année, de drôles de bouteilles géantes de Coca-Light, à l'effigie de Karl Lagerfeld, jalonnent la Croisette ! Je ne suis pas la seule à aimer errer sans but dans cette ambiance de fête ... En période de Festival, même la promenade des petits chiens se fait plus festive ! En tout cas, l'ambiance est toujours joyeuse ... La ville a, comme chaque année à même époque, changé de physionomie ... Elle s'est couverte de ces drôles de petites tentes blanches ... Le soir arrive ... et avec lui la première montée des marches ... Cependant que les festivaliers se dirigent d'un pas rapide vers le Palais, poursuivis par la meute des photographes qui doivent faire, durant ces 11 jours de fête, 99% de leur recette annuelle ... ... certains cherchent, et c'est un sport très couru à Cannes, des invitations de dernière minute ! Nous voilà devant le Palais ... Au-dessus du tapis rouge, la liste des réalisateurs présents cette année ... Les photographes amateurs qui se sont levés très, très tôt ce matin-là pour avoir la chance d'accrocher leur escabeau aux barrières, sont fin prêts ! Les professionnels finissent de s'installer. Mais pour eux, tout est plus facile ... Il ont une place attribuée et ils la conserveront jusqu'à la fin du Festival. Elle est pas belle, la vie ? ;o) Mais bon, l'ambiance est plutôt bon enfant et pas du tout une foire d'empoigne ... Il y en a qui sont courageux et qui n'ont pas le vertige, cela dit ... Que ne ferait-on pas pour entrevoir ses idoles ? ;o) Certains sont plus inspirés par une séance de farniente au bord de l'eau ... .. .et plus si affinité ! Tout ceci n'est-il pas très romantique ? Et puis voilà le grand moment pour Clem et Camille ... Une petite glace chez Vilfeu pour se donner du courage ... ... et c'est le moment de monter ces fameuses marches ... sous une pluie battante ! Une belle expérience, néanmoins, pour ces deux jeunes gens en tenue de soirée ! Oui, Cannes pendant le Festival est aussi le royaume du luxe ... ce qui m'amène à faire une petite digression pour vous parler d'un très beau magasin ... Situé en-dessous du Palais Stéphanie, anciennement Noga Hilton, Caviar House est à la gastronomie ce que Chanel est à la mode ... Ce temple de la gourmandise, c'est Antoine qui la tient. Antoine est un homme adorable ... La semaine dernière, nous sommes allés bavarder un instant avec lui et il nous a fait un très joli cadeau ... Un merveilleux filet de saumon Balik, réputé comme étant un des meilleurs saumons fumés au Monde ! Je signale en passant qu'il ne s'agit absolument pas d'un billet sponsorisé, Antoine n'étant même pas au courant de l'existence de ce blog ! Je veux juste vous parler ici d'un produit d'exception ... Regardez cet animal ... Un filet épais, très moelleux, d'une finesse incroyable ... Pas envie de le travailler le moins du monde ... juste envie de le déguster dans sa plus simple expression ... accompagné de petits blinis à la ciboulette fraîche et d'une chantilly légèrement salée ... ... et aromatisée de quelques gouttes de jus de Yuzu ... ... ce qui donne un ensemble d'une grande subtilité, que l'on pourrait servir en entrée d'un repas fin ... ... mais qu'on peut aussi présenter, et c'est notre propos ici, lors d'un pique-nique très haut de gamme ! C'est ce que nous avons fait, empaquetant aussi dans nos paniers une jolie tarte aux asperges et au fromage de chèvre frais ... ... et de petits bocaux d'une Salade de mangues, fraises et bananes à la verveine fraîche ... Pour les transporter, j'ai utilisé les jolis pots de la yaourtière Cuisinart que Paul m'a offert l'année dernière pour la fête des mères ... Pour accompagner ces desserts, j'ai à nouveau confectionné une Chantilly au yuzu , sucrée cette fois ... Les deux pots "grand modèle" de ma yaourtières ont été bien pratiques pour transporter ces Chantilly ... Et la chantilly au yuzu, qu'elle soit en version salée ou en version sucrée, je peux vous assurer que c'est un grand moment ! Un pique-nique élégant ... Un pique-nique de saison ... juste bling-bling ce qu'il faut ... mais si bon ... ;o))) Une coupe de Champagne pour accompagner cela et l'on se demande pourquoi l'on envierait ces vedettes de cinéma qui hante les soirées cannoises ! ;o) Pas si difficile, finalement, de faire soi-même son cinéma ! ;o))) Si l'on a plutôt envie d'en revenir aux plaisirs simples, on peut aussi prendre le bateau ... ... et s'en aller passer la journée aux Îles ... Vous vous souvenez, d'ailleurs, de cette chanson de Michel Jonasz ? Les vacances au bord de la mer ... Et qu'est-ce qu'elle est belle, cette mer !... Voilà pourquoi quand on vit à Cannes, on se sent toujours un peu en vacances ... même lorsque l'on travaille ! ;o) Accoster sur Sainte-Marguerite, c'est toujours un émerveillement ... Le Jeudi de l'Ascension, personne ne travaille ... pas de garde pour moi ... délicieuse sensation de liberté ... On prend avec nous nos amis les M&M's , à qui nous avons promis la balade depuis longtemps , balade remise et remise encore par la faute du délicieux temps qui nous a caressé les oreilles tout l'hiver ... ;o) On trouve un joli coin au bout de l'île, à la pointe du Dragon, un peu venté mais tranquille ... On installe sur la table de pierre nos victuailles ... Une délicieuse tourte aux blettes préparée par Michèle, du jambon cru du marché, une salade de pâtes au pistou et aux légumes grillés, des Saint-Marcellin de toute beauté, et puis pour terminer, de belles fraises bien sucrées, une tarte aux pommes et un cake à la mangue et aux éclats de chocolat ... Un petit rosé et un bon café pour ne pas se déshydrater ! ;o) Des plaisirs simples, je vous le dis ... Une petite balade au bord de l'eau ... ... et sous les pins parasols pour digérer un peu ... Paul patauge un instant dans la mer, encore un peu froide à mon goût ! ;o) La promenade se termine ... Le ciel se charge, comme chaque après-midi en ce moment ! Il y a un bel orage au-dessus d'Antibes ... Il faut rentrer ... On louvoie entre de grands et beaux bâtiments ... À Cannes, il y a souvent de très beaux bateaux mais pendant le Festival, c'est un florilège ... Les regarder est un plaisir gratuit ... Le tout est de n'avoir pas un tempérament envieux ... Sinon, ça doit faire très, très mal ! ;o))) On jette un œil à la Croisette vue de la mer ... Le Carlton et son ponton aux couleurs de Robin des Bois ... ... et le Martinez, avec le superbe plateau du Grand Journal, lieu extrêmement animé pendant toutes les journées du festival ... On a quitté les planches de Sainte-Marguerite ... Et des planches aux marches, il n'y a qu'un pas ... que je n'hésiterai pas à franchir ... Vendredi 14 Mai ... Ce soir est un grand soir ... Même la télé indienne est présente ... ;o) Les amateurs de people attendent patiemment ... ... quand soudain, une escouade de motards arrive ... ... escortant une caravane de voitures officielles ... Même les policiers en faction essaient de voir qui en sortira ... ;o) Les portes des voitures s'ouvrent ... Les flashes crépitent ... C'est ce soir que l'on présente la version remasterisée du Guépard De Luchino Visconti au Palais ... Alain Delon est venu pour l'occasion, avec sa fille Anoushka ... La grande Claudia Cardinale l'accompagne ... Elle se prête au rituel des autographes de bonne grâce. Je reconnais Georges Lucas ... ... Kate Beckinsale ... ... Aishwarya Raï, l'actrice "Bollywoodienne" bien connue des amateurs du genre ... ;o) Je reconnais aussi Michele Yeoh, toujours très jolie ... Là, c'est l'acteur franco-américain Saïd Taghmaoui qui semble avoir de grands fans ... Là, l'écrivain Amanda Sthers ... ... et là, Dany Brillant ... Pas vraiment le gratin des vedettes américaines de l'an dernier mais c'est quand même assez rigolo ... Il y a même des moments où l'on rigole franchement ... ;o) Cannes pendant le Festival, c'est un drôle de monde mais d'un point de vue ethnologique, c'est assez fantastique ! ;o))) Ce soir-là, nous recevons ma copine Valérie , grande cinéphile et groupie devant l'éternel, avec sa sympathique famille ... Nous nous sommes connus lorsque nos aînés respectifs étaient en première année de maternelle ... C'est toujours avec un plaisir renouvelé que nous nous voyons ! Ils ont bien grandi, nos garçons ... Pour le dîner, j'ai puisé dans ma culinothèque (ça se dit, ça ?) américaine ... Allez, je vous raconte un peu ... Pour commencer, un ... ... Cocktail aux fraises et au Prosecco, d'après Bon Appétit, Juillet 2009 Ingrédients pour 6 verres : - 1/2 tasse de sucre - 1/2 tasse d'eau - 1,5 tasses de fraises équeutées - 6 fines tranches de citron - Glaçons - 1 bouteille de Prosecco glacé Préparation : 1. Incorporez le sucre et 1/2 tasse d'eau dans une petite casserole et portez à feu moyen-doux jusqu'à ce que le sucre soit dissout. Augmentez le feu et portez à ébullition. Éteignez. Laissez le sirop refroidir. 2. Répartissez les fraises entre six verres. Ajoutez 1 cuillère à soupe de sirop à chacun et écrasez avec un petit pilon ou la poignée d'une cuillère en bois. Ajoutez une tranche de citron dans chaque verre et écrasez-les un peu aussi. Ajoutez plusieurs cubes de glace dans chaque verre, puis complétez avec du Prosecco. Pour accompagner cet apéritif fruité et léger, une ... ... Pizza à la fontina et à la roquette ... d'après Martha Stewart Living, Août 2009 Ingrédients pour 4 personnes : - 2 cuillères à soupe d'huile d'olive extra vierge, - 1 pâte à pizza, QSP recouvrir une plaque de four - 450 g de fontina ( ou de mozzarella si vous n'en trouvez pas) coupée en tranches - Fleur de sel et poivre du moulin - 2 poignées de roquette Préparation : 1. Préchauffez le four à th.7. Badigeonnez votre plaque de cuisson avec 1 cuillerée d'huile. En utilisant vos mains, étirez la pâte en un rectangle de la taille de votre plaque. Badigeonnez la pâte avec la cuillerée à soupe d'huile restante. 2. Foncez-en votre plaque. Couvrez de tranches de fromage et d'une poignée de roquette. Laissez cuire jusqu'à ce que le fond de la pizza soit légèrement doré et le fromage fondu, soit une quinzaine de minutes. 3. Transférez sur une planche à découper. Assaisonnez de sel et de poivre. Couvrez du reste de roquette et d'un dernier filet d'huile d'olive. Coupez en carrés et servez bien chaud. ... et des Crevettes Al Mojo de Ajo ... Je ne vous en redonne pas la recette, elle est par là ... Je vous en ai parlé lorsque nous sommes rentrés du Mexique l'été dernier ... C'est un plat merveilleux, à base de crevettes, d'ail, de coriandre fraîche et de citron vert qu'il vous faudra déguster brûlant ... l'une des meilleures choses que j'ai eu l'occasion de goûter là-bas ! On continue avec des grillades ... Des spare ribs et des pilons de poulet grillés à la mode américaine après avoir été frottés d'un mélange épicé puis enduits, en fin de cuisson, d'une excellente sauce dont je vous donnerai aussi la recette dans un instant ... "Rub" pour Spare-ribs et autres grillades ... Ingrédients pour 1,5 kg de viande : - 1 tasse de sucre brun - 1/2 tasse de paprika - 2,5 CS de poivre noir du moulin - 2,5 CS de sel - 1,5 CS de poudre de chili - 1,5 CS de poudre d'ail - 1,5 CS de poudre d'échalote - 1/2 cc de Cayenne en poudre Préparation : 1. La veille de votre barbecue, mélangez les ingrédients dans un bol et enduisez votre viande de la moitié du mélange. Laisser reposer au réfrigérateur pendant la nuit. 2. Le lendemain, frottez à nouveau votre viande avec environ la moitié restante du mélange d'épices. 3. Laisser reposer à température ambiante pendant 45 minutes. 4. Faites cuire votre viande, au four ou au barbecue avec couvercle. Une quinzaine de minutes avant la fin de la cuisson, badigeonnez la viande de sauce barbecue* et laissez caraméliser sans brûler. La recette de ma sauce barbecue vient d'un livre que j'adore et dont je vous ai déjà parlé aussi ... Une véritable encyclopédie de la gastronomie américaine ... Plus de 500 pages didactiques et extrêmement gourmandes ! Et pas que des recettes ... Une vraie leçon de civilisation ... À lire impérativement par tous ceux qui pensent encore que les américains n'ont pas une bonne cuisine ... Si vous vous baladez dans la rubrique "Le Sud", arrêtez-vous à la page 227 ... C'est là que se trouve cette merveilleuse recette de ... Sauce Barbecue au Bourbon : Ingrédients pour 1,5 l de sauce : - 1/4 tasse de Worcestershire sauce - 1/4 tasse de sauce soja - 1 cc de quatre-épices -1cc de piment rouge en poudre ( j'ai utilisé des flocons de chipotle, ce piment fumé mexicain) - 1 cc de basilic sec - 1 cc d'origan sec moulu - 1 cc de gingembre frais râpé - 1 cc de poivre noir moulu - 2 cc de graines de moutarde - 90 ml de vinaigre de cidre - 1 cc de graines de céleri moulues - 420 ml de sauce barbecue toute prête - 85 g de beurre ou de margarine - 3/4 de tasse de jus de citron - 1 tasse de pêches en conserve en purée - 1/2 tasse de sucre roux - 1/2 tasse de ketchup - 2 tasses de jus d'ananas - 2 CS de Bourbon Préparation : Placez la sauce Worcestershire et la sauce soja avec les épices sèches dans un mixer. Mélangez bien. PLacez le liquide épicé et les autres ingrédients sauf le Bourbon dans une grande casserole. Faites ciure à feu très doux au moins deux heures. Ajoutez le Bourbon en remuant le mélange puis laissez refroidir. Transvasez dans un grand bocal. Fermez-le et placez-le au réfrigérateur au moins trois jours pour que les saveurs se mélangent. Vous en badigeonnez donc vos viandes, comme expliqué précédemment, en fin de cuisson , après les avoir laissées cuire tranquillement, au four ou dans un barbecue avec couvercle ... En ce qui me concerne, je commence la cuisson au four et je termine sur mon barbecue électrique, terrasse d'appartement oblige ... ;o) Servies avec des potatoe wedges rôties au four et un bon coleslaw maison, on se régale ... Pour les Potatoe wedges rôties au four , rien de plus facile ... On précuit les pommes de terre à la vapeur ou bien à l'eau, jusqu'à ce que l'extérieur devienne un peu tendre. On les découpe ensuite en 6 quartiers que l'on place dans un grand saladier. On verse dessus 1 cuillerée à soupe d'huile d'arachide, pas plus, et on saupoudre des épices de son choix. Moi, je les aime enveloppées de paprika fumé, mais on peut aussi utiliser du piment de Cayenne, des herbes de Provence séchées ou, pourquoi pas, un bon curry ... Un mélange d'épices à la mode cajun donne également un excellent résultat ... On brasse bien le tout et on dispose ensuite les quartiers côte à côte sur la plaque du four tapissée d'une feuille de papier sulfurisé. On glisse dans un four préchauffé à th.7 et on laisse cuire jusqu'à ce que les quartiers de pomme de terre soient tendres et bien dorés. Veillez à les retourner en cours de cuisson et vérifiez qu'ils ne brûlent pas en dessous ... Présentez-les avec un peu de sauce barbecue au Bourbon et laissez-vous aller ... ;o) Pour le Coleslaw ... je râpe finement un chou blanc et trois ou quatre carottes. Je les assaisonne avec un mélange de crème fleurette, de fromage blanc à 20% de matière grasse et de jus de citron vert, plus léger que la classique mayonnaise et bien meilleur, de l'avis de toute la famille. Je rajoute une poignée de raisins secs blonds, je sale, je poivre bien et je laisse macérer quelques heures au frais ... C'est une salade légère et excellente, qui accompagne à merveille les grillades ! Encore un plat traditionnel américain tout à fait délicieux ! Pour terminer et satisfaire la sweet tooth de chacun, j'aime présenter plusieurs desserts ... Cette fois-ci, c'est un cheesecake au citron servi avec un coulis de fraises fraîches à la verveine citronnelle ... J'avais une recette de New York cheesecake parfaite mais ne la retrouvant pas le jour où j'en avais besoin, j'en ai bricolé une autre, qui s'est révélée tout aussi bonne ! ;o) Un Cheesecake comme à New York ... Ingrédients : La base : - 200 g de biscuits sablés (j'ai utilisé des Roudor) - 75 g de beurre fondu La garniture : - 600 g de ricotta (finalement, mes enfants la préfère au Philadelphia classique, qui a une touche de sel qui ne leur plaît qu'à moitié dans un gâteau sucré !) - 100 g de sucre - 2 CS rases de farine - le zeste finement râpé d'un citron (et même de deux si vous le souhaitez ...) - 1 cc d'extrait de vanille - 3 oeufs + 2 jaunes - 125 g de crème fraîche épaisse Préparation : 1. Dans le bol du mixer, concassez vos biscuits et ajoutez ensuite le beurre pommade. Mixez juste le temps nécessaire pour obtenir une pâte homogène. Tapissez-en le fond d'un moule haut à charnière de 20 cm de diamètre que vous aurez préalablement légèrement beurré. 2. Préchauffez le four à th.7. 3. Battez le fromage pour le lisser et ajoutez ensuite tous les ingrédients, en mélangeant bien. Quand la pâte est bien lisse, versez-la dans le moule et enfournez pour 1h15 environ. Après 15 minutes, baissez le four à th.5. Lorsque le cheesecake est cuit (c'est-à-dire que la crème est prise), n'ouvrez plus votre four et laisser le cheesecake refroidir complètement dedans. Cette façon de procéder évitera à la garniture de se fendre ... 4. Sortez-le ensuite du four et placez-le au réfrigérateur pour le servir bien frais. Si vous pouvez le confectionner la veille de la dégustation, il n'en sera que meilleur ... 5. Servez-le avec un coulis de fraises réalisé en mixant de belles fraises mûres avec un peu de sucre et quelques feuilles de verveine citronnelle ... Enjoy ! Le second dessert est plutôt anglais ... Il s'agit de l'inénarrable Eton Mess ... Il paraît qu'on le sert traditionnellement à Eton le 4 Juin ... J'ai juste pris un peu d'avance en préparant de cette façon si simple de jolies fraises de Carpentras ainsi qu'une belle barquette de framboises trouvées sur le marché ... Juste mélangées avec une crème chantilly très ferme légèrement sucrée (battue à la main ou au batteur et pas au siphon car le résultat manque alors singulièrement de tenue ...) et de grosses meringues (achetées chez le glacier Vilfeu) bien croquantes grossièrement concassées ... Voilà un dessert proche de la perfection, mélange de fraîcheur, d'onctuosité et de croquant ... Enjoy again ! ;o) Samedi ... on se repose ... À peine une petite balade dans le coin du Martinez, au bout de la Croisette ... Peu d'animation en milieu de journée ... Juste quelques pépettes blondes qui arrivent en conduisant de très belles voitures ... ... que le voiturier se régale à aller ranger au garage ... ;o) On retrouve Valérie et Romuald, son fils cadet ... De vrais paparazzi ... Au Grand Journal ... ... ça bouge un peu plus ... On répète l'émission du soir ... Les garçons sont intéressés ... C'est Diam's qui répète sa nouvelle chanson ... Mouloud lui propose un petit coup de main ... ou plutôt de tête ! ;o))) Kamel le magicien se prépare pour son tour de magie quotidien ... On ne tient plus Valérie ! ;o) Mais nous, au bout d'un petit moment, on a besoin de se reposer ... et aussi, je regrette de devoir le dire ici, la maison a besoin d'un bon coup de nettoyage après la semaine de boulot et la soirée de la veille ... Bon, il y en a qui se reposent, quand même ! Un petit tour au Marché pour en rapporter de jolis filets de saumon et une belle romaine croquante ... Parfait pour préparer une belle Salade César, servie avec des filets de saumon grillés au barbecue ... Rien de plus simple, rien de meilleur ! ;o) Ceasar Salad and Grilled Salmon ... Ingrédients : - 3 tasses de croûtons de pain au levain - 3 cuillerées à soupe d'huile d'olive + 1 tasse - 4 gousses d'ail épluchées - 3 cuillerées à soupe de jus de citron - 6 filets d'anchois écrasés - 2 cuillerées à soupe de moutarde forte - 2 cuillerées à soupe de Worcestershire sauce - 2 belles romaines, feuilles extérieures enlevées - 1,5 tasse de parmesan fraîchement râpé ou en copeaux - 4 oeufs (facultatif) Préparation : Préchauffez votre four à 150°C. Placez vos croûtons de pain sur une plaque à pâtisserie. Arrosez de 3 cuillerées à soupe d'huile d'olive Laissez les croûtons griller légèrement en les retournant de temps en temps. Réservez. Au mixeur, mélangez l'ail, le jus de citron, les anchois, la moutarde et la Worcestershire sauce. Moteur en marche, ajoutez petit à petit le reste d'huile d'olive. Coupez les feuilles de salade et garnissez-en les assiettes. Versez l'assaisonnement et remuez bien. Parsemez de fromage et de croûtons. Ajoutez un oeuf poché si vous voulez ... Il est facultatif mais excellent ... Servez avec un filet de saumon que vous aurez enduit d'huile et d'herbes de Provence, puis grillé au four ou au barbecue ... Un petit Thé vert glacé aux myrtilles, à la menthe fraîche et au citron pour terminer ... Voilà un repas estival et vitaminé qui, je suis sûre, saura vous plaire ... Dimanche matin, alors que le Grand Journal de Canal + fait relâche, que le soleil brille ... ... et que même les paparazzi se reposent, sans doute épuisés par une nuit de beuverie ... ;o) ... nous retrouvons ma copine Valérie et sa famille en ville ... Après avoir mangé rapidement un des excellents chawarmas de chez le libanais Al Charq, rue Rouaze ... .. nous trouvons une belle place juste à l'entrée du Martinez et nous nous plantons, appareil à photos en main ... ... prêts à mitrailler toutes les stars qui sortiront manger un morceau ... :o) Il est 13 heures et la dream team est au complet ! Joachim repère tout de suite quelques jolies personnes ... ... tout à fait à son goût ! ;o) Il faut dire que les jolies filles ne manquent pas, à cette période de l'année ! Le Martinez est une vraie pépinière ... ... et le temps passe très vite ... Voici Jean-Pierre, chauffeur de stars ! ;o))) Si votre voiture a besoin d'un petit lavage, laissez-la à l'entrée ! Les premières vedettes sortent enfin ... Voici Clotilde Coureau ... ... qui n'hésite pas à se jeter dans la foule ... Là, c'est Claudia Cardinale qui sort ... ... après avoir bu un petit café en douce au bar de l'hôtel ! C'est une femme charmante, souriante, accessible à ses fans ... ... en plus d'avoir été une merveilleuse actrice ! Je ne vous cacherai pas qu'il y a parfois des temps morts, quand on fait le pied de grue devant les hôtels de Cannes ... Mais on trouve toujours quelqu'un avec qui bavarder, ou un détail à photographier ... Et puis ça laisse le temps de rêver ! ;o))) On a aussi le temps de regarder un grand palace vivre au travers de ses petits métiers ... Et puis de temps en temps, c'est l'effervescence ... des chuchotements qui se transforment en cris ... des flashes qui crépitent ... Le premier "grand" à sortir de l'hôtel est Pedro Almodovar ... Woody Allen a quitté le Martinez un peu plus tôt. Je l'ai loupé, un peu déçue ... Mais cet immense réalisateur me réconcilie en un instant avec le Festival ... Très simple, très accessible pour son public, il part à pied sur la Croisette, en se retournant très souvent ... ... pour permettre à ses fans de le prendre en photo ... Paul lui dit un petit mot en espagnol ... Il lui répond ! Paul est très fier ! ;o))) C'est l'heure du déjeuner ... Les terrasses sont prises d'assaut ... En levant la tête, on surprend une séance photo sur le toit de l'hôtel ... Chacun avance des noms ... Qui est cette créature qui se penche dangereusement ? Nous aurons la réponse quelques minutes plus tard, lorsque la belle Eva Herzigova descendra prendre un vrai bain de foule ... Un bain de foule juste pour faire plaisir au public ... Elle ne sort même pas déjeuner ... Après un bon quart d'heure de photos et de signatures d'autographes à une foule de jeunes filles en délire ... elle réintègre le Palace avec un sourire ... Un joli moment ... Tout de suite après, voici la journaliste Anne-Sophie Lapix, que ma copine Valérie reconnaît à la seconde ! ;o)) ... Plus intéressant à mes yeux, le beau .. et, on nous l'apprend dans la foule, très fêtard ... Benicio Del Toro ... qui interpréta avec brio le rôle de Che Guevara dans le "Che" de Steven Soderbergh, ce qui lui valu quand même le Prix d'Interprétation Masculine au Festival de Cannes en 2008 ! Extrêmement sympathique aussi, il se prêtera de bonne grâce aux exigences de ses nombreux admirateurs ! ;o) Caché derrière le poteau, voici Saïd Taghmaoui, que l'on voit décidément partout sur la Croisette ... Se planter à la sortie des grands hôtels cannois, c'est assister à de vrais défilés de mode ... ;o) Toutes les tendances sont représentées ... Le kilt s'y porte bien ... Aussi bien en tout cas que le petit short rayé en seersucker ... ... ou le mini-short brillant ! ;o) Les bottes se portent avec les robes légères, cette année ... Mais moi, ce que je préfère, c'est la robe façon Pocahontas de cette petite fille que nous verrons entrer et sortir de l'hôtel tout l'après-midi ! ;o) Voici Olivier Baroux qui sort prendre l'air ... sans son comparse Kad, cependant ! Un petit cadeau pour les aficionados de Plus belle la vie ... ;o) L'actrice Firmine Richard a ses admirateurs mais elle ne se déplacera pas jusqu'à eux ... Ni Manu Payet, ni Audrey Lamy, d'ailleurs ... Il ne faut pas croire que tous les acteurs jouent le jeu des photos et des autographes ... La Palme du "Pas plaisant" reviendra cette année à Jean-Paul Rouve, pourtant acclamé par bon nombre de spectateurs, qui jouera à cache-cache tout l'après-midi ... Il aura donc droit à une photo floue, ce garçon ! Meg Ryan passe en coup de vent aussi ... ... mais je la coince au passage ! Je l'aime bien, Meg Ryan ! ;o) Les badauds filment les clients de l'hôtel mais l'inverse est très vraie aussi ... Ah ! Voilà Eva Herzigova qui ressort, joliment coiffée, maquillée et habillée ... Et ne serait-ce pas notre Jean-Pierre, chauffeur des stars, qui l'emmène ... là où elle va ???! ;o))) Il en a, de la chance, Jean-Pierre ! J'attends de voir qui montera sur cette belle moto ... Eh bien non, en fait, je n'attendrai pas ... Cela fait 6 heures que nous sommes plantés là et je crois qu'il faut que je bouge ... Laissons la place à d'autres ... On reviendra un autre jour ! ;o)) En attendant, rentrons dîner .. . Au menu ... Les spaghettis-boulettes les plus simples du monde ... selon Martha Stewart ... Ingrédients pour 4 personnes : - 1/4 tasse de parmesan râpé finement, et plus encore pour le service - 1/4 tasse de persil frais haché - 2 gousses d'ail, hachées - 1 gros œuf - 500 g de bœuf haché maigre - 1/4 tasse de chapelure - Huile d'olive : 1 cuillère à soupe - 800 g de tomates concassées en conserve - 400 g de spaghettis - Sel et poivre du moulin Préparation : 1. Portez une grande casserole d'eau salée à ébullition. Dans un bol, mélangez le parmesan, le persil, l'ail, l'œuf, 1 cuillère à café de sel et du poivre. Ajoutez le boeuf et la chapelure, mélangez délicatement. Formez 16 boulettes de ce mélange. 2. Dans une casserole à fond épais, faites chauffer l'huile à feu moyen. Ajoutez les boulettes de viande et laissez cuire, en tournant de temps, jusqu'à ce qu'elles brunissent, soit 8 à 10 minutes. Ajoutez les tomates et portez à ébullition. Réduisez le feu, couvrez partiellement et laissez chauffer, en remuant de temps en temps, jusqu'à ce que les boulettes sont cuites, soit 10 à 12 minutes. 3. Pendant ce temps, faites cuire les pâtes jusqu'à ce qu'elles soient al dente. Égouttez et remettez dans la casserole, ajoutez les boulettes de viande et la sauce et mélangez délicatement. Servez avec du parmesan. Vous voyez, c'est ça, Cannes ... Luxe et simplicité font plutôt bon ménage ... ;o))) Yachts et pointus de pêcheurs ... Piscines de palaces et plage - publique - de sable fin ... Champagne et Coca-Cola ... Saumon fumé d'exception et spaghettis-boulettes, d'exception aussi, bien sûr ! ... ;o) En fait, le secret pour bien vivre ici, c'est d'être ouvert à tout et d'avoir envie de profiter de tous les instants ... Et on finit toujours par en trouver, des moments exceptionnels. Le tout est de savoir les provoquer ... Depuis que j'habite ici, c'est une activité à laquelle je m'adonne bien volontiers ! Voilà, je publie ce billet pour Kashyle, histoire qu'elle profite à plein de son séjour au Pays de Galles, sans frustration aucune ! Je ne suis pas une bonne copine, Catherine ? ;o) Suite et fin du Festival, donc, la semaine prochaine ... En attendant, je vous souhaite une belle fin de semaine et un très agréable long week end ! ;o)

Source: questcequonmange.blogspot.com

La tarte au sucre est une spécialité de la cité médiévale de Pérouges, dans le département de l'Ain. Elle se compose d'une pâte à brioche, de crème et de sucre. Ici, c'est Georges Blanc qui nous fait découvrir cette recette utilisée par sa grand mère. Un moment de gourmandise à partager en famille ou entre amis. Pour une tarte au sucre (4 pers. environ) La pâte à brioche 170 grammes de farine (type gruau) 20 grammes de sucre en poudre 7 grammes de levure fraîche 80 grammes de beurre 1 pincée de sel 2 œufs La garniture 20 centilitres de crème fraîche liquide entière 20 grammes de sucre en poudre 1 œuf La veille, préparer la pâte à brioche. Dans un récipient, tamiser la farine, ajouter le sel, le sucre en poudre et pour terminer la levure émiettée. Petit rappel, la levure ne doit pas toucher ni le sel ni le sucre. Pétrir la pâte d'une main pendant quelques minutes, jusqu'à ce qu'elle forme une boule homogène. Ajouter le beurre en petits morceaux et continuer de pétrir. Arrêter quand elle se décolle facilement des parois. Laisser reposer à température ambiante pendant 45 minutes et mettre ensuite au réfrigérateur recouvert d'un linge jusqu'au lendemain. Le jour J Sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, aplatissez la pâte à la main en formant un disque de pâte d'une épaisseur d'un demi centimètre environ. Recouvrir d'un linge et laisser lever pendant deux heures. Quand la pâte a doublé de volume, façonner un rebord d'un centimètre de hauteur. Monter la crème fraîche en chantilly et l'étaler à l'aide d'une spatule sur la brioche puis, saupoudrer de sucre en poudre. Dorer à l’œuf le rebord de la pâte avec un pinceau et enfourner à 240°C pour 10 à 15 minutes selon votre four. La tarte doit être dorée et caramélisée.

Source: cuisineaurelie.blogspot.com

1/2 cabri nettoyé (jeune chevreau de 4 kg.) soit environ 2 kg de viande, os inclus 1 kg de mousserons de la st Georges (tricolome printanier) à défaut, utilisez des morilles (fraîches ou séchées) 1 kg de tagliatelles fraîches 1 l de créme fraîche épaisse 1/2 l de vin blanc sec 2 têtes d'ail frais (nouveau) 2 feuilles de laurier (si possible fraîches) 2 branches de thym (si possible fraîches) 8 branchioles de persil plat (pour la décoration) beurre huile d'olive sel, poivre Préparation ÉTAPE 1 Coupez le cabri comme un lapin, en morceaux/portions. ÉTAPE 2 Faites dorer doucement dans une cocotte en fonte tous les morceaux au beurre et à l'huile d'olive (moitié/moitié), incorporez les gousses d'ail en fin d'opération. ÉTAPE 3 Quand ils sont bien colorés, salez et poivrez, mouillez avec le vin blanc, incorporez le thym et le laurier. Mettez le couvercle et laissez cuire 15 min. ÉTAPE 4 Ajoutez les champignons et la créme fraîche, mélangez doucement, et laissez mijoter 30 min à feu trés doux dés ébullition, à couvert. ÉTAPE 5 Faites cuire les tagliatelles (al'dente), égouttez-les, disposez-les sur assiettes chaudes en forme de nid. ÉTAPE 6 Disposez un morceau de cabri au milieu du nid de pâtes, la sauce et les mousserons autour. ÉTAPE 7 Pour mieux apprécier ce plat qui n'est autre que "Le petit Jésus en culotte de velours", je vous conseille un Chenin Blanc d'Afrique du Sud, trés frais.

Source: cuisineaz.com

Recettes24 is a recipe search engine that find recipes with advanced filters like ingredients, categories and keywords.
Recettes24 does not host recipes, only links to other sites. | FAQ | Privacy
Copyright 2019 ® - Contact