content | salade couscous royale | madeleine de paul bocuse | verrine crevette avocat boursin | crumble pommes betty bossi | madeleines bocuse | frittata aux fruits de mer | moussaka crémeuse
Se Connecter

Connectez-vous pour recettes24 pour enregistrer vos recettes préférées

Si vous n'êtes pas encore enregistré(e), inscrivez-vous maintenant!

Mot de passe oublié?

Tarte Tatin de Ferber Versione italiana più giù La tarte tatin est intemporelle. Une belle façon de rendre les pommes (et d'autres fruits) très séduisantes. Là je vous propose une recette inspirée de la version de Christine Ferber (trouvée dans Régal de novembre et un tout petit peu modifiée) dont nous sommes tombés amoureux à la maison. Bien fruitée, pas très sucrée et avec un coeur gourmand inattendu parfait pour les fêtes . J'ai un grand feeling avec les recettes de Christine Ferber. Peut-être parce que son strudel aux pommes est exactement le même que me faisait ma grand-mère alsacienne (qui en passant préparait des desserts délicieux) ou plus simplement car ses recettes généreuses sont d'une gourmandise infinie. Ce que j'aime dans ses gâteaux c'est qu'ils sont à mi-chemin entre le gâteau maison et le gâteau de grand-pâtissier... Le gâteau maison perfectionné au milligramme. Le procédé de cette tatin est différent du classique et est plutôt celui des grands pâtissiers. Les pommes ne sont pas posées puis cuites avec la pâte mais d'abord compotées longuement au four . La première fois que j'ai vu cette méthode c'était chez Pierre Hermé puis chez Conticini, Michalak, Felder, Genin (que des grands vous dis-je) avec la différence qu'ils utilisent tous de la pâte feuilletée. Christine Ferber est restée dans les simple et traditionnel avec une pâte brisée (un peu riche ;-) mais surtout ce qui fait la grande différence à mon avis ce sont toutes ces surprises au milieux des pommes : des fruits secs moelleux, croustillants et des fruits confits. C'est cette touche qui va donner une nouvelle vie à la tarte tatin et surtout la rendre intéressante, parfumée... Le procédé est un peu long (mais très facile). Je vous conseille de faire ça calmement en 3 étapes. Et vous serez largement récompensés puisque le gâteau reste très bon jusqu'au lendemain :-) Tarte tatin aux amandes, pruneaux, oranges, noix... (pour 8 personnes) inspirée de Christine Ferber Pâte brisée (il en faudra 220 g) - 125 g de farine tamisée T55 - 80 g de beurre - 6 à 7 cl (60-70 g) d'eau froide - une pincée de sel et une pincée de sucre - une pincée de cannelle Garniture tatin de pommes - 1,2-1,5 kg de pommes (4-5 si Booskop comme ici) ou bien Golden ou Reinette - 100 g de sucre semoule + 40 g - 50 g de beurre Farce - 6 pruneaux dénoyautés - 5 abricots secs (de préférence moelleux) - 12 cerises séchées (ou 5 figues) - 60 g d'orange confite de bonne qualité - 20 g de citron confit (sucré) - 10 amandes - 10 cerneaux de noix - 8 cl (80 g) de Gewurtztraminer ou Limoncello ou Rhum... 1. Préparer la pâte la veille. Dissoudre le sel dans l'eau. Mélanger la farine avec le beurre en morceaux rapidement du bout des doigts pour obtenir un mélange sablé. Former un puit et y mettre le sucre, la cannelle puis l'eau. Travailler rapidement jusqu'à ce que la pâte soit souple et homogène. Former une boule aplatie, couvrir de papier film et garder au frais au moins une heure. L'étaler ensuite sur une plan de travail fariné (ou en deux feuilles de papier cuisson) à 2 mm d'épaisseur. Couper un disque de 22 cm, couvrir de papier film et garder au frais une nuit. 2. Le lendemain, préchauffer le four à 190°C. Préparer un caramel en faisant fondre dans une casserole 50 g de sucre à feu doux en mélangeant doucement avec une cuillère en bois. Quand il atteint une couleur caramel clair verser le reste de sucre (50g). mélanger à nouveau jusqu'à obtenir une couleur caramel. Éteindre et verser dans une moule à manqué de 20 cm environ de diamètre. 3. Laver, éplucher et couper les pommes en deux ou en quatre (en enlevant le tronçon). Les poser debout sur le caramel, de manière à recouvrir toute la surface du moule. Les serrer bien. Saupoudre de sucre (40 g) puis de beurre en petits morceaux. Cuire pendant 40 à 50 minutes, elles doivent confire (elles seront un peu gonflées c'est normal, cela retombera). Laisser tiédir puis mettre sur une grille et enfin au frais. 4. Préparer la farce en coupant les fruits secs et confits en morceaux. Mettre dans un bol et ajouter le vin. Préchauffer à nouveau le four à 200°C. Poser le mélange de fruits sur les pommes en tassant et en répartissant uniformément. Poser dessus le disque de pâte brisée (sans le papier film ;-). Cuire pendant une demi-heure environ, la pâte doit colorer. Laisser à peine tiédir et retourner sur une assiette. Servir tiède avec avec glace à la vanille par exemple. La tarte se garde bien à température ambiante jusqu'au lendemain. Versione italiana La tarte tatin rivisitata e firmata da Christine Ferber (vi ricordate la regina delle marmellate ma anche i suoi dolci sono strepitosi) di un golosità infinita. Amo le ricette delle Ferber perché sono generose e a metà strada tra il dolce di casa e quello dei grandi pasticcieri. Come un dolce casalingo super perfezionato. Ci siamo innamorati di questa tatin, fruttosissima, non troppo dolce (ci sono più mele che altro) e soprattutto con una sorpresina croccante, morbida e profumata sotto la pasta : frutta secca e candita. Il suo tocco geniale. Il procedimento per prepararla è ormai in auge da anni dai grandi pasticcieri francesi come Michalak, Hermé, Conticini... Le mele sono cotte separatamente e lentamente in forno per creare una composta. A differenza degli altri pasticcieri la Felder ha deciso di usare un pasta molto casalinga (e non la sfoglia): la pasta brisée. Il procedimento è un po' lungo ma facilissimo). Vi consiglio di fare tutto con calma in 3 momenti diversi. Ne vale veramente la pena credetemi, anche come dolce di Natale. E poi si conserva benissimo fino al giorno dopo. Tarte tatin alle mele con mandorle, prugne, arancia candita, noci.. . (per 8 persone) Pasta brisée (ce ne vorrano 220 g) - 125 g di farina 00 - 80 g di burro - 60 à 70 ml (60-70 g) d'acqua fredda - un pizzico di sale e un pizzico di zucchero - un pizzico di cannella Ripieno di mele - 1,2-1,5 kg di mele tipo Golden, Booskop, reinettes... - 100 g di zucchero semolato + 40 g - 50 g di burro Ripieno frutta secca - 6 prugne secche snocciolate - 5 albicocche secche - 12 ciligie essicate (o 5 fichi) - 60 g d'arancia candita di buona qualità - 20 g di limone candito - 10 mandorle - 10 gherigli di noci - 80 ml circa (80 g) di Gewurtztraminer o Limoncello o Rhum... 1. Preparare la pasta brisée il giorno prima. Sciogliere il sale nell'acqua. Mescolare la farina con i pezzetti di buro e lavorare rapidamente con la punta delle dita per formare un composto sabbioso. Formare un pozzetto al centro e aggiungere lo zucchero, la cannella e l'acqua. Lavorare di nuovo rapidamente finché la pasta non diventa liscia ed omogenea. Formare una palla schiacciata, coprire di pellicola e mettere in frigo almeno un'ora. Riprendre l'impasto su un piano di lavoro infarinato e stenderlo a 2 mm di spessore. Taglaire un disco di 22 cm di diametro.Coprirlo di pellicola e far riposare in frigo una notte. 2. L'indomani, scaldare il forno a 200°C. Preparare il caramello facendo sciogliere in un pentolino con fondo spesso 50 g di zucchero mescolando con un cucchiaio di legno. Non appena diventa color ambrato aggiungere altri 50 g di zucchero e far scioglere fino ad ottenere un caramello chiaro, sempre mescolando. Versare questo caramello in modo uniformo sul fondo di uno stampo tondo di metallo di 20 cm di diametro. 3. Lavare, sbucciare e tagliare le mele in due o in quattro togliendo il torsolo centrale. Sistemarle in piedi sul caramello, stringendole bene tra di loro. Cosparger con 40 g di zucchero e il burro a fiocchetti. Mettre lo stampo in forno e cuocere per 40-50 minuti finché le mele si caramellano (si gonfieranno è normale). Lasciar intiepidire, mettere su un griglia e far raffreddare in frigo. Nel frattempo tagliare apzzi grossolani la frutta secca e candita e coprirla di vino. 4. Scaldare il forno di nuovo a 200°C. Riprendere le mele, cospargere sopra il composto di frutta secca e candita, premendo bene. Poggiare sopra il disco di pasta brisée et cuore per una mezz »ora finché la pasta non si colora bene. Lasciar intiepidire poi sformare su un piatto. Servire tiepido con del gelato alla vaniglia o della panna ad esempio. Si conserva bene a temperatura ambiente fino all'indomani.

Source: undejeunerdesoleil.blogspot.com

Le cheesecake et moi, c'est tout une histoire, pendant très longtemps ne trouvant pas de philadelphia je le réalisais avec du fromage blanc maison. Et puis le philadelphia est arrivé en France, mais à un prix vraiment incroyable, du coup je n'avais pas tenté la fameuse recette. C'est le jour où j'ai découvert comment faire ce fameux philadelphia , que j'ai pu me lancer dans l'aventure, d'abord avec une version tatin (j'avais les yeux plus gros que la quantité), puis une vraie version à ma façon en suivant quelques conseils de Christophe Michalak (il n'est pas venu à la maison, j'ai seulement écouté à la télé ces conseils pour la cuisson du cheesecake). Contrairement aux recettes de cheesecake, je n'utilise pas de biscuits du commerce pillés auxquels j'ajoute du beurre, je préfère préparer une sorte de crumble (la texture n'est pas forcément pareille, mais je dois dire que la version crumble est la plus appréciée à la maison) et si vous jetez un oeil sur le site de Christophe , vous verrez que lui il préfère le dresser directement sur un sablé breton assez épais. Cheesecake pour 8 personnes 100g de farine type 45 100g d'amande en poudre 100g de cassonade 100g de beurre 580g de cream cheese 3 oeufs 150g de sucre en poudre 2 cuillères à soupe de farine une grosse pincée de  vanille en poudre Tout d'abord je prépare le crumble. Dans un saladier, mélanger la farine, la poudre d'amande et la cassonade. Ajouter le beurre et bien l'incorporer. Une fois que l'on obtient des petites boules de pâte les répartir dans le moule et insister particulièrement sur les bords. ( J'ai utilisé un moule à charnière réglable auquel j'ai ajouté une feuille d'aluminium pour faire le fond et fermer les bords. Ma petite erreur a été de fermer  l'aluminium sur l'extérieur de ce moule, il aurait fallu le mettre à l'intérieur pour éviter une perte de pâte à cheesecake lors de la cuisson). Enfourner 20 minutes dans un four préchauffer à 200°c. A la fin de la cuisson, mettre la température du  four à 90°c et attendre que le four soit à cette température. Préparer la pâte à cheesecake. Dans un saladier, mélanger le fromage avec 2 cuillères à soupe de farine, et le sucre. Bien battre et ajouter la vanille. Incorporer un à un les oeufs et quand on obtient un mélange homogène le répartir sur la pâte à crumble. Enfourner dans le four à 90°c pendant 1 heure, la pâte doit encore être tremblotante à la sortie du four. Laisser refroidir, le lendemain, saupoudrer d'un peu de cassonade et avec un chalumeau, faire dorer la cassonade. Il n'y a plus qu'à déguster. cheesecake , philadelphia , cream cheese , gâteau , dessert , amande , recette américaine

Source: gourmandeteconomique.blogspot.com

Pour ouvrir la farandole des créations de Pâques, voici l'oeuf de Pâques 2012 de Christophe Michalak, inspiré de la célèbre devanture de l’hôtel Plaza Athénée et de son éclairage typiquement parisien. Le fer, forgé de chocolat (noir des Caraïbes) et délicatement paré de dorures cacaotées, enserre un photophore d’où jailliront milles petites douceurs. http://www.amabilia.com/blogs/passionsgourmandes/?p=4761

Source: macuisinedesaison.blogspot.com

Recette vu France2 dans l'émission Dans la peau d'un Chef animée par Christophe Michalak une recette qui m'a fait envie : le risotto de coquillettes du Chef Yannick Delpech ICI ou comment moderniser la recette traditionnelle d'un plat de pâtes : les coquillettes-jambon je prends quelques notes vite fait pendant l'émission mais ! mais ! mais ! mais ! pffffffffff ! plus d'jambon dans mon frigo mais ! mais ! mais ! mais ! j'ai des girolles ... et dans mon placard un délicieux Jus de veau Ariaké, recette de Joël Rebuchon trouvé chez mon fournisseur favori Nicolas Agoutin des Relais de Rungis ICI j'improvise donc avec ce que j'ai dans mes placard et mon frigo pour faire ce Risotto de coquillettes aux girolles courgettes douces et jus de veau Joël Rebuchon vous retrouverez toutes les recettes parues dans l'émission Dans la peau d'un Chef ICI -oOo- comme je n'avais pas le détail de la recette , j'ai improvisé, en fait , je savais qu'on pouvait faire un risotto avec autre chose que du riz, ça faisait longtemps que je voulais essayer avec des coquillettes c'était donc l'occasion de tester et franchement .. pas de regret , toute la famille a aimé pour ce faire , il vous faudra pour 3 personnes : 350g de coquillettes (on compte entre 80 et 120g de pâtes sèches par personne) 250 g de champignons , ici des girolles 1 belle courgette italienne ou courgette trompette (ou 2 petites) elles sont douces et cuisent plus rapidement que les courgettes classiques 1 litre de bouillon de légumes (je n'ai pas tout utilisé) le sachet de bouillon de veau Ariaké recette de Joël Rebuchon il fait 100 ml 1 grosse échalote (ici une "cuisse de poulet" c'est la saison j'en trouve au marché , sinon 2 échalotes moyennes) 1 cuillère à soupe de mascarpone ou de crème fraîche épaisse 20cl de vin blanc 50g de beurre huile d'olive sel et poivre du moulin du parmesan frais 1 bouquet de persil 1 belle gousse d' ail -oOo- commencez par préparer le bouillon puis émincez en brunoise l'échalote et la courgette nettoyez les champignons s'ils sont très terreux, passez les rapidement sous l'eau froide épongez les aussitôt et essuyez les avec du papier absorbant coupez les en petit morceaux conservez-en quelques uns entiers pour le dressage émincez du persil pour obtenir 2 cuillères à soupe hachez l'ail -oOo- faites fondre dans une poêle 30g de beurre ajoutez les girolles faites les revenir 4 - 5 minutes salez et poivrez et en fin de cuisson ajoutez le persil et l'ail mélangez bien et réservez -oOo- dans la même poêle sans la nettoyez ajoutez 2 cuillères à soupe d'huile d'olive faites suez l'échalote quand elle est transparente ajoutez la courgette remuez bien salez et poivrez puis versez les pâtes remuez sans arrêt pendant 1 ou 2 mn versez le vin blanc laissez les pâtes absorber et versez à petites louches du bouillon de volaille remuez sans arrêt tout comme pour le riz tout en ajoutant au fur et à mesure que les pâtes l'absorbe , le bouillon après avoir utilisé la moitié du bouillon de volaille, j'ai mis le jus de veau remuez bien goûtez les pâtes pour savoir si elles sont cuites sinon, continuez à rajoutez du bouillon et à remuer je n'ai pas eu besoin du litre de bouillon on va dire, la moitié puis que j'ai utilisé les 100ml de jus de veau en plus il faut goûtez vos pâtes ne doivent pas être trop molles mélangez bien ajoutez le mascarpone (ou la crème fraîche) en fin de cuisson ajoutez les girolles et pour finir , hors feu, le beurre restant et du parmesan fraîchement râpé -oOo- pour le dressage : j'ai ajouté des filaments de piment ou pas .. comme vous voulez bonne détustation ! Italie photo trouvée sur Pinterest

Source: cuisinenfolie.blogspot.com

Il m'est arrivé de regarder l'émission de France 2 : " dans la peau d'un chef " animé par Christophe Michalak , que je connais plutôt pour le sucré que le salé mais j'avais beaucoup aimé la réalisation de sa sauce bbq , elle paraissait très parfumée et très gourmande . Je l'ai donc testée et c'est un vrai succès , elle a accompagné parfaitement ces frites rustiques cuites au four et une pièce de boeuf et je vous en reparlerai bientôt dans une recette d' hamburger maison . pour 4 personnes : pour la sauce bbq: 1 oignon 1 gousse d'ail 1 poivron rouge 1 cuil à soupe d'huile d'olive 100 gr de concentré de tomates 3 cuil à soupe de miel liquide 1 cuil à café de moutarde forte 1 cuil à café de ketchup 4 cuil à soupe de sauce Worcester 250 ml de bouillon de volaille 100 ml de vin rouge Pelez l'oignon et coupez le en morceaux , éplucher l'ail . Épluchez le poivron en enlevant la peau ,le pédoncule et les graines , coupez le lanières de taille moyenne. Dans une casserole faites chauffer l'huile l'olive , faites revenir l'oignon , ajoutez l'ail , le poivron , puis le miel , le concentré de tomates , le ketchup , la sauce Worcester , le vin , la moutarde et le bouillon .Vérifiez l'assaisonnement , salez si nécessaire .Laissez cuire 15 minutes . Mixez avec un blender pour obtenir une sauce bien homogène . pour les frites au four : 6 grosses pommes de terre 2 cuil à soupe d'huile d'olive fleur de sel thym frais Allumez le four à 220 °C. Lavez les pommes de terre , séchez les . Coupez les en frites épaisses en gardant la peau . Etalez les sur une plaque de four , versez l'huile , la fleur de sel et le thym , mélangez bien (avec les mains ) pour que les pommes de terre soient bien enrobées du mélange . Faites cuire 35 à 40 minutes selon la taille de vos frites .

Source: ondinecheznanou.blogspot.com

La pâte à choux et moi sommes devenues copines ! Alors je l'invite souvent dans ma cuisine ^^ Les gougères, c'est un peu la version salée des chouquettes : Il faut une bonne recette de pâte à choux (pour moi c'est toujours la pâte à choux de Christophe Michalak , que je ne lâche pas !), du fromage râpé ou en tous petits morceaux, et si on veut, un peu de jambon. Un bon assaisonnement bien-sûr est de rigueur pour des gougères apéritives délicieuses avec un petit verre ! On peut les laisser telles quelles, ou bien les dorer à l'oeuf, ou encore les saupoudrer de gourmandises. On saupoudre les chouquettes de sucre en grain, on peut très bien saupoudrer ses gougères de graines de pavot, de sésame, ou bien de feuilles de thym ou d'origan. Si l'on se contente d'une pâte à choux sans fromage ni jambon, on pourra fourrer ses gougères avec une préparation à part, je vous proposerai différentes versions sur ce blog de cuisine . La réussite des gougères repose sur le bon dosage des ingrédients. Il faut peser au gramme près, et dans ce cas pas de soucis, ça va gonfler. Moi je me plante dans mes proportions une fois sur deux alors forcément j'ai eu des ratés LoL. Ah, je vous conseille de ne pas diviser les proportions par deux, car j'ai essayé et ça n'a pas marché du tout (ceci dis c'est peut-être dû à une erreur de ma part, c'est fort possible.. Mais enfin dans le doute je ne retenterai pas). On peut sans problèmes congeler ses gougères cuites et les passer un petit peu au four avant de les déguster. Ingrédients pour un apéritif de 4 personnes : 100 grammes d'oeufs (deux oeufs. Ajouter du lait s'ils ne font pas 100g, retirer de l'oeuf s'ils font plus.) 55 grammes de farine 100 grammes d'eau, ou 50g d'eau et 50g de lait. 45g de beurre Une pincée de sel Poivre ou piment Gruyère râpé (environ 30 grammes) (on peut ajouter ou remplacer par parmesan, vache qui rit, chèvre..) Une tranche de jambon (on peut aussi faire tout fromage) Préparation des gougères jambon fromage Préchauffer le four à 250°C. Mettre le beurre et l'eau (et le lait si vous en mettez) dans une casserole. Porter le tout à ébullition. Hors du feu, verser la farine d'un coup. Mélanger vivement pour bien l'incorporer. Lorsque la pâte est homogène, remettre la casserole sur feu doux pour la dessécher. Laisser chauffer en la bougeant à la cuillère en bois jusqu'à ce que la pâte forme une boule qui ne colle pas aux bords de la casserole ni à la cuillère (30 secondes à 1 minute). Verser le contenu de la casserole dans un saladier. Incorporer les oeufs en plusieurs fois en bien mélangeant entre chaque. La pâte doit se refermer derrière votre doigt si vous y creuser un sillon. Ajouter à présent fromage, jambon coupé en tous petits morceaux, sel, poivre, piment, herbes éventuelles.. Verser cette préparation dans une poche à douille. Dresser des gougères de 3cm de diamètre en quinconce en tenant la poche de façon verticale pour créer de petits dômes. Aplatir les pointes des dômes. Dorer à l'oeuf ou pas, saupoudrer de graines ou d'herbes. Eteindre le four et y laisser gonfler les gougères 10 minutes. Sans les sortir, allumer ensuite le four à 160°C. Laisser cuire 20 à 30 minutes. Version au pavot

Source: montiroirarecettes.blogspot.com

Il fait beau, les oiseaux chantent, l'air est agréable à respirer... Oui, j'ai quitté Paris pour Royan en Charente Maritime le temps des vacances... Mais ne vous inquiétez pas, j'ai pris le temps de réaliser un gâteau juste avant de partir. D'ailleurs, j'ai failli rater mon train à quelques minutes près, merci à vous mes lecteurs lol Comme promis, je vous propose donc aujourd'hui une dernière recette avant la grande pause, synonyme de déménagement pour moi... Voici la charlotte aux fruits rouges et aux dragées, version Lenôtre . C'est en feuilletant la bible, j'ai nommé le livre Pâtisserie Grands Classiques et Créations de l'Ecole Lenôtre, publié aux Éditions Jérôme Villette , que je suis tombé sur cette magnifique charlotte. J'ai décidé de prendre mon courage à deux mains et de m'y attaquer juste avant de partir en vacances, histoire de régaler mes parents qui occupent en ce moment mon appartement parisien. Si vous aussi vous souhaitez épater votre famille ou vos amis avec cette charlotte, il vous faudra réaliser une dacquoise pistache, une bande et un fond de biscuit à la cuillère rose perlé, un sirop de punchage aux fraises, un insère sous forme de palet de fruits des bois, une mousse aux fruits rouges et une mousse à la dragée. Comme souvent, j'ai ajouté mon petit grain de sel en modifiant légèrement certains composants de la recette, notamment les biscuits à la cuillère et la dacquoise pistache. Pour les biscuits à la cuillère, j'ai tenté la recette de Lenôtre mais impossible d'avoir une consistance assez épaisse pour pouvoir dresser des bâtonnets qui ne s'étalent pas à la poche. J'ai donc utilisé la recette de Christophe Michalak qui donne un meilleur résultat et qui est bien plus simple à réaliser. Pour la dacquoise, il m'en restait une aux amandes au congélateur. Comme je déménage bientôt et qu'il faut tout liquider, j'ai décidé de l'utiliser dans cette recette... A défaut d'avoir le goût de pistache dans le biscuit, j'ai ajouté quelques pistaches entières torréfiées sur le dessus de la dacquoise pour apporter du croquant. Au final, je suis assez mitigé sur l'aspect de ma charlotte. Disons que ma mousse aux dragées ressemble davantage à une crème montée qu'à une mousse, voilà ce que c'est de ne pas respecter les recettes à la lettre! Enfin c'est surtout que les quantités indiquées par Lenôtre semblaient trop peu suffisantes pour réaliser l'entremet... J'ai donc décidé d'ajouter davantage de crème fouettée et une demi-feuille de gélatine en plus, mais apparemment c'était limite! C'est pas grave la mousse se tient quand même c'est le principal! Pour un moule à entremets de 18cm de diamètre et de 5cm de hauteur. Le palet de fruits des bois 34g de fraises mara des bois 34g de framboises 34g de mûres 34g de myrtilles 34g de cerises noires 14g de sucre glace 18g de gelée dessert (ou, à défaut, 2 feuilles de gélatine) 4g de jus de citron La recette de Lenôtre préconisait une certaine quantité de pulpe de fruits des bois, sans préciser quels fruits utiliser et dans quelle proportion. J'ai donc fait au pif... Vous aussi faites en fonction de vos envies et de ce que vous avez dans votre réfrigérateur. Faire chauffer les fruits pour faire ressortir le jus. Ajouter le sucre. Hors du feu, incorporer la gelée (ou la gélatine) et le jus de citron. Verser dans un moule flexipan rond de 14cm de longueur ou, à défaut, dans un cercle de même diamètre posé sur une feuille de papier sulfurisé et chemisé de rhodoïd. Congeler. Le biscuit à la cuillère 50g de farine T55 50g de fécule ou de maïzena 100g de sucre semoule 3 œufs Qs de sucre glace Qs de colorant rose Tamiser la farine et la fécule et clarifier les œufs. Dans la cuve du robot équipé du fouet, monter les blancs et les serrer en y ajoutant le sucre en trois fois. Fouetter légèrement les jaunes. À l'aide de la maryse, incorporer délicatement les jaunes. Verser en pluie la farine et la fécule. Ajouter le colorant en faible quantité. Macaronner à l'aide de la maryse en prenant soin de ne pas casser les blancs. Sur une feuille de papier cuisson, tracer quatre lignes parallèles espacées de 7cm. Retourner la feuille et la poser sur une plaque de cuisson. À la poche à douille n ° 15 (douille unie de 1,5cm de diamètre), dresser des bâtonnets entre deux lignes en les espaçant très légèrement les uns des autres (un demi cm je dirais, la pâte va s'étaler au pochage et à la cuisson, ce qui formera une bande de biscuit à la cuillère). Renouveler l'opération pour réaliser une deuxième bande de biscuit à la cuillère. Saupoudrer de sucre glace. Préchauffer le four à 190 ° . Attendre une dizaine de minutes le temps que le sucre glace s'incorpore entièrement. Saupoudrer à nouveau de sucre glace et enfourner sans attendre pour environ 12min. Dessiner au crayon un cercle de 14cm de diamètre sur une feuille de papier cuisson. Retourner la feuille et la poser sur une deuxième plaque de cuisson. Avec le reste de pâte à biscuit, dresser à la poche à douille en partant du centre un cercle concentrique en forme d'escargot. La recette de Lenôtre ne le prévoit pas mais si vous le désirez, vous pouvez perler le disque comme pour la bande en versant en deux fois du sucre glace et en enfournant aussitôt. Faire cuire à 190° pendant environ 12min. Si le disque de biscuit excède 14cm de diamètre, emporte-piécer de manière à ce que le disque soit de la même taille que le palet de fruits rouges. Réserver. Le sirop de punchage à la fraise 33g de pulpe de fraises mara des bois (ou à défaut 30g de fraises mixées et chinoisées + 3g de sucre) 78g de sucre 22g + 33g d'eau Mélanger 22g d'eau avec le sucre. Porter à ébullition afin d'obtenir un sirop. Faire chauffer la pulpe à 65°. Incorporer le sirop et les 33g d'eau restant. Imbiber le disque de biscuit à la cuillère sur chaque côté. La dacquoise à la pistache Je vous l'ai dit plus haut, j'ai utilisé une dacquoise aux amandes qu'il me restait au congélateur. Si vous souhaitez avoir le vrai goût de pistache dans la dacquoise, voilà la recette... 150g de blancs d'oeufs 70g de sucre en poudre 70g de sucre glace 115g de poudre d'amande 80g de pistaches Réduire 40g de pistaches en poudre fine et les ajouter à la poudre d'amande préalablement tamisée et torréfiée 10 minutes à 150°. Monter les blancs à vitesse modérée et y incorporer progressivement le sucre en poudre jusqu'à ce que les blancs forment une pointe en "bec d'oiseau". Si vous avez un robot, remplacer le fouet par la feuille et, à faible vitesse, ajouter les poudres d'amande et de pistache. Si vous n'avez pas de robot, pas de panique, on peut très bien incorporer les poudres à la maryse, mais délicatement et pas trop longtemps, vous risqueriez de faire retomber les blancs. Dessiner au crayon un cercle de 16cm de diamètre sur une feuille de papier cuisson. Retourner la feuille et la poser sur une plaque de cuisson. Dresser à la poche à douille en partant du centre un cercle concentrique en forme d'escargot en dépassant légèrement les limites dessinées. Déposer sur ce cercle les 30g de pistaches entières restantes. Enfourner environ 15 minutes à 180°. La dacquoise ne doit pas trop colorer, elle doit rester moelleuse. Ne pas hésiter à tapoter dessus pour vérifier la cuisson. Laisser refroidir. Pour info, les quantités indiquées vous permettent de réaliser plusieurs disques de dacquoise. Vous pouvez toujours en faire de diamètres différents et congelez les autres dacquoises pour de prochains entremets. Chemiser un cercle de 18cm de rhodoïd et le poser sur un carton à pâtisserie ou une grande assiette plate. Enrouler les deux bandes de biscuit à la cuillère contre les parois du cercle. Couper les biscuits à leur intersection de manière à les souder. Déposer la dacquoise au fond de l'entremet (la découper préalablement sur les bords si nécessaire). La meringue italienne 25g d'eau 83g + 17g de sucre semoule 50g de blancs d'œuf Dans une casserole, mélanger l'eau avec 83g de sucre et faire cuire à 124°. Dans le bol du robot, monter les blancs en les serrant avec 17g de sucre. Les blancs doivent former une pointe en bec d'oiseau au bout du fouet. Incorporer le sirop sans cesser de battre les blancs. Continuer à battre la meringue à faible vitesse jusqu'à complet refroidissement. La mousse aux fruits rouges 67g de purée de fruits rouges (ou à défaut 61g de fruits rouges mixés et chinoisés, tels que des fraises, des framboises, des mûres, des myrtilles et des cerises + 6g de sucre) 4g de gélatine (soit 2 feuilles) 64g de meringue italienne 125g de crème liquide 35% de matières grasses Faire tremper la gélatine dans beaucoup d'eau froide. Faire chauffer à 65 ° la moitié de la pulpe de fruits. Attendre que la température redescende à 40 ° puis i ncorporer la gélatine et le restant de pulpe. Attendre que la température redescende à 22 °. Pendant ce temps, monter la crème et l'incorporer à la meringue italienne. Ajouter ce mélange à la purée de fruits. Verser sur la dacquoise, à mi-hauteur du cercle. Déposer au centre le palet de fruits rouges encore congelé. Appuyer sur le palet de manière à ce que la mousse aux fruits rouges remonte sur les côtés du palet. Lisser si besoin à la spatule coudée. Bloquer au grand froid. Une fois que l'entremet est surgelé, déposer sur le palet le disque de biscuit à la cuillère punché à la fraise et remettre au congélateur. Le lait aux dragées Lenôtre utilise uniquement des dragées roses pour la confection de sa charlotte. Perso, j'ai utilisé les dragées qui étaient restées dans mon placard à la suite de la célébration de mon Pacs. Et comme je n'avais pas assez de dragées roses, j'ai utilisé un assortiment de dragées de différentes couleurs. 125g de lait 45g de dragées Faire chauffer le lait. Concasser ou mixer grossièrement les dragées et les incorporer au lait. Faire frémir le lait à couvert à 80 ° pendant 15min. Chinoiser. La mousse aux dragées 100g de lait aux dragées 20g de jaunes d'œuf 13g de sucre semoule 3g de gélatine (soit 1,5 feuille) 80g de crème liquide 35% de matières grasses Faire tremper la gélatine dans beaucoup d'eau froide. Faire à nouveau chauffer le lait. Dans un cul de poule, fouetter le jaune d'œuf avec le sucre, y verser le lait chaud et cuire à 85 ° . Chinoiser et laisser refroidir jusqu'à 45 ° . Incorporer la gélatine préalablement égouttée. Monter la crème. L'incorporer au mélange une fois qu'il aura atteint une température de 20 ° . Verser la mousse sur l'entremet et remettre au congélateur. Les finitions Qs fraises Qs framboises Qs mûres Qs myrtilles Qs groseilles Qs dragées Qs pistaches émondées Nappage neutre ou à défaut nappage abricot Peu avant la dégustation, saupoudrer de sucre glace les contours de la charlotte ainsi que les framboises. Napper les fraises et les groseilles d'un glaçage neutre ou abricot. Déposer des pistaches, des dragées et des fruits rouges en essayant de donner un côté aérien à la charlotte. Et régalez-vous!! Il est désormais temps de se quitter pour quelques mois, le temps de préparer mon déménagement. Je remercie tous mes lecteurs pour m'avoir suivi durant ces trois derniers mois... Et sachez que l'aventure ne s'arrête pas là!! Je reviendrai avec de nouvelles recettes courant octobre je l'espère!! Encore un grand merci à vous et bon vent!! :-)

Source: caramelbeurresucre.blogspot.fr

Un dessert de fêtes qui se prépare à l'avance c'est quand même très très pratique, celui ci a l'avantage d'être aussi très frais donc idéal pour finir un repas un peu copieux . Ce "kosmik"vient du livre de Christophe Michalak "masterbook" , ce livre explique dans un premier temps les techniques de base puis il les met en oeuvre dans différentes compositions . Il se compose : crème onctueuse au citron vert compotée ananas /menthe biscuit trocadéro pistache pistaches caramélisées chantilly au chocolat blanc Cela peut paraître un peu compliqué quand on voit tous les couches qui composent ce kosmik mais franchement elles sont rapides à faire ; L'alliance des différentes saveurs est vraiment très très bonne et surprendra vos convives . crème chantilly ivoire rhum (à préparer la veille ) 300 gr de crème liquide mini 35 % MG 30 gr de sirop de glucose 1 gousse d vanille 90 gr de chocolat blanc 5 gr de rhum Faites bouillir la crème avec le glucose et la gousse de vanille fendue et grattée . Hachez le chocolat , place le dans un saladier et verse la préparation bouillante dessus en la passant au chinois . Mélangez au fouet , ajoutez le rhum puis mixez au blender plongeant . Laissez refroidir , filmez au contact et placez une nuit au frais . crème onctueuse au citron vert (à préparer la veille ) 50 gr d'oeuf 50 gr de sucre en poudre 2 gr de zeste de citron vert 25 gr de jus de citron vert 80 gr de beurre Place les oeufs , le sucre, le zeste et le jus de citron dans une casserole et porte la préparation à ébullition à 85° C sans cesser de mélanger.Ajoute le beurre en petits morceaux lorsque la température atteint 40 °C en mixant au blender plongeant .Laissez refroidir , filmez au contact, place sua frais 1 heure . compotée ananas /menthe (le jour même ) 100 gr de purée d'ananas (chair ananas mixée) 8 feuilles de menthe fraîche 300 gr d'ananas Mixe la purée d'ananas avec la menthe .Coupez l'ananas en brunoise (très petits dés ) et ajoutez le à la purée. Mélangez réservez au frais . biscuit trocadéro pistaches 55 gr de sucre glace 25 gr de poudre de pistaches 8 gr de fécule de pomme de terre 30 gr de poudre d'amandes 80 gr de blancs d'oeuf 20 gr de sucre semoule 5 gr de jaune d'oeuf 15 gr de pâte d pistaches 40 gr de beurre Préchauffez le four à 180 °C. Tamisez le sucre glace , la poudre de pistaches et la fécule . Dans un saladier, mélangez à l'aide d'un fouet le poudres tamisées avec la poudre d 'amandes et 40 gr de blancs .Montez au fouet les blancs restants et serrez les avec le sucre. Mélangez les blancs avec la préparation précédente et ajoutez le jaune , la pâte de pistache et le beurre fondu à 45 °C. Beurrez un moule à manqué de 18 cm de diamètre .Placez une feuille de papier cuisson dans le fond du moule et versez la préparation ,lissez et faites cuire 15 minutes.Laissez tiédir ,démoulez et coupez en cubes . pistaches caramélisées : 100 gr d'eau 100 gr de sucre semoule 100 gr de pistaches non salées 1 gr de fleur de sel 20 gr de beurre Faites chauffer le four à 160 °C. Placez l'eau et le sucre dans une casserole , portez à ébullition .Ajoute le pistaches , le sel et mélangez pendant 10 minutes.Étalez la préparation sur du papier cuisson avec une noix de beurre , enfournez pour 10 minutes. Laissez refroidir à température ambiante. dressage : Placez la crème onctueuse dans une poche munie d'une douille unie , dressez dans vos récipients. Ajoutez de la compotée d'ananas à l'aide d'un entonnoir (ou d'une bouteille en plastique coupée ), puis le biscuit coupé en cubes . Monte la chantilly au fouet , placez la dans une poche munie d'une douille cannelée et formez une belle rosace de chantilly .Ajoutez les pistaches caramélisées et le zeste d'un citron vert râpé .

Source: ondinecheznanou.blogspot.com

Pendant mon congé maternité, j’avais pris l’habitude de regarder l’émission de Christophe Michalak « Dans la peau d’un chef ». Le concept est simple et efficace : un chef fait la démonstration d’un plat devant 2 candidats qui prennent des notes. Ces 2 candidats s’affronte ensuite pendant 30 minutes durant lesquels ils doivent reproduire le plat uniquement à l’aide de leurs notes. Le goût et la présentation sont alors évalués par les chefs qui désignent un gagnant, qui empoche 1000€ et revient le lendemain. Fin septembre, je suis tombée sur une recette que j’ai eu très envie de reproduire (mais pas en 30 min !) . Une chance que pour les téléspectateurs, l a recette soit disponible sur le site de l’émission , sinon rien qu’avec des notes j’aurai eu du mal à tout refaire 3 mois après ! Cette recette, c’est donc le tartare de saumon de Flora Mikula, chef française qui tient « l’auberge de Flora » à Paris près de Bastille. Avant de commencer, je n’ai pas réussi à trouver d’anguille fumé pour la recette, je l’ai remplacé par de l’esturgeon fumé à l’huile, et n’ayant pas de centrifugeuse, j’ai réalisé le gaspacho de concombre avec un blender, ce qui donne un gaspatcho un peu moins liquide que l’original. Ensuite, mes testeurs m’ont fait plein de commentaires en « live », que j’ai décidé de vous mettre après la recette pour des améliorations futures ! La recette : 6 pers Préparation : 45 min Gaspacho 1 concombre 3 cuillères à soupe de fromage blanc épais 75 g de fromage feta mixé lisse Sel poivre 2 cs de raifort en bocal 3 cs de Vodka Garniture mimosa 1 œuf dur Œufs de saumon Tartare 300 g de filet de saumon 6 huitres creuses n°2 3 cuillères café de tartare d’algue (http://www.lavieclaire.com/tartare-d-algues-classique.html) 100 g d’esturgeon fumé à l’huile ½ bouquet d’aneth 1 citron vert 9 tranches de pain de mie Gaspacho concombre et féta Eplucher le concombre (une peau sur 2 pour garder la moitié de la peau verte) et l’épépiner. Le couper en morceau et le placer dans un blender avec la crème et la féta et mixer. Ajouter le raifort et la vodka et mixer de nouveau. Goûter et rectifier l’assaisonnement puis réserver au frais. Garniture mimosa Faire cuire un œuf dur. Le hacher au couteau et le mélanger délicatement avec les œufs de saumon et un peu d’aneth. Réserver au frais. Tartare Enlever la peau et la partie noire du filet de saumon puis le couper en petits dés. Couper en petits dés l’esturgeon fumé. Réunir les 2 poissons dans un petit saladier avec un peu d’aneth. Ouvrir les huitres et filtrer leur eau, en la réservant à part. Découper les huitres en petits morceaux et les ajouter aux poissons. Ajouter le zeste du citron vert, 3 cuillères à café de tartare d’algue, un peu de l’eau des huitres, et quelques gouttes de jus de citron vert. Mélanger, goûter et rectifier l’assaisonnement. Dressage Toaster les 9 tranches de pain de mie et détailler les croutons dans le pain à l’aide d’un emporte-pièce rond (en garder 6 ronds et couper les 3 autres en 2) . A l’aide du même emporte-pièce rond, déposer le tartare sur le crouton de pain dans le fond d’une assiette creuse. Recouvrir le tartare avec un demi-crouton. Déposer par-dessus 1 cuillère à café de garniture mimosa. Verser le gaspacho tout autour et servir avec un petit cruchon du gaspacho en plus à côté. Version imprimable de la recette Bon appétit ! Voilà maintenant les divers commentaires qui m’ont été fait : - La garniture mimosa n’apporte rien au plat à part une touche de déco. Au goût, cela complique trop la lecture avec l’ajout de 2 goûts, en plus du mélange déjà riche du tartare. - Le crouton aurait mérité d’être plus grillé et cassant. Voir même de réaliser un crumble salé à placer sous le tartare pour une touche croustillante et plus facile à prendre à la cuillère. - Au niveau de la présentation, le gaspacho ayant un peu détrempé le crouton, le dressage aurait été plus apprécié dans une assiette longue avec une verrine de gaspacho … et un petit shot de vodka glacé (à consommer avec modération) !

Source: agencer-et-mijoter.blogspot.fr

Il se trouve que je suis trop souvent sur internet dans les sites de recettes et en ce moment je regarde souvent les recettes de Michalak dans la peau d'un chef ! Pour au final, retenir une recette salée ! Recette indienne de Sandjee Salmandjee dont je m'inspire mais au final pour plusieurs raisons elle ne ressemble presque plus à celle-ci si ce n'est le nombre d'ingrédients bien parfumés et c'est absolument délicieux ! excellent ! Relevé mais raisonnablement... Réalisée en quelques minutes vous allez bluffer vos amis, familles, ils vont vous proposer pour Top Chef ! Un jour je reçois un mail de Gaspard, je ne le connais pas mais il me propose de m'envoyer un colis avec plusieurs produits et de réaliser des recettes avec ceux-ci... Lorsque je vois la marque je sais que je vais dire oui ! Regardez bien ce sigle, vous le connaissez ? j'en suis sûre ! J'ai déjà quelques uns de leurs produits dans mes placards et en particulier des sauces soja. J'aime cette marque parce qu'elle a des produits très parfumés qui ne m'ont jamais déçue, en plus ils sont respectueux de la qualité et à ce titre TOUS les ingrédients sont naturels ! ça me plaît... En plus, voici que Gaspard me propose dans la liste de produits du curry vert ! On ne peut mieux tomber, voici déjà quelques jours que je lorgne sur cette recette de curry vert Hop ! je donne mon accord et voici que quelques jours après je reçois ce colis bien chargé ! Ingrédients : 2 blancs de poulet 1 pot de curry vert Ayam 1 brique de lait de coco Ayam 1 brique d'eau de coco Ayam 1 bouquet de coriandre Quelques feuilles de menthe 1 peu de gingembre frais râpé 2 gousses de cardamome 1 feulle de laurier 100 g de riz basmati une poignée de noix de cajou une poignée de pistaches décortiquées La recette est très facile, rapide J'ai cuit le poulet à la vapeur à peine 10-15 mn selon l'épaisseur Dans la recette initiale on le faire revenir et cuire à la poêle. Puis, préparer la sauce : Dans un robot : Le pot de curry vert, la brique de lait de coco le bouquet de coriandre les feuilles de menthe le gingembre Mixer jusqu'à ce que la sauce soit bien lisse Puis faire chauffer la sauce et ajouter le poulet la cardamome, la feuille de laurier Faire bien chauffer. Réserver. Au moment de servir, faire cuire le riz et griller les noix de cajou et pistaches à sec dans une poêle. Au moment de servir, goûter et si nécessaire, ajouter l'eau de coco jusqu'à ce que l'assaisonnement vous convienne (adoucit l'épice...) j'ai dû en mettre un tiers. Puis, servir, le poulet dans un plat, le riz dans un autre, les noix de cajou et pistaches sur le riz... Habituellement je ne suis pas fan d'épices relevées, là le plat est vraiment équilibré, parfumé, adoucit par le lait de coco et l'eau. Je sais déjà tous les amis qui aiment les plats un peu relevés à qui je vais faire cette recette... Allez vite sur le site, j'ai été étonnée de voir le nombre de produits, sauces qui existent dans cette marque ! Ils sont originaux et n'hésitez pas à faire comme moi, ajouter votre touche personnelle....Vous le savez, je ne suis pas pour les produits tout faits mais quand je vois le nombre de produits à jeter dans mon placard utilisé une fois ! je me dis que c'est tout de même plus raisonnable.

Source: unefaimdeloup.blogspot.com

Le temps fil tellement vite que presque 2 semaines déjà se sont écoulées et que je n'ai toujours pas eu le temps de publier la recette du dessert réalisé pour notre repas de Pâques ! Nous étions 11 bons mangeurs et très gourmands:) ... j'avais donc prévu en conséquence... peut-être un peu trop même!!! la moitié seulement a été mangé bien que tout le monde ait eu sa part plus que généreuse. Avec le recul, je pense donc qu'on aurait facilement pu manger à 15/20 personnes dessus. Pour cette année, j'avais envie de quelque chose de fruité et de léger, sans chocolat car il y en a déjà tellement à côté que ça finit par faire trop et par ne plus être apprécié. Malgré le temps maussade qui perdure, j'avais envie de goûts printaniers et frais . J'ai opté pour un mélange de fruits acidulés ( la rhubarbe, la framboise et le cassis ) associé à la douceur de l'amande et de la vanille . ( Bien sûr, la saison n'ayant pas encore commencée, j'ai utilisé des fruits congelés, mais pour être très honnête, la différence ne se ressent absolument pas ). Il se compose donc pour la base d'un biscuit financier à la rhubarbe et à la framboise , d'un palet gélifié à la rhubarbe et à la framboise , d'une mousse au cassis incrustée de framboises et finalement d'une mousse à la pâte d'amande rehaussée d'une pointe de vanille . Extrêmement léger puisqu'il s'agit finalement d'un ensemble de différentes mousses, il s'est mangé tout seul. En bouche, tous les différents goûts ressortent sans qu'un seul prenne le dessus sur les autres. Très équilibré entre sucré et acidité , tous l'ont adorés! Une des convives n'aimant pas la rhubarbe, je lui ai préparé une charlotte individuelle dans laquelle elle n'était pas présente et que j'ai décoré légèrement différemment (j'ai opté pour des flûtes à la framboise du commerce). Par curiosité, elle a tout de même souhaité goûter l'autre version, et malgré la présence de rhubarbe, l'a trouvé délicieuse... si j'avais su, je me serais épargnée une double dose de travail supplémentaire :) Pour une charlotte de 26 cm de Ø * Pour une Quinzaine de personnes * Financier Rhubarbe-Framboises ( 20 cm de Ø ) 100 g de beurre 1/2 sel 100 g de sucre glace 50 g de poudre d'amande 40 g de farine Type 45 80 g de blancs d'oeufs ( +/- 3 blancs ) QS d'amandes effilées 150 g de tronçons de rhubarbe décongelée et parfaitement égouttée 80 g de framboises congelées Préchauffer le four à 180° Placer la rhubarbe dans une passoire et la laisser décongelée à température ambiante. ( Conserver le jus rendu pour une utilisation ultérieure ). Fondre le beurre sur feu doux jusqu'à ce qu'il obtienne une jolie couleur noisette . Le laisser refroidir à température ambiante. Dans un cul de poule, réunir le sucre glace, la poudre d'amande et la farine. Mélanger. Creuser un puits et y verser les blancs d'oeufs et le beurre refroidi. Mélanger au fouet à main pour obtenir une préparation bien lisse et homogène. Verser cette préparation dans un moule en silicone de 20 cm de Ø ( à défaut, un moule à génoise bien beurré ). Répartir uniformément les tronçons de rhubarbe parfaitement décongelés et égouttés et les framboises encore congelées. Saupoudrer d'amandes effilées. Cuire 30 min Laisser refroidir et démouler. Réserver. Palet Gélifié Rhubarbe-Framboises ( 18 cm de Ø ) 150 g de tronçons de rhubarbe congelée 50 g de sucre 3 g de gélatine (1 feuille et 1/2 ) 75 g de coulis de framboises Dans un récipient allant au micro-ondes, verser la rhubarbe et le sucre. Couvrir et cuire à pleine puissance 5 min . Egoutter et laisser refroidir: conserver le jus de cuisson pour une utilisation ultérieure . Ramollir la gélatine dans une grande quantité d'eau froide. Faire tiédir le coulis de framboises. Incorporer la gélatine ramollie et essorée. Mélanger pour bien la dissoudre. Ajouter la rhubarbe démêlée à la fourchette. Verser dans un moule en silicone de 18 cm de Ø et réserver au congélateur au moins 1h30 pour raffermir. Mousse Cassis ( 22 cm de Ø ) 6 g de gélatine ( 3 feuilles ) 1 pot de confiture de cassis à teneur réduite en sucre ( Le Cassis, Fruité Intense de Bonne Maman ) 195 g de crème liquide entière très froide 200 g de framboises congelées Ramollir la gélatine dans une grande quantité d'eau froide. Mettre à chauffer sur feu doux la confiture de cassis. La chinoiser pour éliminer les éventuels morceaux. En réserver 150 g . Incorporer la gélatine ramollie et essorée et mélanger pour bien la dissoudre. Réserver à température ambiante. Fouetter la crème liquide entière très froide mais sans excès pour éviter qu'elle ne graine. Incorporer 2 c à s de crème fouettée à la confiture de Cassis tiédie et mélanger sans précaution. Incorporer le restant de crème fouettée et remuer délicatement pour éviter qu'elle ne retombe. MONTAGE # 1 Chemiser un cercle à entremets ( ou un moule amovible ) de 22 cm de Ø de film rhodoïd ( pour faciliter le démoulage par la suite ). Au centre du cercle, déposer le financier ( face avec les amandes effilées apparente ) sur une plaque rentrant au congélateur et recouverte d'une feuille de silicone ou d'un papier sulfurisé. Déposer dessus le palet gélifié rhubarbe-framboises. Couler la mousse cassis et répartir dessus les framboises congelées. Réserver au congélateur pour raffermir 4 heures . Démouler et réserver au congélateur. Mousse à l'amande et vanille ( 26 cm de Ø ) - recette de Christophe MICHALAK - 50 cl de lait d'amande ( au rayon BIO ) - à défaut du lait 1/2 écrémé 2 g de vanille en poudre ou 2 gousses de vanille bien charnues fendues en 2 et grattées 1 goutte d'extrait d'amande amère 16 g de gélatine ( 8 feuilles ) 500 g de pâte d'amande blanche de bonne qualité ( si possible BIO ) 1 litre de crème liquide entière très froide Ramollir la gélatine dans une grande quantité d'eau froide. Bouillir le lait avec la vanille ( retirer la vanille si vous avez utilisez des gousses ). Ajouter la gélatine ramollie et essorée. Mélanger pour bien la dissoudre. Couper la pâte d'amande en morceaux et la placer dans le bol d'un mixeur. Verser dessus le lait gélifié bouillant, ajouter l'extrait d'amande amère et mixer pour obtenir une préparation parfaitement lisse . Laisser tiédir à t° ambiante = la préparation doit descendre à 30° . Fouetter la crème pour obtenir un mélange ferme ( attention à ne pas trop fouetter la crème pour éviter de la faire grainer ). Incorporer 2 c à s de crème fouettée au mélange tiédi et l'incorporer sans précaution particulière. Ajouter le restant de crème en mélangeant délicatement. Au final, il faut obtenir une préparation semi-liquide. MONTAGE # 2 Chemiser un cercle à entremets ( ou un cercle amovible ) de 26 cm de Ø de film rhodoïd de sorte qu'il dépasse d'au moins 5 cm du cercle . Déposer le cercle sur une plaque rentrant au congélateur et recouverte d'une feuille de silicone ou d'un papier sulfurisé. Au centre du cercle, déposer le 1er montage. Couler la mousse à l'amande et vanille et réserver au congélateur pour raffermir minimum 4 heures . Biscuit Cuillère en bande - recette de Christophe MICHALAK - 6 oeufs ( blancs et jaunes séparés ) 1 pincée de sel 200 g de sucre 1/2 c à c de vanille en poudre 1 goutte d'extrait d'amande amère 4 gouttes de colorant rouge liquide 200 g de farine Type 45 200 g de dragées roses QS de sucre glace Clarifier les oeufs. Monter les blancs en neige avec la pincée de sel. Dès que les fouets commencent à marquer, incorporer le sucre en 3 fois et la vanille. Fouetter à grande vitesse pour obtenir une meringue bien ferme. Ajouter le colorant. Réduire la vitesse et incorporer les jaunes d'oeufs. Mélanger une quinzaine de secondes. Tamiser la farine et la mélanger délicatement à la main à la maryse. Préchauffer le four à 190° Concasser les dragées. Verser la préparation dans une poche pâtissière munie d'une douille lisse. Dresser en bandes de 10 cm de large sur une plaque à pâtisserie recouverte d'une feuille de silicone ou de papier sulfurisé. Parsemer de dragées concassées. Saupoudrer de sucre glace et laisser reposer 5 min. saupoudrer de nouveau de sucre glace et cuire 10 à 12 min en veillant à ce que le biscuit ne colore pas. Retirer du four et laisser entièrement refroidir. MONTAGE # 3 et décor Décercler le gâteau encore congelé sur un plat de présentation. Retirer le rhodoïd. Décorer le tour avec les bandes de biscuit cuillère ajustées à la hauteur du moule. Entourer d'un ruban ou de rafia pour bien faire adhérer le biscuit à la mousse. Réserver au réfrigérateur. Chauffer légèrement le jus de rhubarbe réservé ( idéalement, il faudrait en avoir 25 cl ) Ramollir 2 g de gélatine dans une grande quantité d'eau froide et l'incorporer au jus de rhubarbe. Laisser tiédir à t° ambiante et couler sur la charlotte. Réserver au réfrigérateur 2 heures avant de finaliser la décoration. La réserver au réfrigérateur jusqu'au moment de la dégustation . La version individuelle ( on pouvait manger à 4 dessus!!! ) sans rhubarbe.

Source: pucebleue-jenreprendraibienunbout.blogspot.com

Une recette toute simple faite en un tour de main pour avoir de la bonne sauce tomate "maison" vous pouvez la mettre en pot et les stériliser ou la congeler dans des gobelets que vous couvrez et conserverez au congélateur et ainsi vous en aurez à la demande pour les pâtes, les pizzas , le riz ou tout ce que vous voulez cette base vous servira pour tout un tas de recettes végétariennes ou non vous trouverez ma sauce bolognaise ICI les boulettes de viande de Christophe Michalak ICI ma recette de boulettes sauce tomate ICI et mes lasagnes ICI en saison vous utiliserez des tomates fraîches hors saison, utilisez des boîtes de tomates concassées épépinées Sauce tomate "maison" -oOo- pour ce faire, il vous faudra : 1 boite de tomates concassées et épépinées ou 1kg de tomates fraîches quand c'est la saison 1 oignon 1 carotte 2 ou 3 gousses d' ail selon vos goûts 1 cuillère à soupe d'origan ou d'herbes de Provence ou du thym frais une cuillère à café de sucre 10cl de vin rouge sel et poivre du moulin huile d'olive -oOo- la sauce tomate : épluchez oignon et l'ail , émincez finement l'oignon hachez l'ail faites revenir le tout dans une casserole dans deux cuillères à soupe d'huile d'olive bien chaude remuez, laissez suer puis ajoutez une bonne pincée d'origan ou les herbes de provence ou le thym que vous aurez gratté pour en récupérer les petites feuilles déglacez avec le vin rouge laissez le réduire de moitié puis ajoutez les tomates concassées ou les tomates fraîches coupées en morceaux ajoutez le sucre pour adoucir la sauce au premier bouillon, couvrez et laissez mijoter 30mn à feu très doux surveillez , rajoutez un peu d'eau si nécessaire souvent je rajoute une louche de l'eau de cuisson des pâtes en fin de cuisson mixez avec un mixeur plongeant goûtez pour rectifier l'assaisonnement parfois je rajoute un peu de sucre ou de sel tout dépend de la qualité des tomtates utilisez votre sauce comme vous voulez ou mettez la en pots et stérilisez les plus cette sauce sera réchauffée meilleure elle sera en y ajoutant de la viande hachée après avoir sué les oignons et avant de déglacer au vin, vous obtenez une bolognaise bonne dégustation !

Source: cuisinenfolie.blogspot.com

Copyright 2017 ® - Contact